Ould Kablia : «L’application de la peine de mort relève du politique»

Répondant aujourd’hui aux questions orales des députés, Dahou Ould Kablia a confirmé la décision du gouvernement de réaménager le code pénal de sorte à aggraver les peines contre les enlèvements, les agressions sexuelles et l’assassinat des enfants. Le ministre de l’Intérieur a assuré que les nouvelles sanctions seront «exemplaires». «La révision du code pénal sera faite sur la base d’une mouture qui sera présentée par le ministère de la Justice au courant de la semaine prochaine», a précisé le ministre de l’Intérieur qui semble vouloir se doter d’un arsenal juridique qui permette de punir sévèrement les auteurs des crimes contre les enfants. Pour le ministre de l’Intérieur, la question de mettre en application la peine de mort qui existe dans les textes de loi relève du politique en ce sens que le moratoire sur son exécution a été une décision purement politique. Mais en attendant la révision du code pénal, Ould Kablia rassure sur la mobilisation massive des services de sécurité pour juguler ce fléau qui gangrène la société. Pour lui, la lutte contre les enlèvements nécessite «une forte contribution de la société à travers des alertes et des renseignements» sur les personnes aux comportements douteux. Selon les données du ministre, 30 cas de kidnapping ont été traités depuis le début de l’année. Quatre ont eu une issue dramatique. Les plus récents sont ceux des deux enfants de Constantine. Selon lui, le ministère a mis en place une équipe d’experts pour se pencher sur ces différents kidnappings et tenter de comprendre les réelles motivations de ces crimes «abominables». D’emblée, il estime qu’il y a plusieurs causes à l’origine de ce fléau. Parmi elles, les conflits familiaux, la vengeance ou la demande de rançon.
F. Amraoui


 

Comment (4)

    chark
    22 mars 2013 - 20 h 16 min

    NON !! Mr Ould Kablia ! la
    NON !! Mr Ould Kablia ! la peine de mort depend de la décision du peuple Algerien dans son ensemble par referendum , et non de politiens verreux qui mettent en peril la cohesion nationale en voie de décomposition !




    0



    0
    Anonyme
    22 mars 2013 - 18 h 46 min

    il le faut des loi tres tres
    il le faut des loi tres tres suver .




    0



    0
    Ezzine
    22 mars 2013 - 15 h 22 min

    C’est une déclaration
    C’est une déclaration apparemment prudente et équilibrée évitant de fâcher le loup et de ne pas faire pleurer le berger. Va-t-elle à l’encontre des lois divines ? Mais si c’est le cas, l’avenir nous le dira, mais combien même ça sera alors une autre brèche ouverte dans le front interne déjà frémissant – garant de la sécurité interne et externe du pays –
    Que :
    Les wahabistes et les salafistes impurs et travestis, et leurs frères illégitimes, les pseudo-démocrates et les promoteurs des droits de l’homme et de démocratie de fabrication américaine vont devoir facilement exploiter chez nous « islamisement et pseudo-démocratiquement » pour satisfaire les desseins des forces du mal.
    Malgré leurs divergences ces derniers sont préparés d’arrache-pied chacun en son domaine – sous la direction de la Cia et de ses structures européennes – pour livrer leur prochaine guerre douce contre notre chère Algérie.
    Dans cette guerre dite douce les Etats-Unis et la fédération de Russie avec l’aval des chinois n’ont-ils pas des points de convergence pour anéantir leurs ennemis communs à n’importe quel prix fusse-t-il humain pourvu qu’il soit arabe ou musulman.
    La fédération de Russie ne souffre-t- elle pas des moudjahidin chechen et veut s’en débarrasser. C’est l’occasion de les envoyer par l’intermédiaire de leur allié de circonstance les Usa mourir en Syrie ou en Irak, etc.…
    La Chine n’est-elle pas également confrontée à des agitations du même genre avec les musulmans de la région chinoise du Xinjiang. Une « organisation liée à Al-Qaïda » ne s’était-elle pris nommément à Pékin et dénoncé la répression de la minorité musulmane en Chine.
    La présence d’islamistes fanatiques, ou ceux même imprégnés de doctrines antisioniste, en Europe, en Afrique, ou ailleurs et même dans le monde arabe ne constituent-ils pas un danger pour l’occident qu’il faut à tout prix à cette occasion les anéantir.
    La guerre douce inventée et déclarée contre la Syrie ne ressemble-t-elle pas à une première expérience bénéfique pour tout le monde occidental y compris la fédération de Russie et de la chine pour qu’ils se débarrassent respectivement chacun de ses propres islamistes dangereux.

    Le sinistre laboratoire de la Syrie ne consisterait-ils pas alors à y rassembler dans un premier temps toute cette nébuleuse fondamentaliste endoctrinée jusqu’à la moelle épinière, la former par les services secrets occidentaux, et l’armer par des bédouins idiots mais riches comme crésus, et la faire opposer à ses « frères ennemis » au régime, irakien, syrien, etc.…la liste étant encore ouverte où l’Algérie y tient une bonne place…
    Sous des motifs bien sûr préfabriqués ils sont programmés comme des automates pour s’entretuer et renverser des régimes politiques insoumis, l’un au nom du wahhabisme ou du salafisme travestis, l’autre au nom de la pseudo-démocratie et des droits de l’homme blanc.
    Pourtant la mosquée Al Aqsa n’est-elle pas à quelques encablures des lieux de massacres inutiles de musulmans et d’arabes entre eux. Les appels au secours de cette sainte mosquée des musulmans sont étouffés par les bruits de balles et d’explosions assassines.
    Tant que les victimes sont des arabes et des musulmans, et tant que les destructions touchent le monde arabo-musulman, chacun des commanditaires continuera de jouer son rôle préalablement déterminé où il trouvera en fins de parcours son propre compte.
    L’État du Texas n’est-elle pas réputé pour être celui, parmi d’autre états yankees, qui use le plus de la peine de mort. Comme si cet état des Usa applique sans le savoir les lois divines – voir le saint Coran -. Chez nous on a tendance plutôt à se laisser faire en singeant les autres sans tenir compte de nos lois fondamentales.
    Sommes-nous des démocrates ou des apprentis démocrates. Dans les deux cas pourquoi ne pas alors singer pour singer, singer les Suisses. Cela éviterait toute polémique interne et externe. Présenter, comme le font ces suisses, le problème préoccupant au vote et laisser le peuple souverain d’en décider.
    Une légitimité populaire acquise n’est-elle pas le rocher contre lequel se briseront toutes les intentions et les agressions adverses quelles qu’elles soient. Cette légitimité populaire ne deviendra-t-elle pas encore plus imbattable si elle est blindée par une démocratie et des droits de l’homme qui servent exclusivement les intérêts du citoyen algérien. Et comme dit l’adage populaire (لا تصد الشعب أي قوة عندما يثور). C’est aussi facile que ça si l’on veut éviter qu’autrui exploite nos multitudes failles et de divergences.




    0



    0
    Amel
    21 mars 2013 - 21 h 52 min

    Déçue de chez déçue, déjà
    Déçue de chez déçue, déjà qu’on a pas arsenal juridique fiable et Mr veut remettre la peine de mort sur le terrain, et combien de victimes vont connaitre un triste sort sachant que les enquêtes juridiques se font essentiellement sur le « flaire » des policiers non sur des preuves matérielles !!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.