Cahuzac et nous

Se sentant scandalisé par l’affaire Cahuzac, tout l’establishment français s’est soulevé comme poussé par un sursaut de conscience, parce qu’ayant peur de ne pas pouvoir s’en sortir. Aucune décision ne semble suffire pour laver l’affront que leur a fait cet ancien secrétaire d’Etat au budget, qui est censé surveiller lui-même les fraudes fiscales : expulsion définitive des rangs du Parti socialiste, sermon officiel du chef de l’Etat, vindicte publique à laquelle les médias viennent se joindre avec plaisir, espérant voir s’ouvrir la «boîte de Pandore», ce qui les amène à fouiller dans tous les comptes offshore et à soupçonner d’autres membres du gouvernement. La crise est telle que François Hollande envisage de procéder à un remaniement de l’Exécutif dans les prochaines heures, pour essayer d’effacer au plus vite cette «honte» qui risque de lui nuire politiquement, alors qu’il peine à monter dans les sondages. Vu de chez nous, un tel scandale n’aurait tout simplement pas de sens. Des révélations comme celle de Mediapart n’auraient eu aucun impact, et un ministre comme Cahuzac n’aurait absolument rien à craindre. En l’absence de contrepouvoirs réels et de pouvoir sérieux, une succession de scandales nettement plus graves et autrement plus préjudiciables à l’économie et à l’image du pays n’ont suscité aucune réaction concrète, en dehors des discours moralisants qui ne font qu’ajouter à la crise de confiance qui règne dans le pays entre les citoyens et leurs dirigeants. Aucune décision forte qui puisse réhabiliter les organes de contrôle dans notre pays, hormis quelques interpellations visant des personnes dont tout le monde sait qu’elles ne sont que des lampistes.
R. Mahmoudi
 

Comment (2)

    00213
    11 avril 2013 - 7 h 34 min

    Mediapart fait tomber Cahuzac
    Mediapart fait tomber Cahuzac pour une vielle « petite » affaire, mais ils ferment les yeux sur Sarkozy pour plusieurs gros scandale récents !
    .
    Dans le même mois l’officier qui géré l’affaire Bettencourt (Noël Robin) et l’avocat qui défendait la fille Bettencourt (Maitre Metzner) se suicident !
    Et Mediapart font les aveugles !
    .
    Une manière bien sélective de gérer leurs investigation…




    0



    0
    Anonyme
    10 avril 2013 - 21 h 14 min

    pour la simple raison que
    pour la simple raison que l’information en algerie n’appartient qu’a n seul et unique entité l’algerie profonde
    et je vous laisse deviner ?




    0



    0

Les commentaires sont fermés.