Le djihad de l’intox

Par R. Mahmoudi – En réaction à la vague d’indignation qu’ont suscitée les révélations sur l’ampleur qu’a pris le djihad du sexe (nikah) en Syrie, le journal français Le Monde a pris sur lui de plaider la cause des islamistes, combattants et prédicateurs, mis en cause dans cette histoire. Mais ne pouvant assumer une telle plaidoirie, ce journal a préféré le faire à travers un article publié dans la page Blogs, signé par Ignace Leverrier, un ancien diplomate en poste à Damas, connu pour être le principal pourvoyeur du journal de référence des Français en informations provenant de la Syrie et certainement toujours lié aux services de renseignements de son pays. Avec un titre sciemment provocateur, «Vous allez être déçus : le djihad du sexe en Syrie n’a jamais existé !», l’auteur de l’article veut faire croire que ce concept est «la dernière invention de la propagande du régime». Comme si tous les autres crimes, tous les drames que vivent les Syriens depuis plus de deux ans étaient le fait de la propagande. Il explique : «Rendu public pour la première fois sur la chaîne de télévision libanaise Al-Jadid (…) et immédiatement repris par certains médias favorables au pouvoir en place à Damas, ce nouveau concept était destiné comme les autres à heurter et paralyser les opinions publiques occidentales.» Il faut comprendre donc que si les opinions publiques occidentales n’étaient pas paralysées, les gouvernements occidentaux trouveraient plus de difficultés à justifier la croisade qu’ils s’étaient promis de déclencher contre le régime syrien. Comme si, là encore, les puissances occidentales pouvaient s’offusquer d’une raison morale pour passer à l’action. Poursuivant son raisonnement par l’absurde, l’auteur estime que «pour lui donner du crédit, cette idée était imputée à un cheikh saoudien ultraconservateur, un certain Mohammed Al-Arifi, dont le nom n'avait pas été choisi par hasard. L'intéressé s'était fait remarquer par la promulgation d'avis juridiques montrant un rigorisme radical et un mépris certain pour les femmes. Le cheikh a immédiatement nié ce qu'il était censé avoir diffusé sur les réseaux sociaux… mais qui ne figurait nulle part sur sa page internet. Il a expliqué qu'un imposteur avait utilisé son compte Twitter, où il comptait plus de 3 millions de followers, pour lui imputer ce qu'il n'avait jamais dit». Encore plus effronté, l’article réfute les déclarations du ministre tunisien de l’Intérieur qui a récemment donné des détails sur ce réseau de prostitution islamiste, au motif qu’aucun témoignage n’est venu corroborer ses propos. Le diplomate feint d’ignorer que le gouvernement islamiste tunisien serait bien le dernier à vouloir ternir l’image de la «rébellion» syrienne. Son seul argument, sa seule référence sont, au bout du compte, les dénégations de l’Armée syrienne libre et Jabhat Al-Nosra, exprimées dans des communiqués : «Devant le scandale provoqué par ces affaires, l'Armée syrienne libre et la Coalition nationale syrienne ont réagi. Même Jabhat Al-Nosra y est allée de son communiqué. Tous ont affirmé que le djihad al-nikah, qui était contraire aux législations divines et humaines n'avait jamais existé en Syrie et que les prétendues victimes, tunisiennes ou syriennes, dont les témoignages avaient été colportés par les médias du régime (…) n'avaient été que les comparses plus ou moins consentantes d'une machination contre eux qui les dépassaient.» Il faut les croire, puisqu’ils l’ont dit.
R. M.

Comment (10)

    NASSER
    2 octobre 2013 - 11 h 24 min

    BON ARTICLE repris déjà par :
    BON ARTICLE repris déjà par : IRIB, Radin rue, PCF Arcachon, Jacques Tourtaux, Le Portail des Hommes Libres (Aokas), Lucienne Magalie Pons, Bel Abbes info.
    .
    Sur le blog de MAGALIE on peut lire: « Je publie périodiquement sur mon site des articles en provenance de l’étranger, c’est pour moi une source de ré-information précieuse, en effet nos quotidiens français lorsqu’ils publient des articles même sur des questions politiques importantes, le font toujours trop souvent en survolant de leur plume partisane les véritables questions de fond, au profit de l’anecdotique douteux, pour défendre des causes qu’ils soutiennent parfois d’un côté et combattent de l’autre quand ça les arrange , à l’image même de ce que font nos dirigeants quand ils combattent les terroristes au Mali alors qu’ils les soutiennent par ailleurs, notamment en Syrie.
    C’est ce qui s’appelle jouer le double jeux, autrement dit se conduire honteusement en hypocrite comme des girouettes livrées au souffle diabolique du mensonge.
    Aujourd’hui pour nous ré -informer je publie ci-dessous un article de R. Mahmoudi publié le 1er Octobre 2013 par « Algérie Patriotique » qui à sa lecture nous éclaire sur les tactiques indignes que le journal français « Le Monde » emploie pour faire passer sa propagande et son soutien pour les islamistes mis en cause dans le « Djihad du sexe en Syrie ». » Lucienne Magalie Pons.




    0



    0
    raselkhit
    2 octobre 2013 - 8 h 56 min

    Aujourd’hui la guerre et
    Aujourd’hui la guerre et devenu une guerre médiatique Les fameuses TV soi didant indépendantes qqui durant des années ont réussi à semer la nhaine parmis les populations arabes en distillant une propagande wahabistes et continuent à intoxiquer et surtout désinformer toutes ces populations grace ou plutot en profitant des faiblesses de nos TV nationales et leur manque de professionalisme et bien sur le manque de conviction de beaucoup de nos journalistes qui ont plutot voulu surfer sur une certaine opposition selon le principe (koun ma3ael oukef)opportuniste d’etre du coté du plu fort du moment.Tous les évènements nous montrent que tous ces canaux (je dirais plutots égouts)en perte de vitesse continuent à essayer de se dédouaner en persistant dans l’intoxication




    0



    0
    NASSER
    1 octobre 2013 - 21 h 48 min

    CET article de Mr R. Mahmoudi
    CET article de Mr R. Mahmoudi va être relayé par plusieurs sites.




    0



    0
    RAMO
    1 octobre 2013 - 16 h 14 min

    diaboliquement diaboliques
    diaboliquement diaboliques ces apocalyptiques dévastateurs assoiffes de sang et criminelles soit disant libérateur anti-gouvernemental ils sont bien plus pire que le gouvernement actuel ,je parle bien sur des commanditaires,et des sous traitants contre un état souverain déchiqueter par une horde d islamistes qui sait trompé d ennemies.




    0



    0
    Mohamed el Maadi
    1 octobre 2013 - 15 h 58 min

    Algérien @
    Je vois où vous

    Algérien @
    Je vois où vous voulez en venir .Il n’y a pas de guerre chiite contre sunnite, tout cela c’est de la propagande, car cela risque de nous retomber dessus. »On » mettra le même scénario en Algérie mais en opposant les Berbères ( soi-disant chiite et les Arabes sunnites) alors fait bien attention !!




    0



    0
    Rachid
    1 octobre 2013 - 14 h 50 min

    le commentaire précédent fait
    le commentaire précédent fait part d’un inculture politique manifeste
    lire le lien suivant:
    http://avicennesy.wordpress.com/2013/10/01/temoignage-dune-djihadette-on-ma-promis-le-paradis-alors-je-me-suis-livree-a-152-hommes/




    0



    0
    NASSER
    1 octobre 2013 - 13 h 59 min

    @algerien

    Choissisez un

    @algerien

    Choissisez un autre pseudo plus personnel (…), car vous êtes hors champs. Avec vous c’est au moins clair avec votre intransigeance inspirée néant; contrairement à d’autres qui croit savoir en donnant des analyses sûres à partir du faux ! Vous et eux c’est du La Bruyère et du Boileau. Le 1er considère que «c’est la profonde ignorance qui inspire le ton dogmatique» et le second voit que «L’ignorance vaut mieux qu’un savoir affecté».




    0



    0
    SiZineddine
    1 octobre 2013 - 10 h 16 min

    La Tunisie est atteinte par
    La Tunisie est atteinte par un grave fléau qui s’appelle prostitution à tous les niveau sociaux. C’est même devenue une arme avec laquelle les tunisiens homme qui tiennent souvent la chandelle veulent conquérir l’Europe en apportant dans leur besace quelques candidates à la prostitution. Pas tous mais il y en a pas mal et même trop pour un si petit pays qui voila un peu plus de 10 ans brillait par son exemplarité. Au Maroc ce vieux métier est destiné au plus pauvres. En Tunisie, il est occupé par des femmes de tous les niveaux. Et c’est e la prostitution et non pas juste des femmes libertine. C’est de la prostitution car il y a toujours un échanges à cette présentation en nature, il y a échange matériel comme gain d’un poste, d’une note, d’un service toujours à but lucratif.
    Les progressistes tunisiens qui ont déclenché la révolution et dont les ideaux sont normalement à l’opposés de cette pratique doivent s’inquieter et sonner l’alarme car le pays est en train d’être victime par ce genre de prestation de maladie veneriennes en plus du sida qui peut les ravager plus rapidement qu’ils ne le pensent. Ces femmes tunisiennes dont je parle et qui servent dans ces réseau ne paraissent pas en bonne santé. C’est un problème sanitaire et un problème d’éthique que rencontre la Tunisie aujourd’hui.
    Les femmes tunisiennes qui sont partie faire le djihad en Syrie ne reviendront pas seulement avec un enfant le tiroir. Elles reviendront pour 90% entre elles avec des maladie vénériennes et transmissibles.
    Si la Tunisie n’établit pas un cordon sanitaire pour contrôler l’état de santé de ces femmes et dissuader les proxénètes dans les entreprises françaises en sanctionnant quelques uns sévèrement, alors dans quelques années ce pays là serait mis en quarantaine pas pour 40 jours mais pour 40 ans.
    Vous pouvez me trouver mauvaise langue mais le problème est grave pour un si petit pays déjà atteint par la pire des maladie qu’est celle de la traite humaine.




    0



    0
    algerien
    1 octobre 2013 - 9 h 53 min

    le régime syrien utilise
    le régime syrien utilise toutes les méthodes diaboliques pour préserver l’IRAN en détruisant la Syrie , il a même organisé une comédie pour réfuter l’utilisation du gaz chimique acheté aux russes et si bachar a démissionné et remplacé par un autre du même régime comme en ALGÉRIE après le départ de chadli a ce jour la SYRIE est préservée.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.