Un ancien chef terroriste révèle : les dirigeants du FIS soutenaient nos actions

Durant la décennie sanglante qu’a vécue l’Algérie et dont ont été victimes toutes les catégories de la population et toutes les régions du pays, la direction du FIS – unanimement et donc, évidemment, Abassi Madani et Ali Benhadj en tête – soutenait l’action terroriste des groupes armés issus de ce parti intégriste. A travers l’interview de l’ancien chef terroriste Ahmed Benaïcha, Echorouk ne fait que le confirmer en soulignant que tout le «commandement» de ce groupe armé, appelé «AIS», était constitué de membres du FIS et qu’il y avait un lien «organique» entre AIS et FIS. En fait, précise Echorouk, 99% des terroristes de l’AIS étaient membres et même responsables du FIS. On apprend qu’à aucun moment les chefs du FIS qui se trouvaient en prison ne se sont opposés aux actions terroristes des membres de leur parti ni n’ont eu l’intention, à ce moment, d’appeler à «l’arrêt de la violence», contrairement aux illusions de certains milieux qui, à l’époque, étaient enclins à la compromission avec l’intégrisme. Cela autorise à dire, en fait à confirmer, encore une fois, qu’Abassi Madani et Ali Benhadj étaient des chefs terroristes. Pis, selon ce que rapporte le quotidien, tous les dirigeants du FIS ont appuyé le terrorisme. Ainsi, Ali Benhadj a envoyé une lettre de soutien aux terroristes qu’ils ont reçue et lue, et qui était destinée, dans le contexte du «dialogue national», à faire entendre sa voix et à lever tout doute sur sa position. Echorouk ne dit pas ce que sont devenus aujourd’hui Abassi Madani et Ali Benhadj. L’un profitant d’un exil doré au Qatar et ses enfants bien installés à l’étranger, loin des conséquences de l’aventure dans laquelle il a plongé une grande masse de gens fanatisés par l’autre trublion islamiste qui passe de mosquée en mosquée pour tenter d’attiser la haine. Les échos qui parviennent de ceux qui ont suivi aveuglément le FIS, sans toutefois participer à son œuvre terroriste criminelle, indiquent une totale désaffection à l’égard de ces deux individus, comme le prouve l’accueil carrément hostile qui est opposé dans les mosquées à Ali Benhadj malgré son discours démagogique et provocateur.
Karim Bouali 

Comment (17)

    Anonyme
    27 avril 2013 - 16 h 35 min

    Regardez la face de rat
    Regardez la face de rat musqué et vous le montrez une Kalach entre ses deux pattes.Cette arme a tué des dizaines d’innocents ,de bébés ,de femmes ,de policiers de militaires , d’enseignants ,de médecins ,de journalistes …..etc.Prière enlevez sa tronche de l’article ,elle fait remuer le couteau dans les plaies qui ne sont pas encore cicatrisées.




    0



    0
    salim
    26 avril 2013 - 14 h 07 min

    A voir ce qui se passe
    A voir ce qui se passe actuellement dans notre pays, on a l’impression que tout est fait par nos responsables pour inciter les citoyens à se soulever :

    1/ Les partis politiques sont sans responsables, depuis longtemps. Pourquoi, et d’où vient ce blocage.(Au yémen la même tactique a été appliquée par la CIA pour chasser Ali Salah du pouvoir) Des partis sans têtes.

    2/ Ces affaires de vols et détournement ou corruptions se sont passées avec de hauts responsables. Et il y a un fait à noter et qui est de taille.

    « Dans les pays occidentaux, des instructions ont été données depuis très longtemps à leurs sociétés qui activent à l’étranger. De signaler avec détails, les personnes et responsables qui se font corrompre. Donc en France, en Italie, en Allemagne, aux Usa, GB etc, ils ont les listes de tous nos cadres qui ont bouffés dans les râteliers, et qui se croient à l’abri. »

    Messieurs les responsables qui font dans l’import ou des travaux avec des sociétés étrangères préparez vous au choc.

    Tous peuvent être dénoncés d’un moment à l’autre selon l’humeur du moment et selon le besoin,
    pour inciter les citoyens à se soulever. Si Khelil ne suffit pas il y en aura d’autres, qui vont voir leurs noms sur les journaux et les informations des TV et chaines étrangères, ainsi les citoyens auront leur ras le bol qui va augmenter, et donner occasion à ceux d’en face de dire, « les algériens remplissent les conditions pour un soulèvement ».

    En attendant ils (Pays occidentaux) envoient ces informations au compte goutte, qui sera sur la liste après Khelil, et autres larbins qui ont servi d’appâts.

    Les pays occidentaux veulent ce soulèvement, le Qatar aussi.

    Et ce qui étonne, en ce qui concerne le Qatar, il cherche le soulèvement ce minuscule état nous veut du mal, et nos responsables reçoivent Émir et autres ministres comme si rien n’en était. Donc nos responsables sont pour cette anarchie dans le pays!

    https://www.facebook.com/pages/Le-nouveau-d%C3%A9sordre-mondial/161850650627979?ref=hl




    0



    0
    Antisioniste
    25 avril 2013 - 23 h 18 min

    Le FIS n’est rien de plus
    Le FIS n’est rien de plus qu’un mauvais et horrible souvenir qui a marqué les consciences de tous le peuple algérien, les aventuriers qui se voulait leaders (abassi madani et ali belhadj) ne sont plus que des voix dans le désert que même les scorpions évite d’écouté sachant d’avance que ses gars la ne porte pas la poisse mais sont eux même la poisse. L’utilisation du verbe par ali belhadj, qu’il ne maitrise pas d’ailleurs, dans le but de faire du fis une sorte de phœnix qui renait de ses cendres, cela n’est juste qu’une tentatives désespérer de se venger de ceux qu’il crois être les responsables de sa déchéance évidente et mérité.

    Je ne crains rien pour l’Algérie de la part de se genre d’énergumène, mais mes craintes sont d’un autre ordre, nous savons tous que bouteflika ne fera pas un autre mandat et nous ignorants qui sont les prétendants au trône. en entend des rumeurs par ci par la, mais rien de concret, donc la menace risque d’être de se coté la bien plus que d’autres. J’espère toute fois que les responsables de se pays vont se montrer à défaut de plus sage en plus malin que l’oligarchie qui nous a dans son point de mire.




    0



    0
    Anonyme
    25 avril 2013 - 23 h 17 min

    Le FIS n’est rien de plus
    Le FIS n’est rien de plus qu’un mauvais et horrible souvenir qui a marqué les consciences de tous le peuple algérien, les aventuriers qui se voulait leaders (abassi madani et ali belhadj) ne sont plus que des voix dans le désert que même les scorpions évite d’écouté sachant d’avance que ses gars la ne porte pas la poisse mais sont eux même la poisse. L’utilisation du verbe par ali belhadj, qu’il ne maitrise pas d’ailleurs, dans le but de faire du fis une sorte de phœnix qui renait de ses cendres, cela n’est juste qu’une tentatives désespérer de se venger de ceux qu’il crois être les responsables de sa déchéance évidente et mérité.

    Je ne crains rien pour l’Algérie de la part de se genre d’énergumène, mais mes craintes sont d’un autre ordre, nous savons tous que bouteflika ne fera pas un autre mandat et nous ignorants qui sont les prétendants au trône. en entend des rumeurs par ci par la, mais rien de concret, donc la menace risque d’être de se coté la bien plus que d’autres. J’espère toute fois que les responsables de se pays vont se montrer à défaut de plus sage en plus malin que l’oligarchie qui nous a dans son point de mire.




    0



    0
    Amine
    25 avril 2013 - 22 h 25 min

    @H2SO4
    Vous les connaissez

    @H2SO4
    Vous les connaissez ces gens là. Ils sont connu comme le loup blanc. Mais helas, tous pas courageux pour ne pas mettre crever l’abcès. On préfère une guerre civile, une autre guerre. On laisse faire. Oui, ces histoire sont acide comme le H2SO4. Elles sont au vitriole. Oui j’ai dénoncé une petite parcelle de leu mefait en 2005 à Ouyahia. L’homme a vérifié, a réuni le puzzle. Il a fait son enquête. Je n’en dirai pas plus. Oui cette histoire est au vitriole. Oui je suis patriote. Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est que pourquoi tout le monde continue à croire comme vous monsieur H2SO4 que ces choses existe. Comment le DRS avec ses limiers n’a pas pu les débusquer plus tôt. Juste un mot, juste un message dans n’importe quelle entreprise et une enquête est de suite déclenchée. En Algérie ces gens là sévisse et leu tentacules continent. Mais plus naïf qu’un algérien ça n’existe pas.
    Mais dites moi, messieus les incredules, les naïfs, pourquoi la derniere fois quand une certaine entreprise tunisienne est venu popose ses services dans l’exploitation et l’exploation pétolière, vous lui avez ouvert les portes au point de l’inviter. Pourquoi n’avoir pas fait son enquete et quelle sont ses ambitions. Coyez moi, ce n’est pas beau cette entrepise.
    Vous voyez que nos soit disant limie du DRS ne sont pas tres competent pou surveille les interet du pays. D’ailleurs, si ce fut le cas, on aurait pas eu 15 années de guerre civile, chose que les autres pays ont évité ça ils furent su leu gardes. Continuez à être naïfs. Continuez à rester incredules. Au bout de ce cheminement, le pays sera depecé entre tunisiens, marocains et des puissances etrangeres pour les aide derriee le slogan democratie comme cela se passe en Syrie. Pou conclue, nos islamistes payés pa le Qata avec l’aide du Maroc et de la Tunisie rameneront l’OTAN pour finir le travail. Mais je sais que vous ne me coyez pas. Je n’en dirai pas plus.
    Pour les patriote de cœur, je leur demande de ne dormir que d’un seul oeil. Suveillez chaque fremissement et analysez les propos qui deviennent génériques. Ne restez pas naïfs. Les islamistes veulent nous vendre au Qatar ca ce pays n’en a que pour 17 années de rente, après ça, c’est 60 degres à l’ombre et aucune ressource puisque la Syrie ne veut pas d’eux. L’occident les dépèce en impôts. Ils veulent l’Algérie, l’Afrique du nord pour ne plus vive sans ressources dans 17ans sous un soleil de plomb.
    Mefiez vous des idées reçues. Lisez la géostratégie et les grandes oeuvres. Apprenez l’histoire car cette dernière se repete. Ne dormez que d’un seul oeil, nos voisins poche ou lointain lorgnent su notre paradis qu’est l’Algeie, ce pays généreux et allez voter, surveillez les unes, chassez le clan des incompétent. Les islamistes sont les agent des pays arabes qui lorgnent su les pays à la terre fertile.
    Vous pouvez rester naïfs, vous, mais je demande aux patriotes de prendre leu dû et de ne dormir qu’un seul o




    0



    0
    Anonyme
    25 avril 2013 - 21 h 54 min

    Ce que je comprend
    Ce que je comprend pas..!,comment l’etat algerien laisse faire?,des terroristes assasins des milliers d’intectuelles algeriens,des viols femmes,filles,sans oublier les simples citoyens qu’ils sont morts..au nom? de qui? et pourquoi?.ben maintenant..que des centaines de milliers d’innocents,sont enterrés..ces pourritures donnent des intervews.. en toute liberté..pfff!!! normalement les journaux et télé islamistes,doivent etred bannis ainsi que les partis politiques.




    0



    0
    Brahim Haddou
    25 avril 2013 - 21 h 16 min

    http://www.lemag.ma/Des-Marin
    http://www.lemag.ma/Des-Marines-et-des-avions-de-combat-US-en-Espagne-en-prevision-d-une-chute-du-regime-en-Algerie_a70231.html

    « Des Marines et des avions de combat US en Espagne, en prévision d’une chute du régime en Algérie »

    menace de coup d’etat imperialiste contre notre pays via la planification de troubles. et on sait que les félons du « maol » en espagne. mais je suis persuadé que le peuple algerien saura une fois de plus déjouer cette tentative de manipulation visant à faire rechuter notre pays et la soumettre au diktat imperial-sioniste. le peuple répondra par son patriotisme en rejettant toute formes de brasiers.svp alg patriotique évoquez cette menace dans vos prochains articles pour que les gens restent vigilents et renforcent l’union pour avorter cette menace.




    0



    0
    Anonyme
    25 avril 2013 - 19 h 24 min

    ational
    Site de réflexion et

    ational
    Site de réflexion et de réinformation

    Menu
    Aller au contenu
    Accueil
    Critique des Médias
    Les grandes arnaques
    Brèves
    Livres
    A propos
    Contact
    L’Algérie entre la convoitise des uns, les visées et la revanche des autres : à l’ombre des « Printemps arabes »
    Publié le 24 février 2013 par avic
    2 Votes

    Tribune libre de Amar Djerrad

    Que de la propagande, subversion et mensonges contre cette Algérie qui devrait rester sous tutelle de prédateurs ou, au mieux, dirigée par des pantins. Qui peut mieux servir qu’un des siens félon ? Combien d’entre eux, par frustration ou revanche, ont choisi l’exil pour fustiger leur pays ou se mettre au service de forces hostiles ; sous l’étiquette d’« opposant ». L’un d’eux, à l’étranger, a poussé la débilité jusqu’à dire « …heureusement, que le peuple algérien, grâce aux opposants, sait pertinemment, que les dirigeants actuels de ce régime dictatorial ne sont pas algériens ! » Rien que ça !

    Ces serviteurs se croient les plus clairvoyants en s’échinant à nous mentir, depuis « l’extérieur », sur des choses que nous vivons ici. Ayant connu, pour la plupart, le pouvoir – qui les a évincés, souvent pour de bonnes raisons – ils s’autorisent à nous dicter, avec dédain, ce que nous devons retenir et faire. Comprenez : ‘‘révoltez-vous !’’ et ce, pendant qu’eux, avec leurs rejetons, font des affaires ! La revanche transparait dans leurs écrits qui s’observent plus comme du dénigrement, louvoiement et propos méprisants que comme des analyses objectives. Tous restent égaux à eux-mêmes à claironner les thèses de leurs maîtres. Leur objectif reste cette Armée et ses cadres, qu’ils mettent au pinacle des maux, qui a fait échouer leurs espoirs de revanche pour ne pas avoir obtenu ou gardé la parcelle de pouvoir espérée. En fait, ils ne cherchent, au juste, qu’à remplacer ce pouvoir en se faisant aider par des États connus pour leur passé immoral et leur présent dévastateur ou des États riches bien loin des valeurs qu’ils prétendent défendre. La réalité, contrairement à leur matraquage, est que l’on se sent beaucoup mieux et en sécurité que nous l’avions été durant la « décennie noire » faite de feu et de sang où beaucoup, de nos « amis » étrangers, incitaient plutôt au désordre. On ne sent pas la répression qui nous pousserait à fuir ou à nous révolter. Faire croire que l’on vit sous un « régime dictatorial et répressif » est un mensonge. La liberté est réelle et les effets de la ‘‘crise mondiale’’ sont bien supportés.

    Le ‘cyclone’, souhaité pour l’Algérie, est déjà passé, il y a 24 ans

    L’Algérie à suffisamment de richesses. Les projets de développement et les réalisations battent leur plein. L’État investit dans les grands projets structurants. Le Plan quinquennal 2010/2014 consacre une enveloppe de l’ordre 286 milliards de $ d’investissements touchant tous les secteurs. 130 milliards de $ sont destinés au parachèvement des anciens projets (rail, routes, eau…) et 156 milliards de $ pour les nouveaux projets.Il reste encore des carences, le problème de chômage, cette maudite corruption qui n’est pas « érigée en dogme » comme on le prétend. Il reste aussi cette injustice dans l’accès à certains emplois, la persistance de la bureaucratie dans certains secteurs, le diktat des spéculateurs, l’insuffisance dans la qualité des services en particulier dans la santé, les assurances sociales et surtout la mauvaise utilisation des compétences. Il faudra une cohérence dans le système de gouvernance et une meilleure répartition des richesses etc. Cependant, « avoine de mon pays vaut mieux que blé étranger » dit une sagesse ici.Reconnaissons que l’État a su sortir du trouble en renforçant les lois et en investissant dans les grands projets, les infrastructures, les logements sociaux ou participatifs qui demeurent encore insuffisants par rapport aux capacités disponibles.

    Le ‘cyclone’, souhaité pour l’Algérie, est déjà passé, il y a 24 ans, où l’on a vu les méfaits de l’incompétence, de l’ingérence et du mensonge.

    Bien sûr que tout n’est pas parfait, comme partout dans le monde, mais faire croire qu’ils feraient mieux s’ils avaient le pouvoir est une tromperie. Les choses deviennent plus subtiles et laborieuses quand on accède au pouvoir,à fortiori, quand on est parrainé de l’extérieur. On le constate en Egypte, en Tunisie et en Libye.« Piocher parait facile en te regardant papa ! » dit-on.

    Qui dans les États dits de ‘droits’, n’a pas ces insuffisances ! On a tous vu les ‘scandales’ avec ses rétro commissions dans lesquels de hauts responsables de ces pays, de droit, seraient impliqués et bien d’autres corruptions et fraudes. On connait où mènent, aujourd’hui, leurs théories et leurs idéologies.

    L’opposition n’est pas « satellite » au pouvoir comme on s’évertue à nous le faire croire. La liberté de la presse et la critique sont réelles, elle n’est pas « aux ordres » comme on l’accuse intentionnellement. La justice fait de grands efforts. Nous connaissons nos insuffisances et nos tares ; les solutions exigent de la réflexion, des tactiques, du temps et de la patience. Quant à s’employer constamment, par revanche, à tromper en incitant nos enfants à se révolter pour réaliser leurs ambitions, par le « chaos », ce n’est ni de l’intelligence ni de la politique, mais de l’hypocrisie et du commérage.
    Tromperie !

    Tous ces « opposants à l’étranger » déclarent être « antisionistes, anticolonialistes etc. » en affirmant défendre les intérêts du peuple. L’Empire colonialiste et impérialiste, dit aussi qu’il « défend les peuples contre leurs tyrans », qu’il apporte la « liberté » et la « démocratie » ; comme pour les palestiniens, les libyens, les irakiens, les afghans, les ivoiriens, les somaliens, les soudanais, les maliens, les syriens. Tromperie !

    Cet Empire reste, dans son essence, dangereux et prédateur, même habillé d’oripeaux élogieux. Observons : Selon leurs écrits et déclarations, ils soutiennent la même ligne que l’Otan et les sionistes. Ils appuient la politique marocaine, colonialiste, sur le Sahara occidental – en reprochant à l’État algérien de défendre le choix des sahraouis – ainsi que la volonté du Maroc d’ouvrir la frontière, alors qu’il est la cause de sa fermeture. Ils lui reprochent également de ne pas s’être aligné à l’Occident contre les « dictatures » en Libye et en Syrie. Pour cela, ils mettent toutes les institutions sous les « ordres de l’armée » y compris les partis, les associations et les journaux. Leur dissociation psychique va jusqu’à imputer tout au Président, aux cadres de l’armée, à la justice. Quand on sait qu’ils sont les piliers de la stabilité d’un pays on comprend bien leurs intentions.

    En Libye, ils ont soutenu les « thouars » et leur CNT, un ramassis de renégats (qui ont presque tous émargé à la NED/CIA) qui ont fait appel à l’Otan avec l’appui du sioniste BHL. La voici cette Libye, outragée et déchirée – gouvernée par une clique mafieuse aux ambitions farfelues, aux tuteurs divers, composée de libéraux monarchistes, d’islamistes proches des ‘‘frères’’, de djihadistes proches du Qatar et d’Al-Qaida – où circulent désormais des terroristes, des armes et où s’établissent des réseaux d’intelligence liés à l’étranger.

    En Syrie, ils soutiennent le complot américano-arabo-sioniste qui s’emploie à changer le régime réfractaire, qui résiste aux fachos islamo-occidentaux, en érigeant une clique semblable à celle de Libye, flanqué d’une horde hétéroclite de tueurs composée d’arabo-musulmans mercenaires. Un « CNS d’Istanbul », de supplétifs, en faillite vite remplacé par une « Alliance de Doha » des mêmes félons ! Après 24 mois d’agression, la résistance farouche des syriens semble, au regard des développements sur le plan politiques et surtout militaires, évoluer vers leur déroute.

    Sur le Mali, ils tergiversent sur la position de principe de l’Algérie dans le sens qui mettrait le pays dans le piège en s’essayant de la compromettre et l’affaiblir.

    C’est l’opération libyenne, menée par la France, qui est à l’origine de la militarisation au Mali. Comment se fait-il que la France qui a toujours joué sur le séparatisme Touareg, par le chantage, change maintenant pour défendre l’« intégrité territoriale » de ce pays tout en jouant sur les ethnies, les religions locales et l’épouvantail islamique ? Si la France veut, aujourd’hui enfin, ‘casser’ du terroriste au Mali, alors qu’elle les soutient en Syrie avec le Qatar, c’est son affaire. L’Algérie qui s’y emploie depuis des années saura s’en occuper, seule, s’ils s’y aventurent chez elle !

    Cette prise d’otage ? Il s’agit d’une part d’humilier et d’embourber l’Algérie en anéantissant ses principes de façon à la percevoir faible et inconsciente et d’autres part, au regard du choix des otages étrangers, pousser leur pays à faire pression sur l’Algérie pour la faire céder.

    La rapidité et la fermeté avec laquelle a été réglé cette prise d’otage a dérouté les comploteurs. On doit comprendre que dans la vision des algériens, le chantage par l’otage est un acte infâme auquel il faut répondre par l’anéantissement ; quel qu’en soit le prix ! Quand la mort est perçue certaine, par ce moyen, et sans résultat, les ravisseurs potentiels ne s’y aventureront plus jamais !

    Le forcing de l’ANP à In Amenas, une gifle punitive à l’ennemi !

    L’Algérie peut aider, sans s’y impliquer, en conformité avec les décisions de l’ONU. Quant à la propagande et les spéculations autour de cette conjuration, répondons par cet extrait de Aïcha Lemsine : « La stratégie du ‘‘secret’’ entourant toute opération militaire, est une tradition algérienne acquise de la fameuse ALN… transmise à travers les générations à l’ ANP…Par conséquent, les médias internationaux, et certains pays occidentaux, qui déploraient « l’opacité » de l’ assaut des Unités Spéciales de l’ ANP pour libérer les otages… prêchaient le faux pour avoir le vrai, ou bien…faisaient preuve de la plus haute hypocrisie, voire de complicité…avec les ravisseurs !… De plus, des armes, non « de rebelles », ni « d’activistes » comme soudain les nomment certains médias français (BFM, TF1, ARTE, F24, etc.) et autres pharisiens du même genre, mais un véritable arsenal de guerre… Finalement, l’échec de déstabilisation de l’Algérie, est une gifle nationale et patriote à ses commanditaires étrangers ». Les réactions étrangères semblent, dans l’ensemble, favorables.

    Ils ne disent rien sur la récupération des révoltes en Tunisie et en Égypte par les ‘frères’ que soutiennent les mêmes forces occidentales. Ils taisent aussi les révoltes au Bahreïn et en Arabie saoudite qui réclament pacifiquement des droits légitimes. Ils soutiennent les thèses de l’Empire quant à l’ingérence dans les affaires des États. Ils aiment les médias dits « mainstream » qui les supporte. Ils s’associeraient avec le diable s’il peut satisfaire leur égoïsme.

    Leur propagande montre bien leur tendance et leur visée sans ambiguïté. Nous n’avons pas trouvé un seul de leurs écrits condamnant « clairement » le terrorisme. Leurs déclarations suscitent toujours l’équivoque sur les commanditaires – comme « ceux qu’ils nomment terroristes » – alors qu’ils savent ‘‘qui tue qui’’ et ‘‘qui protège qui’’ dans tous les pays où ces tueurs sont introduits. Des idées,positions et déclarations qui sont aux antipodes de la quasi majorité du peuple ; comment, dès-lors leur faire confiance ?

    Tous ces arabo-monarques, vassaux, sont acquis aux thèses américano-sionistes. L’Occident se moque royalement des libertés, de la démocratie et des droits dans ces contrées utiles. Que nos arabo-musulmans restent archaïques et obscurantistes cela n’est guère son souci tant que ses intérêts sont préservés.

    Tous ces « opposants » arabes sont parrainés. Ce sont eux que l’on « aide » pour renverser les régimes indociles et que l’on installe, chez eux, comme « représentants légitimes »…jusqu’à nouvel ordre.

    L’Égypte de Morsi dit maintenant être « prête à dialoguer avec Israël » et à un « retour des juifs égyptiens ». Il serait bien de dire « tous les juifs à leur pays d’origine ». Le sinistre Cheikh qataro-égyptien, Kardhaoui, celui qui émet des fatwas assassines, a encouragé à voter la constitution pour « bénéficier des dollars qataris ». Il a déclaré, récemment : « il faut en finir avec cette gouvernance ‘‘de famille’’ sauf pour les monarchies ».

    En Tunisie, Ghannouchi s’était bien rendu à Washington pour recevoir la distinction de « grand intellectuel de l’année 2011 » décernée par le magazine Foreign Policy. Ont assisté à la cérémonie entre autres Dick Cheney, Condoleezza Rice, Hillary et Bill Clinton, Robert Gates, John Mc Cain, Nicolas Sarkozy, R.T Erdogan, le franco-sioniste BH Lévy. Le voilà donc au pouvoir soutenu par les monarchies du Golfe.

    L’Islam de ces monarchies est étrange. Il est modulable selon leurs intérêts pour devenir carrément un instrument de guerres entre « frères ». Pour cela ils y ont mis tous les moyens médiatico-financiers et religieux pour l’embrigadement et l’endoctrinement ; donnant du coup aux détracteurs de l’Islam les arguments inespérés justifiant leur ‘‘islamophobie’’. Ces détracteurs avancent, maintenant, comme preuves les faits et gestes de ceux considérés « éminences religieuses ».

    Les Occidentaux disent, par arrogance et avilissement des consciences, faire des « guerres humanitaires », pour « notre bien ». Quel altruisme ! C’est pour cela qu’ils ont agressé l’Irak, l’Afghanistan, la Libye, divisé le Soudan et s’emploient à le faire en Syrie ; placent leurs assujettis en Égypte, en Tunisie et au Yémen ; s’acharnent à mettre en échec les révoltes du Bahreïn et d’Arabie Saoudite.

    Ce sont ceux-là que nos « opposants » soutiennent quand ils disent avec satisfaction que les « …régimes illégitimes et corrompus de nos régions arabes …sont en train de tomber les uns après les autres » alors qu’ils savent qui en est le maitre-d’œuvre en conformité avec les plans conçus, baptisés « Nouveau Moyen-Orient » complété par le projet sioniste « Yinon », visant à morceler le monde arabe en ‘‘petits États’’ pour les rendre impuissants. Un Sykes–Picot 2 en somme.

    C’est cette démarche et tactique que suivent nos « opposants à l’étranger » visant à affaiblir l’État algérien avec les mêmes thèmes et intox de caniveaux rabâchés, à la nausée, depuis des années. Ils sont rejoints par ces ‘‘ploucs’’ « autonomistes » convertis en catastrophe en politicien de contrebande que soutiennent les milieux nostalgiques et qui s’encanaillent à Tel-Aviv.

    Ils ont des sites et des chaînes TV à l’exemple de ‘Rachad Tv’ ou ‘El-Magharibia’ sises à Londres que soutient le Qatar. Bien que dénommée ‘la maghrébine’, 95% de son programme est consacré au dénigrement de l’Algérie. Elle est financée aussi par le fils de Abassi un « homme d’affaires » selon son Directeur en cachant cependant ceci (selon ‘algerie-dz.com’) : « Salim Madani, fils d’Abassi Madani, …a rendu visite au Maroc … Il a rencontré nombre de cheikhs salafistes et membres de la famille royale ainsi que des officiers du Makhzen….[il] leur a proposé de mettre à leur disposition la chaine Al-Magharibia qui émet …des programmes antagonistes à l’Algérie … et recevoir une contrepartie financière, ont indiqué des sources bien informées à ‘’Numidianews’’ ».

    Ils nous reprochent de ne pas être gouvernés par ceux qu’ils auraient voulus en admettant, pour cela, le « chaos ». Ils s’échinent à rendre leurs frustrations comme étant les nôtres en incitant nos jeunes à se révolter pour réaliser leurs ambitions ratées. Leurs agissements sont tellement désuets qu’ils ne risquent pas de passer. Plus personne ne prend au sérieux leurs diarrhées verbales et leur art dans le retournement. Tous savent qu’il n’y a rien de cohérent dans leur bave qui leur sert d’argument. Ils déblatèrent, sans preuves, à longueur d’année sur du ‘faux’ et du mensonge. La plupart n’avaient jamais fait le minimum d’effort au service de leur pays. Ce n’est qu’une fois ‘éjecté’ après avoir baigné, pour beaucoup, dans la luxure et l’escroquerie qu’ils se découvrent des vertus et des aptitudes…à la dévotion dont ils se servent comme piédestal pour mieux tromper.

    Notre armée est une institution stable et cohérente




    0



    0
    djel
    25 avril 2013 - 18 h 21 min

    Le gouvernement de Mariano
    Le gouvernement de Mariano Rajoy a autorisé diligemment les USA à déployer sur le territoire espagnol, une force d’intervention rapide, en prévision d’un chaos généralisé prévu en Algérie.

    la base Morón de la Frontera située à la province de Séville en Andalousie, se déploieront dans les jours qui viennent, un demi-millier d’éléments des forces spéciales, relevant du corps des Marines de l’US Navy, ainsi que 8 avions militaires américains.

    Cette force d’appoint américaine, sera investie de la mission d’intervenir en Algérie, où les prémices d’un chaos généralisé se font de plus en plus précises, notamment dans le sud du pays, et à l’approche des présidentielles par lesquelles, l’actuel président Abdelaziz Bouteflika, compte s’éterniser au pouvoir en se confectionnant un scrutin le faisant succéder une 4ème fois, à lui-même.

    Selon le journal londonien Al Quds Al Arabi qui a rapporté cette information, la décision espagnole d’autoriser les USA à déployer leurs forces, s’est prise inhabituellement vite.

    En effet, quelques jours ont suffit à Mariano Rajoy, pour transmettre son feu vert à Washington, pour dépêcher ses forces et ses avions, témoignant ainsi par sa hâte, de l’imminence du danger couvant en Algérie, le régime pouvant tomber en désuétude à tout moment.

    La même source a indiqué que les 500 marines auront pour mission d’assurer la sécurité des quelques ressortissants américains en Algérie ainsi que du personnel diplomatique US, et d’opérer leur évacuation du pays.

    Rappelons que Bruce Riedel ex-conseiller présidentiel américain, ayant servi sous 4 présidents, avait prédit pour l’Algérie, l’explosion d’une révolte populaire qui viendrait à bout de la dictature militaire en place.

    Lors d’une conférence donnée en décembre 2012 à l’institut royal ElCano à Madrid, Bruce Riedel, qui compte parmi les experts américains, les plus en vue, spécialisé en questions de terrorisme, sécurité et de politique du moyen orient, avait déclaré que : « L’Algérie souffre d’un régime policier, sa société est renfermée et point de volonté réformatrices chez les tenants du pouvoir, n’est à l’horizon ».

    « Les mêmes conditions ayant conduit à l’explosion populaire en Egypte, sont réunies en Algérie, une pression démographique grandissante et mal maitrisée, une jeunesse au désarroi, désespérée et l’absence totale de toute ouverture politique » avait il analysé.

    Bruce Riedel avait alors averti que « dépenser des milliards de Dollars, pour acheter un silence provisoire du peuple, ne sera plus d’aucun effet dans un avenir proche ».

    il conclut que le processus est enclenché et que le soulèvement populaire généralisé arrivera sous peu.

    Sa conférence donnée en décembre 2012, ses prédictions révélées justes, ce mois d’avril 2013, en témoigne la grogne populaire dans le sud et en Kabylie, que les répressions violentes par le régime, et les graves atteintes aux droits de l’homme les accompagnants, ne font que renforcer.




    0



    0
    h2 so4
    25 avril 2013 - 17 h 38 min

    @Amine
    quelque chose ne va

    @Amine
    quelque chose ne va pas ..?ton ami est au Qatar tu sais .
    si tu veux des preuves en plus ..tu n a qu a lire le talmud .
    il explique tout .
    sinon arretes ta vantardise á deux dinars yarham babak !
    tellement obscure que l on en souffre .




    0



    0
    SALMI
    25 avril 2013 - 17 h 29 min

    SALUT A TOUS LE MONDE.
    JE

    SALUT A TOUS LE MONDE.
    JE VOUS CONSEILLE D’ALLER VOIR L’ARTICLE ORIGINAL SUR LE JOURNAL ECHOUROUK.COM ET VOUS ALLEZ AVOIR VOTRE PROPRE OPINION SUR LES DIRES DE BENAICHA CHEF DE L’AIS ET TOUT CE QUI ENTOUS=RE L’AIS ETC..




    0



    0
    djel
    25 avril 2013 - 15 h 16 min

    @Amine
    Tu as des preuves de

    @Amine

    Tu as des preuves de ce que tu avances ??? Tu connais le nom de ces familles juives ??? Si t’es un patriote, les as tu dénoncé aux services du DRS ??? Si oui, y a-t-il eu des suites ???

    Ou bien comme on dit chez nous, RAK TOKHROTE 3LINA ???

    Tu dis des choses et tu avances des faits qui sont graves, et j’aimerai apprécier la véracité de tes propos !!!




    0



    0
    h2 so4
    25 avril 2013 - 14 h 41 min

    le printemps arab a tout dit
    le printemps arab a tout dit .
    le fis juif sioniste and co désormais sont l ennemi number one de tous les algeriens .
    ils ont sacrifié plus 300 000 algeriens d une maniere la plus atroce dans l histoire humaine
    pour venir en aide á la pose de la premiere pierre de la construction du mur de la maison de sidhoum dadjjal.




    0



    0
    amyne
    25 avril 2013 - 14 h 20 min

    enfin …faut plus
    enfin …faut plus continuer à communiquer avec ces énergumnes…faut les mystifier et les jeté en pature eux leur race et leur progénitures…

    la guerre de l info est déjà lancé depuis tres longtemps mes nos responsables n en sont pas encore conscients….c est impossible que des gens pareils continuent à faire partie du jeux ils devraient etre archivé….
    ya sidi rabbi




    0



    0
    Amine
    25 avril 2013 - 12 h 28 min

    Ce que ne sait pas le peuple,
    Ce que ne sait pas le peuple, c’est que ces islamistes ont toujours travaillé avec Israel pour destabiliser l’Algerie. Israel a ses agents en Algerie, ces familles juives, restées juives en secret et qui feignent d’être devenu musulmane depuis l’independance de l’Algerie pour rester en Algerie et continuer à travailler pour la mere patrie Israel. Je vous assure que ces familles sont restées juives jusqu’à la moelle des os et oeuvrent pour le grand israel en destabilisant tous les pays qui sont contre l’etat d’Israel. Ces famille finançaient en secret le FIS et les Islamistes. L’Emir du Qatar a battu ses carte aujourd’hui en nous montrant qu’il va jusqu’à financer les partis de droite d’Israel. Tout cet ALS et ce FIS ne sont que le faux nez d’Israel. Je ne voulais pas le croire, mais helas les fait aujourd’hui sont evident. Il est presque trop tard pour les denoncer. Leur oeuvre a fait des centzaine de millier de mort. Ils ont reussi




    0



    0
    Amine
    25 avril 2013 - 12 h 09 min

    Comme si c’était une
    Comme si c’était une nouvelle. J’ai vecu en Algérie pendant les années de braises et j’ai vu qui les finançaient, qui les poussaient à comettre des exactions, y compris contre des couples d’etudiant fiançé et qui aujourd’hui sont mariés. J’ai vu que l’argent donné à l’OLP allait en partie au FIS et à l’ALS. J’ai vu que certaine famille restée juives en secret et feignant d’avoir été musulmane depuis 1962, finançaient les groupes djihadistes pour engendrer la guerre en Algérie et faire main basse sur les bien de ce pays avec la complicité de nos fonctionnaires. L’etat algerien doit faire comme dans les pays developpés. Se modernir et se mettre au nouvelles technologies pour connaitre la moindre trace des flux financier, la moindre trace d’un document d’etat civil, de notaire, de bien ou administratif, aussi minime soit-il. Si l’etat algerien reste archaïque, nous finirons par perdre notre independance et le pays sera decoupé en morceau avec la complicité des fonctionnaires qui trahissent la loyauté que leur octroit l’etat




    0



    0
    Vérité
    25 avril 2013 - 11 h 49 min

    L’Algérie entre la convoitise
    L’Algérie entre la convoitise des uns, les visées et la revanche des autres : à l’ombre des « Printemps arabes »

    Pour cela Je vous invite à consulte et lire malicieusement cet site web , c’est très instructif :
    http://avicennesy.wordpress.com/2013/02/24/lalgerie-entre-la-convoitise-des-uns-les-visees-et-la-revanche-des-autres-a-lombre-des-printemps-arabes/#more-827
    Assi cet article :
    5 réflexions sur “L’Algérie entre la convoitise des uns, les visées et la revanche des autres : à l’ombre des « Printemps arabes »”
    http://avicennesy.wordpress.com/2013/02/24/lalgerie-entre-la-convoitise-des-uns-les-visees-et-la-revanche-des-autres-a-lombre-des-printemps-arabes/#more-827
    A tout seigneur, tout honneur, la menace va donc s’amplifier dorénavant et sous des formes aussi multiples que pernicieuses.
    C’est le sens de l’appel à la vigilance des citoyens lancé récemment par son Président, qui, en vieux renard de la politique internationale, sait de quoi il parle.
    Et bonne lecture.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.