Un autre mouvement partiel de walis au mois de juin

De source informée, nous apprenons qu’un mouvement partiel de walis sera annoncé au moins de juin prochain. Il touchera les principales wilayas du pays. D’après nos sources, l’actuel wali d’Oran, Abdelmalek Boudiaf, est fortement pressenti pour remplacer le wali d’Alger, Mohamed Addou Lekbir, en poste depuis plusieurs années. Diplômé en sciences politiques, Abdemalek Boudiaf avait déjà occupé le poste de wali de Constantine. On apprend aussi que l’actuel chef de daïra de Khemis-Miliana, wilaya de Aïn Defla, sera très probablement nommé wali de Chlef. Ce mouvement partiel de walis devrait intervenir en même temps qu’un remaniement ministériel, bien que la maladie du Président risque de retarder ces décisions. Le dernier mouvement dans le corps des walis remonte au début du mois de mars dernier, avec la nomination de quatre nouveaux walis et la mutation de cinq autres. Il a touché essentiellement les wilayas du Sud, comme Ouargla, Illizi et Tindouf, en réponse sans doute aux événements qui ont secoué cette région du pays. A la veille des élections locales du 29 novembre dernier, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales avait fait part de ce mouvement qui toucherait en priorité les walis n’ayant pas obtenu des résultats, en plus de ceux qui ont émis le vœu de partir en retraite. Il était prévu notamment la mise à l’écart des walis «défaillants» qui n’auraient pas atteint les objectifs de développement assignés à leurs wilayas respectives et qui seraient même, à l’origine, de nombreuses émeutes et autres mouvements de protestation ces derniers mois. Il y a aussi le cas du wali de Mascara, largement discrédité par le suicide de son Drag, la semaine dernière, et dont de nombreux citoyens ont demandé le départ, mais aucune décision officielle n’a encore été prise à son encontre.
Karim B.
  

Comment (2)

    axelpanzer
    30 avril 2013 - 9 h 04 min

    bon je suggere de promouvoir
    bon je suggere de promouvoir l’excellent wali de mascara connu aussi sous l’alias de « bombardi »,comme ambassadeur en syrie!!!!




    0



    0
    00213
    28 avril 2013 - 19 h 52 min

    J’appelle ça : Remuer la
    J’appelle ça : Remuer la merde !
    .
    On prend des incompétents que l’on va inter-changer par d’autres incompétents.
    Il faudrait un système qui sanctionne lourdement et qui récompense gracieusement les walis en fonction des résultats concrets.
    .
    Évidemment il ne faut pas généraliser, car on commence à voir émerger une petite génération de walis (plus jeunes, plus travailleurs et plus intelligents).
    Il faut penser à rénover le reste.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.