Bouguerra Soltani : «Je suis prêt à rendre des comptes»

Bouguerra Soltani se dit «disposé à rendre des comptes» devant le congrès et les institutions compétentes du Mouvement de la société pour la paix. Le président sortant du MSP estime avoir accompli sa mission comme il se doit et quitte la présidence du parti avec la «conscience tranquille». Sûr de son bilan qu’il défend ardemment, Soltani dit assumer «personnellement et entièrement la responsabilité morale de tous les points négatifs entre août 2003 et avril 2013». Exprimant avec «fierté» son refus de briguer un autre mandat, il veut donner aux «autres» une «leçon de démocratie». Pour lui, «le mouvement a dépassé le stade du charisme des individus qui a caractérisé les dix dernières années et se trouve aujourd’hui conforté par le charisme des institutions qui préserve tout parti politique de sombrer dans la dictature». Souhaitant d’ores et déjà «plein succès» à son futur successeur, Bouguerra Soltani affirme qu’il continuera à militer au sein du parti. Il a ainsi appelé le mouvement à œuvrer «sérieusement» à réactualiser ses textes et à se restructurer pour s’adapter à la conjoncture qui s’accélère et répondre aux ambitions d’une jeunesse aspirant à un avenir meilleur «loin de l’opportunisme de ceux qui veulent exploiter le mécontentement des jeunes à des fins politiques et idéologiques». Après s’être montré agressif vis-à-vis du gouvernement depuis l’avènement de ce qui est communément appelé le «Printemps arabe», Soltani a, cette fois-ci, plutôt lissé son discours sur l’état du pays, évitant de critiquer le président Bouteflika. Une attitude que de nombreux observateurs lient directement à la conjoncture actuelle marquée par la maladie du chef de l’Etat.
Menasra prêt à revenir à sa «famille d’origine»
Le dissident du MSP, Abdelmadjid Menasra, actuellement à la tête d’un nouveau parti, le Front du changement, se dit prêt à revenir, «sous quelques conditions» à sa «famille d’origine». Menasra, qui a répondu favorablement à l’invitation de son ex-parti pour participer à l’ouverture du congrès, estime «être toujours proche de la philosophie du MSP» qu’il a partagée durant presque deux décennies. Approché par des journalistes, l’ex-directeur de la communication de l’ex-Hamas, très proche du défunt cheikh Nahnah, père fondateur du MSP, semble conscient que l’idéologie défendue est «en perte de vitesse» dans un pays exposé à tous les dangers et traversé par de multiples courants. Pour lui, «l’union fait la force». Une union qu’il est prêt à faire avec son ancienne famille politique. Les cadres du MSP semblent également favorables à cette option qui pourrait prendre une autre forme que celle d’une fusion entre les deux partis, comme le suggérait Abderrahmane Saïdi, président du Conseil consultatif du MSP et successeur favori de Bouguerra Soltani qui a décidé de ne plus se représenter pour un troisième mandat. Ce rapprochement entre le MSP et le dissident Menasra et son nouveau parti était perceptible dans l’accueil particulièrement chaleureux qui lui a été réservé à l’ouverture du congrès et la longue discussion qu’il a eue avec les différents cadres de son ex-parti. Abdelmadjid Menasra, qui incarnait l’aile radicale du parti aux côtés d’Abderrezak Mokri, autre candidat à la succession de Soltani, se tourne vers le MSP après avoir échoué à capter l’attention des anciens du FIS dissous et les mettre sous sa coupe. Aujourd’hui, son parti ne pèse presque rien. A peine quatre députés à l’APN – et l’un d’eux (Othmane Rahmani) est démissionnaire – et quelques élus dans les Assemblées populaires communales et de wilayas. Sa recette pour réactiver les anciens réseaux du FIS dissous et en tirer profit ne fonctionne pas. Se sentant affaibli, il ne cracherait pas sur la soupe que voudraient lui servir les cadres du MSP, deux ans après avoir décidé de faire cavalier seul et de se lancer dans une nouvelle aventure. Le MSP a connu une véritable saignée à cause du nouveau parti de Menasra, mais aussi et surtout de celui d’Amar Ghoul qui a pris avec lui près de la moitié des députés du parti au sein de l’actuelle Assemblée. Avec Amar Ghoul, la désunion semble définitivement consommée. D’ailleurs, ce dernier a clairement et froidement décliné l’invitation à assister à l’ouverture du congrès de son ancien parti. Pour rebondir, le MSP compte ainsi sur le retour de Menasra. Du moins, il veut le convaincre de rejoindre l’Alliance de l’Algérie verte qui compte également deux autres partis islamistes complètement laminés (El-Islah et Ennahda). Une option qui reste envisageable, surtout que tous ces partis se trouvent en difficulté. En attendant, le MSP doit élire ce week-end un nouveau président.
Sonia Baker

Comment (5)

    Anonyme
    27 mai 2013 - 16 h 46 min

    un pseudo imam dont la
    un pseudo imam dont la specialite est d’exorciser les jinn’s
    des corps humains a coups de sa sale claquette qu’il traine
    sur ses sales pieds, j’en etais temoin d’une de ses scenes a constantine,se retrouve un jour plusieurs fois ministre de
    l’algerie,Ben m’hidi,Boudiaf et bien d’autres illustres chouhadas doivent se retourner dans leurs tombes….pauvre algerie.




    0



    0
    ADERBAL Mokrane
    3 mai 2013 - 13 h 01 min

    Nous on préfère que tu rendes
    Nous on préfère que tu rendes le tablier et que tu t’exiles au Qatar ou en Arabie et qu’on perde ta trace une fois pour toutes …Et tes comptes va les rendre à tes Maitres ailleurs…




    0



    0
    inspektor Tahar
    3 mai 2013 - 12 h 30 min

    Bouguerra Soltani : «Je suis
    Bouguerra Soltani : «Je suis prêt à rendre des comptes»….Voila un politicien intègre….Il va nous avouer combien il a bouffe avec tous ses copains et ou se trouvent leurs magots…..ou alors en tant que bon musulman avant de se rendre a la Mecque pour laver ses péchés ( Harams ) il décide de passer aux aveux pour demander pardon pour le fric haram qu’il a empoché…Bravo ya si Soltani




    0



    0
    h2 so4
    2 mai 2013 - 23 h 43 min

    l invité d honneur du Qatar
    l invité d honneur du Qatar !!no comment .

    http://www.youtube.com/watch?v=ls3w5Q-Auos




    0



    0
    djel
    2 mai 2013 - 21 h 33 min

    Es tu prêt à rendre des
    Es tu prêt à rendre des compte devant Allah, islamiste Taiwan ?
    J’espère que tu vas payer amèrement ta trahison à l’Algérie et au peuple algérien !!! Tu as les dents qui rayent le parquet tellement ta fin d’argent et tellement t’es assoiffé de pouvoir !!!

    Toi, le FLN, le RND, le PT et consort !!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.