Guerre ouverte entre le MCAF et l’avocat du consulat général d’Algérie

L’avocat du consulat général d'Algérie à Paris, Me Khaled Lasbeur, s’est distingué cette semaine par une sortie pour le moins surprenante en s’attaquant de manière peu amène au très remuant Omar Aït Mokhtar, coordinateur du Mouvement citoyen algérien en France (MCAF). La présence de ce dernier sur le terrain des luttes citoyennes n’a apparemment pas laissé indifférents la représentation diplomatique et tout le beau monde qui gravite autour. Si le MCAF a beaucoup fait parler de lui, il y a quelques semaines, en décidant de se constituer partie civile dans l’affaire de corruption qui secoue Sonatrach, demandant à la justice française la saisie des biens des personnes mises en cause, c’est sans aucun doute sa dernière dénonciation en date qui lui a attiré les foudres du consulat et de son avocat. Le mouvement avait, en effet, réclamé toute la vérité sur l’affaire des 200 000 euros versés par le consulat pour payer la caution de Cheb Mami. Et c’est cela qui aurait incité le vénérable avocat, certainement sur ordre de ses mandants, à monter au front pour tenter de faire taire cette voix qui, visiblement, commence à déranger. Me Lasbeur continuera donc à prendre ses honoraires, non pas pour se mettre à la disposition de nos ressortissants installés dans l’Hexagone, mais pour défendre des intérêts qui ne sont pas forcément ceux de l’Etat algérien souverain. Il se permet même de donner quelques leçons de nationalisme, un nationalisme bien particulier. «Personnellement, j'ai peur de ceux qui entachent l'image de l’Algérie et ses institutions alors qu'ils sont à l'extérieur du pays.» Le message est loin d’être sibyllin : dénoncer les corrompus, c’est porter atteinte à l’image du pays. Drôle de mélange des genres. N’a-t-on pas le droit de réclamer, en citoyen consciencieux, toute la lumière sur cette affaire des 200 000 euros payés, par ricochet, par le contribuable algérien pour la libération d’un artiste qui devait répondre de ses actes comme n’importe quelle autre personne poursuivie pour des faits d’une gravité avérée ? Quoi qu’il en soit, le MCAF a assuré qu’il ne se laissera pas intimider par cette sortie de Me Lasbeur et a décidé de passer à l’offensive en saisissant l’Ordre des avocats de Paris. Affaire à suivre.
Amine Sadek
 

Comment (10)

    L'Algérien d'en bas
    5 mai 2013 - 19 h 40 min

    C’est incroyable comment ces
    C’est incroyable comment ces fossoyeurs de l’ Algérie indépendante rapinent dans l’impunité absolue! Comment admettre que le Consulat puisse délibérément payer une rançon de 200 000 Euros pour sauver de la prison un contrevenant de droits communs ! Cheb Mammi est algérien mais il aussi celui qui a souillé la vertu de tout un peuple en profitant d’une femme sans aucune défense! Quelle lâcheté , ce bougre d’imbécile!
    Cet argent est celui de tous les algériens et non d’un groupe maffieux qui occupe une chancellerie algérienne à l’ étranger ! Quelle honte ! Se servir des deniers de l’état algérien pour usage personnel et surtout de l’opprobre! C’est très grave ce qui s’est passé dans ce Consulat algérien défendu un avocat d’origine algérienne ! C’est de l’irrespect caractérisé à l’encontre de tout un peuple qui souffre déjà de la misère. Nous devons donc soutenir à fond l’ association MCEF défendu par Maitre Ait Mokhtar.




    0



    0
    Didouche
    4 mai 2013 - 17 h 33 min

    A 00213, tu es vraiment
    A 00213, tu es vraiment bloqué et aveugle. Tu ne vois pas ou va notre pays l´Algérie (avec son constantinois,sa kabylie, ses chaouia (qui sont aussi des Kaybyles et sont fieres de l´être). Es tu vraiment aveugle de ne pas voir que cette mafia qui gouvernent ont fsit de l`Algerie un Bor…pour le etrangers (surtout Francais). Au lieu d´aider ce Monsieur courageux (qu´il edst Kabxle ou non), qu´est ce que des vendus comme toi font? ils font dans le regionalisme exact ce que cette mafia VEUT atteindre : DIVISER LEPEUPLE. reveille toi!!!!!!!! sinon toi et tes enfants mourront dans la merde.




    0



    0
    SAMY IRIS
    4 mai 2013 - 14 h 46 min

    Qu’est-ce que c’est que ce
    Qu’est-ce que c’est que ce pays dont les richesses sont mises à sac par une bande de prédateurs sans foi, ni loi et au vu et au su de tout le monde??? Il suffit d’avoir un brin de responsabilité ou avoir un quelconque lien de parenté ou d’amitié avec quelqu’un qui détient des bribes de pouvoir pour agir comme bon vous semble.les Hommes au vrais sens du terme ont construit leurs pays, et n’ont fait que du bien pour leurs peuples, et les nôtres ont massacré l’Algérie, et conduit le peuple à la débauche, et toutes ces richesses qu’ils ont dilapidées, dès fois même et bien souvent d’ailleurs, d’une manière ou d’une autre, en versant le sang des algériens ne l’emporterons pas avec eux, au contraire, ce n’est que du poids en plus dans leurs bagages déjà bien lourd, qu’ils se rassurent, pour ma part je ne leur pardonnerais jamais.
    Tous ces biens acquis par la voie de la corruption et d’autres procédés illégaux, qu’il s’agisse de biens immobiliers, mobiliers ou argents tout devrait normalement être récupéré par le trésor algérien.s’interroge déjà « si les juges sont impuissants à traiter l’affaire de Sonatrach 2 » ? Mais si par malheur, l’état s’avère incapable d’exercer son autorité sur ces affaires gravissimes cela signifierait qu’il n’est plus maître de la situation, et là il est à redouter que le pays ne devienne ingouvernable à moyen terme, tant la puissance de l’argent aura tout perverti dans nos institutions ! Et Lorsqu’on achète des fonctions de sénateurs, de députés et autres postes par des moyens immoraux comme par exemple le procédé de la chkara pleine de beaux billets. Quelle triste ironie de l’histoire durant la révolution les collabos qui dénonçaient les militants du Fln, portaient une chkara qui cachait leur visage afin de pas être reconnus, on ne voyait que leurs yeux. Aujourd’hui cette chkara sert à introduire le ver de la corruption dans le système législatif et autres entités. Que c’est triste une justice castrée !




    0



    0
    libre
    4 mai 2013 - 14 h 43 min

    les bi-nationaux sont plus
    les bi-nationaux sont plus nationalistes et patriotes que nous indigenes, au lieu que l’algerie en profite de cette population qui vit off-shore, de sa compétence, de son savoir faire, de son ouverture sur le monde, elle servira comme passerelle entre l’Algérie et les pays ayant accueilli cette population, elle peut servir de diaspora pour défendre les intérêts de notre pays, mais hélas ces algériens vivant a l’étranger sont traités de tous les maux, dommage quel gachil’Algérie, ce « géant malade »: chacun vient le dépecer ! Nos divisions et nos disputes ouvrent la voie à tous les aventuriers de pacotille, même les étrangers pour intriguer et semer la zizanie dans ce pays. Rien d’étonnant qu’on en vienne à une situation à la Syrienne. La Syrie était un pays ouvert à tous les vents: sa population en paie les frais aujourd’hui. Unissons-nous pour barrer la voie à tous ces mercenaires et préserver notre pays de la disparition.




    0



    0
    Anonyme
    4 mai 2013 - 14 h 05 min

    Je suis choquée et dire qu il
    Je suis choquée et dire qu il y a des algeriens qui croupissent en prison , qui ne peuvent pas etre rapatriés ni mort ni vivant faute d argent!!!! et cheb mami beneficie de 200 000 euros!!!!!!!!!!




    0



    0
    Rab REM
    4 mai 2013 - 4 h 26 min

    Merci messieurs du MCAF de
    Merci messieurs du MCAF de dénoncer ces pourris qui se croient représentant des Algériens à l’étranger, alors qu’ils ne représentent que leur maîtres, les gens du pouvoir. Il faut aller jusqu’au bout dans la dénonciation des bandits en cravate qui sévissent en Algérie.




    0



    0
    Mansour
    3 mai 2013 - 19 h 35 min

    Bravo Maitre Aït Mokhtar de
    Bravo Maitre Aït Mokhtar de dénoncer toutes les magouilles de la secte au pouvoir en Algérie qui gaspille sans compter les finances publiques.Payer 200 000 euros de caution pour faire libérer de prison un chanteur binational aisé est irresponsable.Mais il se trouve que Cheb Mami qui a commis un délit grave et qui s’est constitué prisonnier pour ne pas perdre sa nationalité française est un ami de Fakhamatouhou.Dommage que le ridicule ne tue pas.




    0



    0
    Anonyme
    3 mai 2013 - 11 h 07 min

    Me Khaled Lasbeur n’est pas
    Me Khaled Lasbeur n’est pas membre de l’Ordre des avocats de Paris mais des Hauts de Seine. Alors cette procédure est vouée à l’échec.




    0



    0
    00213
    3 mai 2013 - 6 h 55 min

    La branche « acceptable » du
    La branche « acceptable » du MAK fait encore des siennes ?
    Ce sont avant tout des régionalistes en quête de couverture médiatique et dont le fond de commerce est la critique à tout bout de champs de notre nation.
    Une fois établi le statut de porte parole des algériens en France, ils dévieront sur la question d’une indépendance de la Kabylie « maquillée » en autonomie.
    .
    90% de drapeaux berbère dans leurs rares rassemblements.
    Ils ne représentent pas l’Algérie !!
    L’Algérie c’est la Kabylie mais c’est aussi un peuple de 38 millions d’habitants issu du Sahara, du Constantinois, des Aurés, de l’Ouest, de l’Algérois…
    .
    J’oubliais ! Le MCAF devrait aussi s’intéresser aux étranges affaires d’un de ses présidents : Mohand Barrache (connaissance de de la très affairiste Michéle Alliot-Marie)




    0



    0
    memona
    3 mai 2013 - 6 h 24 min

    c’est un comble!!!et de quel
    c’est un comble!!!et de quel droit doit-on payer la caution d’un criminel et faire participer le peuple algérien à son insu
    à un tel acte
    chab mami est un criminel ;il a agit en criminel il doit payer et l’état algerien et les algériens n’ont rien à voir là-dedans

    je suis outrée et choquée!!!!!!!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.