Des opposants syriens s’insurgent et révèlent : Robert Ford est le véritable chef de l’opposition syrienne

L’opposition syrienne accuse l’ancien ambassadeur américain Robert Ford de «rouler pour le Qatar» et de «soutenir les islamistes au détriment des autres courants» au sein de celle-ci. Des membres de l’opposition se sont plaints du comportement de Ford à l’administration américaine et lui ont exprimé leur «mécontentement» quant à la manière avec laquelle Robert Ford gère le dossier syrien. Ils affirment avoir attiré l’attention des responsables américains, lors de différentes réunions, sur les prises de décision unilatérales de cet ancien ambassadeur qui a fait un passage «remarqué» en Algérie en soutenant les extrémistes religieux du FIS et les différentes groupes islamistes armés dans les années 1990. Les membres de l’opposition syrienne révèlent aussi que Robert Ford tente d’imposer ses décisions au point d'avoir voulu forcer trois membres de l’Alliance nationale démocratique à revenir sur leur démission en faisant pression sur eux. Ces opposants ne disent pas s’ils ont été menacés, mais tout porte à le croire. Ils affirment, dans une déclaration à un journal électronique arabe, que Ford «exclut une partie de l’opposition», l’accusant ouvertement de «rouler moins pour son pays, les Etats-Unis, que pour le Qatar dont il exécute les instructions à la lettre». Les opposants syriens soulignent également que Robert Ford «ment à ses supérieurs» en ne leur rendant pas compte des divergences qui traversent le Conseil national syrien (CNS), occultant sciemment les divisions et brossant un tableau factice de la situation qui prévaut en son sein. «Quand Ford a décidé enfin d’avouer l’existence de tensions et de dissensions à l’intérieur de l’opposition syrienne, il était déjà trop tard». Un responsable du parti démocrate membre du Conseil national syrien, créé en septembre 2011 à Istanbul, en Turquie, estime que Robert Ford «joue un rôle néfaste» dans la crise syrienne, expliquant que «les Etats-Unis soutiennent les islamistes». Cette dénonciation de l’activisme pro-islamiste du diplomate arabophone américain intervient au moment où les Etats-Unis envisagent, pour la première fois, de fournir des armes à l’opposition syrienne. On ne sait pas encore si Washington a pris cette décision sur la base des rapports fournis par son représentant permanent auprès du CNS, mais il est clair, à la lumière de ces aveux, que l’opposition syrienne est complètement phagocytée par la CIA dont Robert Ford est un des agents les plus actifs dans le monde arabe.
Karim Bouali

Comment (11)

    NASSER
    4 mai 2013 - 11 h 12 min

    Al Baydah, province de
    Al Baydah, province de Tartous : Assassinat du Cheikh Omar Bayassi et de sa famille
    _________

    Le vrai massacre que personne ne parle, un massacre commis par les terroristes dans le village de Al Baydah avant que les troupes syriennes interviennent dans le village.
    L’Imam de la mosquée de Al Baydah le cheikh Omar Bayassi et sa famille qui sont connus pour être pro-régime ont été égorgés et décapités par les terroristes, l’Imam avait auparavant déjà reçu de nombreux menaces de mort de la part des terroristes, il était membre du comité national de réconciliation et soutenait la résistance antisioniste.
    Le cheikh Omar Bayassi et sa famille massacrés par les terroristes, L’AFP et l’OSDH criminels (qui méritent la peine de mort) ne disent même pas un mot.

    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=600488736629505




    0



    0
    salim
    4 mai 2013 - 7 h 50 min

    Cet ambassadeur Robert Ford
    Cet ambassadeur Robert Ford est un terroriste. Il ne fait qu’exécuter les ordres de son pays. Qui est à l’origine de la création de ce terrorisme.
    Il est aidé par deux autres terroristes que sont les ambassadeurs de GB et de France en Syrie.

    Et toutes leurs informations et logistique sont soutenus par un autre État terroristes celui d’Israël.

    En un mot, des sionistes chrétiens et juifs se sont donnés le mot pour s’attaquer à l’Islam et aux musulmans sous des motifs de liberté et de démocratie, alors que la réalité est tout autre.

    Ils ont voulu la liberté et la démocratie pour l’Irak regardez ou en est ce pays actuellement. Les citoyens irakiens s’entredéchirent.

    Ils ont voulu la même chose pour la Libye, regardez ou en sont les libyens, le pays coupé entre différentes tribus.Et ils se tirent les uns sur les autres sans pitié

    En Syrie ils sont en train de faire le même chose entre chiites, sunnites, alaouites, druze,kurdes etc.
    Et le combattants pour une grande majorité sont des étrangers venant de plusieurs pays arabes, asiatiques et occidentaux.

    Les croisades des temps modernes.! C’est une réalité qui ne peut être cachée.




    0



    0
    Anonyme
    3 mai 2013 - 16 h 41 min

    Les problèmes sont certes
    Les problèmes sont certes mondiaux et très très anciens mais les larbins sont bien nationaux quoique vous disiez…




    0



    0
    Ezzine
    3 mai 2013 - 15 h 45 min

    Comme si c’est une
    Comme si c’est une exclusivité. L’ambassadeur Us devint tout naturellement le chef de l’opposition-terroriste armée syrienne en ce temps de chien pour l’Amérique et ses affidés européens.
    Un ambassadeur Us est incontestablement le directeur du pays arabe où il exerce. Il détient toutes les prérogatives officielles du Chef de l’Etat illégitime. En contre partie, les Usa le maintiennent au pouvoir et lui garantissent d’autres mandats présidentiels. C’est comme cela que la plupart des pays arabes sont hypothéqués.
    Si cette marionnette de chef de l’Etat demeure docile et discipliné vis-à-vis des injonctions de son maître l’ambassadeur Us, il restera à la tête du pouvoir politique de son pays autant que cela puisse servir sans trop de grabuges les intérêts de l’Amérique.
    L’application dans son pays des droits de l’homme et de démocratie cheval de Troie des ricains deviendrait alors secondaire combien même serait-il aux yeux de son peuple et du monde un dictateur. Cela ne le concernerait plus, et sera protégé tant qu’il restera serviable.
    Mais s’il se rebelle, les américains le transformeront en un dictateur et une proie. Il devient donc un méchant homme à abattre. Pour ce faire, ordre alors est donné à toutes les hordes des cerbères médiatiques à leur service dans le monde pour le poursuivre implacablement, avec leurs aboiements épars et assourdissants télévisés et autres. Gare à lui s’il tombe entre leurs mains. Il sera dévoré cru.
    Les américains projettent depuis plus de deux ans de faire tomber le pouvoir rebelle de Damas entre leurs mains sous couvert du « printemps arabe », ce dont les sionistes souhaitent ardemment. En cas de victoire un chef d’Etat à leur solde y sera donc désigné. Ils lui permettront de se sucrer et servir ses maîtres.
    Comme c’est le cas des autres printemps arabes. N’ont-ils pas déjà produit ce genre de serfs en Egypte, Tunisie, Lybie, Yémen à côté d’autres toujours aptes au service de l’oncle Sam.
    Une fois l’opération réussie, les clébards médiatiques rentreront alors dans leurs niches, les hurlements cesseront et le calme plat reviendra dans ce qui fût une contrée indomptable. Les droits de l’homme blanc, et de démocratie des grosses bedaines occidentales seront ainsi garantis. Tout est bien qui fini bien.

    En Syrie les Usa n’ont pas été en mesure de faire plier ou courber l’échine de la direction politique syrienne. La fin de la récréation a été, il y a quelques jours, sifflée par le Chef du Hizbollah libanais, l’Iran continue de se préparer à toutes les éventualités, sans parler de l’éventail chiite et sunnite mondial ayant une dent contre l’alliance américano-euro-sioniste qui risquerait d’un moment à l’autre de faire parler de lui dans le monde entier en cas d’une guerre généralisée.
    Pire encore les membres du congrès américains ne viennent-ils pas de chapitrer le Président Obama de s’être facilement abdiqué devant le lion de Damas :
    « A-t-on le choix leur aurait-il dit entre :
    « – S’attaquer aux intérêts et à la sécurité stratégiques de la fédération de Russie et de la Chine et consacrer notre pays les Usa sur le gibet du jeune président impétueux de 28 ans de la Corée du Nord, Kim Jong-il. Celui-ci ne menace-t-il pas sur ordre sino-russe de frapper nos bases au sud-est asiatique plus encore la maison même de l’Amérique.
    « Rappelez-vous aussi messieurs les membres, l’Amérique avait l’habitude de s’attaquer seulement à des pays faibles, désarmés, sans défense ; dirigés par des hommes politiques corrompus et n’a jamais remporté de grandes victoires malgré l’apport de nos alliés européens lesquels nous ont toujours aveuglement suivis.
    « Mais cette fois-ci dites-vous bien il ne s’agit plus d’un petit morceau à mépriser mais d’un gros morceau. Alors cessons de jouer à qui perd gagne !
    « Mais grâce à Dieu, l’industrie cinématographique américaine – cinéma et Tv- a toujours répondu présente pour transformer nos échecs sur le terrain en des victoires sur écrans.
    « Souvenez-vous encore des déboires de la guerre du Vietnam encore présents dans l’esprit des citoyens américains. N’a-t-on pas laissé presque toutes nos plumes et avons même « défendu » aux vietnamiens vainqueurs de pavoiser leur victoire contre la puissance Us perdante.
    « – Ou faut-il tenter une sortie honorable, mais en continuant publiquement d’arborer comme de coutume l’étendard de notre chère arrogance, pour sauver les Usa d’une aventure dangereuse. Ne faut-il pas en même temps mieux accepter en cachette la solution politique que nous proposent les Russes et les Chinois. Celle-ci ne serait-elle pas moins humiliante et peut être aussi bénéfique sur plusieurs plans.
    « Cette guerre dite douce contre la Syrie ne risque-t-elle pas de nous coûter très cher. N’a-t-on pas déjà stratégiquement perdu cette première expérience de guerre douce dont les conséquences risquent de se retourner contre nous.
    « Les milliers de terroristes islamistes et mercenaires que nous avons engagés en Syrie au titre d’un Djihad déguisé ne vont-ils pas un jour se réveiller et se rendre compte qu’ils ont été leurrés.
    « Qu’adviendrait—t-il alors de la sécurité américaine. L’Europe, notre base stratégique avancée pour la sécurité du territoire américain ne risque-t-elle pas avec Israël d’en faire les frais à moyen ou à long terme.
    « Alors cessons une fois pour toute de jouer à qui perd gagne et regardons l’avenir en face. L’Amérique qui périclite en matière économique et financière n’est plus cette grande puissance capable de diriger toute seule le monde.




    0



    0
    maleh
    3 mai 2013 - 14 h 33 min

    @inspektor Tahar
    Je vous

    @inspektor Tahar
    Je vous reprend sur le fameux chewing-gum « Arabo-musulmans », une expression inventée en vue d’associer l’ISLAM à une race (comme c’est le cas avec le FAUX judaïsme). Je vous prie de ne pas tomber aussi facilement dans ce piège. Je vous demanderai également d’être plus spécifique quand vous voulez émettre un jugement moral concernant une population quelconque.




    0



    0
    inspektor Tahar
    3 mai 2013 - 12 h 21 min

    Des opposants syriens
    Des opposants syriens s’insurgent et révèlent : Robert Ford est le véritable chef de l’opposition syrienne…vous les arabo musulmans incapables de vous entendre pacifiquement et continuez vous entre tuer homes, femmes, enfants innocents en Irak en Syrie depuis des annees….mais vous blâmez toujours les autres…vous vous êtes des genis, des superman, des justiciers et rien a vous reprochez….mais les autres….oui les autres des méchants…Il ne s agit qu une course au pouvoir….et nous avons tous comme chez nous en Algerie…Power means Money Money Money….le peuple n est qu un objet insignifiant dans dans la géographie….vous êtes des avides destructeurs du pays juste pour des bénéfices personnels…Vous voulez mettre a la porte un groupe de priviligies pour prendre leur place et profiter de vos nouveaux priviliges…Power and Money est la morale de cette violence en Syrie




    0



    0
    axelpanzer
    3 mai 2013 - 10 h 38 min

    @ali:tu t’est censuré toi
    @ali:tu t’est censuré toi meme puisqu’on n’a rien compris a tes élécubrations!!c’est le probleme de la majorité des algeriens,ils se croient capables de faire tout sois-meme!!




    0



    0
    sihem
    3 mai 2013 - 9 h 56 min

    À chaque fois qu’on attire
    À chaque fois qu’on attire l’attention des gens vers un problème grave ils se retournent contre les généraux les problèmes sont nettement plus grave au niveau mondial. Un système préparé sur feu doux il ya des centaines d’années et vous parlez d’un Ali belhàdj qui n’est la que pour créer des problèmes alors que les islamistes devraient être les premiers à dénoncer les manœuvres sionistes malheureusement leur ignorance et leurs soif du pouvoir les ont réduits à des armes redoutables contre leur propre peuple.




    0



    0
    00213
    3 mai 2013 - 7 h 26 min

    Les USA ne veulent pas que
    Les USA ne veulent pas que les rebelles gagnent maintenant mais ils ne veulent pas n’ont plus qu’ils perdent maintenant.
    .
    Leur but est dorénavant clair : Faire perdurer la crise le plus longtemps possible pour affaiblir toutes les forces armées du conflit.
    Pour ensuite les soutenir chacune et disloquer la région en une multitude de petits émirats comme ils l’ont fait avec l’empire Ottoman.
    .
    Pour finir vous tapez « Grand Israël » sur le net et vous comprendrez la dernière étape…




    0



    0
    Ali
    3 mai 2013 - 6 h 45 min

    ET NOS GENERAUX POUR QUI ILS
    ET NOS GENERAUX POUR QUI ILS ROULENT PAS POUR BHV QUI A ETE ACCEUILLI PAR SADI ET COMPAGNIE ET EUX ILS ROULENT POUR LES SIONISTES NE SOYER PAS RIDICULES DE NOUS DIRE QUE LES USA AIDE CHEIKH ALI BENHADJ UN VRAI ISLAMISTE PAS COMME LES AUTRES SOI-DISANT SALAFISTE A LA SEOUDIA AINSI QUE LES FREROTS D’EGYPTE ET D’ALGERIE QUI ONT EUX AUSSI ROULER POUR LES GENERAUX NE ME CENSURER PAS SVP.




    0



    0
    memona
    3 mai 2013 - 6 h 19 min

    il ne fallait pas à
    il ne fallait pas à s’attendre à ce que les usa veuillent le bien des pays arabes et musulmans puisque ce pays roule pour un seul pays ISRAEL et tant qu’il ya le chaos dans ces pays dirigés par des m…e
    il faut se demander :A QUI PROFITE LE CRIME:ON REVIENT AU MEME POINT pas au peuple




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.