Santé : des tensiomètres non homologués inondent le marché

Le cri d’alerte a été lancé par l'Association des hypertendus. Des tensiomètres non homologués se trouvent en grande quantité sur le marché national. Le risque pour les six millions d’hypertendus est grand en ce sens qu’ils peuvent avoir un pic d'hypertension à tout moment qui ne serait pas détecté par ces appareils qui ne répondent pas aux normes internationales en vigueur. Le président de l’association, Kheireddine Mokhbi, n’a pas caché ses vives inquiétudes quant au risque élevé pour les malades à cause de ces appareils contrefaits difficiles à déceler par le grand public. Il appelle les malades à éviter d’acheter des appareils en dehors des offices spécialisées dans la vente de matériel médical. Il appelle par la même les pouvoirs publics à interdire l’importation et la vente de ce genre d’appareil mis en vente y compris sur la voie publique. Le manque de fiabilité de ces appareils peut être à l'origine, selon le président de l'association, d'une crise cardiaque ou d'un accident vasculaire cérébral (AVC). Il peut même entraîner un état comateux. Pour lui, il ne s’agit pas d’un fait négligeable, tant il y va de la santé de millions d’Algériens. La situation est bien «grave». Surtout quand on sait que les hypertendus représentent plus d’un tiers de la population algérienne. Pour M. Mokhbi, la solution est à chercher du côté du système d’assurance sociale. Il estime qu’il est juste et judicieux que la Caisse nationale d'assurance sociale (CNAS) inclut cette frange dans la catégorie des malades chroniques afin qu'elle puisse bénéficier des mêmes droits. Si, par exemple, le tensiomètre devient remboursable, les malades pourront alors se permettre des appareils de bonne qualité.
Sonia B.

Comment (4)

    X man
    10 mai 2013 - 23 h 01 min

    Le but cherche par ce
    Le but cherche par ce monsieur n est pas la sante de l algerien mais son fric.Toutle monde sait comment ca se passe :une soiree au sheraton ou on invite ce triste monsieur et on lui chuchote de tirer l alerte .le but cherche est le remboursement du tensiometre.
    Un bon tensiometre coute entre 5500 /6000 DA.
    1/3 de la population c est 14 millions presque.
    6000 DA x 14.000.000 = 84.000.000.000 DA ou 800.000.000 d euros dans dans l arene des importateurs.
    VAUTOURS VAUTOURS VAUTOURS .
    -fruits sans saveur.
    -femmes sans pudeur.
    -hommes sans honneurs.
    VIVE LA DICTATURE.




    0



    0
    Inspektor Tahar
    10 mai 2013 - 15 h 47 min

    Santé : des tensiomètres non
    Santé : des tensiomètres non homologués inondent le marché…Ou est la douane algérienne…? Une honte…un instrument très important pour la santé du peuple…!!! On a glisse la patte encore a…qui..? Le responsable devrait etre condamne a perpet….en Chine si on découvre le coupable c est a genoux et une balle dans la tète




    0



    0
    salim
    10 mai 2013 - 11 h 45 min

    Exactement des tensiomètres
    Exactement des tensiomètres faux et des détecteurs d’explosifs qui ne servent à rien.
    C’est à se demande si réellement nos responsables servent à quelque chose.
    Avant d’importer ces appareils, il y a des organismes qui doivent accorder leur homologation.
    Qui sont ces organismes?
    Qui a signé l’OK, pour livrer et faire sortir de la zone sous douane?
    – Encore de la corruption en vue.




    0



    0
    Anonyme
    10 mai 2013 - 9 h 19 min

    tout est faux les detecteurs
    tout est faux les detecteurs d’explosifs rien n’est homologuer un president importer et mal élu c’est la catastrophe




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.