Le parti d’Abderrezak Mokri et ses associations satellites veulent imposer le hidjab aux étudiantes

Les islamistes ne renoncent pas au projet d’établir leur hégémonie sur la société algérienne qu’ils ont vainement tenté d’imposer par la violence verbale et physique dès la fin des années 80 avec la «police islamique», puis, dans les années 90, carrément par le biais du terrorisme criminel. Leur véhicule médiatique principal, Echorouk, vient d’annoncer, avec fierté, une campagne lancée par une organisation estudiantine inféodée au MSP d’Abderrezak Mokri, visant à obliger les étudiantes à porter le hidjab. L’été approche et, selon eux, c’est une saison propice au «déshabillé» et au relâchement des mœurs dont ils accusent les étudiantes, comme si mettre le hidjab était une garantie d’intégrité de ce point de vue. La rue est pleine d’histoires, vraies ou fausses, qui démontrent que «porter le hidjab ne veut rien dire». L’argument visant à stigmatiser les filles et les femmes qui s’habillent normalement et à «dédouaner» de tout vice celles qui portent le hidjab ne résiste pas à la réalité vécue et perceptible quotidiennement. La volonté de créer des clivages sur une base vestimentaire est, en fait, une œuvre de division au sein de notre jeunesse. Il y a une diversité vestimentaire chez les femmes et les jeunes filles, particulièrement dans les grandes villes moins soumises à la pression des conservateurs, qui s’est imposée dans l’espace public. Les femmes sont partout, et habillées diversement dans une cohabitation naturelle, sans que cela dépasse les critères de la décence. A moins que cette campagne qui se pare de religion ne soit l’instrument d’un lobby commercial et idéologique, à la fois du hidjab et du vêtement qatari, qui cherche à prendre pied dans un marché prometteur, celui des jeunes filles. Le prétexte avancé pour justifier cette véritable atteinte aux libertés individuelles des femmes augure d’autres actions contre tout ce qui est loisirs ou fêtes. On sait que certains islamistes ont transformé les cérémonies de mariage, exprimant la joie d’un événement heureux, en sorte de rituel d’une tristesse déprimante. A la fin des années 80, des islamistes barbus en kamis et en groupes, patrouillaient, c’est le mot exact, souvent armés de bâtons, pour empêcher les parties de cartes et de dominos durant les veillées de Ramadhan. Revenir plus de 20 ans en arrière, pour replanter un décor qui a conduit au terrorisme combattu par la population et son armée, c’est un défi que se sont fixés les islamistes qui n’ont pas conscience de l’échec qui les attend encore une fois.
Kamel Moulfi 

Comment (34)

    ETUDIANT-UNIV
    15 mai 2013 - 12 h 26 min

    Bonjour,
    Je tiens à préciser

    Bonjour,
    Je tiens à préciser que les organisateurs N’ONT OBLIGEéS AUCUNES FILLES A ASSISTER A CETTE RÉUNION, NI A PORTER LE HIJAB, ET CHACUNE EST LIBRE§ merci




    0



    0
    RAMO
    15 mai 2013 - 1 h 38 min

    LE VRAIS DÉBAT QUI EST VENU
    LE VRAIS DÉBAT QUI EST VENU EN PREMIER
    L’ŒUF OU LA POULE?




    0



    0
    Mansour
    14 mai 2013 - 20 h 01 min

    @Ali
    Moi je comparerai plutôt

    @Ali
    Moi je comparerai plutôt cette idéologie du pire au sida.Pour la combattre efficacement il y a pas comme la prévention et l’information pour réduire sa propagation.Pour se développer elle profite de la détresse matérielle et morale des personnes sans repères.Dans les sociétés équilibrées et libres ces gens-là n’ont pas droit de cité car ils n’apportent rien de positif.L’antidote c’est le développement,l’éducation et le bien être.Et plus il y a des gens qui ne sont pas bien dans leur peau plus ils ont de clients et malheureusement ce n’est pas ce qui manque en ce moment malgré la relative aisance financière du pays.




    0



    0
    maleh
    14 mai 2013 - 19 h 07 min

    @ Anonymeسامي
    Tout d’abord en

    @ Anonymeسامي
    Tout d’abord en arabe on dit correctement « نحن مسلمون »
    Ensuite, Allah SWT dit dans سورة النحل

    ادع إلى سبيل ربك بالحكمة والموعظة الحسنة وجادلهم بالتي هي أحسن إن ربك هو أعلم بمن ضل عن سبيله وهو أعلم بالمهتدين




    0



    0
    Anonymeسامي
    14 mai 2013 - 17 h 53 min

    وعلى النساء ارتداءالحجاب ربي
    وعلى النساء ارتداءالحجاب ربي يهديكم نحن مسلمين




    0



    0
    zyriab
    14 mai 2013 - 13 h 29 min

    Voilà à quoi nous sommes
    Voilà à quoi nous sommes réduit à débattre d’un bout de tissu.Débat imposé par l’occident sans que l’on se rende compte de ceci Notre intelligence n’arrive même pas à saisir entre l’important et le futile et surtout notre conscience se contente de sa prise en charge par les grands spécialistes de la PNL et nous nous transformons en moutons Nous avons à débattre d’un projet de société et nous nous contentons de continuer à suivre à ce qui nous a été imposé Nos femmes Dieu merci restent globalement des femmes décentes,correctes et vraiment trés attachées à notre CIVILISATION et à nos moeurs et traditions Juste apprenons à les respecter les aimer en qualité de méres soeurs épouses filles au lieu de persister juste à les harceler si ce n’est dans leurs vêtements dans leurs comportement Pour nous détourner des vrais problèmes de notre société qui se trovent être ailleurs .C’est une honte de n’être pas capable de régler le problème de la propreté de nos villes et villages et de discuter de nos femmes qui elles font des miracles pour tenir dans une propreté exemplaire nos demeures nous devons d’abord les en remercier .De toute évidence ce Mokri n’a ni mère ni soeur ni épouse ni fille




    0



    0
    Ali
    14 mai 2013 - 12 h 58 min

    Si j’étais ministre de
    Si j’étais ministre de l’éducation algérien, j’imposerai la lecture de la PESTE d’Albert Camus des le college et l’analyse de ce roman qui à travers une épidémie explique comment le fascisme s’installe dans les esprit et detruit une societés d’hommes et de femmes autrefois fructueuses. L’individu et sa personnalité sont detruit au profit des idées reçues et les idées de la masses. Cette société ne donne rien de bon, car ce qui fait la richesse d’une societé c’est le riche panel des idée et l’analyse par soi même. Quand on essaye de penser comme les autres, on meurt moralement et c’est pour cela que les sociétés où l’islamisme est fort, cette société se suicide et ne connait aucun jour heureux, aucun développement, pas de droit de l’homme, pas d’avenir, pas de conscience, pas d’évolution technologique, pas d’évolution du droit de l’individu. En sommes, ce genre de société s’uniformise pour mourir par cette peste qu’est la pensée unique quelque soit le moyen que l’on utilise pour imposer la pensée unique et dans notre cas, ce fut la religion à outrance, la bigoterie. On oublie que les algerien en sont mort. Ce genre de peste a engendré la tragédie algerienne faisant des centaines de milliers de mort. Aucun individu n’est maitre de sa destinée. On lui propose de mourir, d’aller se faire exploser dans un transport en commun, sur une place de marché. C’est ça le fascisme et lav pensée unique.

    Ecoutez ceci :

    https://www.youtube.com/watch?v=Ce53GCtiME4




    0



    0
    Ali
    14 mai 2013 - 12 h 44 min

    Ces barbus sont la PESTE.
    Ces barbus sont la PESTE. C’est le fascisme poussé à son paroxysme. Il suffit à nos compatriote d’utiliser la religion pour faire passer toutes les lois, toutes les idées iniques. Cela veut dire que l’école algérienne est à refaire. Si beaucoup de concitoyens sont réceptif à ce point à la religion au point de se faire marcher sur les pieds et accepter toutes les bassesses, la destruction de leur droit, la destruction de leur avenir et celui de leur enfants pour devenir un peuple bête incapable de développement et de conscience, cela veut dire que l’individu est tué moralement pour penser comme tous ces barbus financé et manipulés par les pays du golf et par conséquent, les américains face cachées du sionisme internationale.
    Apparemment, nous n’avons pas tiré les conséquences de la décennie noire. Nous continuons, au non de la religion, à céder à ces détestables barbus qui nous ont enfermé dans une régression programmée pour nous mette à la merci des impérialistes. Les partis basés sur la religion doivent êtres interdits. Si ces idiots d’islamistes veulent imposer le hidjab, qu’ils aillent vivre en Arabie saoudite, qu’ils oublient l’Algérie et qu’ils soient les esclaves de ces pays là moteur de l’islamisme. Il faut que l’école change pour ne pas leurs préparer des malades mentaux manipulables à souhait.




    0



    0
    syriano
    14 mai 2013 - 12 h 22 min

    @Anonyme (non vérifié) | 14.
    @Anonyme (non vérifié) | 14. mai 2013 – 11:32
    Tout a fait d’accord,je pense avoir été assez clair
    Je pensais avoir mis clairement en évidence la différence
    En qualifiant cette secte,les wahabites salafistes takfiristes de precheur du dajjal montre clairement ma critique envers ces personnes.
    Mon commentaire précédent ne s’arreter pas a la premiere phrase




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.