Que se passe-t-il au ministère de la Communication ?

Des informations persistantes qui circulent depuis deux jours dans le milieu de la presse parlent d’un clash entre l’actuel ministre de la Communication, Mohamed Saïd, et le Premier ministre et la Présidence. Ces informations parlent même d’une démission que le ministre aurait déposée sur le bureau de Sellal. En fait, des indiscrétions avaient rapporté à Algeriepatriotique, dès la démission forcée de Slimane Bekhlili, suite à une enquête d’habilitation défavorable des services de sécurité, que Mohamed Saïd a commencé à voir le vent tourner en sa défaveur après qu’il eut décidé de désigner des militants de son parti à des postes de responsabilité relevant de son département. La décision du ministre aurait été motivée par un nouveau refus qui lui aurait été signifié par sa hiérarchie lorsqu’il a voulu placer deux de ses militants à la tête des quotidiens publics Echaâb et El-Massa dont le statut n'autorise pas le ministre à en nommer les responsables. Toutes les sources contactées pour en savoir plus sur ce clash entre ce membre du gouvernement et les cercles de décision autrement plus influents, n’ont pas voulu confirmer cette information, sachant qu’un tel acte de la part d’un ministre intervient dans ce contexte sensible où tous les regards sont tournés vers le Val-de-Grâce où se trouve le président de la République, seul habilité à arbitrer dans ce «conflit» larvé. Une démission d’un membre de l’exécutif serait perçue comme un acte d’indiscipline et d’insoumission. L’opinion publique a eu à le constater lorsque l’ancien chef du gouvernement, Ahmed Benbitour, avait «osé défier» le président Bouteflika en claquant la porte et en annonçant son désaccord profond avec sa manière de gérer les affaires du pays. Mohamed Saïd et les autres membres du gouvernement ne sont pas censés ignorer qu’être ministre suppose une obéissance totale au «grand manitou».
M. Aït Amara
 

Comment (8)

    Anonyme
    16 mai 2013 - 8 h 27 min

    Ce monsieur avait bien
    Ce monsieur avait bien déclaré, au lendemain des

    législatives, qu’il se retirait de la politique, non ???

    Que fait-il alors au gouvernement ?

    Il fait comme boukrouh : une fois ministre, il laisse tomber son parti !!!

    Opportuniste, va !!




    0



    0
    AL
    14 mai 2013 - 23 h 16 min

    entre l’ENTV  »tout va bien »
    entre l’ENTV  »tout va bien » les chaines radios »qui bricolent et le ministère des  »communiqués » heureusement qu’il y a certains journaux et …Algérie Patriotique… sans flagorneri




    0



    0
    Noubal
    14 mai 2013 - 4 h 12 min

    Quel honte et quel ramassis
    Quel honte et quel ramassis d’incompétence, il devrait finir sa vie en prison ou être viré du pays.




    0



    0
    Anonyme
    13 mai 2013 - 21 h 27 min

    Bravo vous essayez de changer
    Bravo vous essayez de changer les choses dans un esprit d’ouverture mais les médias ont de tout temps étaient muselés ce n’est peut être pas le moment adéquat pour que cela change.




    0



    0
    Anonyme
    13 mai 2013 - 18 h 31 min

    Bon débarras. Da Mohand est
    Bon débarras. Da Mohand est un incompétent con-gé-nital.




    0



    0
    00213
    13 mai 2013 - 17 h 22 min

    Promotion à la médiocrité et
    Promotion à la médiocrité et recrutement piston du ministre jusqu’au vigile devant l’entrée.
    Communication bancale à tous les niveaux et même physiquement, surtout quand on voit un ministre sur un plateau télé étranger avec un costume qui lui va trop grand.
    .
    A l’heure ou la 1ére guerre mondiale de la communication fait rage, nous avons mis des bras cassés armés de bout de bois pour défendre notre pays quand les sionistes utilisent des bombes nucléaires tel que Facebook ou Twitter…
    .
    Allez M. Sellal, faites le ménage !




    0



    0
    samir
    13 mai 2013 - 16 h 11 min

    un ministre qui vient de
    un ministre qui vient de déstabiliser totalement la presse publique par ses propos et ses méthodes de gérer la presse publique en humiliant quotidiennement les professionnels




    0



    0
    Inspektor Tahar
    13 mai 2013 - 13 h 29 min

    Que se passe-t-il au
    Que se passe-t-il au ministère de la Communication ..Algeria family business….Offrir des jobs, et placer la famille, les amis et les amis des amis…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.