Yousfi dément la volonté d’entreprises étrangères de quitter l’Algérie

Le ministre de l'Energie et des Mines, Youcef Yousfi, a tenu à apporter, aujourd’hui, un démenti formel aux rumeurs persistantes ces dernières semaines faisant état du départ de certaines compagnies étrangères activant dans le secteur pétrolier, sous prétexte que les conditions sécuritaires se seraient détériorées dans le pays depuis l’attaque terroriste de Tiguentourine. «Elles n'ont jamais exprimé le désir de s'en aller. Bien au contraire, d'autres groupes énergétiques de taille mondiale sont en train de discuter de possibilités de partenariat avec Sonatrach», a-t-il martelé, au cours d’une rencontre organisée avec les représentants de la presse nationale. Le ministre a reconnu, à cette occasion, que «Tiguentourine a été un drame pour nos partenaires qui ont perdu des employés», considérant comme «normal et légitime» que ces sociétés s'inquiètent et demandent de renforcer les conditions de sécurité. «Ceux qui s'inquiètent peut-être sont les sous-contractants qui travaillent avec BP et Statoil, partenaires de Sonatrach dans le site gazier de Tiguentourine», a tenu à préciser le ministre. Interrogé sur le report de deux projets gaziers par le groupe britannique BP qui a exigé de Sonatrach des conditions de sécurité optimales après l'attaque de Tiguentourine, le ministre a indiqué que l'Algérie avait totalement révisé le dispositif de sécurisation de ses sites pétroliers après cet incident tragique qui a coûté la vie à 37 otages étrangers et un Algérien. «Il y a une nouvelle approche en matière de sécurité, les partenaires partent souvent sur le terrain pour constater d'eux-mêmes la nature de ces mesures», a-t-il rassuré à ce sujet.
Amine Sadek

Comment (4)

    Ezzine
    20 mai 2013 - 11 h 20 min

    Allez-vous céder aux
    Allez-vous céder aux pressions et aux chantages sous le prétexte de conditions de sécurité lesquelles conditions extra-algériennes, faut-il les oublier qui furent à l’origine de la prise d’otage par des terroristes à la solde de l’occident par Arabie saoudite et Qatar interposés au site gazier de Tiguentourine.
    Maintenant que les choses sont prises sérieusement par nous algériens, des brebis galeuses comme chez BP et ses dépendants veulent nous faire croire qu’ils se sentent en danger.
    Voudraient-ils par exemple qu’ils soient protégés par des mercenaires qui furent à l’origine de la mort de plusieurs otages étrangers.
    Ne soyons pas dupes. C’est une question de souveraineté nationale qui ne saurait être mise en discussion.
    Pour chaque mustang il ne peut y avoir qu’une seule trébuche.




    0



    0
    Inspektor Tahar
    20 mai 2013 - 11 h 14 min

    Yousfi dément la volonté
    Yousfi dément la volonté d’entreprises étrangères de quitter l’Algérie…Elles veulent quitter a cause de la corruption de Sonatrach…? peut etre…? Elles ne veulent plus payer sous la table…?
    Youcef Yousfi, hier, lors d’une conférence de presse : “La dénonciation de la corruption ne doit pas être un moyen pour déstabiliser les sociétés nationales”…Désolé monsieur le Ministre Yousfi. L histoire de la corruption ouverte avec Sonatrach Lavalin a commence dans les annees 1980 avec la présence en Algerie de la représentante de de Lavalin madame Marie Choquette d Ottawa. La construction du Riad El Feth par Lavalin. L Affaire Meziane et ses acolytes. La corruption dans les achats d’équipements, de pièces rechange et surtout des services. Il ne faut pas oublier toutes ces études payées chèrement a des bureau d’études étrangers, et qu’on mis sur la sellette sans jamais les utiliser…La honte sur le plan international .Le Tribunal de Milan en ce qui concerne la Sapiem, l’ENI en Italie. Les les enquêtes du FBI aux USA sur les affaires Chakib Khelil , Anadarko Petroleum Corporation USA ainsi que Mohamed Bedjaoui. Vous vous rendez ridicule avec ces déclarations en ce qui concerne la corruption et incompétence de votre Ministère….Tu l as dans le baba Yousfi




    0



    0
    barode
    19 mai 2013 - 22 h 55 min

    vrais et faut ? quand a mon
    vrais et faut ? quand a mon avis personnel ya louazir irouhou je le prefaire parsque les hydraucarbures sont le malheur de l’ALGERIE . Alors ouste de mon pays , retrousser vos manches bala oual fasse ou bata ou basla comme nos parents et grands parents pour remettre notre ALGERIE sur rails , ou li oualef el kaviare kayene oued El Harrach .
    Les predateurs d’ici et de la bas oualou plus de chkara , ce qui reste dans notre sous sole C pour nos enfants et nos petits enfants .
    Quand a nos journalistes vous devriez vous rejouire , i rouhou de leurs propre décisions C preferable , parsque ci jamais diaouelna tente quoiques ce soit du genre elbegra ekhlasselha lahlib leurs decisions C ,nous prenons la vache les mamelles et le reste .

    ya louazir C permis de rever pour le restant de la vie ici bas jours et nuits , un reve sauveur de MON ALGERIE

    Les 7 soeurs decide de quitter MON ALGERIE il y a trop trop de machakels.

    Vous savez tres bien il ne vous feront jamais au grand jamais cette faveur ,et je n’en doute pas une seconde comme vous n’ignorere pas que les 7 Soeurs predatrices sont d’une puissance inimaginable sans rentré dans les details et vous le savez .

     » L’arbre a dit à la hache tu me fais mal, elle lui a répondu, c’est toi qui m’as offert le manche « .

    ou lahdid ekyasse




    0



    0
    Inspektor Tahar
    19 mai 2013 - 22 h 02 min

    Yousfi dément la volonté
    Yousfi dément la volonté d’entreprises étrangères de quitter l’Algérie…Après 50 années d’expérience dans l industrie des hydrocarbures je pense que l Algerie n a pas besoin de compagnies etrangeres pour exploiter les ressources et richesses naturelles du pays…Une chance si les compagnies étrangères foutent le camp….maintenant si au Ministère de l’Énergie en 50 ans au lieu de former des experts nationaux, vous avez formé les algériens comme des  » Porteurs d eau  » pour les sociétés etrangeres, alors je comprends votre appréhension si les étrangers quittent le pays…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.