AADL : les veuves, les orphelins et les vieux exclus

Un climat de colère régnait, ce matin, devant le siège de l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement (AADL), où des centaines de souscripteurs se sont rassemblés après qu’il leur a été signifié, par le service juridique de l’agence, qu’ils n’auront pas droit à leur logement. Les concernés par cette décision arbitraire sont les veuves, les orphelins, les personnes âgées et ceux dont le salaire ne dépasse pas les 24 000 DA. Abasourdies, des veuves s’interrogeaient sur les motifs d’une telle décision «injuste», laquelle bafoue un de leurs droits les plus fondamentaux : celui d’avoir un toit pour elles et leurs enfants. «Le directeur général nous a dit : vos maris sont morts. Vos dossiers de logement sont morts avec eux», dénoncent à l’unisson, les veuves meurtries. Hayet, 47 ans, Zakia, 40 ans, Yamina, 62 ans, et bien d’autres, logeant chez des parents ou en location, se demandent, inquiètes, ce qu’elles vont pouvoir faire, maintenant que le seul espoir d’acquérir un logement décent s’est envolé. «Mon mari a trouvé la mort, il y a de cela deux mois, devant ce même siège, fauché par une voiture. Il est mort à cause de l’AADL, et maintenant, ils me disent que je n’y ai pas droit», raconte Zakia en pleurant. Toutes ces femmes désespérées arrivent à la même conclusion : «Notre Etat nous pousse, nos enfants et nous, à la débauche alors qu’il doit nous protéger.» S’ajoutent à cela, les orphelins, les retraités qui ont un salaire de moins de 24 000 DA et ceux dont l’âge dépasse les 70 ans. Omar, dont le père est décédé, explique que le DG de l’AADL leur a demandé la «freda» pour l’actualisation du dossier et de choisir une personne pour représenter les héritiers. «Une fois le dossier prêt, on nous a notifié de ne pas le déposer avec les autres, mais plutôt de ramener l’acte de décès et le remettre au service juridique», explique Omar. Il ajoute : «Nous avons fait ce qui a été demandé, malheureusement, on nous surprend cette fois-ci par le rejet de nos dossiers.» Selon les souscripteurs qui ont été reçus par le DG de l’AADL, M. Benidir, ce dernier aurait dit que ce n’était pas «son problème» et que cette décision viendrait «d’en haut» ; il conseille aux souscripteurs de se diriger vers le ministère de l’Habitat, seul habilité à donner des réponses, d’après lui.
Mohamed El-Ghazi
 

Comment (20)

    mkt
    16 septembre 2013 - 18 h 08 min

    Bonjour, svp aidée moi depuis
    Bonjour, svp aidée moi depuis 7h du matin j’arrive pas à faire une inscription sur le nouveaux programme AADL 2013 comment ou quoi faire svp je suis une mère célibataire et je pense que j’ai tous les droits d’en avoir fonctionnaire et mon salaire et 25000,00DA une autre fois svp aidée moi.




    0



    0
    abdo algerois
    15 août 2013 - 11 h 33 min

    je vous donne les conditions
    je vous donne les conditions requises pour aquerir ce genre de logement :
    1- etre horiginaire d’autre wilaya
    2-avoir seulement 1 anne de residence si vous etes d’autre wilaya
    3 -jeune jolie fille de moin de 30 ans
    4-un parent qui travail a l’opgi ou aadl
    5-les vrai native de la wilaya n’ont aucune chance cause voir la premiere recommandation.

    6- venez tous à alger c’est mieu




    0



    0
    La maitrise de soit !!!
    8 juillet 2013 - 3 h 35 min

    Personne n’est assez bon pour
    Personne n’est assez bon pour vous les algerien.
    Avant l’actuel DG mr bénidir son enciens homologue etait montre du doit pour favoritisme et non competence il faut se comprendre a se moment la vous avais un DG extremement pros dans ses domaine mais sa ne vous va pas !!!!!!
    Si on etait que 6million d’algerien l’etat se montrerais plus payeure mais ya sahbi ya tout le pays a faire et en plus pour la plus part cest cadeau !!! Le seul pays au monde qui le fais pour son peuples…..




    0



    0
    Anonyme
    1 juillet 2013 - 16 h 52 min

    Ce qui me revolte moi c est
    Ce qui me revolte moi c est qu on a fini de penser aux gens necessiteux et voula qu avec la foutue formule lpp ils pensent aux riches, l algerie est le pays de l injustice par excellence




    0



    0
    Houria Yous
    25 juin 2013 - 6 h 36 min

    Ce que je ne comprends pas c
    Ce que je ne comprends pas c est que on attendu 13ans pour nous décevoir.dans mon cas j ai 56 ans 4enfants conjoint retraite et avec la révision des salaires tant attendue je depasse.i La limite fixée de 5000da.mais il oubli l age dans 3ans je serais à la retraite. Pourrais je assumer un lpp plus chere. .a mon avis les ancien souscripteurs devraient être gardes à l aadl safran si les revenus sont supérieur. À 10fois le smig .ce qui me fait mal les plus jeunes célibataires ont plus de chance les anciens sont pénalisés.une logique que je n arrive pas à admettre.




    0



    0
    ania
    7 juin 2013 - 14 h 59 min

    svp les dossiers des femmes
    svp les dossiers des femmes divorcées seront rejetés au même titre que les veuves???




    0



    0
    nadia
    5 juin 2013 - 16 h 35 min

    malheureusement; j’ai
    malheureusement; j’ai confirmé cette information aujourd’hui. s’il y avait justice dans notre pays on n’en serait pas la. on aurait eu nos logements avant. soyons unis pour défendre nos droits.s’il faut aller au delà des frontières.je suis veuve et mére de 3 enfants. je ne baisserai pas les bras




    0



    0
    sam
    5 juin 2013 - 14 h 56 min

    contacter moi si vous faites
    contacter moi si vous faites une association a propos des veuves et des retraités




    0



    0
    Fzéro
    1 juin 2013 - 20 h 06 min

    Vous voulez être crédible ?
    Vous voulez être crédible ? Allez poser la question à l’AADL au lieu de rapporter ce que dit la rue. L’information doit être recoupée avec les services de cette agence pour la vérifier…




    0



    0
    wafia
    1 juin 2013 - 12 h 55 min

    nos journaux ghir EL KHOURTI
    nos journaux ghir EL KHOURTI y’en a marre minkom Ayina




    0



    0
    wafia
    1 juin 2013 - 12 h 53 min

    nos journaux ghir EL KHOURTI
    nos journaux ghir EL KHOURTI y’en a marre minkom Ayina




    0



    0
    Rebelle
    31 mai 2013 - 17 h 11 min

    C’est une information vraie
    C’est une information vraie parce que je suis concernée.
    @ Nabila
    Ceux qui ont payé la première tranche sont sauvés mais les autres sont éliminés.
    @ Louisette la pseudo pédante ; cela vous dérange qu’AP parle de cette histoire ? Vous vous sentez concerner, peut-être ? Allez-y faire un tour du côté de Saïd Hamddine et vous verrez des centaines de veuves et d’orphelins désemparés ne sachant pas quoi faire. Vous êtes très fort pour critiquer..




    0



    0
    aziz.ladour
    31 mai 2013 - 16 h 40 min

    moi depuis le 18/04/2013 le
    moi depuis le 18/04/2013 le jour de notre rdv j’ai deposé l’act dece au service juridique ou il ya une femme mesmoma qui travaille la bas elle ma dit veuille attender jusqu’au o,t vous appple pour deposer le ferida mais vraiment hachawhalna bach mandirouch tapage ras moura tekhase weld fransa kelab harka khada3in




    0



    0
    Anonyme
    31 mai 2013 - 10 h 40 min

    je travail a l AADL et je
    je travail a l AADL et je peux vour confirmé que c’est faux tous sa et pour quoi vous jugé le DG ya pas un homme qui a un aussi bon coeur que lui si sa vien du ministére comme vou dite c’est pas de sa faute mais je pense que c’est faux tous sa esseyé d’avoir de bonne information




    0



    0
    nabila
    31 mai 2013 - 9 h 35 min

    c’est bizarre cet article
    c’est bizarre cet article parce que je connais un voisin retraité ils l’ont convoqué pour le versement de la premiére tranche de dix pourt cent et je connais aussi une femme veuve ils l’ont convoqué aussi et son dossier à été accepté reste à confirmer les dires de ce journal?




    0



    0
    tawenza
    31 mai 2013 - 8 h 41 min

    la plus grosse des
    la plus grosse des prostitutions est de faire faire des dossiers aux gens et de les laisser poiroter durant 13 ans dans l’espoir d’un f3 ! entre-temps les prix ont flambé et la tentation de s’accrocher afin d’obtenir le sésame qui fera d’eux des milliardaires en puissance après la cession n’est que plus forte !

    l’algérie le pays de grandeur et décadence. rien ni personne ne respecte rien ! et l’état donne bien l’exemple !




    0



    0
    salim
    30 mai 2013 - 21 h 28 min

    Si cette décision s’avère
    Si cette décision s’avère exacte, « c’est une honte ».
    Honte à ces messieurs de l’ADL, et tout responsables qui est à l’origine d’une infamie pareille.
    N’est-il pas dit » veillez sur la veuve et l’orphelin ».

    Ou sont donc vos convictions messieurs, ou sont vos principes, si vous prenez une décision pareille qui est arbitraire, et qui pousse ces gens vers la débauche.

    Vous êtes très bien placés pour changer cette loi, la Loi c’est en tant qu’algériens, législateurs, ou éputés,nous qui la faisons et la défaisons en fonction de nos possibilités et de nos besoins. La Loi n’est pas rigide, que cela soit des Décrets ou autres.

    C’est très facile de rabrouer les gens, de renvoyer les citoyens par des mots durs, voir des vexations. Ce qui est dur et compliqué c’est de mettre vos compétences à l’épreuve et de trouver des solutions pour satisfaire tout un chacun. Mais comme beaucoup se sont habitués aux facilités.

    S’il y a ces dépassements que cela persiste; c’est qu’il y a réellement au sein des rouages de l’Etat des gens qui veulent détruire la société algérienne.

    Car tout algérien sent les prémisses; et ils ont commencés avec la débacle de l’enseignement.




    0



    0
    louisette
    30 mai 2013 - 15 h 23 min

    on n’attend pas d’un article
    on n’attend pas d’un article des « on dit ». Ce site n’étant pas un quotidien, peut prendre le temps de vérifier le quoi, pourquoi et comment..
    Dommage parce que jusque là les articles parus sur ce site semblaient empreint d’objectivité. Ce n’est pas « radio trottoir ».




    0



    0
    Ezzine
    30 mai 2013 - 14 h 29 min

    Le DG de l’AADL n’est-il pas
    Le DG de l’AADL n’est-il pas par hasard d’origine indienne de la tribu peau rouge cheyenne ? Cette malheureuse décision de la part de ce haut fonctionnaire de l’Etat sensé résoudre les problèmes sociaux plutôt que de les créer, rappelle la vie des indiens peaux rouges en Amérique du nord au début du siècle dernier :
    Une fois que le conjoint de l’indienne Squaw meurt cette dernière est dépouillée de tous ses biens et ceux de son défunt mari y compris son propre tipi (tente en peau de bison des amérindiens des plaines) par les membres de sa race. et devient automatiquement une personne n’étant plus la bienvenue au sein de la tribu. Privée de tous ses droits la pauvre veuve est obligée de quitter la réserve indienne pour aller errer n’importe où jusqu’à sa mort.
    Quant aux indiens âgés devenus vieux malgré leur passé guerrier au sein de la tribu, ils sont éloignés du campement indien où ils construisent tant bien que mal eux même un abri de fortune pour y passer ce qui leur reste à vivre, isolés sans aide ni secours.
    Vive l’Algérie!




    0



    0
    Anonyme
    30 mai 2013 - 14 h 15 min

    Que tous ensemble ils
    Que tous ensemble ils s’unnissent est este en justice ce D.G




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.