FLN : des comités pour réclamer le retour de Benflis

Des comités se sont constitués à travers plusieurs wilayas pour réclamer le retour d’Ali Benflis à la tête du FLN, a-t-on appris d’une source interne au parti. Derrière ces comités, il y a des anciens ténors du parti, des membres influents au comité central, des députés et des sénateurs toujours fidèles à Benflis. Des réunions d’encadrement ont été tenues ces derniers jours, notamment à Laghouat, pour, dit-on, «peaufiner la stratégie de campagne en faveur de Benflis». Longtemps mis à l’écart, les militants du FLN proches de l’ancien secrétaire général Ali Benflis, poussés vers la porte de sortie après avoir perdu la présidentielle de 2004, sont ainsi de retour. Discrètement, ils tentent de profiter de la situation d’impasse dans laquelle se trouve l’ex-parti unique depuis la destitution d’Abdelaziz Belkhadem. Les pro-Benflis veulent prendre leur revanche, après avoir été carrément écartés ou contraints à faire profil bas. Il s’agit, d’après nos sources, d’œuvrer ensemble non pas pour le hisser à la tête du parti mais, plus, pour arriver à l’élection d’un secrétaire général qui porterait allégeance à la fort probable candidature d’Ali Benflis lors de la prochaine présidentielle. S’il n’a pas déclaré sa candidature, Benflis n’a non plus jamais dit qu’il ne se représenterait pas. Au niveau du siège national, c’est la panique. Accusé d’avoir retardé la tenue d’une réunion du comité central pour l’élection d’un SG, le coordinateur du bureau politique, Abderrahmane Belayat, multiplie les réunions avec un groupe de caciques du parti. La dernière en date a eu lieu ce vendredi. Elle a regroupé, entre autres, Abderrahmane Belayat, Abdelkrim Abada, Amar Tou, Mohamed-Seghir Kara, Saïd Bouhedja et bien d’autres anciens qui refusent de passer le flambeau. D’après notre source, cette réunion a tourné autour des critères des membres de la commission de candidatures. Cette commission fait l’objet de toutes les convoitises en ce sens qu’elle pourra invalider toute «candidature encombrante». Un groupe de travail a été installé à cet effet. Il devra remettre son rapport dans quinze jours. «Le but est de fermer le jeu en mettant des critères sur mesure pour éliminer tout concurrent redoutable», ajoute notre source. Mais la pression des proches de Benflis ne cesse d’augmenter. L’incertitude sur la santé du Président accentue les tensions entre les deux camps. Si Benflis décide de se présenter à la présidentielle de 2014, il aura assurément besoin de l’appui de l’ex-parti unique.
S. Baker
 

Comment (33)

    Anonyme
    20 juin 2013 - 22 h 30 min

    Mansour vous vous trompez en
    Mansour vous vous trompez en la personne de ce grand homme, vous parlez de la compétence Monsieur BENFLIS ne manque pas de compétence et il a user sa culotte sur les banc des écoles donc le bagage qu’il a n’est pas acheté avec l’argent du peuple ni un bagage qu’on lui a offert au temps de Boumedienne car les personnes dont vous montrer du doigt certe leur diplomes soit ils les ont acheté de l’étranger soit on leur a offert donc BENFLIS il a les compétences qu’ils faut, c’est un homme intègre il a le gabarit d’un président en plus il n’a pas besoin d’argent donc il vient pas pour spolier les richesses de son peuple pour çà que les Algériens qui ne le connaissent pas très bien soient convaincu que c’est un homme très honnete très propre et c’est un fils de chahid et à mon avis c’est quelqu’un qui ne pourrait pas trahir le sang des Chouhadas.
    La seule chose que je reproche à Monsieur BENFLIS, son soutien à ce grand traitre de Oujda qui a mis tous les Algériens à genoux et il a saboter tous un pays et pire encore comment BENFLIS a été berné et a apporter son soutien à quelqu’un qui a la haine et la rancune lui et ces compatriotes originaire tous du Maroc à l’encontre des berbères voila la seule faute que Monsieur BENFLIS à commis c’est son soutien à cette momie qui n’a jamais combattu pour l’Algérie, c’est un ennemi, en plus il est d’origine Marocaine et il n’a meme pas le bac.




    0



    0
    tamounoa
    13 juin 2013 - 19 h 48 min

    monsieur benflis est un grand
    monsieur benflis est un grand monsieur un homme juste integre de bonne foi populaire c’est lui le futur president de la republique




    0



    0
    Faralisme
    5 juin 2013 - 7 h 59 min

    Cette photo d’Algérie
    Cette photo d’Algérie patriotique n est pas innocente regarder ce monsieur ce sourire sardonique derrière des lunettes de mafioso prêt à revenir juste pour régler ses comptes, kifkif cette race de rapace, lui aussi il a ca hachia(cour) de prédateur qui rôde tels des charognard attendant de s accaparer avec verocité de la proie Algérie , non non et non k Algérie ce n est pas un butin mais une patrie tourné vers l avenir des peuples libres prospères démocratiques oui l Algérie sera un modèle de paix de stabilité de démocratie de tout temps l’Algérie a été pionnière dans le rééquilibrage et le recentrage des modèles de société par la force de ses hommes honnêtes et sincères mais à chaque fois cassée et rétrogradée par ce FLN et ses hommes du passé .




    0



    0
    Anonyme
    4 juin 2013 - 17 h 15 min

    37 millions d’Algériens,
    37 millions d’Algériens, comme si parmis ces hommes et ces femmes mille fois plus patriotes que ce tas FLNesque réuni, il n y a personne d’autres qui pourrait proposer un avenir à ce pays ! Parti des bandits !!




    0



    0
    nemmiche
    4 juin 2013 - 12 h 51 min

    que vous le voulez ou non
    que vous le voulez ou non benflis sera notre prochain president parceque lalgerie na pas dautres alternatives et tout simplement cest un grand monsieur je suis celui qui va devenir son responsable du protocole inchaallah inchaallah et retenez bien mon nom parceque jai raison sur toute la ligne




    0



    0
    abdelhafid
    4 juin 2013 - 12 h 41 min

    bouteflika doit sortir la
    bouteflika doit sortir la tete haute et laisser sa place a benflis qui est apte a diriger le pays mais je conseille a ce dernier de se presenter en candidat libre pour avoir la confiance du peuple parce que les partis politiques en algerie c de la merde




    0



    0
    abbou
    4 juin 2013 - 10 h 36 min

    Votre commentaire a été
    Votre commentaire a été ajouté à la file d’attente pour modération par l’administrateur du site et il sera publié après son approbation.

    pourquoi ce message de ciseau?
    y’a pas droit d’expression f lablad




    0



    0
    abbou
    4 juin 2013 - 10 h 33 min

    Mr ben flis n’est pas un
    Mr ben flis n’est pas un homme carismatique il n’a pas la tete d’un president d’etat je le conseil de faire autre chose il doit consulter des specialiste en la matiere pour lui conseiller quoi faire
    c’est un simple conseil
    allah ghaleb




    0



    0
    Anonyme
    3 juin 2013 - 18 h 58 min

    Je ne fais partie d’aucun
    Je ne fais partie d’aucun partis politique ou association de quelque nature que se soi j’ai toujours était ainsi et je me porte très bien, mais se que je vais écrire va probablement me valoir des accusations de part et d’autre.

    En tant que citoyen Algérien je ne crois pas que benflis ou benbitour, et encore moins Abdelhamid Brahimi soient présidentiable. Cela non pas pour leur passé respectifs, mais ses gens la n’ont pas la stature d’un président, et on est pas aux usa ou n’importe qui peut devenir président (de pacotille) même un bush ou un reagan.

    Le peuple Algérien ferais mieux de sortir de cette foutu habitude de suivre le troupeau et les aboiements des chiens de gardes. L’élite de l’état aussi va mettre ses poulains dans cette course vers la présidence, mais elle doit tenir en compte certains point vitaux et cruciaux dans le choix de ses candidats, cela est aussi valable pour les candidats indépendants qui doivent avoir un vrai projet de société conforme non pas aux unique aspirations du peuple, mais à sa nature aussi bien profonde que réel. Quant au peuple il devra voir sérieusement plus loin que le bout de son nez, le conformisme n’est plus d’actualité ni une solution. La raison et le bon sens doivent impérativement l’emporté sur tout autre considération tribale partisane ou autre. Il s’agit de la stabilité de notre pays, et la cohésion de notre peuple qui sont en jeu.




    0



    0
    citoyen
    3 juin 2013 - 18 h 53 min

    puisqu’il est question de
    puisqu’il est question de révision de la constitution, j’invite les parlementaires, s’ils aiment vraiment l’algérie, à la faire sortir définitivement de ce marasme qui a longtemps duré. je crois que c’est très simple. inséré dans la constitution les qualités que doit impérativement avoir le candidat à la présidentielle. 1)- avoir 40 ans révolus. 2)- si le candidat dépasse 40 ans, ils ne doit en aucun cas dépasser 60 ans. 3)-etre de nationalité algérienne de souche. 4)-avoir un diplome universitaire (la commission éléctorale procèdera par élimination de doctorat, magistere et licence). 5)- avoir effectuer au minimum son service militaire complet. avec une loi comme ça, au moin nous éviterons beaucoup de problèmes que nous avons connus auparavant. je précises que si quelqu’un n’a pas fait son service militaire, forcément il ne peut accomplir sa tache de chef supreme des forces armees. c’est un avis et je voudrais connaitre le votre. bonne journée.




    0



    0
    Mére-patrie
    3 juin 2013 - 17 h 13 min

    Ceux qui n’ont pas souffert
    Ceux qui n’ont pas souffert pour que l’Algérie recouvre son indépendance du colonialisme français ou les citoyens qui n’ont pas enduré les épreuves d’édification de sa liberté et de son indépendance, ne méritent pas de diriger le pays. La valeur et l’avenir du pays ne peuvent être connus et protégés à leurs justes titres que par cette catégorie de citoyens dévoués.
    Dans le monde dit libre soit en Amérique ou en Europe réputés seulement intra-muros de pays démocratiques, les candidats aux élections présidentielles ne se tuent-ils pas à expliquer, durant leur campagne, aux citoyens électeurs : leurs antécédents patriotiques, leur dévouement, leur attachement aux principes et leur sérieux dans l’application chacun de son programme qu’il croit servir mieux que l’autre candidat le citoyen et le pays.
    Tel est le principe fondamental qui doit sans cesse régir le pays surtout lorsque les circonstances que traverse le monde annoncent dangereusement des tsunamis qui risquent de faire échouer le navire algérien au bord de rivages hostiles.
    Ce « pauvre » Parti de libération nationale par exemple qu’est le FLN ne le s’entredéchirent pas aujourd’hui les opportunistes, les arrivistes voire même des fils de harkis devenus comme par enchantement des fils de chahid.
    Ne trouve-t-on pas à leur tête, d’individus que la révolution algérienne a créés ? Mais très rarement ou non pas du tout ces valeureux hommes qui ont créé la révolution de novembre 54.
    Chacun d’eux cherche plutôt, non pas à honorer le sacrifice des martyrs, mais exploiter à des fins purement égoïstes l’honneur et la dignité pour lesquels ces hommes et ces femmes sont tombés aux champs d’honneur des batailles de l’indépendance et de la liberté.
    Celui ou celle qui prétend aujourd’hui défendre son droit d’appartenir au F.L.N. ; ce symbole de la guerre de libération nationale, doit-il l’utiliser comme luge puis s’en servir pour réaliser des projets étroits qui déshonorent et insultent ceux qui ont donné leur vie pour que vivent l’Algérie libre et indépendante.

    N’a-t-on pas remplacé, sur le plan militaire l’A.L.N. par l’AN.P. pour justement sauvegarder intact le symbole de cette armée révolutionnaire et l’honneur de la lutte de libération de ses différents membres tombés au champ d’honneur ou encore en vie. Ne dit-on pas l’ANP est l’héritière de la glorieuse Armée de Libération Nationale ?
    Le Président Houari Boumediene n’avait-t-il pas eu raison, pour sauvegarder la réputation historique du Front de Libération Nationale – F.L.N.- lui-a-t-il choisi la terminologie « Appareil du Parti ».C’est justement pour éviter à ce que ce symbole de libération nationale ne soit manipulé à tort et à travers comme c’est le cas aujourd’hui.
    Il fallait pensait-il le sauvegarder pour le garder historiquement intact et par la même occasion protéger l’honneur et la dignité de ses membres tombés au champ d’honneur ou encore en vie. Où sommes-nous aujourd’hui ? Donc pourquoi quelles raisons nationales majeures n’a-t-on pas appliqué ce même principe de l’ALN pour le F.L.N. et continuons de le faire encore en 2013?
    *********************************************************************************
    Si le FLN historique a bel et bien participé à la libération du peuple et de sa jeunesse du joug colonial aux côtés de l’ALN, qu’a-t-il fait aujourd’hui ce soi-disant « FLN ». De l’indépendance pour ce même peuple et surtout pour sa jeunesse égarée.
    N’est-elle pas plus que jamais cette jeunesse exposée passivement à tous les aléas, dont, un avenir incertain, les rapts d’enfants, la prostitution, la pédophilie, la drogue, et surtout la débauche à travers une prolifération exaltée de kheimas, lieux de rencart parsemés partout (ou Bordel de luxe) sous couvert de salon de thé, restaurant familial, etc.
    Ironie du sort, certaines kheimas ne sont-elles pas Implantées au sein d’agglomérations et/ou cités populaires dont les communes sont justement dirigées par le FLN et activent sous sa bien veillance.
    Cela ne contraste-t-il pas d’une manière frappante avec ce que l’on pouvait attendre de ce parti politique qui constitue tout un symbole de lutte et d’émancipation nationale de tous les facteurs qui risquent de rendre désuets les objectifs de ses martyrs.
    Les familles algériennes conservatrices ne sont-elles pas dégoutées par ces spectacles contraires à leurs us et coutumes. Naguère ce genre de lieux de libres distractions, ne sont-ils pas isolés loin des centres villes.
    C’est le fléau le plus dangereux qui sert d’une manière incontestable les objectifs des islamistes, s’il n’est pas vite annihilé, ne va-t-il pas leur servir de moyens pour faire déflagrer le front interne.
    Ne s’agit-il pas de mains intra-muros provocatrices de la sensibilité des islamistes dans le but de les faire soulever et puis récupérer leur mouvement. N’est-il pas capable de diviser le peuple et lui faire perdre son unité et l’acheminer vers une possible syrianisation que beaucoup redoutent et certains exploitent.
    Pour rappel, les salafistes algériens n’ont-ils pas récemment sur un plan similaire exprimé, à la veille de la saison estivale, l’envie de constituer des milices pour combattre l’immoralité disent-ils qui se propage sous l’œil passive des autorités.
    A-t-on oublié l’objectif principal des forces du mal qui consiste à installer à la tête des pays arabes des régimes islamistes de la trempe des frères musulmans à l’instar de celui de l’Egypte, de la Tunisie, de la Lybie, etc…Ne leur donne-t-on pas l’occasion dans leurs préparatifs soutenus pour atteindre cet objectif, en fermant les yeux sur la prolifération des lieux de débauche.
    Si vous sous-estimez un brin de paille, celui-ci risque de vous aveugler ! La guerre douce en Algérie, des djihadistes, wahabistes, salafistes, et autres mercenaires de tout acabit en phase de prendre la quille en Syrie, sera-t-elle pour demain ?




    0



    0
    AL
    3 juin 2013 - 14 h 28 min

    les revenants veulent de
    les revenants veulent de nouveau cohabiter avec les vautours !
    Est-ce qu’il n’a plus dans ce pays de vrais moudjahidine qui ne se  »cachaient pas derrière les buissons ,de surcroît en Tunisie – on ne sait jamais l’ennemi que l’on ne combat pas peut être partout – !… et de jeunes patriotes,compétents,intègres de moins de 80 ans pour prendre le Balai ?…
    Ou faut-il encore que les grand – parents continuent de faire le bulot avec les moyens physiques et intellectuels qui sont les leurs ??




    0



    0
    Amokrane
    3 juin 2013 - 12 h 07 min

    JE CROIS QUE POUR SORTIR DE
    JE CROIS QUE POUR SORTIR DE CE CERCLE VICIEUX IL FAUT UNE NOUVELLE CONSTITUTION POUR NOTRE CHERE PAYS UN PETIT EXEMPLE LE PRESIDENT NE DOIT PAS DEPASSER LES 45 ANS ILS NE PEUVENT PAS LUI DEMANDER UNE ATTESTATION COMMUNALE PRET DE 80 POUR CENT DU PEUPLE ALGERIEN A MOINS QUE 50 ANS MOI J’AI. 62 ANS DONC JE SUIS HORS JEU ET JE DOIS ACCEPTER LE JEU AZUL SALAMALEYKOUM .




    0



    0
    hakim
    3 juin 2013 - 10 h 45 min

    le meilleurs choix sera
    le meilleurs choix sera BENFLIS pour nous débarasser de la racaille du clan BOUTEF ET SANS RANCUNE AUCUNE




    0



    0
    Mansour
    3 juin 2013 - 8 h 49 min

    @Rais
    Je crois que vous

    @Rais
    Je crois que vous trompez sur le compte de Benchicou qui a été une victime de la secte Bouteflika-Zerhouni dont il a dénoncé les méfaits dans son journal.Prendre des bons de caisse en dinars dans ses bagages n’a jamais été un délit car c’est comme voyager avec son livret CNEP dans la poche.Et si notre justice n’est pas aux ordres elle ne l’aurais jamais condamné.De plus en l’accusant d’être un complice de BHL et de l’Otan sans preuves vous mélangez tout.Sans rancune.




    0



    0
    Raselkhit
    3 juin 2013 - 8 h 36 min

    Il est vrai que depuis
    Il est vrai que depuis vendredi les médias français avaient annoncé la candidature de Benflis à la présidentielle de 2014 Enfin nos journalistes se sont révéillés et nous affirment que ce M. se réveille .Heureusement que nous avons la chance d’avoir France 24 pour nous informer de ce qui se passe ou se qui se passera en Algérie




    0



    0
    chemlal
    3 juin 2013 - 7 h 45 min

    Les caméléons sont de retour
    Les caméléons sont de retour , après avoir soutenu Belkhadem le redresseur ,Bouteflika l’intrus ,trahis Benflis ,voila qu’ils retournent leurs vestes pour lancer un appel pour le retour de l’ex candidat malheureux de 2004 .




    0



    0
    Chawi pure laine
    3 juin 2013 - 4 h 15 min

    Demandez aux habitants de
    Demandez aux habitants de Batna ils vont vous conter ce que son frère nommé EL HAJ encore et en plus a fait durant le règne de son frère Si Ali, il est allé jusqu’à annuler des jugements prononcés au nom du peuple Algérien, dans les élections son frère disait à haute voix DANS DEUX HEURES L’ALGÉRIE SERA À NOUS, non elle n,est pas à vous si el haj elle est à une autre vermine, moi je dirais pas pauvre FLN car il n’a jamais été pauvre je parle de celui d’après 1962 mais je dirais pauvre Algérie




    0



    0
    RAMO
    3 juin 2013 - 1 h 35 min

    AUX OUBLIETTES FLN RND.
    VUES

    AUX OUBLIETTES FLN RND.
    VUES LEUR GESTION ET LEUR MAGOUILLES MAFIEUSE,IL SONT RESPONSABLE EUX AUSSI DE BEAUCOUP D ÉCHEC DE LEUR PAYS PAR LEUR FAUSSE ALLÉGEANCE,DU POUVOIR PASSE ET ACTUEL
    IL NE VIVE QUE PAR DES ALLIANCES CONTRE NATURE .




    0



    0
    bilal
    2 juin 2013 - 22 h 34 min

    Je trouve qu’il a un beau
    Je trouve qu’il a un beau look, si son équipe relève le caractère algérien et bien tant mieux … Je sais, on va me dire « , c’est une mafia » mais tout le monde est mafieux dans ce monde les États unis la France Israël. On n’a pas besoin d’enfant de cœur , je sais que le pays a besoin de reforme, mais pas a n’importe quel prix non fini de se coucher, on doit relever la tête et arrivera ce qui arriveras … Avec l’équipe de malfrat qui est à Rabat (Maroc) on a besoin de gens qui n’ont pas froid au yeux et qui n’auront pas peur de défourailler si la nécessité l’impose…




    0



    0
    Mére-patrie
    2 juin 2013 - 22 h 28 min

    Pauvre FLN!
    Pauvre FLN!




    0



    0
    TONYCLINT
    2 juin 2013 - 22 h 12 min

    Tant que le FLN et le RND
    Tant que le FLN et le RND existeront le pays restera égale à lui même car et comprenez le une bonne fois pour toutes le FLN est un système et le RND son satellite donc pour que l’Algérie recouvre sa stabilité il faut déraciner l’un et l’autre ………….




    0



    0
    RAIS
    2 juin 2013 - 22 h 11 min

    On va encore chercher dans le
    On va encore chercher dans le grenier, les vieilles chaussures pour les remettre sur le marché. Quand le retour de Bouteflika pour nous trouver un remplaçant capable de moderniser et développer l’esprit du peuple Algérien. Quant au fln, ffs, rnd etc… et leurs vieilles casseroles c’est à mettre au placard pour l’éternité et vive le futur parti du renouveau et du modernisme général de l’Algérie.

    J voudrai rajouter un post destiné à tsa et plus particulièrement à ce benchicour pleureur ami de bhl qu’il cesse d’être aigri parcequ’il a fait de la prison pour traffic de devise il a payé (il aurait du payé plus) pour détournement de devise destiné à l’étranger.Que va t’il nous apporter ce collabo des amis de l’otan?




    0



    0
    syriano
    2 juin 2013 - 22 h 07 min

    Tout ceci est encore trot
    Tout ceci est encore trot tot.Cest en 2014 qu’il devrait y avoir ceci et cet article




    0



    0
    AL
    2 juin 2013 - 21 h 55 min

     »quand un responsable n’est
     »quand un responsable n’est pas cru il est …cuit !  »




    0



    0
    barode
    2 juin 2013 - 21 h 41 min

    Encore un ex fln ou zid ya
    Encore un ex fln ou zid ya bouzid , pour rétablir la confiance il faut des candidats de la nouvelle generation .

    Les politiques dinosores C fini tous on des marmites qui traines derriere eux , alors du respect pour l’ALGERIE et le peuple .




    0



    0
    halimo
    2 juin 2013 - 20 h 58 min

    il est du sercle .les meme
    il est du sercle .les meme tetes si c est pas un tiranosor ,cest un spinosor des carnivors vorace que des rapases.




    0



    0
    slim
    2 juin 2013 - 19 h 01 min

    dans notre systeme politique
    dans notre systeme politique rien ne se fait au hasard si ces comites se mettent en mouvement c bien parce qu’on leur a demande de le faire. et si benflis ne s’est pas encore officiellement exprime c’est parce qu’il n’a tjrs pas venu la « fumee blanche ». d ailleurs il ne pourra se presenter qu’il est le candidat du systeme




    0



    0
    Mansour
    2 juin 2013 - 18 h 59 min

    Personnellement je trouve que
    Personnellement je trouve que Benflis est aussi périmé que Bekhadem.On l’a vu à l’oeuvre comme directeur de cabinet de Fakhamatouhou puis comme premier ministre et comme secrétaire général du FLN où à l’époque on avait dit que les 2/3 des membres du comité central étaient originaires de Batna.Le personnel politique actuel a montré ses limites et il est temps de faire place à la compétence car ces cancres veulent tous mourir sur le koursi quitte à plonger le pays dans la crise née de leur incompétence congénitale.




    0



    0
    maleh
    2 juin 2013 - 18 h 38 min

    Comme les candidats à la
    Comme les candidats à la statue suprême ne se bousculent pas alors Benflis est le moins mauvais des mauvais.




    0



    0
    Anonyme
    2 juin 2013 - 17 h 43 min

    Jamais l’Algérie ne sortira
    Jamais l’Algérie ne sortira de ce bourbier tant que le F L N de la magouille existe si vraiment M BENFLIS accepte qu’il soit candidat il n’a qu’a se pressentez candidat indépendant pour évitez les béni oui oui du f l n de notre malheur.




    0



    0
    djel
    2 juin 2013 - 17 h 37 min

    La continuité !!! La mafia
    La continuité !!! La mafia !!!!




    0



    0
    Algeria Forever
    2 juin 2013 - 16 h 32 min

    Benflis s’est refait tailler
    Benflis s’est refait tailler un costard a Paris, walla mazal?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.