Les Touareg accusent l’armée malienne de soutenir le Mujao

Dans un communiqué publié sur son site internet, le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) accuse l’armée malienne d’être de connivence avec le groupe islamiste le plus actif dans le nord du Mali, le Mouvement pour l’unité du jihad dans l’Afrique de l’Ouest (Mujao). «Nous avons formellement identifié des officiers maliens au chevet des membres du Mujao blessés au cours des combats contre le MNLA à Anefis», lit-on dans le communiqué, ajoutant : «Les terroristes blessés ont été filmés par le service de communication de l'armée malienne et ont été présentés au journal télévisé du Mali comme étant de paisibles citoyens, prétendument victimes des exactions du MNLA.» Le Mouvement indépendantiste de l’Azawad invite la communauté internationale à mener une enquête indépendante pour déterminer «l’identité réelle des terroristes, exactement les mêmes que ceux pour lesquels l'opération Serval avait pu examiner le matériel saisi à l’ennemi au cours des combats d’Anefis, notamment les ceintures explosives, mines antipersonnel, affiches et enregistrements», précise le communiqué. Pour le MNLA, une alliance tacite est née entre l’armée malienne et les réseaux narcoterroristes dominés par le Mujao dans au Nord-Mali, et dénonce une campagne visant exclusivement les Touareg et les militants du mouvement. «Il est impossible de combattre efficacement le terrorisme et le narcotrafic quand ces derniers bénéficient de la complaisance et, si nécessaire, du soutien actif de Koulouba» (nom du palais présidentiel à Bamako). Pour rappel, le Mujao détient des diplomates algériens à Gao depuis plus d'une année. Aux dernières nouvelles, ils se trouveraient dans l'Adrar des Ifoghas.
R. Mahmoudi

Comment (2)

    00213
    4 juin 2013 - 17 h 41 min

    D’un coté on a le MNLA qui
    D’un coté on a le MNLA qui veut une autonomie et qui risque de donner des idées à certains.
    De l’autre on a le MUJAO qui veut un émirat islamique aux ordres du Qatar.
    .
    Au final c’est la même chose : 2 groupes qui veulent démembrer un pays.
    Chassons les éléments armés et pour le reste, laissons les se bouffer entre eux !




    0



    0
    Anonyme
    4 juin 2013 - 17 h 24 min

    Le MNLA avait fait une erreur
    Le MNLA avait fait une erreur celle de n’avoir pas combattu et immédiatement après que quelques milliers de combattants Touaregues soient revenus de Libye et très bien armés. L’affaire de l’Azawad a montré que le régime pourri du FLN un sous-traitant du Baâthisme est capable de vendre son âme pour que la dimension berbère soit enstérée. Le combat contre les mercenaires de l’impérialisme arabe devrait être sans merci et partout sur les terres berbères. L’affaire de l’Azwad a bel et bien été manigancée avec les socialistes français par le régime d’Alger.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.