Benflis prépare officiellement sa campagne pour 2014

La candidature de Ali Benflis à la prochaine présidentielle se précise au fil des jours. Selon des indiscrétions, la préparation de la campagne est engagée pleinement. Les prospectus, la biographie et les portraits à usage électoral sont en cours d’impression. Notre source affirme que «c’est du sérieux», car des millions d’exemplaires ont été commandés auprès d’une boîte internationale spécialisée en la matière. Une équipe de photographes professionnels lui a confectionné tout récemment un riche album de photos et des portraits des plus élaborés pour les besoins de sa campagne. On apprend également qu’un film documentaire retraçant sa vie et son parcours politique a été réalisé par une équipe de professionnels. Notre source n’a pas voulu communiquer les noms. Ainsi, Ali Benflis, dont la seule condition posée pour sa candidature est le retrait de Bouteflika, semble déjà en plein précampagne, dans une totale discrétion. Ses réseaux s’activent partout, recevant des dizaines de personnes et personnalités quotidiennement, et ses nombreux soutiens sont en train de baliser le terrain pour que tout soit prêt le jour où il décidera d’annoncer de manière solennelle sa candidature. Les enfants de chouhada, dont il fait partie, ont déjà donné le «la». Ils ont lancé des comités de soutien à travers tout le pays. Au FLN, qu’il a quitté après avoir perdu la présidentielle de 2004, ses fidèles partisans tentent un forcing pour non pas lui confier la direction, toujours vacante depuis la démission de Belkhadem en janvier dernier, mais pour lui garantir le soutien de l’ex-parti unique au moment opportun. Il faut dire que sa préparation pour ce grand rendez-vous tant attendu a commencé déjà depuis de longs mois. Un site internet a été lancé par ses fervents supporters en décembre 2012. Bien que non officiel, ce site reste riche en informations sur le candidat. En plus, un groupe de soutien à la candidature de Benflis a été créé sur Facebook. La partie a-t-elle commencé ? Les préparatifs semblent ainsi se poursuivre à un rythme soutenu, en pleine période de doute et d’incertitudes sur la santé du président Bouteflika, qui reçoit toujours des soins en France.
S. Baker
 

Comment (25)

    Ahmed Lotfi Saidi
    12 juin 2013 - 22 h 35 min

    C’est un homme d’état, de
    C’est un homme d’état, de droit et trés intègre. Idéale pour la gouvernance et la gestion de ce pays, alors votez Ali Benflis pour le changement.




    0



    0
    El Djahel
    9 juin 2013 - 12 h 57 min

    Salam.
    Puisque le FLN n’a pas

    Salam.
    Puisque le FLN n’a pas de tête jusqu’aujourd’hui, le Pays va ainsi




    0



    0
    mohamed taa l'mdina
    8 juin 2013 - 21 h 09 min

    puisque c’est ainsi,le ballon
    puisque c’est ainsi,le ballon sonde est lancé, nous n’avons je crois plus le choix, il est bien décidé que c’est à son tour maintenant de prendre le pouvoir, à vos ordres, pas de problémes




    0



    0
    Anonyme
    8 juin 2013 - 12 h 27 min

    bonjour
    il est mis en avant

    bonjour

    il est mis en avant par des groupes dinteret qui ont peurs de voir le pays changer
    a mon avis c un type du consensus et du mauvais consensus celui des bananes du sucre et de lhuile

    il ne debarassera personne car il est mis en place par ceux la meme quon ne voit pas




    0



    0
    toto
    8 juin 2013 - 1 h 57 min

    Du calme svp! du calme!
    Du calme svp! du calme!




    0



    0
    Amcum
    8 juin 2013 - 1 h 30 min

    @ Anonyme (non vérifié) | 7.
    @ Anonyme (non vérifié) | 7. juin 2013 – 22:46
    100% d’accord avec vous. Et aussi 100% vrai votre idée.




    0



    0
    Anonyme
    7 juin 2013 - 21 h 46 min

    Salamou 3likoum
    A mon avis,

    Salamou 3likoum

    A mon avis, ce qu’il faut à l’Algerie dans cette difficile conjoncture c’est un president qui possede un tres grand savoir en macro et micro economie et qui travaillera avec une equipe solide et experimenté afin de faire sortrir au plus vite inchALLAH ce cher pays de son systeme economique basé sur la rente.




    0



    0
    Salomon
    7 juin 2013 - 18 h 47 min

    C’est fini pour
    C’est fini pour benflis,l’Algerie n’a pa besoin des régionalistes « BATNA » toujours les même corrompus sur le dos des algériens.(Ministre,Ambassadeurs et soit disant consul général?
    Bureau de consulting à Genève etc…, l’Algerie pour les patriotes .




    0



    0
    maleh
    7 juin 2013 - 18 h 31 min

    @Walho (non vérifié) | 7.
    @Walho (non vérifié) | 7. juin 2013 – 16:45
    J’adhère.




    0



    0
    Walho
    7 juin 2013 - 15 h 45 min

    Déjà votre article donne le
    Déjà votre article donne le ton de ce que sera l’orientation politique de Mr Benflis . Dès qu’il y a fils de chahid et Feuleuneu , la magouille n’est pas loin . Car Benflis ne sera en fin de compte qu’un pantin désarticulé , un moyen comme l’ont été ses prédécesseurs entre les mains d’une seule et même famille qui enserre sa proie pour mieux la déchiqueter . Pays sous perpétuelle tutelle , vous en avez fait une proie de vos yeux , chacals , hyènes , loups et vautours . Vous khobzistes notoires , qui êtes obnubilés par votre course vers les biens terrestres faciles à empocher , encouragés par vos protecteurs , tout vous semble permis afin de profiter du mieux que vous pouvez de la vache à traire qu’est devenu pour vous ce pays . Vous qui amassez profits et richesses , issus de la rapine favorisée par des lois qui vous sont taillées sur mesure et à votre convenance . Vous qui admirez et aimez le slogan  » le changement dans la continuité  » . En effet , rien ne bouge , mais changement illusoire car vous devez continuez à dépecer l’Algérie . Il avait raison celui qui vous a dit un jour « La richesse est pareille à l’eau salée , mes frères, plus on en boit, plus on a soif » . Et les guenadiz seront instruits pour clamer haut et fort  » Benflis Raïssouna  » pour tromper l’ennemi qui n’est autre que le peuple , pour lequel vous n’avez aucun respect . Ya si Baker , avec Benflis , ils jubileront , avec Benbitour , ils seront aux anges , avec Hamrouche , ils seront gagnants à 100 pour 100 . C’est pour çà qu’il nous faudra du SANG NOUVEAU . Où le gène 1 – 11 – 54 – 62 – sera banni à tout jamais .




    0



    0
    Appel a la jeunesse algerienne
    7 juin 2013 - 11 h 00 min

    Il faut comprendre que
    Il faut comprendre que l’Algérie va mal de jour en jour sans président sans dirigent c un moment de crise constitutionnel qui va nous menait dans le caho alres jeune algérien prenant le devant et crée un parti algérien de la jeunesse pour ne pas laisser l’Algérie dans la tourmente barakat les enciens politicard nous somme capable de gérée nous même notre nation alors crénant notre avenir nous même sns passer par les enciens politique algérienne barakat barakat nous avant un potentielle réel pour nous affirmée d’as notre bled alrs ouvré une page de soution a notre appel




    0



    0
    batata
    7 juin 2013 - 9 h 37 min

    jamais de la vie je ne
    jamais de la vie je ne voterai ou soutenir ceux et celles qui ont travailler ou servi boutesrika j’avais beaucoup de sympathie pour si ali j’aurai voulu l’entendre ou lire ce qu’il pense de son ex-souteneur hélas depuis 2005 l’année ou il a été battu? d’aprés les chancelleries occidenteaux il aurait du avoir un 2eme tour face a boutesrika. zerhouni eyt d’autres ont décider autrement donc je reproche a si ali d’avoir fermer sa gueule et ne jamais dire ce qu’il pense du président mais je reste optimiste un jour je pérsuader que si ali nous dira tout sur le locataire d’el-mouradia a savoir ses combines ses magouilles ses menaces ses intimidations ses truquages ses dépenses phanaroiniques ses bassesses devant les présidents étrangers son arrogance envers nous peuple algerien




    0



    0
    maleh
    7 juin 2013 - 9 h 08 min

    Qu’on le veuille ou non, la
    Qu’on le veuille ou non, la short-list est par définition « réduite », prévisible. L’avantage qu’a Benflis par rapport aux autres prétendants : aucun. Il connait la maison, son décor, sa musique et sa danse. Et pour les « jamais contents », je veux souligner qu’on n’aura jamais un candidat issu d’un cercle autre que celui de « l’état politique », pas en 2014. C’est la dualité trompeuse gauche/droite, démocrates/républicains à la sauce algérienne. Reste-t-il des hommes intègres chez nous? oui mais qui ne seraient malheureusement pas présidentiables; ils n’auraient pas les canines assez affûtées et ne sauraient manger avec les charognes dans la même assiette. NEXT TRACK.




    0



    0
    00213
    6 juin 2013 - 22 h 13 min

    Ni démocratie, ni rien !
    Le

    Ni démocratie, ni rien !
    Le vote c’est permettre à un inculte impulsif (parfois illettré) qui ne connait rien aux intérêts géostratégiques ou à la situation macroéconomique du pays, de donner la chance à un bon communicant d’être Le Patron de toute une nation.
    Combien de personnes en Algérie maitrisent les tenants et les aboutissants de notre situation actuelle ?!!!!
    C’est une sacré ineptie et du vent que l’occident nous vend.
    .
    Par contre le vrai changement on le verra chez les hauts fonctionnaires :
    C’est là que le ménage doit être TOTALEMENT fait (directeur de l’urbanisme, patron des groupes publics, recteur d’académie, wali, chef de service hospitalier, président d’université, etc).
    Tous les secteurs doivent être nettoyer du copinage, du piston et donc de la promotion à la médiocrité !
    .
    2014 peut être l’année du virage, celui qui verra les compétents aux postes qu’ils méritent.
    60 ans après 1954, on pourra enfin commencer la guerre du développement avec de vrais hommes comme à l’époque…




    0



    0
    Horizon
    6 juin 2013 - 21 h 01 min

    Dégage benflis dans les
    Dégage benflis dans les abimes de l’oublie .
    Les Algériens savent que que tu as voulu doublé entourloupé boutiflica et par ce faite la tu sa été largué sans préavis.
    Aujourd’hui tu veux te venger et pour cela tu accepterai de faire tout ce que on te demande pour assouvir ta vengeance .
    Et ça les ennemis de boutiflica voudrais t’utiliser a des fins non avoués et dans lequel tu ne sera que leur chose pour ricochet lui et lui faire de l’ombre.
    Il savent qu’un homme humilier a la rage et l’envie de rendre les coups qu’il a reçu.
    Peine perdu d’avance pour vous tous , vous ne lui arriver pas a la cheville de boutiflica .
    La population est la seule a décider par le suffrage universel , la voie des urnes .
    Elle désignera la vain dicte populaire celui qu’elle veut voire aux commandes de la grande nation Algérienne.
    Et les algériens connaissent les raisons de ton licenciement quand tu était encore son premier ministre.




    0



    0
    Anonyme
    6 juin 2013 - 20 h 29 min

    je suis vraiment désolé !
    je suis vraiment désolé ! pour ce monsieur,mais! quand je lis son nom là j’ai le fou rire, Ben Fis = le Fils du Fis,mdr encore une fois..j’ai un présentiment que ce mr ,va empirer encore plus..la chose, c’est mieux qu’il reste..là ou il est, ça veut dire en d’hors de la politique, et c’est mieux pour tout le monde, oh! pardon! je voulait dire les 99,99 %, d’Algeriens,qui sont contre ce mr, le reste? ben c’est leur probleme..pas le notres.bref si le monsieur le fils du fis, s’ennui ?,ben il n’a qu a essayer ..l’agriculture?,c’est rentable et c’est bon le moral,et la santé




    0



    0
    bilal
    6 juin 2013 - 20 h 27 min

    L’homme présente bien et
    L’homme présente bien et c’est très important l’image qu’on véhicule (raffiné , soigné sur soi, élégance)certes je ne le connais pas très bien pour asseoir un avis favorable à son encontre. Mais je ne peux m’empêcher de penser que le changement se fera progressivement et dans le calme. Soyons sérieux la jeunesse d’aujourd’hui vendrait ce pays pour une bouchée de pain ou pour complaire à l’Occident dans tous ces caprices véreux et autre saloperie en tout genre.
    En ces temps trouble et opaques et avec les derniers événements de la région , ce n’est pas des enfants de chœur qu’ils nous faut, mais une sacré équipe solide et expérimenté pour déjouer tous les plans diaboliques dont nous faisons l’objet.
    On peut déplorer le système voir » la Mafia » qui dirigent ce pays , mais nous ne devons pas être naïfs non plus, la démocratie plus personne n’en veut et les occidentaux s’en serve comme cheval de Troie pour abattre des régimes qu’ils estiment contraire a leur intérêt. Le changement viendra d’abord de l’individu et de sa responsabilisation et sa compréhension a englobé les enjeux du monde qui eux sont un vrai défi pour notre pays. Je sais ce que ce pays vit et connait le quotidien du citoyen algérien, mais je sais aussi que nous ne pouvons pas faire l’économie de réfléchir ensemble et dans l’intérêt suprême de la nation algérienne du devenir de pays et de sa place sur l’échiquier Mondiale. Nous en avons les ressources et le potentiel humain et a l’aube des grands bouleversements que connait la planète, c’est en réunissant nos forces dans une union sacrée et salvatrice que le destin de ce pays se transformera dans le bien de tous et de chacun.
    Nous le devons à l’histoire et avons ceux qui dans le passé se sont juré à eux même et a la nation fidélité et honneur.
    Pour ma part, s’il est élu, il sera mon président et je soutiendrais mon pays quoi qu’il arrive.




    0



    0
    TARIK - BAB EL OUED-
    6 juin 2013 - 19 h 27 min

    POURQUOI PAS UNE FEMME
    POURQUOI PAS UNE FEMME PRÉSIDENTE DE LA RÉPUBLIQUE.!!!!!!A CONDITION QUELLE SOIT BELLE ET RAVISSANTE COMME UNE EX- DÉPUTÉE QUI A FAIT TREMBLER LA DEUXIÈME CHAMBRE PAR SA BEAUTÉ ET SON INTELLIGENCE.




    0



    0
    boudmagh
    6 juin 2013 - 18 h 32 min

    Les militaires signeront
    Les militaires signeront leurs acte de deces comme leurs anciens chef Mohamed Lamari qui avait dit que le terrorisme est vaicu et l’integrisme est intacte…
    Les militaires qui vont soutenir Hamrouche,Benflis ou benbitour sont condamnés aux travaux forcés…




    0



    0
    Anonyme
    6 juin 2013 - 18 h 20 min

    Un autre torchon !
    ce bandit

    Un autre torchon !
    ce bandit FLNesque avait promis à Tiszi-Ouzou aux Kabyles que s’il est élu président il rapatrierait ( car ce n’est pas encore fait ! ) les cendres d’Abbane Ramadane en Algérie. Nous lui disons commences déjà par quitter le FLN parti des bandits et anti-berbère après on verra.




    0



    0
    Père-OK
    6 juin 2013 - 17 h 14 min

    Logiquement et moralement ce
    Logiquement et moralement ce futur-ex-candidat est définitivement disqualifié depuis 2004, moment où il s’est fait complice de la mascarade d’élection de qui on sait. Aujourd’hui, le pays a besoin d’Hommes de la trempe de Benflis père, le Chahid qui a donné sa vie pour que vive l’Algérie, mais pas d’hommes comme ce Benflis fils qui acceptent bassement de servir de faire-valoir aux destructeurs de l’Algérie. Un vrai Chaoui ou tout autre Algérien digne de ce nom n’aurait jamais accepté ça. Certains diront que ce fils « indigne » avait sans doute les mains liées à cette époque-là et qu’il ne pouvait pas faire autrement. Mais justement le pays a besoin d’un président libre et fier et non pas de larbins serviles et soumis au fameux « tu me tiens, je te tiens par la barbichette ». Des présidents comme ça, on en a eu que deux en 50 ans. Le premier a été abattu au bout de 6 mois et le second a été poussé à la démission aussitôt qu’il s’est mis à exprimer son manque de « compréhension ». On commence d’ailleurs depuis quelque temps à tenter de le remettre sur scène, sans doute pour mieux le salir plus tard et peut-être l’abattre comme le premier…




    0



    0
    hakimus
    6 juin 2013 - 16 h 41 min

    c’ quoi ce silence et cette
    c’ quoi ce silence et cette absence de treize ans sur la corruption , les conflits sociaux , les verrouillages. un homme sans politique qui apparaît que pendant les élections truquées, attendait que son « maitre » tombe après l’avoir trahi en 2004,et oublier ses soutiens de la campagne.non, merci il y’ a des énergies civiles et militaires dance pays l’age de notre belle indépendance pour diriger la nation .




    0



    0
    Mouloud FATIS
    6 juin 2013 - 16 h 36 min

    Le 6 juin 2013.
    La nation

    Le 6 juin 2013.
    La nation revendique respectueusement les débats soient ouverts sur nos écrans d’une vive clarté des composants (es) dont leurs programmes complets à respecter durant le quinquennat, et chacun soit claire et juste de poursuivre sa feuille de route complète !
    Nous voulons comprendre les démarches qui nous concernent dont notre choix vers la prospérité de celui qui s’adaptera à notre espérance ! Espérons soit terminé le cheminement à l’aveuglette, car nous revendiquons une vive clarté futuriste, de nous redonner la bonne espérance vers un bon soulagement dont l’encouragement de s’avançons main dans la main, sans embrouillement ni découragement ! On vous écoute durant les tables rondes, durant les questions et réponses, dans le programme de chacun, dans l’intelligence de chacun, et dans le respect de chacun, nous seront en face de vous aux expressions compréhensives soient dans les langues parlantes en Algérie (berbère, arabe, français).
    On ne vote pas pour les uns d’auprès les autres, mais nous voterons pour le programme tolérable de trancher une large autoroute vers la réussite de notre pays ? Salutation à toute la nation, salutation aux gérants, soient-ils les serviteurs du pays à l’honneur de Dieu et de la dignité humaine !




    0



    0
    chawki
    6 juin 2013 - 16 h 16 min

    Je dit pas que Mr. Benflis
    Je dit pas que Mr. Benflis est le seul qui va faire un grand changement, mais surement si il a gagner les présidentielle, il va débarasser toutes ces figures qui occupe l’image de l’algerie pendant 15 ans




    0



    0
    djazia
    6 juin 2013 - 15 h 44 min

    Et voila une combine pour
    Et voila une combine pour manipuler les moutons de panurges que nous sommes!!!!on va nous bombarder à travers les medias ce personnage jusqu à laccepter inconsciemment.pfff!jen ai marre de ce bled!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.