Communication sur la maladie du Président : Sellal perd son calme

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, est en colère. Et il l’a fait savoir. Il s’est de nouveau prononcé sur l’état de santé du président de la République, à l’occasion d’un colloque national sur la communication institutionnelle, à Alger. Sellal s’en est pris à ceux qui mettent ses assurances en doute et demande à tout le monde de «cesser de se focaliser sur ce sujet». Pour lui, rien n’explique une telle attitude. «Des présidents, s’indigne-t-il, se soignent en France des semaines et des semaines sans que personne n’en parle.» Ne mâchant pas ses mots, Sellal s’est dit désolé que l’Algérie soit arrivée à un stade où «même l’information officielle est démentie». Pour lui, «il était impératif pour nous d’annoncer ce qui est de notre devoir d’annoncer» et d’affirmer que «nous n’avons rien à cacher». Le Premier ministre répondait aussi indirectement aux dernières sorties médiatiques de personnalités se présentant comme proches des centres de décision, et reprenant à leur compte ce discours qui est vu comme une hérésie sur un «retour impossible de Bouteflika à l’exercice de ses fonctions». Mais ce qui semble avoir le plus agacé le chef de l’Exécutif, c’est de se trouver, sur cette question, doublé, et d’une certaine façon disqualifié, par les responsables français – de Laurent Fabius à François Hollande – qui se permettent d’en parler sans réserves et apparemment sans concertation avec leurs homologues algériens, et auxquels les médias algériens accordent plus de crédit.
R. Mahmoudi
 

Comment (21)

    benzerari
    12 juin 2013 - 9 h 20 min

    Laissez faire la
    Laissez faire la nature…………laissez ça à celui qui a sauver le prophète youcef du néant. du fond de puit et l’a rendit ministre des finances, Laissez ça à celui qui dit a au feu soit froid et safe sur abraham, à celui qui a ordonné le gros poisson de rejeter Youness de son ventre sur la plage à celui qui a dit à Moise va chez le pharaon tu est le plus fort et dit lui de croire au dieu unique ….à celui qui a fait de mariem une mère et fait naître Jésus du néant ….a ce lui qui a ordonné a gabriel de prendre mohamed en voyager nocturne de nuit ………soyons croyons comme même nul n’est-immortel nul n’est parfait! Faites attentions aux dérives qui ne sert à rien on a assez d’exemples des pays voisins……………….merci!




    0



    0
    bilal
    11 juin 2013 - 19 h 39 min

    Les attaques contre le
    Les attaques contre le président et le gouvernement algérien sont intolérables.
    Sellal a raison de monter au créneau face à la horde de chiens lâché au bask de l’Algérie




    0



    0
    AL
    10 juin 2013 - 14 h 42 min

    ceux qui semblent considérer
    ceux qui semblent considérer l’Algérie comme leur propriété exclusive veulent aussi privatiser le Président de la République …élu par le peuple …pour le peuple…non?




    0



    0
    milo
    10 juin 2013 - 11 h 12 min

    A l’occasion d’un colloque
    A l’occasion d’un colloque national sur la communication institutionnelle Mr Sellal perd les pédales .
    Heureusement que le Ridicule ne tu pas !!!




    0



    0
    Anonyme
    9 juin 2013 - 21 h 15 min

    Il se fou de la gueule du
    Il se fou de la gueule du peuple marionette




    0



    0
    x man
    9 juin 2013 - 21 h 06 min

    de Laurent Fabius à François
    de Laurent Fabius à François Hollande – qui se permettent d’en parler sans réserves et apparemment sans concertation avec leurs homologues algériens, et auxquels les médias algériens accordent plus de crédit.

    Justement , le malheur dans ce pays ,ce sont les medias qui le créent et surtout cette presse privée dite libre financee en grande majorite par BNP Paris-bas et consorts elles meme proprietes des fils de Lucifer.Tous ne font que du copier/coller des articles et depeches de l AFP.

    Alors pourquoi cette presse dite privee s acharne sur un president qui se fait soigner chez son donneur d ordres.

    TOZ 3ALIKOOOOOOOOMMMM




    0



    0
    anonymos
    9 juin 2013 - 19 h 46 min

    qu est ce qu on a a perdre de
    qu est ce qu on a a perdre de bien posé une petite camera devant notre cher président , a fin qu il dira que je suis bien pour qu il apaise la conscience de 30 millions d algériens .




    0



    0
    TARIK - BAB EL OUED-
    9 juin 2013 - 19 h 44 min

     » L’ÉCOLE NATIONALE
     » L’ÉCOLE NATIONALE D’ADMINISTRATION »,LA FAMEUSE E N A OU PRESQUE TOUS NOS MINISTRES SONT ISSUES.MAIS LA CHOSE QUE JE N’ARRIVE PAS A COMPRENDRE C’EST QUAND UN MINISTRE ALGÉRIEN FAIT UNE DÉCLARATION ON NE COMPRENDS RIEN DU TOUT A CE QU’IL DIT,IL NE MAITRISE NI L’ARABE NI LE FRANÇAIS NI NOTRE LANGAGE COURANT.DONC LA QUESTION A UN MILLION DE DOLLAR  » SUR QUELLE BASE ON DÉSIGNE UN MINISTRE DANS NOTRE PAYS.




    0



    0
    Mahdi
    9 juin 2013 - 19 h 21 min

    keddab ! keddabine ! cela
    keddab ! keddabine ! cela fait 20 jours qu’il a dit qu’il « va bientôt rentrer » ! La maladie d’un président d’une « nation » est l’affaire de tout le monde ! Qu’il(s) arrête(ent lui et le medelci et autre ghoul et compagnie de démobiliser les algériens encore davantage ! Nous algériens n’avons plus confiance à ces « guignols » ! alors là qu’il se mette en colère ou pas on n’en a que cure ! d’ailleurs comme précédemment signalé par des commentateur, qu’il soit radjel et se met en colère contre tonton fabius et khalo hollande ! aller chiche !




    0



    0
    Anonyme
    9 juin 2013 - 18 h 28 min

    ya khi djayah yakhi
    ya khi djayah yakhi




    0



    0
    Anonyme
    9 juin 2013 - 18 h 19 min

    ce colloque devrai etre
    ce colloque devrai etre programmé au mois d’Avril plus précisément le 1ER, EL FAHEM YEFHEM




    0



    0
    Horizon
    9 juin 2013 - 17 h 15 min

    Énervez vous , monsieur le
    Énervez vous , monsieur le premier ministre Abdelmalek Sellal. Énervez vous , sans vous contenir , d’autant plus quand c’est a l’encontre des chefs d’état Français qui marche sur vos plats de bandes.
    Je les compares à des charognards.
    Qui guettent la proie blessée.
    Rester droit dans vos bottes , car il va vous falloir apprendre a encaisser ces comportement de bas étages venant de l’extérieur et de l’intérieur.
    La place de chef d’état n’est pas donner a qui le veut bien.
    La vie n’est pas un long fleuve tranquille .
    Courage et patiente le président Abdelaziz Boutiflica devrait Bi Ine Allah reprendre sa fonction très prochainement.
    Et vous msr Sellal la votre a ces côtés .




    0



    0
    Père-OK
    9 juin 2013 - 17 h 13 min

    Ce n’est pas parce qu’on se
    Ce n’est pas parce qu’on se la joue en « colère » qu’on a raison. Au contraire, je ne vois là qu’une autre forme d’autoritarisme stupide qui ne convainc que celui qui croit que parler plus fort que les autres lui donnerait forcément raison. Un peu de sérénité et surtout de transparence calmerait tout le monde.




    0



    0
    Abu-Sultan
    9 juin 2013 - 16 h 59 min

    Monsieur Sellal est logique
    Monsieur Sellal est logique dans sa démarche. Il ne peut pas dire une vérité qui entraînerait aussitôt l’application de la constitution. Comme il faut pas mal de temps au clan pour finaliser son déploiement à l’étranger, il est chargé de temporiser auprès des algériens qui ont toujours été pris pour des imbéciles. Mais, à présent, la couleuvre est plus grosse. Si l’on admet l’hospitalisation dans un établissement renommé, au regard de l’indigence des hôpitaux algériens, la convalescence en dehors du pays est tout simplement inacceptable sauf s’il s’agit des invalides où l’on ne soigne que des malades ayant peu d’espoir de guérison.




    0



    0
    Nenuphar
    9 juin 2013 - 16 h 50 min

    Il se dit désolé en avançant
    Il se dit désolé en avançant que «même l’information officielle est démentie».
    Il ne peut s’en prendre qu’à lui-même d’avoir laissé les algériens sans information justement et au moment où ils devaient l’avoir, c’est-à-dire dès qu’il a été pris en charge en France.
    Seulement voilà, lorsqu’on veut cacher des informations ou les travestir comme le font habituellement les politiques qui font croire n’importe quoi et en faisant souvent des promesses non tenues, forcément ils perdent toute crédibilité.
    En tout cas, même à ce jour, soit plus de 40 jours après cet accident vasculaire, l’information officielle n’est pas crédible puisqu’elle n’existe pas car les algériens sont toujours la dernière roue de la charrette et qu’on manigance de fait derrière leur dos.
    Lorsque ces politiques respecteront les citoyens, alors là, peut-être que ces derniers leurs accorderaient crédit. Le mal est fait !




    0



    0
    Anonyme
    9 juin 2013 - 16 h 24 min

    Imaginez un seul instant un
    Imaginez un seul instant un pays comme l’Allemagne ou la France sans le président ou avec un président qu’on ne voit jamais même quand officiellement il n’est pas malade.




    0



    0
    Anonyme
    9 juin 2013 - 16 h 05 min

    je suis tout a fait
    je suis tout a fait d’accord,avec Mr le PM Algerien, j’ai constaté trois blocs actuellement en Algerie, des boeufs,pseudo hommes politiques?,mais des vrais traîtres, et leur medias pro occident?, puis les islamo- salafo- sionistes, pro turco-chameuliers wahabistes, et leur medias a la cons, et enfin! dieu soit loué..les republicains patriotes progressistes,et medias intégres,honnêtes,et professionnelles




    0



    0
    inspektor Tahar
    9 juin 2013 - 16 h 04 min

    Communication sur la maladie
    Communication sur la maladie du Président : Sellal perd son calme…. ça a l air de bien fonctionner en Algerie sans Président…! Peut ont continuer a bâtir le pays….sans avoir besoin d un Président…? On ne sait jamais…L’Algérie dans l innovation gouvernementale….!! Peut etre que d autres pays pourraient nous imiter et copier…




    0



    0
    bilal
    9 juin 2013 - 14 h 46 min

    C’est normal et humain la
    C’est normal et humain la réaction du Premier Ministre algérien. Combien de président étranger Sont soigné en France et personne n’en parle ? Mais quand c’est l’Algérie la raclure sort son venin. Malheureusement beaucoup « d’Algérien » sur les forums critique l’Algérie et son président sans fierté et toute honte bue. Pourquoi ? Pour dire, on « dénonce la Mafia  » ? Mais tous les pays sont mafieux et en premier, la France.
    Toute cette saloperie de propagande me pousse à faire corps avec ce gouvernement.
    Aux  » opposants algériens » je leur dis achetez-vous des couilles au lieu d’amitié, car si vous voulez déstabiliser l’Algérie Il faut en faudra et en vrai … Vive l’Algerie




    0



    0
    syriano
    9 juin 2013 - 14 h 40 min

    IL n’a pas tort
    Sellal a

    IL n’a pas tort
    Sellal a plusieurs fois rassuré nos compatriotes,meme Medelci s’y etait mis.
    Il est tend que les sois disant journaux algériens accordent du crédit aux informations officielles.
    Certain journaux,payé par des ONG sionistes,ont pour but de désinformer.
    Les journaux sérieux(non payé par les ONG) ne doivent pas relier ces informations biaisés.
    Quand j’ecoute que AL Jazeera affirme que notre président est mort,on comprend ce que les sionistes ont voulu véhiculer comme type d’information.




    0



    0
    borhane
    9 juin 2013 - 14 h 26 min

    les français sont vraiment
    les français sont vraiment des salauds,comme la fois passée ils n’arretent pas de commenter le séjour de notre président à leur hopital et s’en ,yan3al annif ili makache,aprés plus de 50 ans d’indépendance,l’Algérie a formé des medecins et des meilleurs,je pense qu’il aurait été préférable que notre président se soigne chez-lui quitte à ramener des spécialistes, Allah yachfik ya si Bouteflika




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.