Corruption : le secteur de l’énergie symbole du vice ?

Longtemps étouffés, visiblement par des mains expertes, les scandales du secteur de l’énergie continuent de monter à la surface un à un au gré des révélations médiatiques. Chakib Khelil, l’homme par qui tout est arrivé, n’étant plus là, aux commandes, les langues peuvent se délier. Le mal est à l’évidence bien profond et ne se limite pas au géant de l’industrie pétrolière nationale, Sonatrach, utilisée à des fins d’enrichissement personnel de la manière la plus grossière. Le doigt accusateur est aujourd’hui pointé vers les patrons du non moins important groupe public de l’électricité et du gaz, Sonelgaz. Noureddine Boutarfa, l’actuel PDG de la société, et son prédécesseur Abdelkrim Benghanem ont été placés récemment sous contrôle judiciaire par la justice algérienne, dans le cadre d’un dossier aussi gros que celui de Sonatrach, en l’occurrence la fameuse affaire des centrales électriques. De lourds soupçons de corruption pèsent en effet sur ces responsables dans le marché lié à l’attribution des contrats pour la construction de ces centrales par, entre autres, le groupe canadien SNC Lavalin. Encore lui. Selon toute vraisemblance, la société canadienne a réussi à tisser une véritable toile au sein du secteur de l’énergie algérien pour pouvoir disposer à sa guise des marchés proposés à la soumission par les autorités. L’implication de l’omnipotent ministre de l’Energie, Chakib Khelil, dans les scandales Sonatrach I et II est aujourd’hui évidente. Quid du scandale Sonelgaz qui vient d’éclater ? Lorsqu’on voit la taille de ces contrats (centrales de Targa, Koudiat Draouche et Hadjret Ennous) dont les montants dépassent parfois le milliard de dollars, le recours aux «bras longs» devient presque systématique, sinon indispensable pour les sociétés étrangères qui s’arrachent les marchés. Et c’est ce qui vient de se passer à Sonelgaz. Car il apparaît impensable qu’un PDG, quel que soit son pouvoir ou ses soutiens, se soit engagé seul dans une telle conspiration. C’est dire que les enquêtes qui se poursuivent risquent d'amener beaucoup d’autres révélations sur les implications des uns et des autres dans la dilapidation et le détournement des fonds publics. Il faudrait peut-être s’attendre à d’autres annonces de ce type grâce aux investigations menées. Chakib Khelil et ses hommes de main ont-ils tout bouclé entre eux sans que d’autres responsables n’aient pas été au courant ou peut-être même impliqués de près ou de loin dans ces affaires. La justice ira-t-elle jusqu’au bout ? L’avenir nous le dira.
Amine Sadek

Comment (14)

    Algérien
    20 juin 2013 - 9 h 13 min

    Naïveté ou stupidité !!!!
    Nos

    Naïveté ou stupidité !!!!
    Nos politiques et en 1er lieu notre premier ministre se demandent, pourquoi les Algériens ne font pas confiance dans leurs institutions, ils ne votent pas, … ? Et bien Messieurs, voici une des réponses possible :
    Ce Chakib Khalil et ces 40 vautours / Saïds n’ont pas de comptes à rendre à la justice? Même pas une information judiciaire? Des instructions en cours? Un débat général sur la corruption au niveau de l’APN?
    Les Algériens se disent que ces personnes / groupes sont au-dessus des lois et des institutions et par conséquence leurs voix / vote n’a pas le moindre poids…
    Les Algériens se posent des questions et ils sont dans leur droit, et le boulot des politiks sans castagnettes et d’y apporter des réponses.
    Alors Monsieur le premier ministre, cessé de vous poser des mauvaises questions de style; pourquoi les Algérien n’ont pas confiance dans leurs responsables et posez-vous plutôt la question : comment gagner la confiance de nos concitoyens ?
    Une petite piste comme élément de réponse Monsieur le premier ministre… DES INSTITUTIONS FORTES MONSIEUR LE 1er MINISTRE DES INSTITUTIONS FORTES…




    0



    0
    marekchi
    19 juin 2013 - 11 h 37 min

    Chakib khalil ; Allah y
    Chakib khalil ; Allah y khaldek fi nar in chaallah. Voleur que vous êtes; ayez le courage de dire à vos enfants et à votre femme que vous êtes un voleur. Je voudrais bien savoir que pense votre entourage de vous ya wahdel khaïn. Honte à vous




    0



    0
    maleh
    19 juin 2013 - 9 h 36 min

    Symbole du vice ? Je dirais
    Symbole du vice ? Je dirais le summum du vice. Quoi qu’il en soit de la suite que la justice va donner à ces affaires, que le préjudice financier soit de 1 million ou bien 1 milliard, les coupables ne risquent pas plus de 10 ans ferme. Cela fait sommairement 5 années de détention effective. Et on dit merci à qui ? A monsieur le président car grâce à lui les vautours savent que s’ils se font pincer, il ne risquent pas de perdre beaucoup de plumes.
    Les enquêteurs du DRS méritent-ils qu’on leur envoie des fleurs pour avoir correctement fait leur boulot ? Ma réponse est NON ; ils ne font pas dans le caritatif. Idem pour les autres services de l’état. J’aimerais que nous, citoyens ordinaires, cessions d’applaudir bêtement une personne ayant accompli les tâches pour lesquelles on lui octroie un salaire. J’espère que notre prochain président remettra en question les modifications apportées par Bouteflika au code pénal, qu’il sera d’une sévérité à faire transpirer les candidats aux postes de responsabilité et qu’il fera en sorte que la portée de ce genre d’enquêtes soit élargie au reste de la pyramide.




    0



    0
    horma
    18 juin 2013 - 23 h 04 min

    Les « scandales » de
    Les « scandales » de corruption, dilapidation de deniers publics, ….rapportés par la presse souffrent du fait qu’ils n’y a jamais eu d’information officielle par les officiels sur les suites (mise en examen, mis en causes, accusations,….).
    On a l’impression de jouer à une partie de cache cache en citoyen et gouvernant (le citoyen a sa presse qui vaut selon les titres et le professionnalisme de ses journalistes surtout-pour certains heureusement- et l’exécutif qui a pour mission de rien dire; à se demander s’il connait quelque chose en conclusion logique avec son mutisme; d’où la question: il gouverne quoi et pour le compte de qui?)
    En tant que citoyen, le fait qu’un grand nombre de responsables, (ministres, frères, fils, ambassadeurs, directeurs… tous nommés par décret….) soient des présumés voleurs (donc traitres), je me pose la question sur la force de rattachement d’une personne nommée à un poste pour servir les intérêts du citoyen à sa patrie. Ce type de questionnement en réalité n’a pas sa place.
    On travaille pour l’avenir de sa patrie ou pour sa destruction.




    0



    0
    Jeune Algérien
    18 juin 2013 - 22 h 52 min

    Et Meziane le corrompu qui a
    Et Meziane le corrompu qui a fait perdre des milliards à l’Algérie pour que ses fils roulent en Porsche ?
    Peine capitale pour les voleurs corrompus qui ont sali notre pays !!!




    0



    0
    aziz gt
    18 juin 2013 - 22 h 14 min

    Ya el wazir …t’as pas honte
    Ya el wazir …t’as pas honte d’avoir volé 38 millions d’algériens…




    0



    0
    fatah
    18 juin 2013 - 21 h 37 min

    a quand la publication du
    a quand la publication du rapport de la cour des comptes concernant bouteflika à l’epoque ministre des a.e. ceci expliquera tout le reste, c a d la gabegie de 13 ans de regne




    0



    0
    Anonyme
    18 juin 2013 - 21 h 25 min

    vous avez remarqué?,les deux
    vous avez remarqué?,les deux vieux macaques a lunette, sur la photo,l’un d’eux porte une rolex..je crois?.bref, je pense qu’il est plus que temps,que nos services de securités {drs}néttoient l’Algerie,de cette pourritures nommée islamo-sionistes, et les sujets marocains, qu’ils squattent l’Algerie,et qu’ils occupent des postes clefs, maintenant ils doivent rendre des comptes,puis leur expulsions immédiatement du pays «du million et demi,de chouhada» vers leur pays respectif, les un vers le maroc natal, et les autres..les eparpillés «tunisie, turquie, soudan, egypte, l’arabie, quatar,afghanistan, pakistan, et même israël?».bref, il faut commencer immediatement le tri ,parce que la souveraineté et la securité de l’Algerie et en danger. Mrs!




    0



    0
    Anonyme
    18 juin 2013 - 20 h 08 min

    Réponse à M. B.H,
    Relisez

    Réponse à M. B.H,
    Relisez l’article, il ne l’adule pas au contraire. D’ailleurs vous le reconnaissez-vous même qu’il est un malfaisant. Donc un symbole du vice, comme le qualifie si bien M. Sadek !




    0



    0
    B.H.
    18 juin 2013 - 19 h 11 min

    encore de
    encore de l’extrapolation.pitoyable! monsieur saddek, savez vous que khelil est de l’adminitrastion us que vous adulez tant et que le parrain khelil entretenait des relations avec dick cheney? il était une sorte de caution, un point de contact stratégique avec les américains sauf que l’individu en question a usé et abusé de ce positionnement politique pour faire des affaires mafieuses. heureusement que grâce aux investigation du vaillant DRS, bouteflika a mis fin aux curées de khelil et de son clan, procédant ainsi à un nettoyage du secteur énergétique. les affaires actuelles sont bien prises en main, il n’ y a donc point d’attribuer l’étiquette de « symbole de vice ».




    0



    0
    Walho
    18 juin 2013 - 18 h 42 min

    Juste des lampistes qui
    Juste des lampistes qui payent , ensuite motus et bouche cousue. Khellil et les autres , exfiltrés par des portes magiques peuvent se la couler douce dans les paradis fiscaux , tandis que le menu fretin est malmené . Heureusement qu’il y a la justice immanente , celle qui ne s’agenouille pas devant le téléphone de souveraineté . Hasbounallah !




    0



    0
    TARIK - BAB EL OUED -
    18 juin 2013 - 18 h 33 min

    LE PEUPLE EST-IL DUPE ? BIEN
    LE PEUPLE EST-IL DUPE ? BIEN SUR QUE NON.
    JE LE JURE DEVANT DIEU QU’AUCUN GROS POISSON NE TOMBERA,ET VOUS ALLEZ VOIR VOUS MÊME QUE RIEN NE VA CHANGER.LES VOLEURS SONT PLUS PUISSANTS QUE JAMAIS.D’AILLEURS ILS SONT LE SPONSOR OFFICIEL DE LA  » JUSTICE DES BUNGALOWS « .
    SI LES ENQUÊTES IRONT JUSQU’AU BOUT,CA ENTRAINERA L’EFFONDREMENT DE TOUTE LA RÉPUBLIQUE CAR LE MAL EST PLUS PROFOND.
    JE N’AI JAMAIS DOUTER DE L’EXISTENCE D’HOMMES INTÈGRES ,ALORS
    CHICHE…………!!!!!!!!!




    0



    0
    le Naïf
    18 juin 2013 - 18 h 17 min

    Il ne suffit plus d’annonce à
    Il ne suffit plus d’annonce à tambour battant de la mise en examen ou de l’interpellation de tel ou tel responsable impliqué dans des affaires d’atteinte à l’économie nationale puis plus rien !
    Mais de l’annonce de verdicts que la justice doit rapidement faire connaitre au peuple auprès duquel elle est comptable pour sauvegarder ce qui reste de sa crédibilité déjà entamée par mille et une affaires en souffrance.
    Ce volet s’ajoute aux autres maux dont souffre la société lesquels fragilisent davantage la sécurité et la stabilité du front interne lui-même flottant.
    Ce front n’est-il pas en plus exposé déjà, aux dangers d’un autre printemps arabe d’une nouvelle dimension que préparent d’arrache-pied les forces du mal pour l’Algérie.
    Le but étant de « frère-musulmaniser » l’Algérie au même titre que d’autres pays arabes, et ce dans le cadre de la nouvelle stratégie américaine imparable dans cette partie du monde vulnérable.




    0



    0
    kako
    18 juin 2013 - 18 h 15 min

    Un Scandale est scelle
    Un Scandale est scelle directement avec CHAKIB KHALLIL
    Un citoyen algérien réside à l’ U.S.A, possède une bâtisse qui situe au quartier des quatre chemins à Bejaia < >, qui la mit en vente chez un gérant d’une Agence immobilière dans la même wilaya pour une somme de 07 milliards.
    Vu l’exagération du prix demande et le manque flagrant de la conformité, aucun n’acheteur n’a manifeste pour son achat.
    Le temps passe, ce monsieur n’a rien vu venir donc a sollicité directement une connaissance qui réside en Amérique comme lui, en l’occurrence le fils de CHAKIB KHALIL. Ce dernier cite, sans hésitation demanda directement l’aide de son père qui été a cette époque ministre de l’énergie et des mines.
    Cette affaire a été prise en charge , pour l’achat de cette bâtisse pour une somme de 24 milliards au frais de la sonelgaz de Bejaia, qui dépasse largement son prix d’une différence de 17 milliards par-rapport à la somme demandée .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.