L’ambassadeur d’Algérie à Paris relevé de ses fonctions

L’ambassadeur d’Algérie à Paris a été officiellement démis de ses fonctions, après huit ans d’exercice, a-t-on appris de source sûre. Ayant échappé au dernier remaniement, Missoum Sbih, 78 ans, qui occupe le poste depuis 2005, a été remplacé par Amar Bendjemaâ, qui était à Bruxelles depuis 2009. Né au Maroc en 1936, Missoum Sbih fait partie des hommes les plus proches du président Bouteflika. Malgré son âge et son état de santé en constante dégradation, il est maintenu en poste à Paris. Mieux encore, après avoir remis ses lettres de créance le 7 novembre 2005, il cumule ensuite les fonctions, devenant, la même année, ambassadeur auprès de l’Unesco et, une année plus tard, en 2006, ambassadeur auprès de la principauté d’Andorre, et l’année qui suit auprès de la principauté de Monaco. Dès l’arrivée de Bouteflika au pouvoir, Missoum Sbih s’est vu attribuer des missions sensibles. Nommé en 2000 conseiller juridique du Président, il était chargé de très sensible dossier de la réforme de l’Etat qui n’a d’ailleurs abouti à rien. Beaucoup voyaient sa nomination au poste d’ambassadeur à Paris en 2005 comme une sorte de récompense pour être toujours resté fidèle à Bouteflika, même pendant sa traversée du désert. A la santé fragile, Missoum Sbih n’a d’ailleurs pu tenir aussi longtemps à ce poste que grâce à la volonté du Président. Pour les observateurs avisés, il s’agit là de l’un des soutiens indéfectibles de Bouteflika qui «tombe» à Paris au moment même où le chef de l’Etat poursuit sa convalescence dans la capitale française. En tout état de cause, son départ correspond au vœu émis par de nombreux jeunes cadres du ministère des Affaires étrangères qui aspirent à la promotion.
Sonia B.

Comment (38)

    AnonymeKELAM
    20 juin 2013 - 8 h 20 min

    basta on tire sur l’ambulance
    basta on tire sur l’ambulance pour prendre le korsi,j’espére qu’il y a un bénéfice pour le pays sinon niet . moi je suis jaloux des chinois en cinquante ans le pays c’est transformer en puissance mondiale et respectée ;
    la RUSSIE détruite grace a la glanost :et ou un élément du KGB monsieur POUTINE:remonte la côte a la RUSSI elle a reprie sa position grace a des hommes qui savent ce qu’ils veulent . je dirais simplement l’ALGERIE AVANT TOUT;




    0



    0
    Algérienne
    19 juin 2013 - 22 h 35 min

    Ce super vendu de diplomate
    Ce super vendu de diplomate qui a traîné l’Algérie dans la boue comme tous les marocains convertis en Algériens et qui président aux destinées de l’Algérie, doit rendre des comptes un jour,même mort l’histoire le rattrapera.
    Pauvre Algérie!les hommes qui t’ont libérée ont laissé leur place aux valets de la France qu’ils t’ont ligotée.




    0



    0
    berkane
    19 juin 2013 - 10 h 58 min

    il est né à arzew pas au
    il est né à arzew pas au Maroc mais il vivait avant l’indépendance au maroc ou il etait enseignant et puis apres l’independance il se retrouva a roche noir( boumerdes) ensuite:

    1962 à 1964 DG de la fonction publique
    de 64 à 1977 DG de l’ENA
    de 1977 ( lorsque bouteflika etait ministre) à 1979 SG/MAE
    1979 à 1982 ambassadeur au canada
    et ensuite la traversée du desert jusqu’en 1985 au son copain Smail Hamdani alors SG du MAE le repecha ou ont lui à confié l’elaboration des statuts du MAE
    1988 à 1989 ambassadeur au Cameroun
    ambassadeur à Bruxelles jusqu’en 97
    à l’arrivée de bouteflika il fut nommé à la présidence comme conseiller juridique
    et en 2005  » ambassadeur de France( pas d’Algérie) à paris
    durant 8 ans il n’a jamais reglé de problemes dont souffre les algériens en France a savoir la cherté les transports, l’assurance deces, le sejour des algeriens en france par contre il s’est fait un beau carnet d’adresse et un beau magot qui pourra utiliser par la suite pour s’installer en France j’espere que ce nettoyage touchera aussi certains consuls qui n’ont rien a voir avec la diplomatie il ne sont la que par piston




    0



    0
    LOUANCHI
    19 juin 2013 - 10 h 20 min

    lien vers

    lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
    En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l’époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l’Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l’ isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd’hui se décide à parler.

    35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.

    Sur radio-alpes.net – Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) – Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone…émotions et voile de censure levé ! Les Accords d’Evian n’effacent pas le passé, mais l’avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

    Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net




    0



    0
    Anonyme
    19 juin 2013 - 9 h 59 min

    Merci, l espoir renaît au AE
    Merci, l espoir renaît au AE qui était accapare par un clan da maffieux résidents à l étranger Canada USA France belgique Andorre etc.. Avec residence provisoire à Alger de plus de 60 ans qui par je ne sais quel subterfuge ne sont pas mis à la retraite alos que des cadres techniciens dont les qualifications sont nécessaires au fonctionnement de l état sont mis au placard …
    Aux jeunes cadres de s organiser pour aider les décideurs à se débarrasser de ces opportunistes ..
    Merci wDrs merci Sauvons notre pays f




    0



    0
    Anonyme
    19 juin 2013 - 9 h 50 min

    Naitre au Maroc ou ailleurs
    Naitre au Maroc ou ailleurs n’est pas une tare, la tare est d’etre un voleur et de trahir son pays .Arretez de présenter
    le lieu de naissance comme une trahison,les harkis et autres collabos sont bien nés chez nous .Jugez nos responsables sur leurs actes




    0



    0
    Anonyme
    19 juin 2013 - 8 h 55 min

    Bonne nouvelle au suivant de
    Bonne nouvelle au suivant de guette flopée de plus de 60 ans qui foisonnent au Ministère des AE sans aucun motif sérieux que de bénéficier d un décret de piston laisser la place aux jeunes …




    0



    0
    Nenuphar
    19 juin 2013 - 8 h 35 min

    Encore un qui est né au Maroc
    Encore un qui est né au Maroc et qui occupe des fonctions stratégiques. En se référant au nombre de marocains dans la sphère du pouvoir algérien, des freins mis au travers du développement du pays et à son dépeçage en règle, on ne peut que se demander si ce n’est pas le Maroc qui donne des instructions en ce sens au pouvoir algériens.
    C’est bizarre quand même car toutes ces tares sont typiques du caractère marocain, fourbe, voleur, corrupteur et corrompu …, qui font que ce pays reste dans la gadoue toute comme l’Algérie, grâce ou plutôt à cause de ces marocains qui dirigent le pays.




    0



    0
    inspecteur Tahar
    19 juin 2013 - 7 h 28 min

    L’ambassadeur d’Algérie à
    L’ambassadeur d’Algérie à Paris relevé de ses fonctions….Ca change quoi pour l Algerie ou la planete…? Who give a f……Ki houa….ki lochrinn….tous kif kif…la famille, les amis et les amis des amis….




    0



    0
    louisette
    19 juin 2013 - 6 h 31 min

    Que de promesses pour
    Que de promesses pour l’Algérie depuis quelques mois..!mon Dieu ,excusez moi, mais que la convalescence du Président dure encore longtemps, si à un autre niveau des décisions importantes pour le pays sont prises..Que tombent les responsables indignes ..et que tous les patriotes se serrent la main pour sortir le pays d’une crise aux portes..et enfin, et cela est un voeu personnel, que Belaïz règle la facture de sa gestion du secteur stratégique de la justice..qu’enfin on n’ait plus peur de se retrouver de victimes à accusés, devant les procureurs de la République!




    0



    0
    toto
    19 juin 2013 - 2 h 00 min

    Rien ne dure!!! tout a une
    Rien ne dure!!! tout a une fin!!! ya saadak ya fa’al el-khir!!!




    0



    0
    kamel hy
    18 juin 2013 - 23 h 23 min

    le régionalisme est un mal
    le régionalisme est un mal national, renforcé par l’actuel président, rien dans les bonnes moeurs politiques n’autorise un président à s’entourer de ses frères et soeurs pour gouverner, et les algériens ont bien découvert la géographie de tlemcen grâce à la faune de non seulement ministres mais de responsables qui sont partout, c’est une réalité à dénoncer y en a marre l’algérie mérite mieux et mérite qu’elle soit servie par tous ses enfants de l’est ouest sud nord kabyles chaoui chenoui, targui mezabi ou autres, mais pas des vieux de 70 ET PLUS




    0



    0
    kamel hy
    18 juin 2013 - 23 h 13 min

    BEAU QUESTION SI CRIMO, qui
    BEAU QUESTION SI CRIMO, qui l’a relevé de ses fonctions, normalement c’est le président mais comme il est malade je pense on lui a juste fait endossé la décision de toute manière dans d’autres circonstance, il restera au poste juste la mort




    0



    0
    horma
    18 juin 2013 - 23 h 11 min

    Pourquoi il a été démis de sa
    Pourquoi il a été démis de sa fonction (si c’est la cas)est je pense la seule chose importante dans ce contexte particulier. pour le reste c’est bon à savoir.




    0



    0
    kamel hy
    18 juin 2013 - 23 h 09 min

    il faut aussi changer ces
    il faut aussi changer ces vieux membres du gouvernement, ils passent plus de temps chez leur médecins que dans leur bureau, un malade n’a tjrs la tête ailleurs, il vaut mieux le maintenir hors circuit décisionnel




    0



    0
    feriel
    18 juin 2013 - 23 h 05 min

    On est vraiment dans
    On est vraiment dans l’Algérie des paradoxes, d’un pays de jeunes, on ne cesse d’ailleurs de le répéter , gouverner par de vieilles carcasses qui mettent des heures pour se rappeler de leur nom, les algériens de France en ont souffert énormément, une bouffée d’oxy




    0



    0
    salim
    18 juin 2013 - 23 h 01 min

    Il était temps qu’il parte;
    Il était temps qu’il parte; il y a de centaines de cadres hautement qualifiés pour prendre ce poste, enfin une décision censée et juste




    0



    0
    Anonyme la Bruxelloise
    18 juin 2013 - 21 h 55 min

    Je rejoints les points de
    Je rejoints les points de vues condamnant le régionalisme qui gangrène notre cher pays et particulièrement les propos de Walho .
    Je ne connais pas l’ambassadeur Sbih même si j’avais eu des échos peu appréciables à son sujet.
    Il faut le juger sur le travail qu’il a ou n’a pas fait et la considération ou non qu’il a eu envers ses concitoyens et si incompétence il y a, cela n’a rien à voir avec son lieu de naissance ou d’origine proche ou non de la région du Président.

    Bref, ce que je peux vous dire mes chers compatriotes, c’est que vous allez gagner au change, Monsieur Bendjamaa est le meilleur ambassadeur que nous avons eu en Belgique, j’espère que nous aurons un représentant à la hauteur de son prédécesseur …




    0



    0
    Anonyme
    18 juin 2013 - 21 h 43 min

    il falait que tab jnanou ce
    il falait que tab jnanou ce soigne en france qu il prend cette enitiative.enfin il a bouger du mouradia pour qu il ce rend compte qu il poura voir les choses de plus pres.et malheuresement c est un cadeau qu il offre a un vieillard malade comme lui une fonction aussi importente.mais heuresement qu il y a la mort pour tout le monde sans distinction.dieu merci.




    0



    0
    Mahmoud
    18 juin 2013 - 21 h 33 min

    Non evenement.
    Non evenement.




    0



    0
    Djaffar
    18 juin 2013 - 21 h 07 min

    Il devra rendre compte sur le
    Il devra rendre compte sur le financement du trésor public des procès du malfrat Mohamed Khalifati et sa protection à son ami Taleb Bendiab Mokhtar ex directeur du centre culturel algérien et ses abus de son immunité diplomatique pour avoir fait condamner le CCA plusieurs fois par la justice française à cause de ses agissements de voyou.
    Son père était officier dans l’armée française au Maroc, tout un programme.




    0



    0
    Amcum
    18 juin 2013 - 20 h 55 min

    @ Walho.
    Merci pour votre

    @ Walho.
    Merci pour votre commentaire. Lala Sonia Sonia B. de AP, on ne fini jamais d’apprendre, alors améliore toi ma fille.
    Bonne continuité
    Amcum




    0



    0
    harbi riad
    18 juin 2013 - 20 h 30 min

    Il etait temps et maintenant
    Il etait temps et maintenant c est au tour du cretin qui en place au qatar




    0



    0
    Karl Lawson
    18 juin 2013 - 19 h 40 min

    Enfin une bonne nouvelle!
    Enfin une bonne nouvelle! J’ai toujours pensé que ce sinistre individu était l’ambassadeur du Maroc en France. Pour l’ENA made in Algeria c’était l’idée et le projet de Mr Zeggar et Amimour alors arrêtez d’écrire n’importe quoi! Merci.




    0



    0
    Walho
    18 juin 2013 - 19 h 14 min

    Ya Lalla Sonia , votre plume
    Ya Lalla Sonia , votre plume ne devrait pas être trempée dans le lisier du régionalisme . Attiser la fitna ne mène à rien . Nous sommes tous algériens . A lire votre article et le lieu de naissance de Sbih , vous donnez du grain à moudre à certains malintentionnés dont les commentaires puent le ressentiment , la rancoeur et l’insulte contre l’autre . Nous aimons AP parcequ’il défend l’ALGERIE et qu’ il n’a nullement à s’ingérer dans le clanisme de bas étage . Si les hommes politiques sont incompétents , ils sont à l’image de tous ceux qui se sont succédés à des postes de responsabilité depuis 62 . Et s’ils sont indélicats , ils ne sont que les jouets incrustés dans une mécanique de gouvernance où prime une morale rétrograde qui elle-même , est au service du vice . Votre article ya lalla aurait dû nous analyser le parcours de ce diplomate et les différentes fonctions qu’il occupa et laisser de côté le poste de faquin de Bouteflika . Il a choisi sa chapelle et c’est à lui d’en assumer les conséquences .




    0



    0
    00213
    18 juin 2013 - 18 h 19 min

    Le gouvernement continue
    Le gouvernement continue d’avancer vers sa diaspora :
    – Interdiction du retrait de permis au émigrés
    – Passage au port limité à 3H
    – Infrastructures portuaires et aéroportuaires rénovées
    – Développement des offices de tourisme à l’arrivée
    – Carte sim gratuite par l’opérateur public
    – Diminution des frais de dédouanement
    .
    Avec l’ouverture prochaine de nouveaux consulats on sent que ça bouge enfin en France (pays avec la plus grande communauté algérienne au monde).
    Quelques consuls à éjecter et la deuxième partie du projet est bouclée.
    .
    Il faudrait stopper ensuite l’hémorragie de fonctionnaires du ministère des affaires étrangères qui s’impatientent de s’expatrier au Canada, à Dubaï ou Paris dans le cadre d’une sorte de retraite anticipée, au détriment des ressortissants algériens.
    .
    Pour finir, il faudrait revoir toute la méthodologie de travail et d’organisation pour assurer un service de qualité et pouvoir entretenir des centres d’informations COMPÉTENTS pour les investisseurs émigrés et étrangers.




    0



    0
    anonymous algérien
    18 juin 2013 - 18 h 12 min

    Algérie Patriotique:
    Comment

    Algérie Patriotique:

    Comment se fait il qu’un ambassadeur soit relevé de ses fonctions sans aucune autre forme de procès?
    Cela doit en principe être prononcé par décret je me trompe?
    Et en principe ce type de décret, c’est le président encore convalescent qui les prends et les signent en principe (ou son frère cadet à ce qu’il parait) MAIS C’EST UN AUTRE DÉBAT.

    Question: si Missoum Sbih est « relevé de ses fonctions » alors qu’il fut le soutient indéfectible de Bouteflika comme vous le précisez mlle Sonia, doit ont y voir une trahison de notre fakhamatsouhou quelque jour a peine avant le 51eme anniversaire de notre si chère indépendance?

    Ou alors le signe de la fin de la toute puissance du clan du président?Ou alors une trahison de monsieur Medelci qui agit en cachette de notre chère président? Pour quels intérêts?

    Mais que se passe t’il donc en coulisse à Alger ou dans la chambre d’hôpital du président (QUE DIEU le protège et lui prête longue vie pour un 4 eme mandat INCHALLAH) pour que le meilleur ami de Bouteflika, soit limogé en dehors de tout mouvement diplomatique, et seulement lui sans aucune autre forme de procès?

    Question: Notre ambassadeur aurait il été victime d’un vulgaire fichier pdf de 50 pages, un torchon diffamatoire rédigé par un petit immigré citoyen de seconde zone en France, faisant ses petits caprices de petit Roi depuis le 29/12/2011 comme lui même s’évertue à le dire un peu partout sur le web dans son profil « linked in » d’un ridicule accablant, ET Y COMPRIS ICI SUR VOTRE SITE depuis plusieurs mois maintenant?

    Un prétendu Docteur Patriotis….qui se revendique TANTÔT de Boumediene tantôt de Sun Tzu et Chateaubriand A L’EN CROIRE ce pauvre taré!

    Je souhaite une retraite bien mérité a notre chère ambassadeur, qui aura honoré de sa présence et de son excellence académique le drapeau du million et demi de martyrs, pour rappel, il est titulaire d’un Doctorat de la Sorbone et fait citoyen d’honneur le 16/09/2011 par la très réputé université de droit D’Aix en Provence, 600 ans d’histoire, l’une des plus anciennes fac de droit française avec Assas et Sorbonne, université « select » qui lui a fait l’immense honneur a lui ainsi qu’a notre pays, de lui remettre un Doctorat Honoris Causa, un titre distinctif hautement honorifique qu’aucun autre Algérien depuis 1962 n’a eu le mérite d’avoir obtenu…

    Puisse Dieu lui accorder une belle retraite, bien mérité.

    Et que ce citoyen de seconde zone des banlieux française arrête de diffamer sur notre chère ambassadeur et notre président, car personne n’est dupe, qu’il aille vendre ses torchons ailleurs.




    0



    0
    alicara
    18 juin 2013 - 18 h 02 min

    Missoum Sbih a à son actif la
    Missoum Sbih a à son actif la création de l’ENA en 1964. C’est un homme cassant et extrêmement méprisant qui a toujours regardé les autres avec beaucoup de hauteur. Il a été ambassadeur au Canada où son passage est passé inaperçu. Jamais il n’a fait un geste pour la communauté algérienne vivant dans ce pays. D’ailleurs son départ d’Ottawa n’a même pas été remarqué. Une fois nommé conseiller à la présidence il s’est attelé à préparer une réforme de la division admistrative du pays. Il a ainsi proposé la création de régions économiques coiffées par des super walis. C’est une situation qui existe en France qui connaît ces divisions administratives avec des préfets de régions qui sont différents des préfets ordinaires. Jamais cette organisation n’a abouti à quoi que ce soit de particulier. De ce fait la France à commencer à supprimer ces postes de préfets de région et Sbih n’a trouvé de plus original que d’en proposer la mise en place au pays. Connaissant la capacité des walis à avoir une vision d’ensemble du développement des willayas on voit mal comment des hommes de ce genre seraient capables de diriger ou d’animer des régions économiques plus vastes et exigeant une vision d’ensemble du développement économico-social. L’Algérie en ce moment a un problème à gérer ses ordures ménagères alors ne parlons pas du reste.
    En conclusion je dirais qu’il était temps que ce monsieur soit démis surtout que le poste de Paris exige du doigté ce dont Sbih est totalement démuni. Je ne pense qu’il restera à Alger parce que je suis certain qu’il a déjà assuré ses arrières en France d’autant plus que son fils Mohamed impliqué dans un scandale de corruption à la DGSN vit en Espagne.




    0



    0
    An
    18 juin 2013 - 17 h 58 min

    Ouh! la vous avez levé un
    Ouh! la vous avez levé un gros lièvre, cet homme qui cumulait autant de postes était pour moi il y a trois moi encore un parfait inconnu. J’espère que le prochain ambassadeur fera le travail pourquoi on le paye et ne passera pas son temps a courir les diplômes et titres offert par des nations étrangères. Né au Maroc en 1936..tout est dit pas besoin de chercher plus loin.




    0



    0
    ammel
    18 juin 2013 - 17 h 57 min

    Une tres bonne nouvelle de
    Une tres bonne nouvelle de faire tomber cet individu notoire l ambassadeur d algerie c est un bunker !!!!c était une villa en plien paris a lui sa famille et ces amis du maroc pauvre algerie (((inadin l independance))en attendant son fils le corrupus et Chakib kellil incahallah !!!!!




    0



    0
    lucide
    18 juin 2013 - 17 h 50 min

    la purge a commencé chez la
    la purge a commencé chez la clientèle du bouteflikisme , il était déja fonctionnaire en 1962 il a 84 ans , ça révèle l’etat d’agitation de la classe politique( mafieuse ) mal élue et sans soutien populaire , ça prouve qu’une nouvelle étape dans l’histoire d’algérie est en préparation dans des labos bien fermés entre paris et alger et évidement sans se retourner vers le peuple : décidez toujours et encore pour lui , BRAVO LES IMPOSTEURS, trouvez lui encore un brizidène qui le mènera vers EL IZZA WEL KARAMA comme l’a mené boutesrika, 500 milliards depuis 1999 : une autoroute nommée AMAR GHOUL , des logements qui tombent comme le chateau de cartes, une santé parmi les meilleurs au monde grace a jamel ould abbas et une éducation nationale parmi les plus performantes au monde grace a BENBOUZID RECORD DU MONDE DANS LA LONGIVITE DE MINISTE COMME MISSOUM EN TANT QUE FONCTIONNAIRE.




    0



    0
    Anonyme
    18 juin 2013 - 17 h 50 min

    Tous les ambassadeurs a Paris
    Tous les ambassadeurs a Paris sont aussi ambassadeurs a Andorre. C’est l’usage, puisque le chef de l’état Français est aussi co prince d’Andorre.

    Ce n’est pas un cumul inhabituel.

    De plus, les précédents ambassadeurs d’Algérie étaient souvent ambassadeurs a l’UNESCO. C’est aussi dans les usages.
    Idem pour Monaco, nous n’avons pas de représentation dans la principauté, et c’est l’usage.

    Les ambassadeurs de la plupart des pays du monde, en poste a Paris, cumulent ces titres.

    Il ne faut pas induire les gens en erreur sur ces sujets.

    De plus il me semble que Sbih est né a Maghnia, pas au Maroc, mais je peux me tromper.

    De toute façon la mention de son lieu de naissance est suspecte. AP : ne versez pas dans le régionalisme de bas étages, vous valez mieux que cela. Sbih est Algérien, un point c’est tout.

    Maintenant vu son âge, on se demande pourquoi il n’a pas été rappelé avant.




    0



    0
    Anonyme
    18 juin 2013 - 17 h 47 min

    bon debarra~~.mais!
    bon debarra~~.mais! malheureusement il va dépenser l’argent,des autres {des vrais Algeriens} chez lui dans son maroc natal..comme ses semblables..les khelil, bedjaoui..etc..UN MILLION et DEMI, D’ENFANTS D’ALGERIE SONT MORTS,POUR UNE ALGERIENNE, MAIS! MALHEUREUSEMEMT, C’EST LES MAROCAINS, LES ISLAMISTES, et D’AUTRES HARKIS, QU’ILS PROFITENT DE L’ALGERIE, AVEC LEUR FAMMILLES, et LEUR RACES. QUELLE TRISTESSE




    0



    0
    Anonyme
    18 juin 2013 - 17 h 41 min

    Deux questions:
    Qui a mis fin

    Deux questions:

    Qui a mis fin aux fonctions de Sbih?
    Le président de la république est le seul habilite a le faire, selon les règles.

    La presse parle de « limogeage » de « relevé de ses fonctions » et de « départ dans la précipitation ».
    Ou est le communiqué officiel?
    S’agit-il d’un simple départ programmé dans les règles de l’art et des usages diplomatiques ou pas?




    0



    0
    Djaffar
    18 juin 2013 - 17 h 40 min

    En effet Sonia, en tant que
    En effet Sonia, en tant que simple citoyen je suis contents pour nos diplomates marginalisé durant ces longues années, j’espère aussi que le moment est venu pour l’ouverture des enquêtes sur les scandales des institutions algériennes en France principalement les scandales du financement des procès du malfrat Mohamed Khalifati dit Cheb Mami par l’argent public et les centaines de milliers d’euros versés sur les comptes de Taleb Bendiab Mokhtar ex directeur du centre culturel algérien ex directeur de l’Institut du monde arabe …
    Halte au vols !




    0



    0
    kechroud
    18 juin 2013 - 17 h 32 min

    laisser s il vous plait la
    laisser s il vous plait la place aux jeunes les vieux out




    0



    0
    Crimo
    18 juin 2013 - 17 h 14 min

    On ne précise pas qui l’a
    On ne précise pas qui l’a relevé de ses fonctions, c’est un bon début, un tête du clan d’Oujda tombe, aux suivantes, il faut débarasser l’Algérie de tous ces marocains nuisibles que Bouteflika l’autre marocain a placés au pouvoir en Algérie ou dans des postes stratégiques à l’étranger. Il faut mettre tous ces marocains apportés dans les bagages de Bouteflika hors état de nuire, c’est une urgence!!
    C’est inaccpetable qu’un vieillard d’origne marocaine occupe le poste d’ambassadeur d’Algérie en France.




    0



    0
    TARIK - BAB EL OUED -
    18 juin 2013 - 17 h 03 min

    ……….!!!!!!!
    IL NOUS

    ……….!!!!!!!
    IL NOUS MANQUERA CE ??JEUNE?? DIPLOMATE.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.