FFS : Ahmed Betatache s’entoure de jeunes cadres

Le premier secrétaire national du FFS, Ahmed Betatache, a finalisé la formation de son équipe qui va siéger au secrétariat national, a-t-on appris d’une source sûre. Le premier secrétaire semble avoir fait appel à des jeunes inconnus, confirmant ainsi son penchant pour le rajeunissement de l’encadrement du parti. Ces jeunes émanent des fédérations notamment d’Alger, de Tizi Ouzou et de Béjaïa, les trois principales structures régionales de ce plus vieux parti de l’opposition. La composante du nouveau secrétariat national sera soumise à l’approbation des membres du conseil national qui tiendra vendredi prochain une session extraordinaire dont l’ordre du jour porte sur l’installation des instances de la direction nationale et la mise en place de la commission chargée de préparer le règlement intérieur du parti. La session du conseil national de vendredi est la première depuis la tenue du 5e congrès du parti en mai dernier. Une instance présidentielle composée de cinq membres avait été élue lors du congrès en remplacement du leader historique du FFS, Hocine Aït Ahmed, qui avait décidé de ne pas briguer un nouveau mandat pour la présidence du parti. L’instance présidentielle avait nommé Ahmed Betatache au poste de premier secrétaire du FFS.
S. Baker
 

Comment (2)

    Lafouine
    18 juin 2013 - 19 h 14 min

    @00213 – Il n y a aucune
    @00213 – Il n y a aucune clause dans les documents, rhétoriques, discours et autres interventions qui ne parle pas de l’Algérie entière. Mais le pouvoir, les médias et ses relais comme toi (tu as adopté le langage et les idées) l’ont régionalisé pour l’écarter. Etant de Batna, j’ai toujours supporté le FFS parce que je pense que c’est le seul parti indépendant et démocrate. Ces derniers temps je me demande comme tout un chacun s’il ne mange pas de le râtelier. Ceci dit il a toujours mon respect !




    0



    0
    00213
    18 juin 2013 - 18 h 26 min

    En voila un qui a
    En voila un qui a PARTIELLEMENT compris.
    Rajeunir c’est bien et c’est ce que tout le monde attend.
    Mais le régionalisme de son équipe dirigeante est vraiment un handicap !
    .
    Une formation politique se doit de représenter TOUTE l’Algérie et non pas les cousins des cousins…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.