Libye : Messahel reçoit une délégation libyenne de Misrata

Abdelkader Messahel avec le ministre libyen des Affaires étrangères. New Press

Le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel, a reçu à Alger une importante délégation de responsables municipaux conduite par le président du Conseil municipal de Misrata, Mohamed Chtiwi, ainsi que des parlementaires représentant la région de Misrata, indique lundi un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

«Cette visite d’information, qui s’inscrit dans le cadre des concertations sur les derniers développements de la situation en Libye, fait suite aux différentes visites en Algérie de responsables politiques et de parlementaires libyens à la lumière des efforts de l’Algérie sur la voie d’un dialogue interlibyen», précise le communiqué.

L’entretien a porté notamment sur «les voies et moyens tendant à impulser la solution politique consensuelle à travers la dynamique de dialogue inclusif interlibyen et la réconciliation nationale», souligne la même source. A cette occasion, M. Messahel «a réitéré la position de l’Algérie pour le règlement politique de la crise libyenne, en rappelant ses efforts constants, loin de toute ingérence extérieure dans ce pays frère et voisin», relève le communiqué.

Pour leur part, les membres de la délégation libyenne «ont salué le rôle actif et continu de l’Algérie en faveur de la solution politique dans le cadre de l’accord politique libyen du 17 décembre 2015», ajoute la même source.

R. I.

Comment (2)

    BECAUSE
    24 janvier 2017 - 23 h 17 min

    Seules l ‘ Algérie , la
    Seules l ‘ Algérie , la Russie et l ‘ Egypte peuvent garantir et cela dans leurs propres intérêts , la survie et la cohésion de la nation libyenne en tenant à l ‘ écart toutes les parties inféodées au sionisme , sponsors du terrorisme . Le consensus  » Haftar  » demeure la meilleure solution pour la Libye mais pour cela , il faut fédérer toutes les forces politiques libyennes sans en exclure aucune , et seule la médiation algérienne avec l ‘ appui de l ‘ Egypte et le soutien russe peuvent réellement réaliser ce consensus , dans l ‘ intérêt bien compris , d ‘ abord du peuple de Libye.




    0



    0
    Yacine.Dz
    23 janvier 2017 - 14 h 44 min

    Tout le monde, sauf le
    Tout le monde, sauf le gouvernement algérien, a compris que Mohamed Chtiwi et ses milices sont soutenus par le Qatar et la Turquie pour empêcher l’avènement de tout gouvernement qui n’est pas islamiste. Plus grave les milices de Mistrata sont des alliés d’Al Qaida, notamment, lors des attaques menées les autres terroristes de DAESH. Plus que grave, ces mêmes milices ont juré, il n’y a pas si longtemps, de se payer l’Algérie, parce que disent-ils, elle a soutenu Kadhafi. Que viennent faire ces terroristes libyens financés par le Qatar en Algérie? qu’ils aillent s’entretuer entre -eux en Libye et l’Algérie ne se portera que mieux. De plus, il faut que notre Messahel sache que Moscou est définitivement entrée en action contre les miliciens de Mesrata. Car à un moment donné il faut savoir choisir entre les intérêts de son pays et les intérêts du vent (juste pour avoir une place dans les médiats). Il ne faut pas, aussi, oublier que ces mesrati ont jeté tout leur poids dans la balance pour le traité de paix inter-libyen soit signé à Ifrane au Maroc.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.