Sellal va remanier le gouvernement en septembre prochain

Le Premier ministre Abdelmalek Sellal œuvre pour un remaniement gouvernemental qu’il souhaite intervenir d’ici la rentrée sociale, a-t-on appris d’une source bien informée. Le Premier ministre justifie son choix par la nécessité d’assurer une cohésion dans l’action gouvernementale pour plus d’efficacité. En poste depuis septembre dernier, Sellal semble insatisfait de l’action menée actuellement par une bonne partie des membres du gouvernement qu’il trouve «passifs» dans un contexte social explosif. Et pour continuer sa lourde mission de manager le gouvernement, en l’absence du chef de l’Etat dont la convalescence risque de durer plus longtemps que prévu, le désormais «chef de l’Exécutif» veut du sang neuf pour donner une nouvelle impulsion à l’action de son gouvernement, attendu au tournant lors de la prochaine rentrée sociale. Abdelmalek Sellal entretient des relations plutôt tendues avec certains membres de l’actuel gouvernement. Outre son différend visible et médiatisé avec le ministre de l’Industrie Chérif Rahmani, Sellal n’arrive pas à gérer les ministres qui se revendiquent du premier carré présidentiel, à l’instar de Amar Tou, Tayeb Louh, Mourad Medelci, Chérif Abbès et Abdelaziz Ziari. Sellal se trouve confronté également à Karim Djoudi, ministre des Finances, partisan de la politique d’austérité. D’autres ministres, malades, auraient émis le vœu de partir. C’est le cas du ministre délégué chargé des Affaires maghrébines, Abdelkader Messahel, Dahou Ould Kablia, ministre de l’Intérieur, Bouabdallah Ghlamallah, ministre des Affaires religieuses et Rachid Harraoubia, ministre de l’Enseignement supérieur. Selon notre source, le Premier ministre a fait part de sa volonté d’opérer un changement de gouvernement depuis plusieurs mois. La maladie du chef de l’Etat, qui se trouve toujours en France, a quelque peu chamboulé ses plans. Mais notre source assure qu’il tient toujours à ce changement qu’il espère obtenir d’ici septembre prochain.
Sonia B.
 

Comment (28)

    HANIFA
    16 août 2013 - 21 h 26 min

    il faut que M. Harroubia
    il faut que M. Harroubia laisse sa place à quelqu’un qui applique les lois.

    AnonymeKELAM
    22 juin 2013 - 11 h 51 min

    L4INT2R2T DU PAYS AVANT TOUT
    L4INT2R2T DU PAYS AVANT TOUT ?LE RACISME PRIMAIRE OU SECONDAIRE DEHORS;
    LES CHPOUHADAS SONT MORTS POUR CE BEAU PAYS PARCE QU4IL AIM2 SIMPLEMENT CE PAYS;
    ALORS DE NOUVELLE TËTE PLUS SYMPATHIQUE ET TRAVAILLEUSES;
    MERCI POUR CE QUE VPOUS FAITE POUR UN PAYS DEBOUT;

    Faralisme
    22 juin 2013 - 7 h 27 min

    @AL
    Des institutions de

    @AL
    Des institutions de facade esthetiquements sur mesure, entièrement d’accord avec toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.