La gestion des déchets ménagers sera privatisée

L’une des premières décisions prises lors de la réunion gouvernement-walis est de confier dans le cadre d’un partenariat la gestion des déchets ménagers aux boîtes privées. Longtemps en gestion, ce dossier atteindrait ainsi sa phase exécutoire. Le Premier ministre le dit à demi-mot. «La gestion des déchets ménagers est un service public qui peut être ouvert au partenariat public-privé.» Cette ouverture au privé, déjà consacrée notamment dans les grands pôles urbains, sera renforcée et élargie. La question de privatiser la gestion des déchets ménagers avait suscité des débats houleux au sein de l’APW d’Alger lors des deux précédents mandats électoraux. L’Etat met beaucoup d’argent pour la gestion de ces déchets. Mais nos villes et villages sombrent de la saleté et les détritus. D’après Sellal, une enveloppe budgétaire a été allouée pour chaque wilaya pour l'installation d'incinérateurs. Aussi, le métier d'artisan collecteur d’ordures ménagères a été créé. La lutte contre la prolifération des déchets ménagers est considérée par le Premier ministre comme un «acte fondamental » qui nécessite la mobilisation de chaque wilaya. L’Etat est prêt à payer pour un bon coup de balai.
Sonia B.
 

Comment (7)

    karim
    30 juin 2013 - 14 h 25 min

    pauvre bled nous avons plus
    pauvre bled nous avons plus le mode d’empois apres 1962 la vérité on a un trop grand pays pour nous .




    0



    0
    Nenuphar
    27 juin 2013 - 12 h 28 min

    Vous avez beau mettre des
    Vous avez beau mettre des milliards si les citoyens eux mêmes ne font pas l’effort de jeter leurs ordures dans les endroits prévus à cet effet, c’est peine perdue.

    Les algériens ont été habitués au laxisme qui les incite à être partisans du moindre effort. Ils s’en fichent du moment que l’état est là. Même les balayeurs ne font pas correctement leur boulot en laissant les détritus s’amonceler dans les vues et trottoirs.

    Beurkkkkkkk ! Aucune hygiène ni civisme.




    0



    0
    Anonyme
    27 juin 2013 - 9 h 33 min

    c’est horrible!
    en été c’est

    c’est horrible!
    en été c’est une catastrophe la chaleur les remontées de mauvaises odeurs… welcome to ALGERIA




    0



    0
    Anonyme
    26 juin 2013 - 21 h 58 min

    C’est pourtant très simple :
    C’est pourtant très simple : une ligne de chemin de fer, une vraie vers le désert pas n’importe ou. Il suffit de choisir un endroit ou il y a beaucoup de sable bon pour la construction ( ça va sauver nos oueds). En allant vers le sud on charge des milliers de tonnes de déchet qu’on va seulement enterrer ce qui va enclencher la fermentation et les générations future trouveront une terre très riche en matière organique. Au retour le train sera chargé de sable. On peut aussi Choisir comme destination des déchets Tindouf même très lointaine, cette zone quasiment aride va être nourrie avec la matière organique des déchets et au retour les trains chargeront le minerai de fer de Ghar Djbilat qui deviendra ainsi rentable malgré le transport jusqu’à Arzwe ou Oran en plus et serise sur le gâteau, le conflit avec le Maroc sera résolu de lui même puisque la vrai raison de l’acharnement du soutien algérien à cette poignée de Saharaoui est dictée justement par le désenclavement du minerai de fer de Ghar Djbilat vers l’Atlantique par le nord du Sahara. Oui mais pour planifier vraiment, il ne faut être soumis à une administration liée au régime FLNesque.




    0



    0
    Anonyme
    26 juin 2013 - 19 h 27 min

    Ça ne changera rien sauf
    Ça ne changera rien sauf qu’il y aura des gens qui vont se sucrer sur le dos du peuple. Le problème de gestion des ordures ne peut être traité d’une façon unilatérale, elle passe immanquablement par l’implication du citoyen, une organisation, une législation, une communication et une application implacable des décisions.

    Je réécris votre dernière phrase : la lutte contre la « prolifération » des déchets ménagers est à considérer comme un acte fondamental pour chaque citoyen.

    Les entreprises élues pour ce travail doivent se déclarer entreprises citoyennes et respecter scrupuleusement la législation du travail seule condition d’un travail responsable et bien fait.




    0



    0
    NASSER
    26 juin 2013 - 18 h 35 min

    FINALEMENT c’est la dernière
    FINALEMENT c’est la dernière solution, car la plupart des APC n’arrivent plus à gérer ce volet malgré une « armée » d’agents qui se « tournent les pouces » ou qui travaille à leur compte ou chez des privés durant les heures de travail dans leur APC.




    0



    0
    BENDRID SAMI
    26 juin 2013 - 13 h 55 min

    Si M.SELLAL arrive à régler
    Si M.SELLAL arrive à régler ce problème je l’invite dès à présent à penser à se présenter aux futures élections à la magistrature suprême de l’état.Bon courage si ABDELMALAK allah iwafak.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.