Le grand problème, c’est d’être femme en Algérie

Une femme appelle au secours. Elle est pauvre, isolée et demande de l’aide. A ma manière, je vous expose le cas d’Amel, 34 ans, mère de deux enfants en bas âge, qui a écrit récemment une lettre au Premier ministre, parue dans un quotidien national.

Petit problème : mon mari, maçon, est invalide (insuffisance rénale). Trois dialyses par semaine.
Petit problème : mon mari détenteur d’une carte d’invalidité ne bénéficie pas de sa pension.
Petit problème : je vis dans une baraque d’un bidonville à Aïn Zeboudja, au Télémly, en plein centre d’Alger, à quelques tires d’ailes de la Présidence et du Palais du gouvernement. De ma baraque en ruine, je peux entrevoir votre bureau.
Petit problème : 2004, j’ai déposé une demande logement à l’APC d’El-Biar. Pas de réponse.
Petit problème : 2008, l’APC m’a recensée et on m’a promis d’étudier mon cas. Sans suite.
Petit problème : la tempête et les inondations du 21 mai 2013 ont détruit ma baraque.
Petit problème : j’ai dégagé mon mari de dessous les décombres. J’ai perdu mes papiers.
Petit problème : l’APC est encore venu me recenser. Je ne peux rien justifier. Documents perdus.
Petit problème : le vice-président APC est venu et a promis de me reloger. J’attends. Je doute.
Petit problème : le 26 mai, à l’APC d’El-Biar on me dit que mon dossier a été transmis à la daïra.
Petit problème : à la daïra, on me dit qu’ils n’ont rien reçu.
Petit problème : actuellement, mes enfants sont éparpillés, mon mari vit dans le véhicule d’un ami.
Petit problème : ma fille est suivie psychologiquement 3 fois par semaine à l’hôpital de Birtraria.
Petit problème : on embellit Alger, les devantures brillent, les rires sont sur les terrasses de café.
Petit problème : je me morfonds et j’ai honte de lancer cet appel «au secours».
Que de petits problèmes ! Et le grand problème c’est … d’être femme en Algérie, pays réputé riche. Comme les petits ruisseaux font de grandes rivières, les petits problèmes font un grand désespoir. Voilà exposé le cas d’Amel, dormons tranquille et occupons-nous d’autre chose ! Cette femme, on ne la connaît pas, on ne la voit pas mais elle existe comme beaucoup d’autres. Que peut faire une femme seule, soumise à l’indifférence d’une administration insensible. Miroir de la douleur, notre miroir. Vous êtes-vous imaginés une femme seule, deux enfants en bas âge, un mari malade, irrécupérable, vivant dans une baraque. Quel avenir pour elle et ses deux enfants ? Oui, me diriez-vous, il ne fallait pas les faire. Oui, bien sûr, mais ils sont là. L’éternelle, l’impérissable révolte d’une femme contre le destin mais pas de responsable, personne à insulter, à frapper, à maudire, à juger. Devrons-nous nous taire dans une belle sérénité qui procure la parfaite tranquillité de conscience. Que pouvons-nous faire ? C’est là le commencement d’un livre concernant notre société. Ecrivons-le.
Abderrahmane Zakad, urbaniste

Comment (12)

    Anonyme
    2 juillet 2013 - 7 h 26 min

    Ma sœur est une femme libre.
    Ma sœur est une femme libre.




    0



    0
    bilal
    2 juillet 2013 - 0 h 05 min

    [email protected]
    Qui te parle de

    [email protected]

    Qui te parle de religion andouille ? Et ta sœur, elle choisit son mec ? Son taf ? Et découche le soir sans donner de nouvelle à son paternel… Charité bien ordonnée commence par soi-même
    Libère-toi de ta mentalité déjà et tu rendras un grand service aux femmes
    Désolé mais moi tu ne me b ..avec les » arguments inséparables » comprend ce que je veut dire ? fait marcher ta caboche tu verras cela te fera du bien




    0



    0
    Anonyme
    1 juillet 2013 - 17 h 07 min

    aux im… comme Bilal : les
    aux im… comme Bilal : les femmes algériennes, ce n’est pas ta place dans les tram ou bus qu’elles veulent, elles veulent la liberté et cette liberté passe par la possibilité de choisir en toute liberté par exemple l’homme de leur vie, le métier qu’elles souhaitent faire …. Elles aimeraient aussi hériter au même titre que n’importe quel Algérien, elle veulent la parité à l’assemblée et dans toutes les institutions de l’état elle veulent aussi que ceux qui les violent ou les tuent pour une affaire d’ « honneur » aillent finir leur jour en prison car, leur corps doit leur appartenir et à elle seules.
    Ne viens surtout pas me justifier quoi que ce soit avec la religion : elle est la première source de violence et d’humiliation qui touchent les femmes surtout cette religion qui est devenue synonyme de violence.




    0



    0
    Abderrahamane Zakade
    1 juillet 2013 - 11 h 05 min

    Bilal – Vous doutez de tout –
    Bilal – Vous doutez de tout – On n’avancera pas – J’ai bien dit « aller » ou « écrire ».Tout n’est quand même pas pourri dans ce pays.Il existe des associations de bénévoles honnêtes et sérieux.Vérifiez, militez, contrôlez, agissez, mais faites quelque chose au lieu que de faire du surplace.Arrêtons et salutations. Abderrahmane Zakad




    0



    0
    bilal
    30 juin 2013 - 22 h 21 min

    Abderrahamane [email protected]
    C’est

    Abderrahamane [email protected]

    C’est une ONG cette association ? Désolé, je me méfie comme de la peste de ces organisations non-gouvernementale et souvent étrangères.
    Aidez les femmes algériennes pas de soucis, mais pas d’ingérence dans les affaires intérieure de mon pays et je m’associerais à cette « lutte  » mais autrement .Merci quand même




    0



    0
    Abderrahamane Zakade
    30 juin 2013 - 13 h 40 min

    Salut à tous gens de bien et
    Salut à tous gens de bien et de bonne volonté – On a écrit, on a parlé mais que faire? Une proposition pour passer aux actes : aller ou écrire à « Femmes en Détresse », une association sérieuse (voir web).Et faites votre action.Cordialement -Abderrahmane Zakad




    0



    0
    S.S.A
    30 juin 2013 - 11 h 17 min

    Salam Alikoum
    Bravo à Algérie

    Salam Alikoum

    Bravo à Algérie Patriotique, je vous demande donc de ne pas tenir compte de ma dernière remarque. J’aurais du patienter un peu plus, c’est vrai.

    Mais merci pour tout ce que vous faites.

    Et je souhaite que cette famille comme toutes les autres soient prises en considération par nos responsables, on a de l’argent, alors ca devrait pas être un problème quand même.

    je déteste D.A.L.M Hadda.

    Salam Alikoum.




    0



    0
    S.S.A
    30 juin 2013 - 5 h 31 min

    Salam Alikoum
    A Algérie

    Salam Alikoum

    A Algérie Patriotique,

    Salam Ya Ouled Bladi,

    Juste une question : mon appel est-il trop osé pour ne pas le passer, mon but n’était que de TENTER de faire accélérer les choses au niveau de cet A.P.C et non de menacer quiconque.

    J’aurais les moyens financiers adéquats, je paierais moi-même Fissabillilah un logement à cette Famille(mais Allah Ghaleb, je ne fais pas parti de ces nouveaux riches).
    Mais je suis riche en idées et en solutions, je propose mais je ne suis pas figé, après par la discussion on peut améliorer mes propositions.

    On peut pas aider tout le monde-soit-, mais on peut aider cette famille au moins.

    Allah Ou Ar3lem.

    Bonne continuation.

    Salam Alikoum.




    0



    0
    bilal
    30 juin 2013 - 0 h 20 min

    Je le fais, car ils sont
    Je le fais, car ils sont algériens, c’est tout, le reste cela ne me regarde pas qu’il croit en Dieu ou pas ce n’est pas mon affaire
    Abderrahamane Zakaden tu es un vrai bonhomme et des actes est celui d’algérien qui su garder son NIF

    Cordialement




    0



    0
    S.S.A
    29 juin 2013 - 20 h 20 min

    Salam alikoum
    Consternant,

    Salam alikoum

    Consternant, Hadda D.A.L.M KBIR,

    Je lance un appel, aux Vrai Fils de l’Algérie Sincère et Authentique, aux membres fonctionnels qui ont la responsabilité devant Allah et le Peuple de palier aux multiples problèmes de la société Algérienne de l’A.P.C de El Biar de faire rire les enfants de ce couple et de les rendre joyeux par une bonne nouvelle qui pourrait être l’attribution d’un logement d’urgence pour cette famille à l’approche de notre Noble Ramadan El Karim.

    Loin de moi, la volonté de m’immiscer dans votre gestion, chers Compatriotes de l’A.P.C d’El Biar et je sais que vous avez votre travail comme nous Tous, mais ce cri de cette injustice , je, nous l’avons entendu déchirer la nuit de manière stridente et le sommeil n’est plus au rendez-vous.
    Il ne s’agit, en aucune manière de court-circuiter vos compétences, et je vous lance cet APPEL du fond du coeur car je, sais qu’au fond de nous même, nous avons tous la Hanana qui nous caractérisent vous, nous, les Vrai Fils de l’Algérie.

    Ne laissez pas cette affaire prendre des proportions autres que local. Ya Ouled Bladi, vous avez en charge cette grande responsabilité qui est de faire en sorte de contribuer à l’épanouissement de vos administrés et je vous le demande sincèrement sans déroger à vos prérogatives.
    Je suis conscient du fait que le cas de cette famille ne doit pas être le seul et ne constitue pas un cas isolé mais le fait est que grâce à Algérie Patriotique, nous avons entendu cette souffrance et nous sommes convaincu que vous ferez le nécessaire rapidement. Je vous souhaite un bon Ramadan Karim et espère que la direction de l’A.P.C d’El Biar souhaitera un Ramadan Karim à cette famille dans son nouveau logement.

    Au frère Bilal,

    Salam mon frère, et je suis très heureux de te retrouver.
    J’ai une idée, et ensuite tu me diras si on peut améliorer :

    Peux-tu imprimer cet article, en faire un grand portrait, et faire une quête en passant chez tous nos compatriotes, du porte à porte en expliquant le cas de cette famille et une fois constitué un pécule intéressant, contacter directement l’A.P.C d’El Biar par téléphone et demander le Vice-Président en lui disant que le cri de cette famille a été entendu par delà les mers, qu’une quête a été organisé et que tu voudrais lui remettre le fruit de ce geste.
    Je sais que notre Nif ne laissera pas indifférent le Vice-Président et fera le nécessaire sans que tu le saches et avant ton éventuel arrivée.
    Je ne peux faire ce que je te demande de faire, cher frère, mes obligations professionnelles ne me le permettent pas, en revanche, je peux t’aider par l’écrit, par les idées jusqu’à l’aboutissement des solutions.

    J’ai vu en Toi, un Vrai patriote, et Allah peut te tester avec cette bonne action, à mon niveau saches que je serais toujours présent et ferais de mon mieux en fonction de mes possibilités.

    Allah Yehdina et qu’Il apporte a cette Famille joie et soulagement.

    Salam Alikoum




    0



    0
    Abderrahamane Zakade
    29 juin 2013 - 19 h 37 min

    A l’intention de Bilal –
    A l’intention de Bilal – Bravo pour ce que vous faites. Non, le pays n’est pas foutu, certaines personnes abusent d’une situation, c’est tout. Ca ne va pas durer indéfiniment.Une question qui me taraude: doit-on dire ou taire le bien que l’on fait lorsqu’il s’agit d’aider les jeunes filles et les femmes en détresse ou en danger. Je ne suis pas d’accord avec la formule « dir el khir ou nsah – Allah te le revaudra » – Je ne fais pas le bien pour Allah pour apaiser ma conscience et aller au paradis, je fais le bien pour aider quelqu’un en perdition.Personnellement, j’ai sorti deux jeunes filles de 25 ans de la prostitution (Bac+2). Je les ai sorties de la rue, je les ai réinscrites à l’université et j’ai assisté à leur mariage en tant que tuteur. Ce n’est ni pour Allah, ni pour moi, c’est pour elles.Dire le bien c’est combattre le mal dont on parle un peu partout. Salutations- Abderrahmane Zakad -Alger




    0



    0
    bilal
    29 juin 2013 - 16 h 54 min

    Je m’étais promis de ne plus
    Je m’étais promis de ne plus revenir commenter sur ce site, car « fatigué  » et malade de voir ce pays foutre en l’air.
    Mais la question de la femme algérienne me touche en Algérie, Dieu Merci je n’ai jamais abusé d’une vrai algérienne ni en France ni au pays pendant mes vacances, bien au contraire dans le bus a Alger je me lève pour laisser les places aux dames, je suis toujours galant sans dépasser la limite et a titre personnelle j’ai aidé une Algérienne d’Alger que j’avais connu sur internet et qui m’a demandé de l’aide et je suis descendu lui ramener ce qu’elle avait besoin (médicaments )
    J’avais pris son numéro de compte y avait versé de l’argent dedans, je l’ai fait pendant un an sans jamais et dieu est témoins cherche quoique ce soit et dieu Merci, elle s’est mariée et comme elle est très noble, elle m’a demandé de ne plus avoir de relation amicale avec elle et je l’ai accepté comme un prince. Je suis fier d’être algérien et les grandes gueules sur ce site, je pourrais, en lui demandant très gentiment de témoigner de ce que fait pour elle pas de soucis, je suis blanc et je suis homme Rajal, j’aide mes concitoyens quand je le peut sans rien leur demander, c’est ma fierté
    Aidons nos sœurs algériennes, soyons des vrais bonhommes, alors si quelqu’un peut l’aider faite le relevez la tête et marchez droit. Dans mon quartier, je suis connu pour aider les Algériens, sans demander un seul Euro et je marche la tête haute … Je suis fier d’être Algérien très fier moi…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.