Les Etats-Unis retirent leur personnel d’Egypte en prévision des manifestations de ce dimanche

Les événements s’accélèrent en Egypte. Des députés du Courant civil, qui regroupe plusieurs partis libéraux, ont déposé une démission collective pour réclamer le départ immédiat de Morsi. Au même moment, le président convoquait une réunion d’urgence avec son ministre de la Défense et le chef des services des renseignements, au siège du ministère de la Défense, pour examiner la situation. A moins de vingt-quatre heures du jour «J», c’est la débandade dans les principales villes égyptiennes. La violence va crescendo, et l’ampleur des affrontements de vendredi et de samedi donne un avant-goût de ce que ce sera la journée de dimanche, que l’opposition s’est juré de célébrer comme celle du départ du président Morsi et de la fin de règne des Frères musulmans. Les deux camps semblent, en tout cas, prêts pour cette «bataille décisive» : l’opposition, soudée autour d’El-Baradei et de l’ancien candidat à la présidentielle, Ahmed Chafik, est déterminée à aller jusqu’au bout, c’est-à-dire jusqu’à rééditer la «révolution» qui avait emporté le président Hosni Moubarak, en 2011. Elle reproche à Morsi et à son mouvement d’avoir «trahi la révolution» en voulant s’emparer de tous les pouvoirs, en violant la Constitution et en imposant leurs hommes à tous les postes de responsabilité. Elle leur reproche surtout de fragiliser l’Etat, au point qu’un pays comme l’Ethiopie se permet de défier l’Egypte en voulant construire son fameux barrage sur le Nil. De leur côté, les Frères accusent l’opposition de défendre les intérêts de l’ancien régime, ou ceux des «forces occultes», et d’utiliser les bandes de baltaguia pour semer la terreur. A la télévision, les échanges d’invectives n’ont jamais cessé entre les deux blocs. Et pour la première fois, la télévision d’Etat – qui est, donc, sous contrôle direct des Frères musulmans – s’est violemment attaquée à deux de leurs mentors les plus connus, Youssef Al-Qaradawi et Al-Arifi. Est-ce un signe que l’édifice commence à se fissurer de l’intérieur ? Beaucoup d’autres indices montrent que le régime des «Ikhwa » est sérieusement ébranlé. Les chancelleries occidentales s’étaient jusque-là limitées à appeler au calme et au dialogue, comme l’a fait Catherine Ashton de l’Union européenne. Mais les Etats-Unis, qui étaient encore plus circonspects, ont, depuis la mort du photo-reporter américain vendredi, au Caire, autorisé une partie de leur personnel diplomatique en Egypte à quitter le pays, redoutant sans doute des troubles graves. Le président Obama, depuis Johannesburg, a appelé «le président Morsi à être plus constructif dans sa gestion de la crise». Deux signes qui montrent clairement que les Etats-Unis ne se solidarisent déjà plus avec le pouvoir égyptien. Dimanche, tout se décidera.

R. Mahmoudi
 

Comment (9)

    Lafouine
    30 juin 2013 - 21 h 09 min

    @Antisioniste (non vérifié) |
    @Antisioniste (non vérifié) | 30. juin 2013 – 15:47

    Evidemment j’ai assombri le tableau pour montrer à l’autre que l’Algérie a beaucoup de problèmes latents et que si elle ne s’en occupe pas il y a risque sur un effondrement des institutions. Celui qui est aveugle ne peut pas voir ceci. Il n’est pas nécessaire de faire des sciences politiques pour dire que l’Algérie ne va pas bien. Le sursaut, s’il y a sursaut, ne peut venir que d’une ouverture démocratique, d’une justice sans faille pour éliminer la corruption et d’un système basé sur le mérite. Est-ce que le « système » actuel est capable de faire ce bond ? Je crains personnellement que non. J’espère que je me trompe.




    0



    0
    Antisioniste
    30 juin 2013 - 14 h 47 min

    @ Par Lafouine (non vérifié)
    @ Par Lafouine (non vérifié) | 30. juin 2013 – 0:22

    Sombre tableau que vous avez décrit de notre Algérie, combien même je suis d’accord avec vous sur pas mal de points, mais malgré tout ca ne va pas aussi mal que ca, et je vous conseille amicalement de ne pas regarder uniquement le verre à moitié vide.




    0



    0
    Lafouine
    29 juin 2013 - 23 h 22 min

    @Salim Sellami (non vérifié)
    @Salim Sellami (non vérifié) | 29. juin 2013 – 20:58

    Non Monsieur, la crise algérienne est devant. Ouyahia n’a rien compris à la politique, c’est un champion de la « brosse » depuis qu’il est né. C’est la négation meme de la politique. Dans un système démocratique Ouyahia n’existera pas dans le champ politique réel. Quant à la crise, elle est devant nous parce que tous les voyants sont au rouge. Il reste juste l’allumette. Regardez autour de vous vous allez vite comprendre. Rien ne marche, si la corruption. L’état est deliquescent, l’école est dans un état lamentable, le social n’en parlons pas. L’économie tient à quelques gouttes de pétroles et quelques « pets » de gaz. Après, l’Algérie est inexistante. Rien, que du sable et du soleil brulant en été. Rien que des tetes de malades, des gens outrés, des systèmes viellots, des institutions cata, des décisions à contre-sens. Meme la nature nous vomit.




    0



    0
    Lafouine
    29 juin 2013 - 23 h 14 min

    @Anonyme (non vérifié) | 29.
    @Anonyme (non vérifié) | 29. juin 2013 – 17:07
    Une population d’analphabètes vous disiez – en parlant des Égyptiens. Ceci est très intéressant à plus d’un titre :

    1. Pourquoi l’Algérie a puisé dans les années 70 dans le vivier enseignant égyptien pour nous apprendre à lire et à écrire s’ils sont analphabètes. Ceci explique en partie l’état de d’école algérienne.
    2. Pourquoi cette politique d’arabisation (arabétisation) à outrance qui a mis le système éducatif algérien à genoux ?

    Je ne souscris pourtant pas à votre dernière phrase (Rabbi izidlhoum) parce que ça véhicule de la haine, de la mauvaise prophétie et ça peut amener loin. Il faut rester dans le combat d’idées pas dans l’invective.




    0



    0
    Anonyme
    29 juin 2013 - 20 h 48 min

    L’Égypte est vouée à être
    L’Égypte est vouée à être rayée de la carte, il faudra faire en sorte que ses 200 millions d’habitants ne refassent le coup des bénnis hilal et qu’ils ne viennent pas chez nous. La construction de barrages, beaucoup de barrages, en amont du Nil sera catastrophique pire même ça sera la fin de l’Egypte pourtant millénaire.




    0



    0
    Salim Sellami
    29 juin 2013 - 19 h 58 min

    Je me souviens qu’un jour Mr
    Je me souviens qu’un jour Mr Ouyahia avait dit que la crise « la notre » est derrière nous et que les autres Pays doivent s’ y préparer. Ben que tout le monde paye à part nos amis Syriens qui eux c 1 autre paire de manches




    0



    0
    S.S.A
    29 juin 2013 - 17 h 33 min

    Salam Alikoum
    Y a pas plus

    Salam Alikoum

    Y a pas plus Baltaguia que vous, les Frères Mitrailleurs, ils agissent comme des Sami-Yènes de manière discrète pour s’accaparer le pouvoir et une fois qu’ils l’ont, le Vrai Visage Hideux de la sorcière Carabosse apparait sur son balai.

    Reprise d’extrait A.P : Et pour la première fois, la télévision d’Etat – qui est, donc, sous contrôle direct des Frères musulmans – s’est violemment attaquée à deux de leurs mentors les plus connus, Youssef Al-Qaradawi et Al-Arifi.
    MDR, ça y est la disgrâce sonne pour ces girouettes multi-vestes, bizarre quand même, que pour ce petit shaytan de kardaoui au moins, il est toujours présent quand il y a de la violence et du sang à l’horizon, il doit être un vampire c’est pas possible.

    Quand les Frères Mitrailleurs parle de « forces occultes » a qui pense t-ils? Sourire…
    En tous cas, nous les Algériens Sincères et Authentiques, nous nous réjouissons du réveil du Vrai peuple Egyptien à tavers « Tamarod » et nous leur souhaitons de réussir là où ils avaient réussi avec le despote Moubarak.
    Ne vous laissez pas violer mentalement par ces Frères du Shaytan, la Religion c’est individuelle et elle est sacrée et Pure, on la mélange pas avec Zbel de la politique.

    A quand l’Islam des Lumières, qui nous permettra de sortir de l’Inquisition islamiste, ils vous disent même comment couchez avec votre femme! Grave quand même .
    Bravo au Vrai peuple Egyptien et nous vous disons, nous vous regardons et soyez à la hauteur d’un Abdelbassat Abdessamat, le Seul Sultan à la Voix d’Or indétrônable pour l’éternité.
    Nous voulons retrouver l’Égypte des Lumières, pas l’Égypte de la violence instrumentalisé ne serait-ce que pour une simple partie de Foot(le régime de Moubarak, un des plus grands Tahane avec Amir Chaabi El Aziz, était derrière cette violence footballistique amplifié pour élire son homosexuel de fils), d’ailleurs si nous les rencontrons(et y a des chances) au prochain barrage, cela ne sera plus pareil, du moins on retombera sur les cas du hooliganisme classique(on sait que c’estb des fous du foot). Mais, avec beaucoup d’intensité en moins cette fois, enfin, je l’espère.

    Vive le Vrai Peuple Égyptien Sincère et Authentique. Tenez bon, c’est votre droit de manifester pour le recouvrement de vos droits.

    Allah est avec les Sincères et Justes.

    Allah Ou A3rlem

    Salam Alikoum.




    0



    0
    Antisioniste
    29 juin 2013 - 17 h 31 min

    la confrérie des frères
    la confrérie des frères musulmans n’a de l’islam que le nom, une guerre civil, malgré les déclarations du ministre de la défense égyptien, n’est pas à écarté. Car tout les ingrédients y sont réunie, et je ne la leur souhaite pas du tout. Sauf que je crois que les usa ont quelque part de lâché cette confrérie qui les a très bien servi, c’est du moins se qu’on pourrait comprendre de la bouche même de cet ancien chef djihadiste égyptien dont le lien vidéo et ci dessous.

    http://www.youtube.com/watch?v=dgn8T0ZPFZI




    0



    0
    Anonyme
    29 juin 2013 - 16 h 07 min

    Il fallait pas qu’il
    Il fallait pas qu’il insultent nos chouhada car leur sang est sacré et quand on touche à l’Algérie on paye.
    Le problème de ce pays c’est la surpopulation, 90 millions sur 1 millions de km de désert, une population analphabète qui commence à avoir faims et soif.
    Rabbi izidlhoum.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.