Sonatrach : c’est la guerre entre Yousfi et Zerguine

Le divorce est consommé entre Youcef Yousfi et Abdelhamid Zerguine. Le ministre de l’Energie et des Mines n’arrive plus à s’entendre avec le PDG de Sonatrach. Le différend, qui ne date pas d’aujourd’hui, porte à la fois sur la gestion du passif très lourd laissé par l’ancienne équipe placée par l’ex-ministre Chakib Khelil, et sur les projets futurs, apprend-on d’une source sûre. Outre leurs visions diamétralement opposées sur le gaz de schiste, les deux hommes ne sont pas sur la même longueur d’onde concernant les nouveaux projets que Sonatrach a lancés. Enfant de la boîte qui a gravi les échelons durant près de 30 ans de carrière dans le secteur pétrolier, Abdelhamid Zerguine estime qu’il connaît «assez bien» son métier et n’apprécie pas les interférences de Yousfi dans la gestion de Sonatrach, ajoute notre source. Abdelhamid Zerguine, qui tente de «limiter les dégâts» occasionnés par la cascade de scandales de corruption à coups de milliards de dollars, subit, selon notre source, de «fortes pressions» de la part du ministre qui «cherche à créer les conditions nécessaires pour que certaines multinationales raflent les nouveaux projets». Mais il n’y a pas que ça. Abdelhamid Zerguine se trouve également confronté à certains «résidus» de l’équipe placée par Chakib Khelil qui occupent des postes-clé et que seul le ministre peut dégommer. Autre point d’achoppement entre les deux hommes : la lancinante question de la commercialisation du gaz naturel. Yousfi, pour des raisons politiques, tente de rassurer l’opinion nationale en affirmant que l’Algérie dispose des moyens nécessaires pour s’adapter à la situation actuelle marquée par une crise économique qui continue d’affecter sérieusement les pays européens. Cela, alors que Zerguine, en sa qualité d’expert, développe un autre discours fait, d’après lui, de «vérité» pour aller au fond des choses et revoir rapidement la politique algérienne de commercialisation du gaz naturel. Zerguine semble conscient de la forte concurrence du gaz russe et qatari qui, à moyen terme, pourrait être commercialisé à travers un gazoduc vers l’Europe. Le désaccord entre les deux hommes concerne également la question de l’exploration en offshore. Zerguine l’a annoncé lors d’une conférence de presse. Yousfi l’a vite démentie. Les mauvaises relations, qui n’apparaissent pas publiquement, ne cessent de s’envenimer de jour en jour. Notre source ajoute que «chacun veut la tête de l’autre, mais il n’y a plus personne pour arbitrer», et que Yousfi pourrait être remplacé lors d’un remaniement gouvernemental qui interviendrait en septembre.
Fahim Amraoui

Comment (7)

    ali4fois
    7 août 2013 - 11 h 57 min

    il y a forcément une erreur.
    il y a forcément une erreur.




    0



    0
    Aymen
    8 juillet 2013 - 12 h 33 min

    Ce qui a été révélé par la
    Ce qui a été révélé par la presse n’est qu’une goûte dans un océan de trafic, si rien n’est fait cette boîte dont vous parlez finira par disparaître, le mal est profond et l’ampleur de la corruption n’a d’égale que l’état de délabrement des institutions.




    0



    0
    Aymen
    8 juillet 2013 - 12 h 33 min

    Ce qui a été révélé par la
    Ce qui a été révélé par la presse n’est qu’une goûte dans un océan de trafic, si rien n’est fait cette boîte dont vous parlez finira par disparaître, le mal est profond et l’ampleur de la corruption n’a d’égale que l’état de délabrement des institutions.




    0



    0
    Amcum
    7 juillet 2013 - 16 h 08 min

    Par Horizon (non vérifié) |
    Par Horizon (non vérifié) | 6. juillet 2013 – 22:12
    Je m’excuse aurpes de AP © cet espace est pour contibution et non pas questions-reponses. Mais je dois poser la question a « Horizon » pour savoir le pour quoi des mots-insultes « racisite » et « regionaliste »qu’il a avance suite a mon commentaire sur l’artcile:
    Azawad : des Touareg du Mali sollicitent l’appui de l’Algérie




    0



    0
    mohamed lounes
    7 juillet 2013 - 14 h 37 min

    Le torchon brûle au Nord et
    Le torchon brûle au Nord et les torchères au Sud ?




    0



    0
    opinionsduweb
    7 juillet 2013 - 13 h 29 min

    « Enfant de la boîte qui a
    « Enfant de la boîte qui a gravi les échelons durant près de 30 ans » petit faute à corriger (Verbe gravir)

    Mr Zerguine pourra t-il faire le poids contre le milieu affairiste et mafieux?




    0



    0
    Horizon
    7 juillet 2013 - 13 h 23 min

    Le ministre de l’énergie
    Le ministre de l’énergie Youcef Yousfi doit demander à Abdelhamid Zerguine PDG de Sonatrach de démissionner de c’est fonction , faute de quoi il sera remplacer sans s’il vous plait par un autre PDG .
    Ce qui ne manque pas chez les jeunes étudiants aillant des niveaux d’études hautement qualifié en Algérie don les diplômes ont étés acquis dans des grandes écoles Américaine et Européenne.
    Si Zerguine en 30 ans a la tête de la direction de Sonatrach n’a rien vue de tous ce qui se tramait en catimini autour de lui par ici et par la dans le dos du gouvernement c’est qu’il se rend complice de toutes ces affaires de corruption par le faite qu’il est garder le silence radio sans en référer aux hautes autorité compétente de l’état.
    Il est obligatoirement mêler aux magouilles de prés ou de loin .
    Il faut qu’il soit mis en garde a vue , puis en examen pour détournement des déniés publics pour octroie de marcher en direction des firmes étrangères don les avantages sont farouchement et indéniablement a l’avantage des entreprises étrangères aux détriment de l’état Algérien.
    Il y a forcément de la haute trahison , vol qualifié , et conspiration contre les intérêts vitaux du peuple Algérien.

    La condamnation doit être très lourde et exemplaire.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.