Des habitants de Bab Ezzouar menacent de démanteler un marché informel par la force et de manifester devant l’APC

Des citoyens en colère de Bab Ezzouar ont pris attache avec Algeriepatriotique pour faire part de leur consternation devant le laisser-aller des autorités locales. «Il est inconcevable que nous entamions le mois de carême dans la saleté», s’indignent-ils. «Pendant que l’Etat ne cesse de claironner qu’il a mis fin aux marchés informels, l’APC de Bab Ezzouar, avec la complicité des services de sécurité, a laissé s’implanter un marché anarchique bihebdomadaire à quelques centaines de mètres seulement du grand centre commercial», témoignent ces habitants de la cité qui ne comprennent pas comment l’Etat reste les bras croisés face à cette situation. «Chaque samedi et mardi, des dizaines de marchands ambulants se donnent rendez-vous sur une place abandonnée attenante à la nouvelle cité AADL et à la cité des 2068 logements relevant de l’OPGI, et y installent leurs marchandises, créant un boucan et une pagaille monstres jusqu’à midi. Plus grave, en remballant leur camelote, ils laissent derrière eux des détritus que les services de l’APC ne ramassent même pas». Des représentants de cette localité se sont réunis, apprend-on, et ont discuté d’une action qu’ils pourraient entreprendre si jamais les autorités locales, APC et police, n’interviennent pas. «Deux options se présentent à nous : soit nous empêcherons ce marché par la force comme nous l’avons déjà fait auparavant, soit nous manifesterons devant l’APC de Bab Ezzouar jusqu’à ce que le quartier soit définitivement débarrassé de cette plaie», menacent les riverains, harassés par les nuisances sonores, la saleté et le désordre laissés deux fois par semaine par ces vendeurs à qui les mots ordre et propreté sont étrangers.
Sarah L.
 

Comment (3)

    fatah
    13 juillet 2013 - 0 h 43 min

    je pense que c’est bien alors
    je pense que c’est bien alors à quand une manif contre la presidence ambulante




    0



    0
    00213
    10 juillet 2013 - 19 h 53 min

    Si ces pauvres marchands
    Si ces pauvres marchands ambulants respectaient l’environnement dans lequel ils dispensent leur marché, il n y aurait eu aucun problème à leur encontre.
    Malheureusement ce sont l’anarchie, la saleté et l’incivisme qui régissent leur business.
    Ils doivent donc en payer les conséquences.
    .
    Ce type d’initiative populaire est une très bonne nouvelle (tout comme les manifs contre les hellabas à Tlemcen ou les opérations de propreté à Tizi), on observe une certaine prise de conscience citoyenne à travers le territoire.
    L’état doit absolument allez dans ce sens en encourageant la promotion des règles de vie sociétale.
    .
    Habitants de Bab Ezzouar, 00213 vous tire son chapeau.




    0



    0
    halim
    10 juillet 2013 - 13 h 56 min

    enfin les algériens
    enfin les algériens commencent à être responsables, et se débarrassent de la mentalité de  » tekhti rassi »




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.