Recrutement massif d’enseignants au ministère de l’Education

Le corps enseignant des trois paliers (primaire, moyen et secondaire) sera renforcé à l’occasion de la rentrée prochaine par quelque 12 000 enseignants qui seront d’ici-là recrutés après concours. Alerté sans aucun doute par le problème du manque de personnel enseignant dans certaines régions du pays, mais aussi au niveau de certaines spécialités, le département de l’éducation a décidé de lancer un appel à participation au concours en question aux diplômés des universités et autres instituts supérieurs. M. Baba-Ahmed semble décidé aussi à rompre avec la politique de son prédécesseur qui astreignait le recrutement des enseignants des différents paliers aux titulaires de diplômes d’enseignant. Désormais, ce ne sera plus le cas puisque le ministère a tranché la question et décidé de recruter parmi les diplômés de différentes spécialités universitaires (sciences sociales, psychologie, génie civil, génie mécanique, sciences commerciales, gestion, etc.). Les concernés auront jusqu’au 25 juillet pour déposer leurs dossiers. Le dépôt de dossiers sera suivi par les entretiens avec les candidats au niveau des directions de l’éducation des wilayas. La date de ces entretiens a été fixée au 12 août prochain.
Amine S.
 

Comment (9)

    Omar
    22 août 2013 - 12 h 25 min

    Bonne nouvelle pour les
    Bonne nouvelle pour les diplômés, à moins que le concours ne soit honnête et sincère et qu’il y’ n auras pas de piston comme on le sais d’ailleurs car il y’ a des jeunes qui ont presque 40ans et ces des ingénieurs d’état il on jamais eu leur concours les pauvres ces là ou les questions se posent. l’Algérie appartienne a celui qui à le bras long.




    0



    0
    raselkhit
    11 juillet 2013 - 9 h 44 min

    L’Ecole encore une fois enjeu
    L’Ecole encore une fois enjeu stratégico-politique doit d’abord et avant tout répondre à un projet de société ce n’est pas une histoire de nombre d’enseignant .Mais que doit -on enseigner?Une classe de 50-60 élèves peut-elle être gérée pédagogiquement normalement Quel type d’enseignement? Le taux démographique algérien peut-il permettre d’établir une carte scolaire pour une école publique ou pour préparer la privatisation de l’école donc seuls les enfants nantis pourront aller à l’école et du coup avoir une école à trois vitesse




    0



    0
    Anonyme
    11 juillet 2013 - 8 h 57 min

    Après 50 ans de destruction
    Après 50 ans de destruction systématique de l’école, pourtant, là dessus on ne peut pas blâmer, ces « méchants » colonialistes qui nous ont laissé une structure qui avait pris des décennies d’avance par rapport aux autres pays décolonisés. Le régime, par l’arabisation forcée l’a détruite jusqu’à la racine. Le drame de l’Algérie c’est précisément cette école qui a été réduite à une peau de chagrin.




    0



    0
    Anonyme
    11 juillet 2013 - 8 h 06 min

    Tant que la langue de QOREICH
    Tant que la langue de QOREICH sévira dans nos écoles il n’y’aura point de salut




    0



    0
    samy iris
    10 juillet 2013 - 21 h 42 min

    Si on additionne les sommes
    Si on additionne les sommes que vous citez, on est aux alentours de 260 milliards de $, moi je dis que c’est la limite inférieure, que les sommes volées dépassent de très loin les chiffres que vous avancez, quand on compte les déboires de Sa3d le fils de Kadhafi, pour qui papa à investit une fortune dans un club en Italie pour qu’il soit recruté, les déboires de son autre fils Hannibal, les immeubles Haussmannien acheté dans le chic et luxueux 8 ième arrondissement, qu’il loué à la FNAC, sans compter les opérations immobilières en Italie, aux USA, 150 milliards paraissent dérisoires, le journal El Watan à révélé l’année passé que juste les surfacturations, l’Algérie a perdue en 10 ans quelque 18 milliards $, alors imaginez les sommes détournées dans la filiale de Sonatrach dans les iles vierges, et ailleurs, rien que Farid Bejaoui, un jeune de 40 ans à pu prendre 2.5 milliards de $, imaginez ceux qui sont juste devant le robinet de la rente, à présent imaginez une seconde que vous soulagez la trésorerie de la City Of London ou les banques Suisses, ou celles d’un autre pays Européen de 300 voir 400 milliards de $ d’un seul coup, vous imaginez le trou que cela fera, le nombre de personne qui vont se retrouver au chômage, la crise économique qu’elle va engendrée, le défaut de payement, les contrats qui ne seront plus honorés, les salaires non payés, la trésorerie des entreprises qui va s’évaporée, une vraie bombe sociale, qui est le gouvernement assez cinglé pour se laisser faire de cette façon, eux ils sont comme ça, l’argent n’a pas d’odeur, ils parlent de corruption quand les affaires touchent leurs intérêts directes, sinon ils ne vont jamais se soucié de notre tronche, il y a deux coupable, les peuples qui se sont laissé faire, plus les dirigeants criminels, d’ailleurs rappelons nous du savoir faire Français dans le maintien de l’ordre pour Ben Ali, souvenons nous de la position du Quai d’Orsay et du président Hollande sur la maladie de Bouteflika, il y a de cela deux mois, j’ai vu un reportage sur les fortunes qui arrivent en Angleterre pour échappé à l’impôt, les pays concernés sont en premier des gens qui arrivent d’Algérie et la Russie, le monsieur raconte l’opulence dans laquelle ils vivent, alors pour quoi rendre aux peuples l’argent qui va permettre à leurs peuples de vivre correctement, le renard est entré dans la bergerie car le fermier a laissé l’enclos ouvert, nous sommes les seuls coupable, Angela Merkel à menacée la Suisse de représailles si les dirigeants helvétiques refusent de donné le fichiers des exilés fiscaux allemands, alors la Suisse pour réglé le contentieux à proposé à l’Allemagne de versé un impôt annuel forfaitaire de l’ordre de quelques milliards d’euros à condition de laissé l’argent des allemands en Suisse, c’est dire la complicité et la connivence des états face à l’argent, imaginez à présent nos voleurs aller réclamé de l’argent volé en Suisse, or eux mêmes possèdent des comptes là bas.




    0



    0
    00213
    10 juillet 2013 - 19 h 57 min

    Très bonne initiative !
    .
    On

    Très bonne initiative !
    .
    On y va tout doux, tout doux…
    .
    Que le ministère en profitent aussi pour revoir les programmes et les infrastructures.




    0



    0
    Ben saleme
    10 juillet 2013 - 18 h 39 min

    Bonne nouvelle pour les
    Bonne nouvelle pour les jeunes diplôme, à moins que le concours ne soit honnête




    0



    0
    Anonyme
    10 juillet 2013 - 18 h 06 min

    pas d accord!!!!!je suis pour
    pas d accord!!!!!je suis pour ceux (celles)qui possedent un diplome d enseignement uniquement et surtout au niveau primaire




    0



    0
    Degdougue
    10 juillet 2013 - 16 h 55 min

    D accord mais que pensent les
    D accord mais que pensent les spécialistes? Les vrais? Il y va de l’avenir de nos enfants encore une fois .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.