L’université algérienne à la traîne dans le classement africain 2013

A l’instar des autres pays du Maghreb, les universités algériennes sont à la traîne dans le classement 2013 des 100 meilleures universités africaines, établi par le portail International Colleges and Universities, le site spécialisé dans le classement web des collèges et universités du monde. Dans ce classement dominé par les établissements universitaires d’Afrique du Sud et dans une moindre mesure par ceux d’Egypte, la première université algérienne, celle de Bab-Ezzouar (USTHB), n’arrive qu’à la 29e position. D’autres établissements universitaires arrivent tout de même à se frayer une place parmi les grandes universités africaines (Top 100), mais, faut-il le préciser, loin du niveau qui devrait être le leur, si l’on prend en considération le niveau de vie et le développement économique du pays. Que l’on en juge. L’Algérie n’arrive en effet à placer dans le Top 100 que six campus. En sus donc de l’USTHB, six autres campus sont classés, à savoir l'université d’Alger (47e), l'université Mentouri de Constantine (48e), l'université Badji-Mokhtar d’Annaba (49e), l’université d’Oran (50e), l’université de Batna (64e), l’université Aboubakr-Belkaid de Tlemcen (78e) et, enfin, l’université Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou (87e). Le Maroc qui réussit à placer 8 établissements dans le Top 100 africain fait légèrement mieux que l’Algérie puisque la meilleure université marocaine (Mohamed 6 Agdal) pointe au 20e rang. La domination sud-africaine dans le classement des meilleures universités du continent se confirme encore une fois cette année puisque le pays de Mandela arrive à placer 9 établissements dans le Top 20 tout en s’adjugeant les 5 premières places du classement général. Toutefois, il est à préciser que le classement de l’International Colleges and Universities fait débat. L’organisation se base sur les sites internet des facultés, se fondant sur leur capacité à améliorer leur visibilité sur la scène internationale. Autrement dit, le site web d’une université constitue sa vitrine, selon les auteurs du classement. Pour le moment, les universités anglophones du continent sont, apparemment, mieux rodées pour l’utilisation des outils de la toile que leurs voisins francophones.
A. Sadek

Comment (24)

    Brahim Haddou
    29 octobre 2013 - 20 h 20 min

    MENSONGES,
    MENSONGES, FALSIFICATION,BARATIN ET PROPAGANDE. LA VERITE EST QUE L’UNIVERSITE ALGERIENNE EST SUR LA VOIE DU PROGRES. PAR EXEMPLE, L’UNIVERSITE DE CONSTANTINE ET BLIDA DEPASSENT MEME DES UNIVERSITES AMERICAINES,RUSSES, ALLEMANDES, JAPONAISES, AU CLASSEMENT MONDIAL DES UNIVERSITES ET ELLES SONT LES MIEUX CLASSES DU MAGHREB. ALORS N’ESSAYEZ PAS DE NOUS MANIPULER EN NOIRCISSANT TOUT, CELA NE FONCTIONNE PAS AVEC NOUS. IDEM AU NIVEAU DES INFRASTRUCTURES MODERNES, NOUS SOMMES MIEUX LOTTIS QUE NOS VOISINS, LES UNIFS ALGERIENS SE SONT MODERNISES ET CHAQUE WILAYA EST DOTEE D’UNE UNIVERSITE ET DES MOYENS TECHNOLIQUES, NOTAMMENT LES TICS. ALORS PAS DE MENSONGES AVEC NOUS (…)




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    15 juillet 2013 - 23 h 34 min

    SiZineddine @
    Vous avez

    SiZineddine @

    Vous avez résumé la situation magnifiquement et avec les mots qui touchent, mais j’ajouterais un Bémol à votre long commentaire concernant cette phrase et je vous cite : »Il faut aller jusqu’à la justice internationale pour arracher à ces voleurs ce qu’ils ont volé. » C’est une très mauvaise chute, non on ne va pas quand même … le président Algérien avec un tournevis ou envoyez les responsables à la potence internationale, pour ma part et je sais qu’il y a des responsables voleurs mais je ne ferais jamais cela, je ne traduirais jamais un Algérien devant la cour internationale pour qu’on lui passe la corde au cou
    Mon dieu pas çà pour ce pays




    0



    0
    SiZineddine
    15 juillet 2013 - 15 h 45 min

    @Mansour
    Moi, je pense

    @Mansour
    Moi, je pense rentrer ou au pire, je ferai des aller-retour si mon projet tient debout. Mais je pense rentrer et beaucoup de personnes du Maghreb, qui bossent avec moi veulent rentrer au pays. Pour certains, malgré leur double nationalité, ils pensent revenir au pays, y lancer une affaire interessante qui ne soit pas le blanchiment d’argent, mais quelque chose de technologique. Nous avons de bon étudiants. Pourquoi ne pas leur montrer le chemin. Si nous réussissons, nous réussissons ensemble. Les retombées ne seront que bénéfiques pour toutes les parties. J’espere que beaucoup suivront le même chemin. L’Algérie est un très beau pays, genereux et où pas mal de choses sont à faire et refaire. Non, les algeriens ne pensent plus à partir. L’algerien errant va revenir sur sa terre et vivre avec les siens. Tout n’est pas au parfait, certes, mais il faut accepter cela et essayer d’apporter sa pierre à l’édifice qu’est l’Algerie. Partir aujourd’hui est une folie par les temps qui courent en Europe et en Occident. L’occident a été appauvri. Ce n’est plus la France des 30 glorieuses. Le sionisme l’a depecé, la France. Les sioniste ont fait multiplier la pierre par 3,5 en 15ans. Ils ont lancés des idées reçues conçue dans les labo du tsahal pour obliger les gens à quitter leur pays, pour en faire les arabes errant. Plusieurs messages, trafiques, façon de vivre invite en occident à l’homosexualité et à quitter sa terre. Moi je ne voudrai pas que mes enfants fréquentent l’école où on enseigne la théorie des genres, où le mariage homo est vu comme normale, ou une bicoque miserable coute plus d’une vie de travail et ou les propos haineux passent pour quelques chose de normale. Pour les medecins qui partent, je leur conseille de rester en Algerie et de relever la tête. Ceux qui travaillent ici sont payés au lance pierre et leur paye est celle d’un infirmier. Puis ils ne peuvent travailler que dans un cabinet avec un medecin ayant un parcours estudiantin en France ou dans l’UE. Quelques hopitaux du 93 peuvent les recruter mais malgré cela, ils sont mal traités, mal estimés et il le vivent mal.
    Restez en Algerie. L’Algerie est un beau pays généreux et immense. La mauvaise humeur ne devrait pas exister chez nous vue l’immensité du pays et sa beauté. Pour les infrastructures qui ne sont pas achevée car un responsable a choisi de se gaver, ça, c’est à nous de nous battre tous sans oublier personne. Chaque algerien est maitre dans son pays mais aussi responsable. Il faut aller jusqu’à la justice internationale pour arracher à ces voleurs ce qu’ils ont volé.




    0



    0
    Mansour
    15 juillet 2013 - 10 h 04 min

    Ce n’est pas faire preuve de
    Ce n’est pas faire preuve de pessimisme mais il suffit de regarder autour de soi pour voir que notre pays est sinistré.Il n’y a pas que l’université et l’enseignement/formation qui vont mal.Regardez l’état de nos villes,de nos villages,de nos routes etc…rien n’encourage à l’optimisme.La logique,l’honnêteté,le travail bien fait,le civisme le plus élémentaire ont quitté ce pays.Tous ceux qui peuvent apporter un plus ne pensent qu’à aller vivre ailleurs et il est difficile de les retenir contre leur gré.Seuls les bras cassés dont je fais partie s’accrochent à ce désert à tous les sens du terme qui devient de plus en plus invivable.Ceux qui peuvent changer quelque chose ne pensent qu’à se remplir les poches tout en encourageant la médiocrité la plus exécrable pour aller vivre ailleurs dés leur mission terminée.J’ai beau positiver mais je constate la mort dans l’âme que ce pays est maudit des Dieux malgré tous les atouts dont il dispose.Qui sauvera ce qui reste de ce grand et beau pays?




    0



    0
    Nenuphar
    15 juillet 2013 - 9 h 05 min

    @Zineddine
     » Il vaut mieux

    @Zineddine

     » Il vaut mieux viser la perfection et la manquer que viser l’imperfection et l’atteindre.  » Bertrand Russel




    0



    0
    chawi pure laine
    15 juillet 2013 - 4 h 40 min

    saha ftourkoum
    ce que

    saha ftourkoum
    ce que quelques uns ne veulent pas comprendre ou probablement font semblant mais comme je dis toujours le débat doit rester débat. ya jmaa personne ne peut douter en la compétence des Algériens sans démagogie,ce que vous devez comparaitre c’est le niveau d’avant et l’actuel et posez la question pourquoi?
    1-On avait des médecins parmi les meilleurs au monde, genre Feu Bensmail l’un des dix psychiatres du monde ou Benabderahmane l’interniste pour ne citer que ceux la et le compte est en milliers
    2-on avait les commandants de bord parmi les meilleurs au monde, je connais un de mon village qui a été viré d’Air Algérie sous prétexte qu’il a oublié un ministre(une poubelle) à Annaba, ce gars est aux Émirats ou il est payé 100 fois plus et croyez moi il est parti les larmes aux yeux.
    3-On avait les meilleurs ingénieurs et architectes qui ont travaillé avec le grand Oscar nemeyer le Brésilien.
    4-On avait la crème de la crème partout, l’art le cinéma, le foot, la chanson et ainsi de suite.
    REVENONS À MAINTENANT:
    1-7000 médecins Algériens sont en France sans oublier ceux qui sont dans d’autres pays.
    2-des dizaines de pilotes formés dans des écoles de prestige ont quitté le pays à cause du mépris allez y demander qui pilote nos avions maintenant et vous allez quitter le pays à la nage sans attendre le radeau, à Sétif une fois un ami était dans un vol qui a failli rater l’atterrissage et quand ils ont demandé c’était un proche de Bouteflika qui apprend la coiffure sur la tête des orphelins comme on dit chez nous.
    allez y voir une étude qui a été faite en 2010, les cadres Algériens qui sont dehors font rentrer aux pays d’accueil plus de 50 milliards de dollars par année et ceux qui les ont poussé à l’exil volent plus de 1000 milliards par année, donc s’il vous plait oublions les fausses fiertés on est dans la merde et il faut l’avouer et si on est la c’est à cause de ces harkis qui nous gouvernent et pas à cause de nous




    0



    0
    SiZineddine
    15 juillet 2013 - 1 h 10 min

    @Nenuphar
    Tout à fait

    @Nenuphar
    Tout à fait d’accord avec votre extrait. Oui l perfection, c’est difficile à atteindre mais au moins quand on y est, on n’a pas ce genre d’énergumènes avec nous.
    Le réseau tunisien fait dans l perfection, mais la perfection de la fraude. Et c’est tellement élaboré que je n’arrive pas à y croire. Je me suis toujours dit que ce genre de personnes finirait tôt ou tard derrière les barreaux.
    Mais rassurez-vous, les algériens ne sont pas plus fraudeur que n’importe quel peuple. Cependant avec la fraude, on ne va ps loin. On arrive toujours à se faire prendre la main dans le sac si toute fois on ne tombe pas entre les mains de la justice.
    C’est tellement bien organisé que seule une commission sénatoriale arriverait à avoir raison d’eux.
    Cependant, on ne peut pas condamner tout un peuple en le comparant aux membres de ce réseau, meme si ce dernier compte des dizaines de personnes qui s’ils ne mettent pas terme à leur buseness, ils tueront l’économie des NT ou du moins une bonne partie.
    Enfin Allah yestor. Nos étudiantes sont honnête et rigoureuses quant à leur moralité. Nous avons acquis une chose que je trouve bien. Nul avance, nul diplôme, nul salaire, nul vie ne vaut mieux que son honneur et l’honneur de nos femmes.
    Mis à part quelques rares exceptions, parfois de célèbres cas(Zahia, Nabila et quelques personnes déchues dans le luxe et la luxure encouragées par des médias sionistes cherchant à salir la femme algérienne qui dans la plupart du temps reste inaccessible), il est n’est pas possible qu’une algerienne se rabaisse à ce point.
    Je ne continue pas car, le fait d’avoir fermé notre pays au tourisme, cela nous a épargné pas mal de choses honteuses.
    Le réseau est l’initiative d’un groupe de personnes et il tombera surement. Nous ne pouvons pas dire que tous les tunisiens appartiennent à ce réseau. J’ai connu voil 10 ans des étudiant tunisiens femmes et hommes exemplaires. En 10 ans, les choses semblent avoir bien changé. Le regne de la régente de Carthage élevé dans un hammam, depuis la maladie de son grabataire de mari, fut un mauvais exemple pour les femmes tunisienne. La femme de Benali fut un contre exemple pour les jeunes tunisiens et tunisiennes.




    0



    0
    inspektor Tahar
    15 juillet 2013 - 0 h 36 min

    L’université algérienne à la
    L’université algérienne à la traîne dans le classement africain 2013….On a souvent tres longtemps cru que la dialectique marxiste que la quantite produira de la qualite. Ce n’est pas toujours exacte avec la politique de l enseignement en Algerie. Il fallait s’attendre a ce resultat de l universite algerienne depuis tres longtemps….
    “ On sait qu une grande quantite ne donne pas toujours une bonne qualite “ declaration en 1949 dans la Pravda de Ivan Boulchakov ancien ministre de l ex URSS
    Banda adhère au stalinisme (III) – World Socialist Web Site
    Il nous dit que la loi de la transformation de la quantité en qualité a assuré…furent tout le produit de la politique de la bureaucratie stalinienne en declarant .
    la QUANTITE : Staline a dit en 1942 que la quantité était une qualité…Les personnes incompetentes dans l’administration algerienne ne voient pas d un bon oeil l arrivee de gens plus competents qu eux dans leur sphere d’activite et leur domaine. Alors elles dressent des barrieres pour partager leur emploi comme par exemple ne pas repondre aux offres d’emplois d algeriens PhD en occident et ayant une experience dans l’enseignement ainsi qu’une grande experience dans des entreprises de production americaines et europeennes. Du cote de l’Amerique du Nord USA/ Canada le bruit court d environs 173 candidatures envoyees aux recteurs des Universites Algeriennes sont restees lettres mortes….Il doit y en avoir autant d Europe…Peut etre que la qualite est rejettee au profit de la quantite d incompetents professionnels…Un department ou meme un ministere devra eter cree pour le controle de la qualite dans tous les departements de l inseignement superieur surtout et de la formation professionnelle en Algerie pour sortir du marrasme cree depuis plusieurs annees dans ce domaine…..cela ne veut pas dire obligatoirement l arret ou le freinage de l’education nationale en Algerie




    0



    0
    Nenuphar
    14 juillet 2013 - 16 h 58 min

    @Azzedine  » Il vaut mieux
    @Azzedine  » Il vaut mieux viser la perfection et la manquer que viser l’imperfection et l’atteindre.  » Bertrand Russel




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    14 juillet 2013 - 14 h 36 min

    C’est bien l’Algérie et cette
    C’est bien l’Algérie et cette idée ne doit jamais quitter votre esprit, car c’est bien beau l’Europe, mais mon dieu quel affreux traitement a vos encontre et partout !
    Des habitats insalubres pour étudiant maghrébins, des jeunes obligées de se prostituer pour payer son loyer, il faut le voir pour le croire et la jeunesse algérienne a la ramasse, dans un état critique en Europe, je leur dis souvent rentrez chez vous, l’Europe ce n’est pas fait pour vous, trop faible et ne connaissez pas la mentalité de l’Européen qui est lui un vrai carnivore humain assoiffé et qui fera marchez le piston pour son gosse, la justice n’existe pas dans ce continent, c’est bon pour appâter le gogo

    Jeunesse algérienne restez au pays et retrousser, vous les manches et faire fructifier votre pays grâce a votre dévouement à la cause de ce pays




    0



    0
    Securitatea
    14 juillet 2013 - 14 h 18 min

    Placer 22 % de médecins
    Placer 22 % de médecins algériens issus des universités algériennes en France relève de l’exploit pour l’université algérienne qui n’a que 50 ans d’existence. Etre en tête de classement des médecins algériens en France est un fait qui parle de lui-même, sans propagande nationaliste ni classement mondial….Si la France disposait de 22% de médecins aux USA, elle le claironnerait partout dans le monde et ferait chanter son coq à n’en plus finir!!! Mais nous on est leader mondial en pleurnicherie, tous les algériens du bled que j’ai connus arrivent avec des licences et des magistères et ressortent avec des doctorats!!!! Qu’est ce que vous voulez de plus comme preuve!!!! Allah Ghaleb

    Vous devez être fiers de votre pays qui sort de l’indépendance avec 3 instituteurs!!!!! Je suis « français » et universitaire, je sais de quoi je parle!!!!

    Securitatea




    0



    0
    SiZineddine
    14 juillet 2013 - 11 h 52 min

    @Nenuphar
    J’ai toujours lutté

    @Nenuphar
    J’ai toujours lutté contre la fraude. Mais fort heureusement, avec le Maroc, nous sommes le pays le moins fraudeur aux examens. La Tunisie est le champions du monde de la fraude. Les fraudeurs maghrebins que l’on a pris la main dans la poche en France sont presque tous tunisiens. La Fraude est devenue dans ce pays une seconde nature. Par ailleurs en France la fraude est pénalement réprimée. On peut se retrouver derrière les barreaux si on est attrapé en train de frauder. Il y a de la fraude en Algérie mais à moindre mesure.
    Pour ceux qui parlent de Fraude, allez voir comment les tunisiens font ça. Vous n’en reviendrez pas. Ils ont même créé des organisations secretes qui a pour but de saper l’économie des autre pas comme la France.
    Cet article me donne l’occasion de parler de ça.
    J’en profite et j’espere que dans notre pays ces moyens difficiles à identifier ne se developperaient pas.
    Voila comment ça se passe.
    Je suis étudiant dans une université. J’ai validé un master dont 70% de la formation sont des TP fait chez soi ou sur une machine du labo avec les logiciels du labo si on ne les a pas dans son ordi personnel.
    L’année prochaine je suis approché par une organisation pour passer tout mon travail à un étudiant de l’année suivante. L’étudiant a bien vu que le programme n’a pas changé. Les intitutlé des TP(travaux pratique rendu à frequence hebdomadaire) sont les mêmes. En plus comme pendant les examens les surveillant sont souvent voir toujours des personnes que l’on a recruté à mi temps. Je donne mes TP et je passe l’examen l’année suivante en me servant de la carte d’identité de la personne et l’organisation m’a fourni une carte ou un passeport avec ma photo mais l’identité de la personne sensée passer l’examen à ma place.
    Parfois quand le prof assiste ou bien les surveillant connaissent tous les candidat, c’est la personne pseudo-étudiante qui passe l’examen sans le réussir. Elle y arrive avec un 6/20 par exemple. Les TP pompé arrivent à lui procurer une moyenne de 10/20 ou 9.55/20 ce qui s’arrondit à 10/20. Il y a encore un autre moyen, quand c’est une candidate, celle ci prend le soin d’obtenir la moyenne en se rendant au domicile du vieux prof pour service en nature.
    Puis vient le recrutement. Sachant que la plupart des entreprises informatique font passer des tests techniques au candidats, cette personne n’a donc aucune chance de se faire recruter pour ses compétences. Alors une autre technique de la même organisation assure le service apres vente.
    On approche quelqu’un qui travaille deja en entreprise. On lui demande les tests avec les solutions. En plus cette personne s’arrange ou on arrange que la personne qui a fourni les tests assiste à la procédure de recrutement et oriente les questions, bien sûr deja preparées et connues par le candidat.
    La personne donc au fausses compétences arrive à se faire recruter. Puis vient la période d’essai. On s’arrange à crrer un besoin dans l’entreprise pour recruter un candidat de la même origine et qui lui est vraiment aux aboies et qui a fait des etudes sans tricher. Donc, il connait deja le minimum syndicale pour accomplir une mission sans trop de problemes. On le recrute facilement puisqu’il a étudié comme tout les autres et que personne n’a passé des examens à sa place. On commence par lui faire de la pression pour qu’il panique. Puis 2 semaine plus tards, on lui fait comprendre que s’il n’est là ce n’est que pour venir en aide et faire le travail d’une tierce personne qui elle, ne sait pas faire un programme. Le candidat fini par accepter jusqu’au jour où il jette l’éponge et en a marre. Il ne peut pas avouer à sa hierarchie ce qui se passe car lui aussi a participé à ce recel en bande organisée.
    Et puis on ramene un autre candidat de la meme origine pour faire le travail d’une personne qui n’a rien à faire dans l’entreprise… Et ça dure… jusqu’au jour où l’entreprise decouvre une partie apparente de l’iceberg.
    Mais ça ce n’est que de 10% de l’organisation.
    Ils ont reussi ainssi à faire fermer tout un département car par de rentabilité, mauvaise gestion, trop de coup bas, perte d’argent car le cout des salaire ne suit pas la performance et le travail demandé par les clients.
    Cette organisation par totalement demantelé, arrivera à mettre à genoux l’emploi et l’economie des télécom. Elle agit dans les télécom pour le moment. Pour les NTC core, les compétence sont trop exigentes et donc ne risquent pas d’êtres touchés à moins de l’être collatéralement car à un moment, il y a toujours une partie télécom qui s’ingere dans un projet.
    J’espere que ce réseau sera bientôt demantelé. Ils ne sont pas quelques uns mais quelques dizaines et leur nombre augmente chaque année. Des personnes qui j’espere ne feront pas partie des projet algeriens fourni à des entreprises françaises. Pour acquerir un projet, je demande aux donneurs d’ordre algerien de n’accepter un marché qu’apres avoir connu tous les CV des intervenants et de leur sous traitant. La fraude est à grande echelle et la compétence est innexistante. On a beau dire, les français sont parfois feneant et n’osent pas verifier qui fait vraiment le travail. Tant que le réseau leur fournit des services en nature, ils se taisent et continuent à laisser leur entreprise se détruire de l’interieur.
    Pour les marocains, ils sont hônnetes voir très exigent avec eux même et ce genre de comportement ne pourrait jamais faire partie de leur habitude. Ils ont hérité de la conscience de feu Benbarka. Les autres peuples aussi. Mais dire que les algériens sont des fraudeurs, c’est mentir. Les fraudeurs cela existe partout mais finissent toujours par se faire prendre la main dans le sac. Mais la fraude avec de faux papiers, de faux recrutement, du recel, ça j’en ai vu une seule fois dans ma vie, mais c’est fait par une organisation qu’on a du mal à croire qu’elle existe. C’est tellement énorme que je n’arrive même ps à y croire sachant que j’ai vu ça de mes propres yeux et que c’était qu’une partie infime de ce qui était fait en coulisses.




    0



    0
    SiZineddine
    14 juillet 2013 - 11 h 12 min

    Pour les classement, moi je
    Pour les classement, moi je n’y crois pas. Ils sont basés sur quoi? Sur le taux de réussite aux examens, sur la publication… Mais ça, c’est normale. On a beaucoup à faire dans en ce qui concerne la recherche car sans industrie pour accompagner la recherche, il n’y a pas de possibilité de publication, de concretisation de la recherche. Il y a beaucoup à faire. Relevons le défie. Pour commencer, l’industrie agro-alimentaire et les elevages de bovins doivent creer des labo public de recherches scientifique afin d’ameliorer l’alimentation en Algerie. L’Etat algerien doit commencer par creer une sorte d’INRA pour commencer. Il est deja temps…




    0



    0
    SiZineddine
    14 juillet 2013 - 10 h 37 min

    J’ai fais une maitrise et un
    J’ai fais une maitrise et un DEA en France. J’ai travaillé et travaille dans de grande entreprise. Je ne vois pas la différence entre l’Algérie et la France, sauf que mon DEA dans une grande école était teinté d’acceleration intensive et de discipline. L’ecole c’est surtout la discipline, si non les programmes sont les même. Le prof quand il dictait les cours allait 3 fois plus rapidemant qu’un prof de fac. Je ne trouve pas cette méthode très pédagogique et rentable pour l’industrie. Je trouve ça, contre productif. L’école française a beaucoup de défauts. Pensez à relevez la tête et à former de bon étudiants disciplinés. D’ailleurs quand on travaille beaucoup, on n’a pas le temps de trop parler. En Algérie, on ne faisait que parler mais notre niveau était presque le même. Ca depend de la personne et de son engagement et sa passion. Tout le reste n’est qu’idées reçues que chacun essaye de developper et de faire evoluer dans un pas qui n’a surtout pas besoin de ça. Les mots sont dangereux et avant de parler pensez aux generations futures. En denigrant leur niveau, leur pays, vous les detruisez. Cela dit, cela n’empeche pas de faire sa propre critique pour ameliorer le niveau en ne regardant pas la France ou les universités occidentales comme reference.
    J’avais un prof qu’on adulait. On venait de loin pour assister à ses cours. J’ai gardé des contacts avec lui. Il est juif d’Algérie. Il me semblait tres fort. C’est un ancien de supelec.
    Pendant un stage alors que je lui demandais des info, ce type m’a semblé assez ignare. Le bouquin qu’il a fait et qui a servi à lui broder une renommé n’est que plagiat. Pire encore, plagiat de ses anciens éleves. Plusieurs personnes ont eu la même conclusion que moi. En lus ce prof était à voile et à vapeur bien que marié. On a decouvert son plagiat et ses vices cachés plus tard.
    donc, je demande aux compatriotes d’arrêter de dénigrer l’enseignement algerien. Il est bon et seul le civisme et la discipline nous manquent. Les programmes sont fixés genralement par l’UNESCO et sont les même partout. Il reste l’environnement, les moyens des labo que l’on a déja ou que l’on avait. La discipline, oui, elle nous manque. La vitesse d’acquisition des informations mais ça, c’est la civilisation urbaine qui est le travail de nos autorité(prefet, ministre, maire etc..) qui ne font pas leur travail. Arretez de denigner les universités algeriennes. elles sont meilleurs que certaines université françaises et suisses. La critique oui, mais une critique qui serve à ajuster les parametres du systeme scolaire. Inutile de donner plus de complexes à nos jeunes et de les alourdir avec vos idées reçues et un complexe que nous autres, nous avont trainé et qui plus tard nous découvrons que c’était juste de la manipulation pour affaiblir l’Algerie et la cueillir comme un fruit mûr. Relevez la tête. Notre niveau est bon. La discipline et la passion doivent accompagner l’étudiant s’il veut faire quelque chose de son parcours.
    Les programmes scientifiques sont les même en France, en Algerie, en Russie, en Allemagne, au Canada ou ailleurs car ils sont fixés par l’ONU. C’est le propre d’un état. Parfois les moyens manquent car certains pays n’ont pas les moyens de se doter de laboratoire HT.




    0



    0
    00213
    14 juillet 2013 - 9 h 46 min

    Ce classement est biaisé
    Ce classement est biaisé étant donné qu’il est basé en partie sur des données officielles.
    Ces mêmes données sont fournies par le ministère de l’éducation nationale.
    Hors les statistiques dressées par ce ministère sont enjolivées pour camoufler la mascarade universitaire algérienne.
    Autant dire que la réalité est pire !
    .
    Le résultat est flagrant car nous dépendons du monde entier et nous n’avons aucune autonomie dans aucun domaine.
    Au point où un immense pays producteur de pétrole comme le notre, importe ses besoins en essence et ne maitrise pas la technologie de construction d’unité de raffinage.
    .
    10 milliards de dollars investis aujourd’hui (intelligemment et sans corruption) dans l’école et la recherche, c’est 1000 milliards de dollars d’impact sur notre économie dans 20 ans.
    .
    Nous avons obtenus notre indépendance mais nous sommes toujours colonisés par le savoir des étrangers.




    0



    0
    raselkhit
    14 juillet 2013 - 9 h 27 min

    J’aime beaucoup la subtilité
    J’aime beaucoup la subtilité de cet article « Pour le moment, les universités anglophones du continent sont, apparemment, mieux rodées pour l’utilisation des outils de la toile que leurs voisins francophones ».
    En définitive ce n’est ni les critères de compétences ni les critères de réussite c’est uniquement l’usage de la toile qui compte La Preuve des compétences de nos étudiants étant leur réussite dans tous les domaines partout à l’étranger que ce soi pour pour suivre des travaux de recherches ou de travail effectif aussi bien dans les institution ou dans les secteurs économiques Ce que je pourrais éventuellement reprocher à notre université .Elle ne donne pas assez de connaissances à nos étudiant d’outil de réflexion et ils réagissent comme des analphabètes aux information qu’ils découvrent .Ils n’ont aucune capacité d’analyse de l’information Ils pensent toujours selon la méthode « café du commerce ».Quand on diffuse un classement la premère des choses on donne les critères de ce classment.




    0



    0
    Nenuphar
    14 juillet 2013 - 8 h 19 min

    Il ne faut pas cacher le
    Il ne faut pas cacher le soleil avec un tamis.
    Les universités algériennes sont en gros à la traîne et ses diplômes dévalorisés par toute sortes de motifs y compris par la fraude.
    La preuve ! Ils ne sont pas reconnus à l’étranger et plus particulièrement en Occident.
    Prenons un exemple, il y a de cela 3 mois tout au plus, on nous annonçait que le premier drone algérien allait être présenté et voler le 5 juillet, jour de l’indépendance. Et puis pchitttttttt ! RIEN !
    La recherche est inexistante alors qu’elle reflète le niveau de développement du pays. L’expertise est dans la même situation. Des pays dépourvus de moyens financiers du même ordre que l’Algérie s’en sorte mieux, l’exemple est cité dans l’article mais chuttt, il ne faut pas le répéter car on vous prendra pour un makhzenien. Mais bon, encore une fois, on ne cache pas le soleil avec un tamis. Tout fout le camp et 50 ans après, aucune évolution tangible que du bla-bla-bla.




    0



    0
    chawi pure laine
    14 juillet 2013 - 0 h 20 min

    pour le gars qui a demandé au
    pour le gars qui a demandé au journal d’arrêter de dénigrer nos universités, es tu sérieux? ou tu es sous l,effet du jeun de ramadan? et la liste de cette semaine ou l’Algérie est parmi les pays les plus corrompus au monde, c’est un dénigrement aussi? et celle de l’innovation ou le pays est classé le denier en bas de la liste même vis à vis des pays en guerre, on appelle cela la fuite en avant si le pouvoir le fait toi aussi tu es entrain de le faire, moi je rentre chaque été et cela coïncide avec les enregistrements du BAC je vois des catastrophes nucléaires annaal chitane ya rajel wallah ils nous ont respecté en nous donnant ce classement il faut que tu sache qu’on est les derniers, oui les derniers sans complexe, si on l’est c’est que ce pouvoir batard qui envoi ses enfants étudier overseas et donne aux pauvres des profs qui draguent leur étudiantes, des profs qui font taxi fraude, des profs qui ont des poulaillers, des profs qui vendent l’euro à port said et ainsi de suite.
    saha ftourkoum




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    13 juillet 2013 - 23 h 00 min

    On a un beau pays, certes il
    On a un beau pays, certes il y a des défauts, mais relevons le défi et ceux qui ne nous aiment pas et souhaitent le malheur de notre pays, je leur dis, on ne laissera jamais ce pays a n’importe qui pour que vous en fassiez une base de terroriste ou que vous fassiez de l’algérien un vendeur de merguez, non, nous avons d’autre projet pour le citoyen algérien en faire un homme nouveau, ouvert, vive, lucide, nationaliste, et surtout fière de son pays et ceci passera par des grandes reformes qui feront mal au début, mais qui avec le temps donnerons les fruits d’une nouvelle « race de seigneurs » il faut y croire à ce pays et rêver, car tout est possible, mais il faut que l’Algérie, soit notre seule préoccupation, mais vraiment la seule et rien d’autre Vive l’Algérie éternelle, pour ma part, je ne lâcherai jamais ce pays, c’est une marque de fabrique et je sais moi ce que veut dire être algérien dans certains milieux et j’ai porté cette réputation sur mes épaules avec fierté et bravoure chaque fois que j’ai pu. Et a chaque fois que je rencontre un algérien clandestin ou fraîchement arrivé qui critique l’Algérie, je le remets en place directe et j’ai des arguments pour cela qui font mouche… Je suis un impulsif concernant l’Algérie et très franchement, je vais vous dire le fond de ma pensée, l’algérien indigne peut crever, mais pas l’Algérie voila, c’est dit … C’est mon histoire d’amour l’Algérie m’a bien aimé mon tourment, celle que j’aime, mais qui je n’arrive pas à comprendre, même si elle a froid, je lui donnerai ma chemise en plein hiver et les salauds qui veulent la prostituer, je leur dis l’Algérie aime les hommes et jamais elle ne fera le trottoir pour s’avilir !




    0



    0
    NASSER
    13 juillet 2013 - 21 h 29 min

    Mon fils a décroché sa
    Mon fils a décroché sa licence (de 4 ans) en gestion en 2009. Il n’a pas réussi à poursuivre ses études –pour le Master – dans son Université à cause du « piston ». Il décide de s’engager dans un « parcours du combattant » pour les poursuivre à l’étranger. Je vous épargne les difficultés qu’il a rencontrées. En 5 ou 6 mois pénibles, (2) deux universités l’on admit : Une au Québec et l’autre en France. Il choisit, pour des raisons matérielles, la Française. En passant, notre ambassade du Canada n’encourage pas nos enfants à choisir ce pays malgré les bourses octroyées à l’Algérie (*). Allez voir à qui nos responsables cèdent ces bourses, s’ils les cèdent !
    En France, il a travaillé au noir pour pouvoir financer ses études. Il décroche, non sans difficultés, ses deux Masters après 2 ans. Il lui a fallu redoubler d’effort pour se mettre « à niveau » (au niveau langue et programme) en travaillant jusqu’à 10 heures par jour ; surtout pour le 1er Master.
    Il est retourné en Algérie malgré des promesses d’emploi au Canada. Aujourd’hui, il travaille en Algérie dans une institution (ou entreprise) étrangère qui l’a immédiatement recruté après avoir tenté, sans résultat, avec les nôtres.
    Nous n’avancerons jamais avec cette mentalité de rentier !
    .
    (*) Il a reçu trois lettres de l’Université du Québec lui demandant des explications pour son désistement lui rappelant que le Canada donne des bourses par le biais de l’ambassade d’Algérie….




    0



    0
    SiZineddine
    13 juillet 2013 - 20 h 43 min

    Arrêtez de dénigrer nos
    Arrêtez de dénigrer nos universités. Nous avons de bon laboratoires de recherche, des prof expérimentés, de bon prof même. Les universités algériennes sont 10fois meilleures que celles des autres pays du Maghreb. Ces classement sont basés sur quoi? En tout cas les branches scientifiques en Algérie n’ont rien à envier aux université françaises ou grandes écoles.




    0



    0
    patriote
    13 juillet 2013 - 20 h 08 min

    Les plus grands criminels de
    Les plus grands criminels de l’humanité sont nos dirigeants,vous ne pourrez jamais imaginer l’energie déployée par nos étudiants pour comprendre un cours,un exercice,un sujet,un problème,à cause des études en arabe au primaire ,au collége et au lycée,et pour se retrouver à étudier en français à l’université,nos étudiants passent environ la moitié de leurs temps à traduire.Une fois lors d’une discussion avec des étudiants ayant abondonné volontairement leurs études dans une filière pour changer dans une autre dont les études se font en arabe,l’un d’eux m’a avoué qu’il a eu son bac avec 17 de moyenne,donc mention trés bien svp.Pendant ce temps les enfants de nos dirigeants étudient aux états unis,en france ,en angleterre,en espagne et en urss dans des langues étrangéres qu’on interdit aux enfants d’algérie.Que dieu vous maudisse comme disait le poète.




    0



    0
    Amcum
    13 juillet 2013 - 19 h 47 min

    Merci a AP d’ajouter ce lien
    Merci a AP d’ajouter ce lien (classement des pays et bien autres choses) a mon dernier commentaire:
    ————-
    http://scimagojr.com/index.php




    0



    0
    Amcum
    13 juillet 2013 - 19 h 17 min

    Je ne dis pas que tout est OK
    Je ne dis pas que tout est OK a l’universite Algerienne et qu’il n y a pas de marcge de progression. Mais par contre je dis que ce classement se base sur des indices non significatifs dans le cas des universites Algeriennes. Il y a d’autres classement plus seireux que ceux bases sur un Classement WEB.
    Sur un autre registre, les dernieres mesures du ministere de l’enseigement sup vont ameiorer ce classement dans les 5 prochaines annees. Mais a quel point cet amelioration du classement va traduire le niveau reel des universites, cela est une question de fond qui se trouve tres loin de ces indices et faits d’annonces kon trouve dans les medias !
    C’est un peu comme le classement d’air Algerie par des sondages ou on se base sur des questionnaires du genre, Vos enfants ont-ils acces a des ecrans pour jouer ….
    Dans la vie il faut savoir ce qu’on veut pour ensuite se donner les moyens de l’avoir sans se detrouner les yeux de l’essentiel ! C pas pour demain, mais ca va etre quand on mettra un mecanisme qui valorise les competences !
    Merci et saha Ftoukoum Ga3 kima rakoum Khawti




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.