Le directeur de la prison de Serkadji relevé de ses fonctions

Comme annoncé par Algeriepatriotique dans «Urgent», le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Mohamed Charfi, a mis fin mardi aux fonctions du directeur de l'établissement de rééducation de Serkadji (Alger) et de son adjoint, suite à un entretien réalisé par le journal Echourouk avec un détenu le 22 juillet 2013, a indiqué un communiqué du ministère. Un nouveau directeur a été installé en remplacement du directeur démis de ses fonctions et le ministre de la Justice a ordonné l'ouverture immédiate de trois enquêtes par le parquet général près la cour d'Alger, le juge d'application des peines et l'inspection générale des services pénitentiaires, a précisé le communiqué. Les enquêtes «détermineront la responsabilité de chacun et entraîneront les poursuites judiciaires» qui en découleront, a poursuivi le communiqué. Selon la même source, l'entretien «constitue en soi une infraction aux exigences juridiques et organisationnelles des textes en vigueur dans les prisons». Dans le cadre de la transparence dans la gestion des établissements pénitentiaires et pour informer l'opinion publique en la matière, le ministère a ouvert la voie aux médias désireux d'effectuer des visites aux établissements pénitentiaires dans le but d'y mener des reportages, rappelle le communiqué, soulignant que 537 autorisations ont été délivrées durant les quatre dernières années. Cela a permis à 1034 représentants de la presse privée et publique écrite et audio-visuelle d'effectuer des visites dans ces établissements, selon la même source. Aucun dépassement ou violation n'a été jusque-là enregistré dans le contenu des reportages réalisés sur les programmes de réinsertion des détenus (enseignement, formation et autres activités culturelles et éducatives), et les moyens mobilisés par l'Etat pour la prise en charge des détenus, souligne encore le communiqué. «Cela démontre clairement que le contenu du reportage a outrepassé les limites de l'autorisation délivrée», a conclu le communiqué.
R. N.
 

Comment (9)

    AnonymeNadir
    27 juillet 2013 - 2 h 47 min

    À regarder bien le timing sur
    À regarder bien le timing sur internet c est bien El mihwar qui a donné avant cette info amicalement
    http://Www.elmihwar.com




    0



    0
    Anonyme
    26 juillet 2013 - 15 h 13 min

    c’est une bonne chose que de
    c’est une bonne chose que de médiatiser de telles décisions;
    De plus , les affaires « Achour » étant encore en instruction, donc no comment!
    mais le fonds de la justice de ce pays demeure car elle subit toujours l’exécutif ; les affaires judiciaires où le politique « s’invite  » souvent au plus haut niveau , entrainent d’impardonnables « procès spectacles » avec leurs lots de victimes innocentes ;
    Et à coté , combien de véritables criminels sont en liberté par la grâce de ceux qui peuvent les protéger ?
    Allah reconnaitra les siens .




    0



    0
    louisette
    24 juillet 2013 - 22 h 53 min

    @ halim
    « 537 autorisations

    @ halim
    « 537 autorisations ont été délivrées durant les quatre dernières années ».
    En fait ce qui a dérangé c’est la nature même des déclarations de Achour condamné mais poursuivi encore pour des affaires en cours d’instruction..c’est du moins ce que j’ai compris en recoupant les informations contenues dans le communiqué ainsi que dans un certain nombre d’articles de presse.
    Saha ftourek Halim




    0



    0
    halim
    24 juillet 2013 - 20 h 39 min

    @ louisette, êtes vous sûre
    @ louisette, êtes vous sûre d’avoir bien compris mon précédent commentaire, si vous avez vu le documentaire sur france 3 dernièrement, ils ont été autorisé à faire plusieurs entretiens avec des repentis, sur l’affaire des moines de tibehirine, à l’intérieur de la prison. ( concernant les nouvelles traditions, je ne crois pas que le même système avec les mêmes personnes pourra apporter de nouvelles méthodes)




    0



    0
    louisette
    24 juillet 2013 - 13 h 48 min

    @halim êtes vous sûr d’avoir
    @halim êtes vous sûr d’avoir bien lu et compris le communiqué?
    Pour ma part je suis heureuse de constater que l’actuel Ministre de la Justice ne s’est pas contenté de limoger en catimini ,comme le font ses collègues ,mais l’a annoncé par voie de commununiqué..cela augure de nouvelles traditions dont il faut se féliciter.
    Oust, la méthode Bélaîz basée sur l’opacité .




    0



    0
    halim
    24 juillet 2013 - 12 h 30 min

    de qui se moque t-on? ,
    de qui se moque t-on? , pourquoi on a autorisé des entretiens en prison sur l’affaire des moines de tibherine pour le compte du documentaire diffusé récemment sur france 3?




    0



    0
    faralisme
    24 juillet 2013 - 11 h 27 min

    @00213;j’aime bien votre
    @00213;j’aime bien votre post, mais comme je vous le rappel a chaque fois, votre avidité pour la violence préjuge que vous même êtes probablement volontairement ou sans le pouvoir et le vouloir au service des organismes de déstabilisation, la violence engendre la violence,apprécions plus tôt pédagogiquement cette démarche et faisant d’elle un cas d’école au lieu d’occulter dans un sentiment de haine et de vengeance la porté de cet emballement de la vie politique dans la suite du craquement des plaques tectoniques du printemps algérien dans une énième réplique secouant un statu quo terrible imposé au peuple.




    0



    0
    00213
    24 juillet 2013 - 10 h 26 min

    Il suffit qu’un type vienne
    Il suffit qu’un type vienne marcher sur les platebandes électorales du FLN pour que l’appareil gouvernemental se met immédiatement à sanctionner lourdement.
    Si seulement ce type de méthode était appliquer à l’échelle de toutes nos institutions étatiques dans le cadre de la corruption, du piston et de l’incompétence, on se retrouverait avec 90% des hauts fonctionnaires virés.
    .
    Je scrute quotidiennement tous les forums, les chaines, les radios, les vidéos et autres sites algériens, et j’ai l’impression que le gouvernement ne se rend pas compte que l’avion s’écrase.
    .
    Il fut un moment où la peur d’une guerre civile avait refroidi nombre de concitoyens d’une quelconque révolte, mais en analysant la plupart des récents commentaires, on ressent clairement une forte envie populaire de faire payer l’addition à tous ces bras cassés qui nous gouvernent et nous volent, quitte à sombrer volontairement dans un chaos généralisé.
    .
    Savez pourquoi l’Algérie n’est plus la cible privilégiée des organismes de déstabilisation occidentaux ?
    Car ils se sont rendu compte qu’ils avaient des « alliés » qui gèrent le pays, et qui se chargeront du travail sans le savoir !




    0



    0
    rascasse
    24 juillet 2013 - 9 h 27 min

    voila ou mènent les médiocres
    voila ou mènent les médiocres cooptés avec aucune notion de respect de la loi ni un minimum de bon sens, la réaction du ministre est a salué si les relèvement de fonction sans état âme pour toutes erreurs grave et incompétence venaient a être établit comme mode de gouvernance ce sera le début du salut de notre chère patrie, bien-sur avec la chute du FLN qui depuis l’indépendance confisquée a autorisé la désignation de responsables et de directeurs par fidélité nuisant ainsi à l’efficacité d’ou notre drame actuel. Saha ftourkoum




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.