Lancement de la 3G et de la 3G+ le 1er décembre 2013

La téléphonie mobile de troisième génération sera commercialisée à partir du 1er décembre prochain. Selon le ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, Moussa Benhamadi, l’arrêté définissant la date du lancement a été signé. Il insiste sur le fait que cette fois-ci, c’est la bonne date. «Le lancement du processus d'octroi de la licence 3G a été officiellement décidé par le gouvernement. J'ai signé l'arrêté définissant la date du lancement et la date de mise en exploitation des licences commerciales 3G et 3G+», a-t-il souligné en marge de la signature d'un mémorandum d'entente entre son département ministériel et le ministère coréen de la Sécurité et de l'Administration publique. L'arrêté en question sera publié dans le Journal officiel au courant de cette semaine ou la semaine prochaine. Autrement dit, pas de machine arrière possible. Le ministre espère ainsi que «les opérateurs seront prêts le 1er décembre 2013 pour commencer à offrir les services aux citoyens». D’après lui, le lancement officiel en faveur des opérateurs interviendrait le 1er août pour leur permettre de mieux se préparer. Le lancement de la 3G a été initialement programmé pour le premier semestre de l’année en cours. Mais cela n’a pas été fait. Le ministre avait expliqué ce retard par le dossier du rachat de Djezzy toujours en cours. Aujourd’hui, son lancement n’est plus subordonné à ce dossier. Benhamadi affirme que «le lancement du processus de la 3G a été dissocié du dossier Djezzy, ce sont deux dossiers différents. Il ne faut pas les lier, il n'y a pas de concomitance». Une fois le processus lancé, il revient à l'Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) de lancer l'appel d'offres et d'octroyer les licences. Le lancement de la 3G est attendu de longue date. Très en retard par rapport à nos voisins immédiats (Tunisie et Maroc), l’Algérie semble décidée à accélérer le processus et entrer dans la téléphonie de troisième génération, devenue aujourd’hui presque incontournable pour le développement des services et de l’économie en général.
Sonia B.
 

Comment (11)

    Anonyme-zergat ali-boumerdes
    14 août 2013 - 23 h 10 min

    katastrohp-hada win rana fe
    katastrohp-hada win rana fe 3g-karita-ci grave




    0



    0
    Anonyme
    25 juillet 2013 - 19 h 02 min

    Juste a titre
    Juste a titre d’information,aucun iPhone n’est compatible avec la 4G!




    0



    0
    rami2011
    25 juillet 2013 - 7 h 41 min

    Une question? Pourquoi la 3G
    Une question? Pourquoi la 3G et non la 4G. Le dernier des Algériens possède un phone de dernière génération.




    0



    0
    chawi pure laine
    25 juillet 2013 - 4 h 50 min

    on aura la 3G et la LTE une
    on aura la 3G et la LTE une fois que ces merdeux hachakoum dégagent car au lieu de donner le projet du Mobile à des sociétés de renommée comme Rogers at&t ou autres ils préfèrent les donner aux pourris arabes corrompus on a tous vu comment l’ami de sa majesté a vidé les caisses d’Algérie celui qui avait zéro dollars dans le compte et que Bouteflika et son frère lui ont gonflé la cagnotte alors qu’ils cessent de parler de ce qu’ils ne peuvent pas faire ou probablement ils vont nous dire si vous votez Bouteflika vous auriez la 4G dégagez et qu’on parle dans les boites de yaghourt




    0



    0
    Anonyme
    24 juillet 2013 - 23 h 21 min

    Un ministre de la république
    Un ministre de la république doit tenir sa parole lorsqu’il annonce des choses, il doit s’assurer de leur linéarisabilité sinon il peut ne faire aucune déclaration s’il n’est pas sur de ses dires car la crédibilité de l’état s’en trouverait fortement menacée.
    Nos ministres doivent respecter l’éthique de la franchise envers les citoyens pour instaurer un climat de confiance et de respect entre eux et les administrés.
    Quant au lancement de la 3G, je pense que c’est finalement de la perte du temps et de l’argent inutilement puisqu’elle deviendrait obsolète d’ici peu comme l’atteste les spécialistes dans le domaine, nos voisins immédiats se préparent déjà à lancer la 4G; alors de grâce, prenez vos responsabilités de haut fonctionnaire à la hauteur des ambitions des enfants de l’Algérie épris du modernisme et non à la traine du développent, l’histoire vous jugera Monsieur le Ministre.




    0



    0
    Nenuphar
    24 juillet 2013 - 18 h 33 min

    Doit-on encore croire ce beau
    Doit-on encore croire ce beau parleur qui ne sait que s’exhiber devant les caméras et les journalistes pour faire croire qu’il existe.
    Depuis le temps qu’il parle tel un ara, il a fini par lasser le plus optimiste. Il a perdu toute crédibilité et on se demande pourquoi il renie sa parole de ministre qui n’en fait qu’un concierge.
    Le plus drôle dans cette affaire est que même l’Éthiopie, pays extrêmement pauvre, est à la 3G depuis 3 ans.
    L’Algérie, au train où vont les choses, il faudrait plutôt attendre la saint glin-glin pour voir les paroles concrétisées en actes, en tout cas pas avec ces ministres qui ne savent que pavaner et parodier Dalida.




    0



    0
    Jeune Algerien
    24 juillet 2013 - 18 h 16 min

    @anonyme
    si ce n’est pas

    @anonyme

    si ce n’est pas Benhamadi qui décide alors pourquoi a t il annonce a plusieurs reprises des dates fictives?

    Depuis plusieurs années ce ministre nous dit le mois prochain, la semaine prochaine, ce Benhamadi n’a aucune crédibilité.

    C’est lui – même qui a détruit sa crédibilité en racontant des salades trop souvent.

    Si il n’a pas de date a donner qu’il se taise, mais ces déclarations répétées et jamais suivie d’effet sont ridicules.

    Les dirigeants politiques qui se comportent de cette façon nuisent a la crédibilité de l’état.

    C’est en raison de leurs déclarations fumeuses que plus personne ne croit dans la parole d’un ministre.

    Souvenez vous de Sellal qui se plaignait a la TV que personne ne le croit.

    Le problème est donc beaucoup plus vaste que celui de la 3G.




    0



    0
    Jeune Algerien
    24 juillet 2013 - 18 h 01 min

    Benzaim BOUKAHIL: les recalés
    Benzaim BOUKAHIL: les recalés ne m’intéressent pas.




    0



    0
    Anonyme
    24 juillet 2013 - 17 h 35 min

    pas du tout c pas benhamadi
    pas du tout c pas benhamadi qui decide d’une part

    et d’autre part cette 3g n’est pas un produit alientaire de base si on ne l’as pas ce n’est pas la fin on arrive tjrs a communiquer nous avons tous des tel
    et l’argument que les autres pays sont en avance est un argument falacieux
    MONSIEUR nous voyons d’abord l’interet du pays avant de voir celui de quelques consommateurs assoiffés d’internet

    VIVE l’algerie




    0



    0
    Benzaim BOUKAHIL
    24 juillet 2013 - 17 h 25 min

    AP:
    le « jeune algérien » en

    AP:
    le « jeune algérien » en question n’est jamais content!

    Quand il ne voit pas des algériens à deux vitesse de partout
    (cf ici: , (lui étant bien sure exempt de tout reproche) il critique la lenteur du développement de l’internet en Algérie.

    Il y’a beaucoup plus important que la 3g dans la vie…

    Je vous souhaite une excellent lecture ma réponse a vos élucubrations de la derniere fois vous attend ici:
    http://www.algeriepatriotique.com/content/la-justice-doit-trancher

    de la part d’un algérien d’origine de pére et de mere et non naturalisé ….

    Benzaim BOUKAHIL Docteur Patriotis Causa.




    0



    0
    Jeune Algerien
    24 juillet 2013 - 15 h 52 min

    Il y a une erreur dans le
    Il y a une erreur dans le texte.
    Il faut lire:

    Lancement de la 3G et de la 3G+ le 1er décembre * 2113 *

    Lancement de la 4G en 2523

    Lancement de la LTE en 2993

    Ce Benhamadi devrait avoir HONTE de donner une date, de s’exprimer en public, et si il avait une once de dignité il aurait démissionné il y longtemps.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.