SNC-Lavalin plonge dans le rouge à cause de ses scandales algériens

Les projets libyens et algériens ont plombé les résultats de SNC-Lavalin (T. SNC), qui a enregistré une perte nette de 37,3 millions de dollars au deuxième trimestre, rapporte le quotidien canadien La Presse qui se réfère aux déclarations du président de SNC-Lavalin, Robert Card, lors d'une conférence téléphonique. Mais les pertes du groupe par rapport aux marchés algériens et libyens sont, visiblement, bien supérieures puisqu’elles sont estimées à pas moins de 120 millions de dollars. Les bénéfices réalisés par la société sur les autres marchés ont permis de tempérer ses pertes nettes globales. Ce responsable a expliqué que la perte attribuable aux actionnaires aurait été plus importante si ce n'avait été de ses revenus de placement. Sans le résultat net de 67 millions de dollars provenant des investissements dans les concessions d'infrastructure (ICI), SNC-Lavalin aurait encaissé une perte nette de 104,7 millions de dollars. Les scandales de corruption dans lesquels est impliqué le groupe canadien en Algérie continueront donc d’impacter ses comptes et ses finances, puisque la valeur de l'action boursière de l'entreprise a été affectée par les agissements illégaux de ses dirigeants. Conséquence : l’action du groupe a tout simplement fondu de 6% à la Bourse de Toronto, vendredi, pour clôturer à 40,38 dollars, en baisse de 2,62 dollars. «En raison des récents événements imprévus, liés à un contexte politique imprévisible qui évolue rapidement en Algérie et en Libye, nous avons encaissé des pertes d'exploitation combinées d'environ 120 millions de dollars dans les secteurs du pétrole, du gaz, des infrastructures et de l'environnement », a expliqué Robert Card. Cela n’empêche pas les responsables de Lavalin de se montrer optimistes pour les perspectives du groupe en Algérie, allant jusqu’à affirmer que des négociations se poursuivaient avec un client algérien, sans fournir d’autres détails quant à l’identité de ce dernier et sur la nature du marché en question. «La situation politique évolue dans les deux environnements, alors il est très difficile pour nous de dire si les résultats s'amélioreront», a, cependant, reconnu M. Card, assurant que SNC-Lavalin «contrôle tout ce qu'elle est en mesure de contrôler». «Mais je ne peux m'asseoir ici et vous promettre qu'il n'y aura plus de vagues à partir de maintenant. Nous avons beaucoup de choses qui fonctionnent bien, mais aussi d'autres qui sont moins reluisantes», a-t-il encore admis. Le siège social algérien de SNC-Lavalin avait été visé par une perquisition le 27 mai dernier. La justice enquête actuellement sur les conditions d’octroi d’un contrat de 825 millions de dollars à SNC-Lavalin en 2005 pour la construction de la centrale électrique de Hadjret Ennous, à Tipasa. Ce sont les surfacturations des travaux qui ont mis la puce à l’oreille des autorités qui ont ordonné les investigations.
Amine Sadek
 

Comment (3)

    chawi pure laine
    4 août 2013 - 2 h 05 min

    saha la famille
    SNC Lavalin

    saha la famille
    SNC Lavalin qui est une compagnie Québécoise et non canadienne anglaise, le titre de l’article est 110% vrai mais ce rouge n’a pas été à cause de corruption en Algérie mais partout car les Québécois sont connus pour cette pratique ils ont la corruption dans le sang(suivez la commission Charbonneau) ou on parle justement de SNC entre autres, cette entreprise a été bannie au Canada pour 10 ans ce qui va lui couter la peau des fesses mais je pense qu’elle va déclarer faillite bientôt, cette entreprise a plus qu’une histoire entre autres la possibilité que le fils Kadafi est actionnaire mais en fin eux au moins ils ont mis à la porte plusieurs responsables et nous? Farid a vendu ses maisons et Chekib est aux USA qui va payer? toi et moi rien de plus




    0



    0
    amazigh
    3 août 2013 - 16 h 34 min

    si l’état ne rend pas justice
    si l’état ne rend pas justice au peuple dans ces affaires de corruption (khellil,r-hemche,f-bedjaoui,s-B …..) alors il faut accepter le retour de tout les harkis même les plus indésirables .




    0



    0
    Inspektor Tahar
    3 août 2013 - 13 h 49 min

    SNC-Lavalin plonge dans le
    SNC-Lavalin plonge dans le rouge à cause de ses scandales algériens…Qui a touche ce fric en Algerie et combieb et ou il est, c est tout ce que le peuple algerien desre connaitre….le reste …we don’t care…!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.