Lait contaminé : l’Algérie a-t-elle pris les mesures nécessaires ?

Le scandale du lait contenant une bactérie pouvant causer le botulisme inquiète plus d’un en Algérie. La raison est simple : l’Algérie importe l’essentiel de sa poudre de lait de Nouvelle-Zélande, pays concerné par ce scandale. Et le mis en cause n’est autre que le géant néo-zélandais Fonterra qui alimente une bonne partie de la planète en poudre de lait dont les pays asiatiques et la Russie. Plusieurs Etats ont déjà interdit l’importation du lait en poudre de ce pays qui vit de ses pâturages et de son agriculture. A leur tête, la Russie qui interdit désormais l’importation de la poudre de lait de Nouvelle-Zélande. L’Arabie Saoudite et d’autres pays du Golfe ont, de leur côté, interdit l’importation des produits de Fonterra. Même des géants de l’industrie laitière, comme Danone, ont décidé de rappeler leurs produits faits à base du lait fourni par Fonterra. En Algérie, c’est pour le moment le silence total. Aucun officiel n’a réagi pour rassurer la population et dissiper le doute sur la qualité du lait commercialisé dans le pays. Après le scandale de l’eau contaminée par la bactérie streptocoque, des chips cancérigènes et du frik frelaté, les Algériens sont de plus en plus méfiants quant à la qualité des produits vendus sur le marché. Le manque de contrôle fait courir toutes sortes de risque au consommateur. Les craintes sont plus que justifiées surtout que le botulisme est une maladie grave, provoquée par une toxine extrêmement puissante synthétisée dans les aliments par une bactérie, Clostridium botulinum. Cette maladie se manifeste d’abord par des troubles visuels, une sécheresse de la bouche et une déglutition difficile. Ensuite, les symptômes plus graves apparaissent en passant de la fatigue à une paralysie progressive de tous les muscles du corps.
Sonia B.

Comment (20)

    SiZineddine
    8 août 2013 - 0 h 00 min

    @Halibi
    Si votre produit

    @Halibi
    Si votre produit s’appelle Halibi, c’est un jolie nom à garder surtout car facile à retenir et adéquat pour les produit laitiers.




    0



    0
    MACIZEL
    7 août 2013 - 18 h 40 min

    @Hallibi:
    J’ai écris et je le

    @Hallibi:

    J’ai écris et je le réécris que la Lécithine est un produit Cancérigène, le Soja et autre végétaux il y en a plusieurs, sont cancérigènes parce que la plante est arrosée avec des pesticides chaque 15 Jours et valable aussi pour le blé qu’on importe?

    C’est moi qui fait les calculs chez le constructeur mondial des évaporateurs et des sécheurs (atomiseurs) si vous voulez, je connais le rôle de ses produits dans les Process Industriels, et je vous le répète les cancers qui explosent en Algérie est dû au lait en sachet et le pain/

    Il y a aussi le manque d’activité sportive pour éliminer les toxines ainsi que le Stress chez les Algériens, guerre, tremblement de terre, ….




    0



    0
    Halibi
    7 août 2013 - 9 h 46 min

    @MACIZEL (non vérifié)
    La

    @MACIZEL (non vérifié)
    La LECITHINE est utiliser dans les poudres de lait afin d’en faire une poudre instannee, c’est a dire de dispersion et melange rapide lorsque vous melangez la poudre dans un verre d’eau froide. sans la lecithine votre poudre va s’aglomerer a la surface du verre et l’eau sera en bas, c’est ce que l’on appel la sedimentation. en ce qui concerne la production de lechitine, c’est tout simplement du Soja, produit vegetal 100%.
    La lechitinede soja est introduite dans le lait frais, juste avant le sechage pour obtenir la poudre, cette l;echitine se fixe a chaque point de poudre et permet d’en accroitre la solubilite.http://www.cuisine-et-molecule.fr/ingredients/emulsifiants/66




    0



    0
    MACIZEL
    6 août 2013 - 19 h 22 min

    La matière première qui
    La matière première qui rentre dans la fabrication du lait en poudre est la LECITHINE?

    E322 Produit cancérigène?

    Evitez de boire du lait en sachet (le plastique blanc est cancérigène aussi) ne tient pas aux UV dans les régions chaudes,

    les cancers qui explosent en Algérie est dû au lait importé en poudre reconditionner et le pain?

    La Maladie de l’Ergotisme!

    L’Algérien consomme ces deux produits tous les jours, ce qui fait que la dose, fait le poison?

    MACIZEL




    0



    0
    SiZineddine
    6 août 2013 - 14 h 45 min

    A toutes ces incivilités, le
    A toutes ces incivilités, le premier problème est l’école. Il faut enseigner aux enfant dès les premières années de l’école, le civisme. En France, même si l’enseignement reste à parfaire, on y enseigne depuis quelques années une matière en plus qui s’appelle éducation civique. C’est du primaire au collège. L’Algérie devrait faire de même. Je me souviens en arrivant en France à l’université, un étudiant a jeté un papier et puis l’étudiant qui passait derrière lui pris le papier et le mis dans la poubelle. Une autre fois, une jeune adolescente mis les pied sur les banquettes du métro. Une femme d’un certain âge lui demanda d’enlever ses pieds. La jeune adolescente lui cria comme dab que le métro c’est la propriété de l’état et que cela ne vous regarde pas. La femme fit alors une leçon à la jeune adolescente en lui expliquant que l’état va puiser les frais de dégradation directement dans la fiche de paye de vos parents par l’impôt sur le revenu et même si vos parents ne sont pas imposable, ça sera moins d’argents dans leur paye aussi faible soit-elle etc…
    C’est vrai que la dégradation est une endémie en Algerie. Les bâtisse sont très moches. Chacun bâti un R+3 croyant qu’il va vivre en communauté comme les soiscantehuitards ou comme la zmala, tous ensemble sur 2 ou 3 générations, voir plus. En plus aucun coin jardin, même pas un balcon avec des pots de fleurs ou même des cactus. Ce qui fait que les parcelles vertes ont toutes disparu de nos villes. Cela a changé l’éco-systeme et le béton a transformé nos ville en four l’été. Il y fait tres chaud en Algerie même quand ce n’est pas l’été. Il faut que l’état établisse comme dans les pays civilisés un quotient de bâti et exige à chaque propriétaire une parcelle verte pour changer l’écosysteme, si non nos ville vont devenir des four et nos sol sans eau. Les plante retiennent l’eau et provoquent les précipitation. Il faut que les technicien du bâtiment exigent du citoyen un minum d’espace vert, un quotient d’espace vert et au bureau d’architecture un style esthétique ou même un minium car nos villes sont devenues très moches. Jutes des bâtisse carré sans style à 3 étages sans le moindre espace vert. C’est moche et ça rend nos villes invivable tant l’écosystème a changé pour transformer notre climat en fournaise.
    Dans les bâtisse moche et les rue à trottoir défoncé avec personnes qui se garent tous sur le trottoir, il faut un règlement. Les bureau qui délivrent des permis de construire doivent obliger au respect d’un quotient et une parcelle verte ainsi qu’un design pour chaque bâtisse car avec ces carré gris jamais achevé, on se croirait dans les favela du Brésil ou bien en Irak sans compter l’absence d’espace vert. C’est à l’état de concevoir des normes, des délais car la nuisance visuelles et climatiques sont devenues la réalité du citoyen.




    0



    0
    SiZineddine
    6 août 2013 - 14 h 19 min

    @Halibi
    Il faut s’équiper

    @Halibi
    Il faut s’équiper d’un capteur de densité de lait pour savoir la teneur du lait et son PH. Le collecteur du lait ne pourra être rentable qu’ainsi, équipé d’un materiel qui ne coute pas cher en plus ou bien demandez à un fabriquant de vous le faire. Ce n’est rien d’autre qu’une mesurette qui peut être fabriqué même pas des étudiant en electronique. Osez le pas. Ce n’est pas sorcier. Ou bien commandez le sur internet via une entreprise de capteurs pour produit agro-alimentaires.
    Y en a marre des tricheurs qui d’ailleurs sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis. Si le lait n’est pas assez concentré, c’est qu’il y a un probleme de santé de l’animal ou bien un fournisseur qui a coupé le lait avec de l’eau. Je connais le probleme. Raprochez vous de l’INRA ou bien d’un organisme qui fait le controle pour vous equiper d’un capteur d’identification du PH et du lait. Si non vous allez vous ruiner.




    0



    0
    Halibi
    6 août 2013 - 11 h 01 min

    Mahdi (non vérifié) | 6. août
    Mahdi (non vérifié) | 6. août 2013 – 0:51.
    etant acteur du sujet, vu que je collecte du lait frais d’agriculteur pour mes produits, je peux te garentir que la triche y est pratique tous les jours. c’est simple, ajouter 10 litre d’eau sur 100 litre de lait frais te permet d’encaisser 10 x 34 da (prix du lait frais) et 10x 7da (subvention etatique) par jour, soit 150 000 da par an, soit le prix d’une vache. Autres methodes utiliser mais la a hauteur de 50 litre pour 100 litre de lait frais, est d’aller acheter dans le commerce du coin 50 litres de pasteruse en sachet a 25 da et le melanger avec 50 litre de lait frais, soit 50x(34-25)+50 x 7= 290 000 da par an= le prix de deux vaches. Voila ce que beaucoup d’agriculteur font si mehdi et ils sont algeriens ne traivaillant pas pour l’etat. ah si j’allais oublier, l’aliment de betails qui est aussi subventionne coutera quoiqu’il advienne plus chere que les poubelles ou les bordure de route (cette image doit te parler vu qu’on le voit partout) et bien sache que le lait frais recolte contient tellement de germes que l’on est oblige dele jeter. c’est pourquoi l’etat interdit la vente de lait frais a la sauvette dans des bouteilles d’eau mineral, car il echappe a tout controle sanitaire. ce n’est pas une generalite car 80% des agriculteurs sont des professionnels mais vu qu’il ne triche pas, ils encaissent moins d’argent que ceux qui triche et infine voient leur chepter grossir largement moins vite que ceux qui triche…
    Le probleme en Algerie n’est pas l’etat qui fait de son mieux pour eviter des catastrophes mais c’est de la responsabilite du citoyen d’avoir une morale non financiere et une responsabilite. cela commence par balayer devant chez soi et pas que cez toi, ne pas jeter la poussiere par la fenetre de la maison et des detritues par la fenetre de la voiture, ne pas construire un R+3 en brique moche et carre sans peinture, sanctionner les comportements deviant dans la rue lorsqu’on les observes, ne pas se garer en double file en disant 2 min et de tte facon tout le monde le fait… responsabilise nos enfants, promouvoir la culture du merite… au lieu de cela on passe notre temps a se plaindre et faire tout le contraire…




    0



    0
    Halibi
    6 août 2013 - 10 h 21 min

    @Mére-patrie (non vérifié)je
    @Mére-patrie (non vérifié)je comprends votre frustration vis a vis de la communication gouvernemental en Algerie, mais doit on reellement demander a un gouvernement de reagir sur un porbleme qui ne le touche pas (en l’occurrence le sujet du jour). si oui, il va falloir plus qu’un verre de lait, mais egalement de la viande de boeuf, du mais, les boissons gazeuses avec leur sur dosage en sucre, le cafe moulu vu qu’il est raffine avec du sucre car la tonne de sucre coute moins chere que la tonne de cafe…
    Je peux vous certifier que les autorites sanitaire algeriennes sont les plus stricte au monde et que les documents et certificat de conformite obligatoire pour toute importation en Algerie n’existent nulle part au monde. La problematique en Algerie n’est les autorites au Frontieres mais bel et bien cette societe qui aspire a la richesse par tout les moyens et notamment celui d’importer, de distribuer et de vendre des produits interdit ailleurs pour ramasser un maximum d’argent. Voila la nouvelle valeure Algerienne, l’Argent pour tous et cela implique tout les acteurs du circuit de distribution, de l’importateur a la petite epicerie qui laisse des produits frais dans les frigo apres une coupure de courant d’une journee. gagner plus, pour grossir plus. il faut une introspection et remise en questions de nos valeurs, car l’etat a peur du scandale alimentaire et fera tout pour l’eviter, ce qui n’est pas le cas du bisnessmen (formule generaliser en Algeire a tous les corps de metier).




    0



    0
    SiZineddine
    6 août 2013 - 2 h 27 min

    @Mehdi
    Il faut que les

    @Mehdi
    Il faut que les eleveurs se réunissent en coopérative et achetent un distillateurs pour pasteriser le lait et le mettre en sachet. Puis il faut creer un point de vente dans chaque centre ville pour que les autres épicier puissent être informés du produit. Il faut prévoir un controle qualité dans chaque coopérative. Si cela se fait alors croyez moi que chaque algerien ne voudra consommer que du vrais lait algerien et non pas du lait en poudre. Il est conseillé au consommateur de n’acheter que du vrai lait car il est comlet et comporte toutes les vitamines à la croissance des enfants et à l’entretien d’une bonne dentition et une bonne ossature.




    0



    0
    Mahdi
    5 août 2013 - 23 h 51 min

    il n’y a qu’une seule chose à
    il n’y a qu’une seule chose à faire nous, patriotes algériens, c’est de n’acheter que du produit algérien. Juste que les producteurs doivent se faire connaitre et créer des points de ventes bio puisque d’après les commentaires, les producteurs n’arrivent pas à vendre. et puis je pense que c’est facile en créant une communauté de vendeur de produits bio sur facebook !!




    0



    0
    Nadia Benmanssour
    5 août 2013 - 19 h 02 min

    Le criminel dans cette
    Le criminel dans cette affaire est l’importateur et celui qui lui a donné les autorisations! (le monopole) Chah!!! Il y a des honnêtes Algériens qui veulent produire leur propres lait made in Algérie, mais non! vous les avez menacé pour votre business empoisonnés! bandes voleurs! vous allez mourir empoisonnés!

    les composants qui servent à composer ce lait contiennent de l’Aphitium avec 0,014ùm de mazolonium crevez!




    0



    0
    Mére-patrie
    5 août 2013 - 17 h 28 min

    Faut-il défier nos
    Faut-il défier nos responsables bienveillants en les invitant à faire directement une simple déclaration à la télévision devant les spectateurs algériens pour confirmer ou infirmer le commentaire de « Par Halibi (non vérifié) | 5. août 2013 – 16 :47 ».
    Et pendant qu’ils y sont ils buveront chacun un verre de lait DE CETTE MËME POUDRE qu’un simple citoyen – NON COMEDIEN – le leur préparera et le leur offrira devant un jury populaire à même le plateau de la télévision pour tranquilliser les citoyens.
    Ont-ils ce courage ? Chiche !




    0



    0
    Nenuphar
    5 août 2013 - 17 h 19 min

    Déjà c’est l’horreur de boire
    Déjà c’est l’horreur de boire du lait à base de poudre au lieu du bon lait de vache.
    Je ne comprends pas pourquoi l’Algérie avec sa superficie n’arrive pas à s’autosuffire en matière agricole où il suffit seulement de labourer, semer et cultiver et accessoirement élever et produire toute sorte d’animaux de la ferme. Non vraiment ! Je ne comprends pas.
    En plus s’il faut attendre après les autorités publiques, genre sanitaires ou agricoles alors on pourra toujours attendre comme d’habitude.
    Qui plus est, cette poudre importée passe bien par les douanes et cette administration possède bien des labo d’analyse, non ? Alors soit cette poudre exportée en Algérie est de meilleure qualité, ce que j’en doute, vu l’énormité de l’affaire, soit les laboratoires sont des véritables passoires bourrées d’incompétents à défaut de vitamines.
    En tout cas, la Chine gère bien son problème et la société Fronttera lui a même présenté ses excuses. Celles qui le seront à l’endroit de l’Algérie on risque de les attendre longtemps pour ainsi dire jamais comme pour les pommes de terre pour les cochons venues du Canada et sans que l’Algérie ait au moins pu récupérer ses deniers.
    http://www.boursorama.com/actualites/bacterie-dans-le-lait-fonterra-presente-ses-excuses-a-pekin-dbd79edd42ded0048bda3b147e755788




    0



    0
    lucide
    5 août 2013 - 16 h 56 min

    tout est contaminé , tout est
    tout est contaminé , tout est piégé , tout est chinois , tout est concérigène dans le pays de el izza wel karama , pourquoi tout est faux , jusqu’a quand ?
    AALCH MATKHAFOUCH MEN RABBI ?




    0



    0
    Halibi
    5 août 2013 - 15 h 47 min

    La réalité ne prend que la
    La réalité ne prend que la forme du celui qui vous l’énonce.
    En effet, il existe plusieurs angles pour l’aborder mais deux s’en dégagent : que vous l’abordiez de l’intérieur ou de l’extérieur.
    Etant client de cette entreprise, permettez de corriger quelques fait indéniables sur ce sujet avec un éclairage intérieur suite ala mise au point de mon fournisseur neo zelandais.
    1- Le ton grave employé par les medias européens : La nouvelle Zélande met a mal la politique agricole européennes en matière de produit laitier, pourquoi ? L’europe ne dispose pas des mêmes ressources naturelles que la nouvelle Zélande, Les vaches neo zélandaise sont nourries uniquement en pâturage due aux terres volcaniques qui permettent une repousse très rapide des champs et ainsi assurer la meilleure alimentation naturelles aux vaches et cela a moindre cout. Par défaut, l’Europe ne disposant pas de ces ressources est dans l’obligation d’acheter de l’aliment de bétail afin de nourrir convenablement ses troupeaux et assurer un rendement compétitif. De ce fait, le lait européen coute beaucoup plus chère que le lait de nouvelle zelande. Fort de ce lait naturel est peu chère la nouvelle zelande domine le marche mondial et notamment face a des européens qui sont dans l’obligation de subventionner leur lait pour pouvoir l’exporter. Mais au fait, savons nous quel type d’aliment consomment les vaches européennes… il est donc evident que le traitement de l’information des medias européen et notamment Français ne peut etre que virulant vis-à-vis de ce problème de contamination et que certaines grandes firmes européennes doivent se froter les mains en voyant ce qui se passe en Nouvelle zelande.
    2- Mais de quoi il s’agit au fait ? il s’agit ici d’une poudre de lactoserum et non d’une poudre de lait comme on peut le voir ici et la. Le lactoserum etant un sous produit généralement destine a l’alimentation de bétail et qui est en vogue ces dernieres annees pour la fabrication de certains produits. A quel point ce probleme est vaste ? il s’agit ici de 1000 tonne de lactoserum, soit 0,0003% de la production de poudre de Nouvvel Zelande qui s’eleve a 3 millions de tonne par an, les milles tonnes correspondent a trois lots de production d’une tres petite usines en nouvelle zelande.
    3- En tant qu’Algerien somme nous impacte ? et bien non et cela pour deux raisons : aucune poudre de Lactoserum de nouvelle zelande est entree en Algerie ces dix dernieres annees. Comment cela est il possible sachant qu’ils sont les moins chere au monde ? et bien parce que les autoritaires sanitaires Algerienne que l’on n’entend pas beaucoup et pour cause, interdisent l’utlisation de sous produit laitier comme le Lactoserum dans la fabrication de produit laitier en Algerie ; et oui ils ont pense a tous.
    4- Autres précisions : Les pays cites dans l’article ayant interdit la poudre de nouvelle zelande : chine, russie… n’ont en fait interdit uniquement la poudre de lactoserum et non les poudres de lait et tout autres produit laitier neo zelandais.
    Je vous invite donc a consommer en toute tranquillité de lait ce soir durant El Iftar et mediter sur le theme suivant : est ce que la communication et les groupes internationaux qui la font n’ont pour seule but de nous informer en toute subjectivité, sans contre partie, aucune ?
    Saha Ramdankom




    0



    0
    Anonyme
    5 août 2013 - 15 h 14 min

    oui on dit qu’elle est
    oui on dit qu’elle est ukrainienne et que c’est les russes qui ont fait pression sur alger pour maintenir son époux en poste des années durant.vas savoir…….!




    0



    0
    patriote
    5 août 2013 - 15 h 00 min

    nos dirigeants s’en foute ils
    nos dirigeants s’en foute ils boivent pas du lait en poudre.




    0



    0
    00213
    5 août 2013 - 13 h 14 min

    Depuis quand le gouvernement
    Depuis quand le gouvernement anticipe ?
    .
    Une fois qu’on aura quelques milliers de personnes contaminées, ils décideront de commencer à y réfléchir.
    Puis quand il y aura les premiers morts, ils décideront d’agir dans l’urgence.
    Et comme d’habitude en voulant se déculpabiliser, ils voudront en faire plus, en prenant une armée de décisions illogiques et impossibles à mettre en place.
    .
    Il y a des fonctionnaires TRÈS TRÈS bien payés au sein des ministères pour palier à ce type de problématique.
    Cela prouve qu’ils sont inutiles par leurs incompétences et leurs fainéantises.
    .
    Donnez juste 15.000 dinars par mois au pauvre vendeur de pastèques (au bord d’une nationale à coté de chez moi) diplômé en Master de biologie, et il sera ravi (et capable) de travailler à la place de tous ces bras cassés.




    0



    0
    SiZineddine
    5 août 2013 - 12 h 45 min

    On importe du lait contaminé
    On importe du lait contaminé alors que les eleveurs algériens fournisseurs de lait n’ont pas trouvé preneurs quand ils ont voulu vendre leur lait qui lui était propre à la consommation. Tout ça pour que certains haut fonctionnaires puissent importer du lait contaminé et toucher des pot de vins des entreprises qui ont gagné le marché.




    0



    0
    selecto
    5 août 2013 - 12 h 26 min

    Je me suis toujours posé la
    Je me suis toujours posé la question sur le fer utilisé pour les travaux publics importé de l’Ukraine la pays de Tchernobyl car il y a un très grands risques qu’il soit radioactif et donc source de divers cancers, certains pays le boycotte malgré son prix très bas.
    On dit que la femme de Ben Bouzid est de ce pays…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.