Ministre inquisiteur ?

Par Kamel Moulfi – Le ministre des Affaires religieuses, Bouabdellah Ghlamallah, a réagi d’une façon pour le moins maladroite face à l’action des non-jeûneurs qui ont décidé – fait sans précédent et inimaginable, il y a même quelques jours – de «casser le carême», comme on dit, en public, dans une action qui se veut une manifestation de protestation contre la répression à l’égard d’autres personnes surprises alors qu’elles mangeaient pendant la journée durant ce mois de Ramadhan. Cela s’est passé à Tizi Ouzou et le ministre a cru facile, à coups de chiffres qui relèvent de la démographie de la région, de démontrer que les non-jeûneurs qui ont osé se conduire ainsi ne sont qu’une petite minorité. De ce fait, par sa manière de condamner cet acte, sans chercher à le comprendre, le ministre s’est conduit comme un intégriste, en tout cas il a cherché à satisfaire les islamistes dans la voie de l’intolérance. Ce n'est pas le rôle d'un ministre de semer la discorde entre Algériens. Le commentaire qu’il a fait peut être assimilé à un appel indirect aux fanatiques et extrémistes islamistes et il n’en manque certainement pas, y compris dans cette région de la Kabylie, pour punir cet acte. Le rôle d'un ministre du culte (si rôle il y a), c'est de gérer les pensions des imams et la construction des mosquées… Bref, son rôle est purement administratif. Il n'a pas à invectiver une catégorie de citoyens au profit d'une autre. Qu'il nettoie d'abord les mosquées des salafistes devant lesquels il fait montre d'une frilosité honteuse. Cela dit, il faut préciser, ici, que nous ne partageons forcément pas la façon d’agir des non-jeûneurs qui ont cassé le jeûne en public dans un acte de défi, bien que nous comprenions leur ras-le-bol et leur refus de l’intolérance ambiante. Mais pour faire reculer l’intolérance parmi les Algériens et les amener à accepter les différences, il y a d’autres voies plus longues peut-être, mais certainement plus efficaces.
K. M.
 

Comment (18)

    SiZineddine
    9 août 2013 - 17 h 04 min

    Beaucoup de citoyens ont été
    Beaucoup de citoyens ont été malade pendant ce ramadhan caniculaire. Beaucoup de jeuneurs ne vont pas s’en remettre. Ils mourront dnas moins de 2mois.




    0



    0
    raselkhit
    6 août 2013 - 9 h 41 min

    L’interrêt de cet évènement à
    L’interrêt de cet évènement à mon sens est d’avoir relancé un débat Chacun avec ses arguments les Algériens ne débattent jamais c’est soi le consensus général soi le lancer d’anathème et chacun restant dans ses pénates J’espère que cette discussion continuera au delà de la question »de jeune ou non jeune » c’est la question de conscience individuelle et de la conscience collective on semble vouloir oublier que c’est l’islam qui en premier a donné la liberté de conscience à l’être humain en lui confiant la responsabilité de ses actes aussi bien dans la société qu’envers Dieu.Responsabilité qu’aucune autre religion monothéiste n’accorde à « l’homme »Les débats chose que le citoyen Algérien ne veut pas aborder.Alors que tout un chacun dans son coin souhaiterait pouvoir s’exprimer sans avoir à avoir sur le dos toute la société parcequ’il n’est pas dans le consensus général.Doit on évoquer la liberté uniquement quand on veut insulter le gouvernement??




    0



    0
    Anonyme
    6 août 2013 - 4 h 08 min

    Les Algeriens ont ils perdu
    Les Algeriens ont ils perdu tout sens de la mesure? connaissent t il le mot tolérence ? existe t il dans leur dictionnaire? et quelle est sa signification? dans quelles situations il s’applique?
    trop de réactions violentes en ce mois de piété?
    Le ramadhan est il devenu mois de tous les excés, d’insultes, et de bagarres? Un étranger en visite en Algerie pendant ce mois de Ramadhan serait ébahi par les comportements. Il est temps de se ressaisir…




    0



    0
    S.S.A
    6 août 2013 - 0 h 49 min

    Assalam Oura3laykoum
    A Mr

    Assalam Oura3laykoum

    A Mr Moulfi, Monsieur, vous semblez oublier que ce ministre est Un Algérien comme vous, et rôle ou pas, il a le même droit que vous de s’exprimer en tant que citoyens sur des faits divers Algériens. On dirait que vous tentez de l’étrangler parce qu’il dit ce que la majorité des Algériens pensent, a savoir que les non-jeuneurs sont extrêmement minoritaires.
    La religion, c’est son administration et son application au niveau de l’individuelle et Mr Bouabdellah Ghlamallah est complètement dans son rôle, et le fait qu’il émette un avis citoyen ne devrait pas vous offusquer mais au contraire vous réjouir car étant tous logés à la même enseigne en matière de liberté d’expression.
    Et vous ce n’est pas de la diffamation que de le traiter d’inquisiteur, vous le connaissez à ce point.
    Désolé mais je ne vous suis pas là dessus, car c’est quand même une forme de D.A.L.M que de dire cela. Des faits c’est mieux, Mr Moulfi, beaucoup mieux que de tenter d’orienter vos lecteurs vers ce qui ne vous ressemble pas.
    A vous lire, on dirait que vous voulez nous dire que c’est un islamo-fasciste alors que c’est loin d’être le cas.

    J’espère que par respect déontologique vous publierez cette expression.

    Bonne continuation Mr Moulfi mais vous nous avez habitué a mieux.

    Assalam Oura3laykoum.
    Wa Saha Souhrkoum.




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    6 août 2013 - 0 h 06 min

    [email protected]
    Scandaleux vos

    [email protected]

    Scandaleux vos propos, honteux, inqualifiables et j’avoue que je suis choqué qu’Algérie patriotique laisse la mémoire des bougnoules tombée le 17 octobre 1961 sans défense !! Mon Dieu Vive les martyrs algériens et les bougnoules qu’on a jetés dans la seine et zigouiller dans les commissariats français pour la liberté de leur pays … Je ne reviens pas de lire des propos aussi abjects sur un site patriotique.




    0



    0
    maleh
    5 août 2013 - 23 h 40 min

    @ AL (non vérifié) | 5. août
    @ AL (non vérifié) | 5. août 2013 – 23:36
    Je te remercie du fond de mon cœur d’avoir ressuscité la concision chirurgicale.




    0



    0
    AL
    5 août 2013 - 22 h 36 min

    dans une institution,certains
    dans une institution,certains qui y ont été introduits se soucient peu de ce qu’ils peuvent faire pour elle et par conséquent  » La vérité est pareille à l’eau qui prend la forme du vase qui la contient. » ( ibn Khaldoun)




    0



    0
    Mansour
    5 août 2013 - 20 h 19 min

    Ghoulamallah est connu comme
    Ghoulamallah est connu comme un trabendiste de la religion et un affairiste sans état d’âme.Il vient d’envoyer ses hommes de main casser le carême là où les non jeuneurs ont défié tous ces faux dévots bisnessmans de la religion.La religion est une affaire de gros sous où tous les coups sont permis et où les pratiques mafieuses,l’illégalité et la corruption font bon ménage.




    0



    0
    Anonyme
    5 août 2013 - 18 h 57 min

    Agent de pacotille 20,000,toi
    Agent de pacotille 20,000,toi qui traite les makistes de sionistes,entre nous antre choisir entre sioniste et bougnoule que choisirait-tu???t’es(!!) un anti amazigh avéré et c’est à cause des mongoliens comme toi que l’Algerie ne connaitra jamais d’essor




    0



    0
    Maysar
    5 août 2013 - 18 h 42 min

    Si les jeûneurs ont des
    Si les jeûneurs ont des convictions et une foi intactes , ils n’ont pas besoin que les non jeûneurs se cachent pour manger ! L’espace public appartient à tout le monde , et seul le respect et la tolérance doivent prévaloir !
    Et le bel exemple , ce sont certains de mes collègues qui le donnent , car bien qu’étant des jeûneurs , cela ne les empêche pas d’accompagner les non jeûneurs dans l’espace de pause pour leur tenir compagnie dans le respect , la tolérance et la bonne humeur , et personne n’évoque le sujet du jeûne , c’est personnel et individuel , et surtout intime !




    0



    0
    Mohamad el Maadi.
    5 août 2013 - 18 h 21 min

    On peur regretter la réaction
    On peur regretter la réaction du ministre ? Mais avons-nous le choix ? Sinon, on est accusé de faire le lit de la mécréance et du de la Fitna … C’est le bordel dans ce pays, l’Algérie moyen et ignorant de sa religion veut toujours être plus radical concernant la religion musulmane …
    Voulez vous qu’on remette le couvercle ? et bien il faut le dire tout simplement et commencez sérieusement a nettoyer cette région qui fournit également des hommes pour combattre le Régime Syriens .

    Pour les non jeûneurs leur refilez une pièce ou un lieu ou ils pourront faire ce qu’il veulent ,mais je veut quand meme dire aussi de laissez les prostituer tranquille et cessez de lapider cela arrive fréquemment dans cette région et oui la liberté de conscience pour tout le Monde
    Oui accepter tout les différences celui qui ne veut pas jeûner et la femme qui veut vendre son corps comme elle l’entend ,c’est cela la vrai liberté et pas autre chose Stop a l’HYPOCRISIE « ALGÉRIENNE. »




    0



    0
    Anonymous
    5 août 2013 - 17 h 17 min

    Certains individus sont
    Certains individus sont vraiment pathétiques quand ils hurlent au RESPECT et à la MORALE, comme si le respect ne concerne que les non-jeûneurs.

    De quel droit un jeûneur interdit-il à un citoyen non-jeûneur de manger et boire en public s’il ne croit pas et n’applique pas les préceptes religieux ? Comme il serait absurde à un non-jeûneur d’obliger un croyant à manger sous prétexte qu’il lui manque de respect ?

    Est ce que le Respect est une question de nombre, de majorité versus minorité ou bien est ce un principe applicable à tous sans exception ?

    En quoi un non-jeûneur manque-t-il de respect à un jeûneur s’il mange et boit quand il veut et où il veut ? La croyance des jeûneurs est donc si faible pour être menacée par la vue d’une bouteille d’eau ou d’un sandwich ?

    Le Respect ne vaut que s’il est réciproque et pas à sens unique, sinon cela s’appelle de la SOUMISSION.

    Bravo aux courageux rebelles ! vous venez de donner une leçon de RESPECT à tous les intolérants de ce pays.




    0



    0
    maleh
    5 août 2013 - 16 h 39 min

    Ya Kamel, essaye de faire une
    Ya Kamel, essaye de faire une sieste, ensuite rafraîchit-toi le visage à l’eau froide, tu auras alors peut-être davantage de’inspiration.
    Saha Ftorkoum.




    0



    0
    ALGEROIS
    5 août 2013 - 16 h 26 min

    CELUI QUI SEME LA DISCORDE
    CELUI QUI SEME LA DISCORDE ENTRE LES ALGERIENS CE SONT CES ENERGUMENES QUI MANGENT EN PLEIN JOUR ET CE N’EST PAS LE MINISTRE DES AFFAIRES RELIGIEUSES NOUS SOMMES UN PAYS MUSULMAN MAJORITAIRE JUSQU’A PREUVE DU CONTRAIRE ET CE N’EST PAS AVEC DES ARTICLES DE TORCHON COMME CELUI CI VOUS ALLEZ NOUS IMPOSER VOS IDEES D’INTEGRISTES D’AUTRE GENRE l’ISLAM ET LA RELIGION D’ETAT ET JE NE VOIS PAS POURQUOI CE SONT TOUJOURS LES MEMES QUI VEULENT SE DIFFERENCIER DES AUTRES ET SE POSER EN VICTIME




    0



    0
    Securitatea
    5 août 2013 - 16 h 10 min

    Qu’il aille nettoyer les
    Qu’il aille nettoyer les maison closes d’oran maghnia, skikda, annaba, toujours les kabyles……..Mais Allah soubhanouh vous fera payer votre hypocrisie comme il va le faire avec le commandeur des croyants Mohammed VI!!!!

    Securitatea




    0



    0
    00213
    5 août 2013 - 14 h 49 min

    La réaction des vrais
    La réaction des vrais patriotes n’a pas tarder et tous les réseaux sociaux en parlent :
    F’tour collectif ce soir sur la place Lounes Matoub !!
    Initiative très intelligente pour contrer les sionistes du MAK.




    0



    0
    Jeune Algérien
    5 août 2013 - 14 h 33 min

    @Redaction AP
    Je souhaiterais

    @Redaction AP

    Je souhaiterais suggérer un article ou un dossier qui traite des « investissements » des Wakfs dans des centres commerciaux luxueux et autres résidences et hôtels de luxe à travers le territoire national (source: fonctionnaire de ce ministère sur l’ENTV).

    J’aimerais bien comprendre la logique de ces « investissements » ?
    Et surtout qui sont les bénéficiaires (en amont et en aval) ?

    Pour l’instant je ne porte pas d’accusation, mais j’aimerais bien qu’on nous explique les tenants et les aboutissants ce business autour des Wakfs.




    0



    0
    Jeune Algérien
    5 août 2013 - 14 h 31 min

    @Redaction AP
    Je souhaiterais

    @Redaction AP

    Je souhaiterais suggérer un article ou un dossier qui traite des « investissements » des Wakfs dans des centres commerciaux luxueux et autres résidences et hôtels de luxe à travers le territoire national (source: fonctionnaire de ce ministère sur l’ENTV).

    J’aimerais bien comprendre la logique de ces « investissements » ?
    Et surtout qui sont les bénéficiaires (en amont et en aval) ?

    Pour l’instant je ne porte pas d’accusation, mais j’aimerais bien qu’on nous explique les tenants et les aboutissants ce business autour des Wakfs.




    0



    0

Les commentaires sont fermés.