ADDL : les souscripteurs de 2003 à 2005 crient à l’injustice

Les souscripteurs au programme de logements de type location-vente, ayant déposé leurs demandes entre 2003 et 2005, se sont rassemblés ce matin devant le siège de la direction générale de l’AADL (Agence nationale de l'amélioration et du développement du logement) pour protester contre ce qu’ils appellent «une injustice». En effet, l’actualisation des dossiers des anciens souscripteurs s’arrêtera à la date du 31 décembre 2002 et ceux déposés après cette date ne seront pas pris en charge. Il leur a été demandé de renouveler leurs dossiers. Un des souscripteurs a contacté Algeriepatriotique pour faire part de son désarroi face à une telle décision. «On aura attendu dix ans pour rien. Ils veulent nous éliminer. C’est de l’injustice !» fulmine-t-il en s’interrogeant sur les raisons de cette exclusion. Il dit que le collectif des souscripteurs a essayé d’entrer en contact avec le DG de l’ADDL pour avoir des explications, en vain. «Nous avons même demandé une audience auprès du ministre de l’Habitat, malheureusement, elle a été refusée», informe-t-il. Et d’ajouter : «Il y a 38 000 dossiers entre 2003 et 2005. Nous n’accepterons jamais de revenir à la case départ et de renouveler nos dossiers.» Le collectif des souscripteurs n’a pas cessé de protester contre cette décision, par l’organisation de sit-in, depuis le mois de juillet. Il lance un cri d’alarme aux plus hautes autorités, à leur tête le président de la République auquel il demande d’intervenir pour mettre un terme à cette injustice et relancer l’espoir de l’acquisition d’un logement. Rappelons qu’avant cela, une autre décision a exclu les veuves, les orphelins et des personnes âgées du droit à la formule location-vente, de même que les souscripteurs ayant un revenu inférieur à 24 000 DA, réorientés vers le logement social. Ces nouvelles tensions et les tergiversations de la nouvelle direction de l’AADL laissent présager des complications dans la gestion du très sensible dossier du logement ; des complications qui ont déjà retardé le programme d’une décennie, faisant perdre au citoyen toute confiance en la capacité des autorités à régler cet épineux problème, en dépit des assurances de ces dernières.
Houneïda Acil
 

Comment (5)

    said amirouche
    17 novembre 2013 - 18 h 33 min

    je fais partie des
    je fais partie des souscripteur 2003 mes j »attend toujours ma réponse comment faire merci de me rependre




    0



    0
    said amirouche
    17 novembre 2013 - 18 h 29 min

    je fais partie du programme
    je fais partie du programme aadl 2003 jai l’avis favorable et je n’ai pas pu m’inscrire au nouveau programme 2013 comment faire.merci de me répondre




    0



    0
    Mahdi
    12 août 2013 - 8 h 56 min

    les élections de 2014 peuvent
    les élections de 2014 peuvent être une bouée de sauvetage pour les souscripteurs ! il faut bloquer les routes pour avoir un logement allah ghaleb !




    0



    0
    Culture
    11 août 2013 - 20 h 18 min

    Y a t-il une justice dans ce

    Y a t-il une justice dans ce bled ?? La crise du logement ne se réglera jamais et tout ce qu'ils peuvent prétendre n'y changera rien. A vrai dire, rien ne changera en tout !! 




    0



    0
    TARIK - BAB EL OUED -
    11 août 2013 - 16 h 27 min

    QUELLE INJUSTICE …!!!
    LE

    QUELLE INJUSTICE …!!!

    LE MINISTRE DE L’HABITAT JOUE AVEC LE FEU,L’ALGÉRIE A BESOIN DU CALME ET DE LA SÉRÉNITÉ.
    IL FAUT SAISIR SON EXCELLENCE MONSIEUR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE EN URGENCE.POUR MA PART JE VAIS ÉCRIRE UNE LETTRE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE ( EN LANGUE NATIONALE ) EN SOLIDARITÉ AVEC MES COMPATRIOTES DE LA CLASSE MOYENNE.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.