L’étrange interview de Chakib Khelil à trois journaux arabophones : «Faux, je ne suis pas américain !»

Trois journaux arabophones ont publié dans leur édition de ce mercredi une interview «exclusive» de l’ancien ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil, objet d’un mandat d’arrêt international lancé contre lui par la justice algérienne. Les trois quotidiens, El-Khabar, Echorouk et El-Bilad, affirment avoir contacté eux-mêmes l’ancien ministre, mais la coïncidence des trois entretiens réalisés par téléphone, laisse supposer que Chakib Khelil pourrait avoir lui-même jugé nécessaire de «corriger les nombreuses rumeurs» propagées contre lui et dont il dit ignorer la source. Les déclarations de Chakib Khelil s’assimilent à une copie carbone dans les trois organes de la presse écrite. Il répète à tue-tête qu’il ne porte pas la nationalité américaine, qu’il est innocent de toutes les accusations qui ont été prononcées contre lui et sa famille, s’étonne que sa famille «qui n’a rien à voir avec son activité politique» ait été impliquée dans l’affaire Sonatrach et annonce qu’il est prêt à se présenter devant la justice algérienne sans aucune crainte. Ce qu’il faut retenir néanmoins de ses trois entretiens téléphoniques, accordés à partir de Washington où il réside et se trouve actuellement, ce sont ses explications relatives aux différents dossiers dans lesquels il est cité comme le principal instigateur. Des explications qui préludent un affrontement direct avec les responsables de Sonatrach emprisonnés depuis plusieurs mois. Dans ce qui peut s’apparenter à une première riposte médiatique, Chakib Khelil accuse en des termes à peine voilés les hauts dirigeants de la compagnie pétrolière nationale d’être derrière la passation des marchés incriminés, lesquelles passations «relèvent de leurs prérogatives exclusives», accuse-t-il à son tour. Cette sortie pour le moins inattendue de celui dont le nom est associé à une vaste opération de pillage de l’argent du pétrole algérien par les médias et la rue donne un avant-goût de ce que sera le procès qui s’annonce au moins aussi long et complexe que celui de l’affaire Khalifa. L’ancien ministre de l’Energie se défend d’avoir triché, arguant qu’il a, au contraire, veillé à ce que tout se déroulât dans la transparence et qu’il a, pour ce faire, créé le Baosem, le fameux bulletin des annonces officielles du secteur de l’énergie et des mines. Chakib Khelil, qui nie toute relation avec Farid Bedjaoui, l’autre accusé principal dans l’affaire Sonatrach II, plaide à son corps défendant en faveur de sociétés fort controversées qui avaient défrayé la chronique au début des années 2000, notamment Brown Roots & Condor (BRC), une compagnie pétrolière dont 51% des parts étaient détenues par Sonatrach et 49% par la compagnie américaine Haliburton, dont l'un des actionnaires est Dick Cheney, l’ancien vice-président des Etats-Unis sous Georges W. Bush. L’affaire BRC avait dépassé le stade des banales irrégularités commerciales à celui d’intelligence avec une puissance étrangère, autrement dit d’espionnage au profit des Etats-Unis. «Je suis prêt à coopérer avec la justice algérienne et je regrette toutes ces rumeurs et toutes ces fausses informations qui se répandent sur ma personne et dont j’ignore le dessein. Je dirai tout au juge car je suis innocent et je n’ai fait que défendre les intérêts de l’Algérie», conclut l’ancien ministre de l’Energie et des Mines, dont on ignore quand exactement il sera convoqué à Alger pour être entendu par les magistrats du tribunal d’Alger en charge de ce dossier lourd, très lourd.
M. Aït Amara
Précision : Al-Fadjrpublie également une interview de Chakib Khelil avec, en gros, les mêmes questions et réponses.
 

Comment (33)

    Anonyme
    16 août 2013 - 11 h 29 min

    heureusement que la justice
    heureusement que la justice italienne a réussi a identifié les acteurs dans ce système généralisé dans lequel sont impliqués de haut responsables algériens dont le sulfureux Khellil et le neveu de son ami Bedjaoui.

    la justice algérienne, obligée de ne plus fermer les yeux, a selon réussi à tracer 200 millions de dollars ainsi que la destination de ce pactole. Grâce aux commissions rogatoires et aux informations fournies par les payx occidentaux européens, ainsi qu’aux enquêtes des services de sécurité, cet argent a été investi dans des biens immobiliers en europe à partir de comptes off shore.




    0



    0
    Anonyme
    16 août 2013 - 10 h 02 min

    le système KHELLIL & Co, de
    le système KHELLIL & Co, de vol organisé et réflechi a commencé dès son installation en tant que ministre et PDG par intérim de Sonatrach. il voulait d’abord mener une opération de vente du sous sol algérien aux Anglos Sxons, à FAFA et aux Sonistes à travers une loi concocté dans le secret par un « consultant » Américain d’origine juive. rien que pour ça il doit etre poursuivi pour trahison comme pendant notre glorieuse guerre ou il préféré s »esquiver pour ne pas répondre à l’appel du FLN.

    tout les contrats signes étaient surfacturés avec des sociétés écrans basées dans des iles bananières.

    la dernière en date est celle de l’exploitation du bassin d’alrar attribuée aux british de Petrofac pour 600 millions d’euros aux lieu des 400 millions comme évalués par des experts. je demande à la jusrice algérienne de ne pas attendre la justice italienne pour enquêter sur cette affaire.




    0



    0
    YLLIZZI
    15 août 2013 - 12 h 28 min

    Je ne pense pas que le faite
    Je ne pense pas que le faite d’être marié à une étrangère soit un élément de jugement du nationalisme d’une personne. Rappelons nous, la femme qui a couse le drapeau Algérien n’est autre que la femme de Messali (Française). Ferhat Abbas était Marié à une Française, la liste est longue. Mais personne ne peut leur reprocher un manque de nationalisme. Ce qui manque se sont les outils de contrôle de la gestion, la gouvernance, une vision pour le pays. Quand il n’y a plus de vision, d’objectifs, finalement aucune confiance dans l’avenir du pays, en face la porte s’ouvre à tous les dépassements.
    Par contre ce que je trouve hallucinant, est le faite de trouver des députés représentants des Algériens à l’étranger, alors qu’ils sont aux mêmes temps élus ou ils étaient élus dans des assemblées Françaises. D’autres ils ont milité des années dans le PS ou la droite, et finalement, ils se retrouvent à la chambre de représentation populaire Algérienne.
    Il faut faire des choix, politiquement on ne peut pas s’engager pour deux nations. Maintenant nous avons m^me des élus d’autres pays qui osent se présenter pour la magistrature suprême .
    Honnêtement, KHELIL est plus cohérent envers son pays que l’ex ministre élu à une assemblée à Genève, et au même temps il souhaite se déclare candidat à la présidentielle Algérienne.

    Cela dit, KHELIL focalise depuis des années les critiques sur sa personne, personnellement je ne peux me prononcer sur son cas. Aucun élément probant n’est la pour affirmer son inculpation.
    J’ai revu la conférence de presse du procureur de la république, aucun éléments, des généralités, il parlait de réseau des comptes (sans savoir à qui). Et d’après certains journaux, ils n’étaient convoqués que deux avant, pour une conférence du ministère de la justice.
    Bref c’est pour meubler le décor et détourner les regards, et prouver que l’a justice Algérienne fait mieux qu’aux autres.




    0



    0
    Dmagh
    14 août 2013 - 20 h 15 min

    Allah yerham Si Boudiaf,
    Allah yerham Si Boudiaf, l’authentique révolutionnaire
    Allah yerham Si El Houari El moustache. lui savait s y prendre faire avec les lascars.




    0



    0
    Algérois
    14 août 2013 - 20 h 12 min

    bandes de h(…) hada win
    bandes de h(…) hada win ??
    hata min le parquet de milan a fait bouger la chose et que le juge italien a promis d’avoir la tete de chakib khalil comme il a eu la tete de Berlusconi que la justice algerienne c désidé de bouger
    moi je vous dit que c pas la peine de vous cassé le c(…) sinon il vas sortir ces cartes caché et dénnoncé les grosse pointure comme S(…)




    0



    0
    Algérois
    14 août 2013 - 20 h 10 min

    Est ce le début de la fin ou
    Est ce le début de la fin ou la fin du début ?

    Maintenant que le couvercle du puits a sauté, que l’odeur pestilentielle se fait sentir de la lune, que les coupables sont connus, Les questions légitimes sont les suivantes :Qui va jugé Khellil ? Qui va jugé B(..) ? Qui va jugé sa cour ? Y t il un seul juge en Algérie qui ne soit pas aux ordres pour convoqué le cour de Ko(…) ?




    0



    0
    S.S.A
    14 août 2013 - 18 h 35 min

    Assalam Oura3laykoum
    Par RAIS

    Assalam Oura3laykoum

    Par RAIS (non vérifié) | 14. août 2013 – 9:53

    Reprise : Celà prouve le niveau intellec de mes (‘cons’)citoyens.
    Ahcham Chouiya ya sahbi, on peut être ignorant mais pas des cons quand-même, on ne demande que ca a savoir mais Yarham Babak Ma tayiehch.

    Assalam Oura3laykoum.
    P.S D’habitude, c’est moi le Violent alors laisse moi mon titre stp.’lol)




    0



    0
    SiZineddine
    14 août 2013 - 15 h 41 min

    @Mansour
    Il est clair dans la

    @Mansour
    Il est clair dans la constitution que pour occuper un poste de responsabilité, il ne faut ni être binational, ni être marié avec une personne étrangère ou à double nationalité. Si non pourquoi avoir une nation. C’est le cas de toutes les démocraties.
    En France, Eva Joly avait renoncé à sa nationalité norvégienne depuis les années 70 quand elle était entrée à l’école de magistrature pour être juge ensuite. Les fonction sensible comme la lutte contre la corruption en col blanc necessite que la personne soi libre tout engagement envers une autre nation, un autre metier.
    L’Algérie est une jeune nation qui doit veiller à sa sécurité et la sécurité de ses institution ainsi que l’engagement exclusif des personnes qui la représentent.
    Messadia pendant les années 70 a été obligé de divorcer de son ex épouse suédoise. Enfin, c’est ce que disent certains journalistes. Mais parfois cette règle est appliquées à certains et pas à d’autres.
    Les algeriens en France qui font de longue études sont parfois obligés de se marier avec des personnes françaises, mais à leur retour au pays, ils tombent des nu quand ils apprennent que leur carrière est stoppée et qu’il ne sont même pas autorisés à être chef de département à la fac apres une enquête d’habilité menée par l’ambassade en France.
    Certain ont des passe droit comme ce Chekib Khalil qui n’a pu obtenir la nationalité algerienne qu’en 1980.
    Je peux vous en citer des cas, des personnes mariées avec des femmes marocaines, tunisiennes, françaises etc…
    Apres un bon parcours, leur carriere s’est vu être stoppée en Algérie.




    0



    0
    Amazigh
    14 août 2013 - 15 h 12 min

    @Rais
    :- ) vraiment tu y

    @Rais

    :- ) vraiment tu y crois toi a tes bêtises, pourtant il n’est pas très complique de lire l’histoire des civilisations.

    t’est pas trés futé contrairement a te con’citoyens.




    0



    0
    SiZineddine
    14 août 2013 - 14 h 16 min

    @Raïs
    Abdekader El Mali,

    @Raïs
    Abdekader El Mali, Chaib Khalil ne sont pas originaire de la région de Tlemcen, dont vous, vous êtes originaire. Mon pere, grand pere et arriere grand pere étaient originaires de cette région. Le colonnel Lotfi et d’autres grand combattants de la premiere heure sur le sol algerien occupé par le colonialisme etaient originaires de cette région. Pour ma part, je peu remonter jusqu’à 1989. Avant cela, je ne sais pas s’il y avait un état civil.
    @Raïs, vous savez mieux que moi puisque vous semblez les connaitre sans qu’il vous aient aidé pour vos etudes en France(vous auriez pu beneficier d’une bourse algerienne si vous etiez des leur) Je sais que ce ne fut pas le cas. Raïs vous savez mieux que moi que ces gens là ne s’entraident qu’entre eux et qu’ils détruisent les enfants du peuples quand ils voient en eux des personnes pouvant relever le défit un jour.
    Je ne vais pas tout raconter ici, si non j’en aurai pour des heure et il me faut préparer mon retour au boulot début septembre. Autrement, je vais me déconnecter de mon but.
    Mais vous Raïs, vous n’êtes pas des leurs, ni moi, ni les personnes de la région de Tlemcen ou de Maghnia ou de Nedroma même si dans votre famille ainsi que pas mal de personnes à Tlemcen, certain sont lié par alliance avant la fermeture des frontière à des personnes d’Oujda. Les gens proches des frontière ont toujours eu cette caractéristique d’avoir une tante ou un oncle originaire de l’autre côté de la frontiere.
    Pourquoi défendez vous ces prédateurs qui non seulement ont pillé lev pays mais ont détruit tous ce qui les dépasse.
    Nous étions ou pas encore nés, ou bien trop petit pour comprendre ça apres l’independance.
    Aujourd’hui les piece du puzzle sont réunies. Il faudra les mettre hors d’etat de nuir si non c’est fini pour l’état, pour la nation pour la patrie algerienne. Nous deviendrons les algeriens errant comme ce fut le cas pendant les années 90. En France, on nous respectait pas pendant les années 90. En France nous avons vu la dessolidarité des binationaux envers nous quand nous sommes arrivés comme etudiant. A part quelques uns qui sont resté fier d’être algerien, les autres nationalité et les binationaux nous consideraient comme les algeriens errants. Certains pieds noirs disaient même que l’Algerie va revenir à la France et cesser d’être une nation. C’est la faute à qui. La faute au Chekib Khalil, à Ebdelkader El Mali, à Taleb El Ibrahimi et ses proche haineux envers ceux qui les depassent d’une tête. Mais ceci est un autre sujet.




    0



    0
    maleh
    14 août 2013 - 13 h 59 min

    @RAIS (non vérifié) | 14.
    @RAIS (non vérifié) | 14. août 2013 – 9:53
    tu dis, je cite

     » vos origines prouvés par des ADN vous avez été débarqués par les romains du Yemen »

    Non, mon amis tu tiens juste un petit bout de l’histoire. Je prépare un document sur la question. D’ici là, je te l’accorde qu’il devient lassant de se faire traiter de chien du makhzen, de harki ou de je ne sais quoi. C’est juste une réaction violente reflétant un manque d’arguments.




    0



    0
    SiZineddine
    14 août 2013 - 13 h 15 min

    @RAÏS
    L’Algérianité s’obtient

    @RAÏS
    L’Algérianité s’obtient par le mérite, le mérite de s’être battu pour liberer ce pays. Ce clan d’Oujda dont vous êtes originaire, ce clan était plaqué au delà de la frontiere algerienne, à Oujda, à Agadir, à Fès et à Meknes; ce clan n’a fait que profiter avant et après la révolution. Pour Abdekader El Mali, il roulait les mecanique dans les rue de Tanger. Le sieur Chakib Khalil s’est payé des études grâce à l’argent et aux economie des algeriens qui payaient l’impôt révolutionnaires en travaillant dans les mines et en creusant les tunnel de métro.
    Pour ma part, mon père condamné à mort a payé ses avocat en vendant les bijoux de ma grand mère ainsi qu’une maison dans le quartier d’EkMül.
    Pourquoi n’ont-ils pas aidé les condamné à mort à payer les avocats.
    Pour les élites d’après la révolution, je connais quelqu’un dont le fils avait fait les mines de Paris et en est sorti ingenieur pendant les années 60. Une autre femme, premiere femme ingenieur centrale pendant les années 60. Des personnes qui ont eu leur diplome par le mérite sans que personne ne paye leur études. Leur bourses avaient été obtenue par le mérite. Mon oncle aussi docteur es sciences pendant les années 70. Voila des personnes qui auraient pu être les dirigeant de sonatrach et non pas ce chekib khalil qui avait fait ses etudes grâce à une bourse payé par le Malg alors qu’il n’etait même pas algérien. Sachant que pour faire des etudes aux etats unis, il faut payer au moins 30 000 dollars par ans de frais d’incription an compter le frais de sejours. Il n’est pas necessaire d’être brillant mais il faut simplement payer.
    Alors que les personnes que j’ai connu n’ont pas deboursé un centime car ils ne sont arrivé qu’avec leur mérite. Leur bourse internationales ont été obtenues grâce à leur réussite aux concours d’entrée des grandes ecole etatique sachant que la France et certain pays europeens acceptent 30% d’etranger boursier à condition que ces dernier reussissent les concours.
    Pourquoi payer des etudes onereuses à ce chekib khalil alors qu’il y avait de vrais algeriens major de promo qui avaient fait les grandes ecoles grace à leur reussite aux concours d’entré des mine et cnetrale.
    En plus apres l’obtention de leur diplômes, on les a reduit en compare. Malgrès cela, ils ont resté en Algérie et ont travaillé pour leur pays sans jamais detourner ou voler qui que ce soi.
    Alors arretez de prendre parti de ce clan. Moi aussi mon pere et mon grand pere et mon arriere grand pere sont de la meme region d’ou vous êtes originaire, mais je ne me sent pas solidaire de ce clan de voleurs qui avaient pour mission de vendre le sous sol algerien. Pour preuve je retire les extraits de naissance de mon pere et mon grand pere de la meme region dont vous êtes originaire ainsi que le beyen de mon pere. Non je ne suis pas solidaire de ces gens là et je n’ai rien de commun avec eux. Le colonnel Lotfi n’a rien de commun avec ces gens là, ce clan d’Oujda.




    0



    0
    samy
    14 août 2013 - 12 h 53 min

    Rais si tu étais vraiment
    Rais si tu étais vraiment Algériens tu serais qu’il est pour nous impossible de remonter a pas plus de 4 voir 5 générations, voir plus mais uniquement oralement,90% des archives ont disparue en 1830 et pour mon cas dans ma ville le recensement n’a commencé qu’en en 1881.




    0



    0
    Amcum
    14 août 2013 - 12 h 53 min

    Le fait que lui il n’a pas la
    Le fait que lui il n’a pas la nationalité américaine ne veut rien dire.
    Sa femme est Americaine (palistinienne-qui-a-trahit-son-peuple). Ses enfants sont Americains. Hey le gars, peut-on etre plus americains que cela ??????




    0



    0
    Kamel
    14 août 2013 - 12 h 01 min

    Khelil en soldat du MALG !!!
    Khelil en soldat du MALG !!! Arrête je vais pleurer sur son sort ! mais ça m’a plutôt fait rire ! Y a pas de raison que ce soit que les larbins et fusibles du Clan d’Oujda qui payent, Khelil doit passer par la case prison si l’Algérie tient à garder un tant soit peu de crédit auprès de ses administrés et de l’opinion internationale.. Après un jugement équitable bien sûr.. mais qui peut croire une seule seconde que quelqu’un comme Khelil ignorait, ou pire, n’avait aucun mot à dire, concernant tout ce micmac à Sonatrach !




    0



    0
    Anonyme
    14 août 2013 - 11 h 59 min

    Écouté Mr le voleur : tout le
    Écouté Mr le voleur : tout le monde s’en fiche de ta nationalité
    Rend nous l’argent que tu a volé ( l’argent des algériens )
    Et va à l’enfer .
    Rend l’argent des algériens.
    J’espère que la justice étrangère fait son travail car la notre elle
    N’est pas capable. Même ils vont le protéger.
    Ils nous prennent pour des cons.




    0



    0
    AL
    14 août 2013 - 11 h 13 min

    il se dit prêt à coopérer
    il se dit prêt à coopérer avec la justice : n’est-il pas justiciable comme tout Algérien ?
    c’est simplement la réponse de la bergère au …berger !
    (La société est bien gouvernée quand les citoyens obéissent aux magistrats et les magistrats aux lois)
    (Les grandes récompenses dans … une république sont un signe de sa décadence, parce qu’elles prouvent que leurs principes sont corrompus. – Montesquieu )
    ( On s’attable au pouvoir et l’on mange le pays ; c’est ainsi qu’un filou devient homme d’état. « -Victor Hugo)
    Avec quelles ressources a-t-il pu obtenir toute cette richesse qu’on lui …prête ? sa rémunération de Ministre ? et sa déclaration de patrimoine ou bien est-il crésus ?
    (Quand le voleur pactise avec le serviteur de la maison, il peut faire sortir un bœuf par la porte !
    ces citations- parmi tant d’autres – disent mieux ,plus et depuis longtemps ce qui n’est probablement qu’une partie de l’iceberg !




    0



    0
    Anonyme
    14 août 2013 - 11 h 09 min

    @rais
    la justice algérienne

    @rais
    la justice algérienne n’a pas dénigré Khellil pour ses origines mais a lancé un mandat d’arrêt pour des faits avérés de corruption dont les premiers éléments les chiffrent à 200 millions d’euros. il doit y avoir bien plus. laissons la justice continuer ses investigations.
    Khellil a bien la nationalité américaine. «Même s’il est Américain, pour nous Chakib Khelil restera Algérien». a officiellement déclaré le procureur de la cour d’alger.




    0



    0
    Inspektor Tahar
    14 août 2013 - 11 h 05 min

    L’étrange interview de Chakib
    L’étrange interview de Chakib Khelil à trois journaux arabophones : «Faux, je ne suis pas américain !»…Soyons pratico pratique….!! Where is the stolen money….money..??




    0



    0
    Mahdi
    14 août 2013 - 11 h 01 min

    « il faut sauver le soldat
    « il faut sauver le soldat Khellil »

    voilà quel pourrait être l’intitulé de cette pièce de théâtre écrite par le clan des oujdis, produite par Chakib, mise en scène par les médias de service et (mal) jouée par le procureur Zermit.




    0



    0
    Mahdi
    14 août 2013 - 10 h 42 min

    Anonyme (non vérifié) | 14.
    Anonyme (non vérifié) | 14. août 2013 – 9:07

    toujours dans la diversion. si Meziane seul a été condamné par la justice (drôle de justice) c bien parcequ il est kabyle. il a tout simplmeet servi de fusible pour le clan de L’OUEST boutef, said, khellil , ghoul et j’en passe …

    la police étant sous les ordres du Hamal, l’homme du clan présidentiel, donne nous plus de précision sur ce fameux « clan kabyle » dans la police.

    quand au DRS, heureusement qu il y a d’autentiques patriotes algériens. sinon au aurait jamais entendu parler des affaires sonatrach 1 et 2, saipem, sonelgaz, orascom, autouroute est/ouest. sans ce « clan kabyle » du DRS, l’Algérie serait déjà française ou américaine totalement vendue par le CLAN DE L’OUEST. ce clan de harkis auquel tu appartiens.

    Kellil a béneficie d’une bourse aux states en tant que soldat du MALG (soldat ..mdrrrrr..)? à la fin de ses études, il s’est mis au service des américains.

    dieu merci, les parlementaires algériens ont bloqué son projet de loi de vente du sous sol algérien. une loi concoctée dans le secret par une bureau d’études américain.

    je demande à la justice algérienne de non seulement charger khellil de corruption mais surtout de haute trahison.




    0



    0
    Algérois
    14 août 2013 - 10 h 26 min

    Savoir conjuguer le verbe
    Savoir conjuguer le verbe manger sous toute ses formes?Et bien les pseudo-algériens qui sont aux responsabilités la connaissent bien,l’Algérie c’est Sonatrach,elle vit de ces recettes,ils n’ont cessé de s’en servir à la barbe du peuple, la contribution fiscale des citoyens est quasiment nul, nos opinions sont donc ignorées.




    0



    0
    Anonyme
    14 août 2013 - 10 h 22 min

    @anonyme
    Mohamed Meziane est

    @anonyme
    Mohamed Meziane est originaire de Blida , son arriere grand pere est de Blida , il vit et il a vécu dans une maison sise à rue de la Palestine (Bab Ezzaouia).




    0



    0
    RAIS
    14 août 2013 - 8 h 53 min

    En Algérie pour dénigrer
    En Algérie pour dénigrer quelqu’un le seul argument qu’on peut lui trouver c’est soit disant sa nationalité d’origine( ce que les médias français leur ont appris après un délit vrai ou faux commis par un citoyen français d’origine magrebine).A ceux qui revienne toujours sur le même disque rayé, pourquoi se cachent t’ils derrière des pseudo.J’aimerai bien qu’ils me prouvent qu’ils sont Algériens depuis au moins dix générations.Quant à mes amis berbères désolés mais déjà d’une vous n’êtes plus pur sang et secondo vos origines prouvés par des ADN vous avez été débarqués par les romains du Yemen.Dommage que ç’a devient un débat stérile concernant les origines d’un tel ou d’un tel.Celà prouve le niveau intellec de mes ‘cons’citoyens




    0



    0
    Anonyme
    14 août 2013 - 8 h 07 min

    @akli
    Le seul qui a été

    @akli

    Le seul qui a été condamné par la justice c’est Meziane, lui et son clan familial réackettait Sonatrach.
    Meziane est kabyle de Tizi. Pourquoi a t’il été libéré alors que les PREUVES de sa culpabilité sont telles que la justice la déclaré COUPABLE ?
    Parceque le clan des kabyles (drs , justice , police ) le protége ?

    Khelil est algérien né a tlemcen et il a bénéficié d une bourse d’études en tant que soldat du MALG après la mort de son frère aîné au champs d’honneur pendant la guerre de libération.

    Si Khalil est marocain alors toi tu es israélien.




    0



    0
    AKLI Anonyme
    14 août 2013 - 6 h 49 min

    s’il n’avait pas peur, il
    s’il n’avait pas peur, il aurait assiste a l’enterrement de sa mère, en plus de sa nationalité américaine il est d’origine marocaine. le clans de boutef ont ruinée l’Algérie (…)




    0



    0
    Mansour
    14 août 2013 - 6 h 46 min

    Ca rappelle étrangement le
    Ca rappelle étrangement le sinistre Abassi Madani qui a démenti en direct dans une émission de l’ENTV en 1991 être marié à une Anglaise.Comme si être marié à une Anglaise est un crime ou pour le cas de Chakib Khellil avoir la nationalité américaine.Mais pour tous ces politicards qui nagent en eau trouble la vérité n’est pas toujours bonne à dire ni à entendre.




    0



    0
    louisette
    14 août 2013 - 6 h 25 min

    Monsieur Aït Amara, je pense
    Monsieur Aït Amara, je pense que les deux interviwws accordées par Chakib Kelil à 3 quotidiens nationaux arabophones n’étaient pas destinées à la « consommation « interne mais adressées aux américians et autres. Cette attitude de victimisation vise à s’attirer la sympathie extra muros et à échapper à l’extradition.
    Par ailleurs, et pour ce qui est du choix des titres arabophones , c’est un lectorat précis qui est visé..bien que les lignes éditoriales de El-khabar et Echourouk soient diamétralement opposées




    0



    0
    Jeune Algérien
    14 août 2013 - 6 h 17 min

    Si Khelil est prêt à se
    Si Khelil est prêt à se rendre en Algérie et qu’il n’est pas Américain, cela change l’équation.

    N’oublions pas que comme dans tout pays civilisé, cet individu est présumé innocent jusqu’à ce que la justice rende son verdict.




    0



    0
    djamal
    14 août 2013 - 5 h 53 min

    Tous les journalistes quand
    Tous les journalistes quand ils relatent l’affaire Sonatrach mettent en parallèle l’Affaire Khalifa.Non Mr Ait Amara, il n’y a pas la moindre comparaison à faire.L’affaire Khalifa si tant bien il y en ai une, a été entièrement préfabriquée,orchestrée par les cercles du pouvoir et son procès a montré toute la haine envers un homme qui a crée 42OOO emplois quand le baril de pétrole etait à 8 dollars.Il dérangeait énormément d’intérêts en Algérie et à l’etranger.Et la difference avec ces messieurs de Sonatrach, c’est qu eux on empoché des milliards sans aucun retour d’emploi ou de richesse pour le pays.Là est la frontière.




    0



    0
    ealgeroid
    14 août 2013 - 5 h 02 min

    Interpol n’a rien donné au

    Interpol n’a rien donné au sujet de khalifa,meme puni ,les autres chakibs ont deja une onde d’avance en algerie par les les multiples destructions de preuves dans les palais de justice,si chakib est victime ? Alors oui ,il sera sacrifie dans la presse avant d’etre achevé .




    0



    0
    Nenuphar
    14 août 2013 - 4 h 46 min

    D’un revers de main, voilà
    D’un revers de main, voilà que le principal meneur du pillage des deniers du pays, réfute le fait qu’il soit américain et fait porter les accusations contre lui sur les dirigeants de Sonatrach qui ne sont pas aussi clean dans ces affaires et ce, depuis belle lurette.
    Les premières questions qui se posent sont :
    1°) s’il n’est pas américain, comment se fait-il qu’il puisse entrer aussi facilement aux états unis, s’il n’a pas de passeport dudit pays ou au moins une carte de résident permanent, à moins que les autorités algériennes, lorsqu’elles l’avaient exfiltré du pays ne lui aient remis un passeport diplomatique, distribué à discrétion au profit de la nomemklatura ?
    2°) s’il n’est pas responsable des faits qui lui sont reprochés, les mettant sur le compte des dirigeants de Sonatrach, pourquoi n’a-t-il pas répondu aux convocations de la justice algérienne pour y être entendu, prétextant qu’il serait malade et pourquoi a-t-il trop tardé à répliquer à ses détracteurs, obligeant les juges algériens à lancer contre lui un mandat d’arrêt international ?
    3°) s’il n’est pas non plus responsable des mêmes faits, pourquoi Bedjaoui se prévaut être son homme de confiance à qui il remettait l’argent de la corruption et ces accusations sont également dites par les dirigeants de SAIPEM en Italie, mis en cause par la justice de ce pays ?
    Beaucoup de questions donc et tant d’autres qui laissent à penser que la justice algérienne et surtout les algériens verront, comme les vaches, passer les train de la gabegie sans qu’une justice digne de ce nom, aura fait son métier dans la transparence et la fermeté par application de la seule loi, égale pour tous, nous dit-on.




    0



    0
    Mahdi
    14 août 2013 - 3 h 23 min

    drôles de torchons ces
    drôles de torchons ces journaux que vous venez de citer…
    J’ai été attiré par une phrase qui en dit long, très long : « Chakib Khelil accuse en des termes à peine voilés les hauts dirigeants de la compagnie pétrolière nationale d’être derrière la passation des marchés incriminés, lesquelles passations «relèvent de leurs prérogatives exclusives» qui peuvent être « les hauts dirigeants de la compagnie » ? nous les connaissons pratiquement tous : khelil, hemche, meziane…. tous ont été cité dans la presse.
    Je ne pense pas que le protégé de Dick cheney fera le voyage et sera entendu au tribunal dans lequel une station informatique du procureur général a été dérobée sans que ni la sécurité de dar chraâ ni même les caméras installée aux alentours non pu identifié l’auteur.
    De plus ce khelil-là, le protégé de cheney, en remuant le couteau dans la plaie BRC, tient beaucoup de gens ici par les c… tcheka b’tcheka.
    Qui vole qui ?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.