Le mandat d’arrêt contre Khelil est lancé sur tout le réseau Interpol

Visé par un mandat d’arrêt international, l’ancien ministre de l’Energie, Chakib Khelil, résidant aux Etats-Unis où vivent ses enfants, ne peut plus voyager comme il veut. La raison est que le mandat d’arrêt lancé contre lui par l’Algérie a été diffusé dans l’ensemble des pays membres d’Interpol. La direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) s’en est bien chargée. Selon le contrôleur de police Kara Bouhadba, Chakib Khelil et trois membres de sa famille ainsi que les autres personnes visées par le mandat d’arrêt lancé par la cour d’Alger sont désormais fichés et recherchés dans tous les pays membres d’Interpol et sur tout le réseau de cette organisation planétaire des polices. Concrètement, Khelil est recherché dans 187 pays sur les 194 reconnus internationalement. Les seuls pays dans lesquels il ne risquerait rien, ce sont la Corée du Nord, les Kiribati, la Micronésie, les Palaos, les Salomon, les Tuvalu et le Vanuatu. Hormis la Corée du Nord, les six autres micro-pays qu’on vient de citer sont inconnus et difficilement retrouvables sur la carte du monde. Des destinations «idéales» pour quelqu’un qui cherche à «sauver sa tête». Sauf si cet ancien «agent» du FMI, qui a déjà ruiné un pays de l’Amérique latine, a des garanties de ses «protecteurs» qu’il ne sera jamais remis à la justice algérienne ! Pour Interpol, il s’agit d’une «affaire» très importante. «Nous traitons cette affaire avec la même fermeté et le même sérieux que d’autres affaires du même calibre, et ce, jusqu’à ce que les investigations soient achevées et l’affaire résolue», a assuré, de son côté, Abbad Benyamina, directeur de la police judiciaire et représentant d’Interpol à Alger. Selon lui, «les propos et instructions du procureur général près la cour d’Alger ont été clairs». «Nous travaillons depuis toujours dans le respect des lois de la République dans toutes les affaires et quand il y a un mandat d’arrêt international, nous le généralisons immédiatement et automatiquement dans tous les pays et sur tout notre réseau», a-t-il précisé. Chakib Khelil va-t-il continuer à ignorer ce mandat d’arrêt ? Dans une déclaration hier à Wall Street Journal, l’ancien ministre de l’Energie avait affirmé n’avoir reçu aucune notification prouvant qu’il fait l’objet d’un mandat d’arrêt international. Il se met déjà dans une posture de victime. «Je n’ai joué aucun rôle dans cette affaire et je n’ai nullement aidé Saipem à décrocher des contrats pétroliers», a-t-il ajouté au même journal américain. La justice algérienne arrivera-t-elle à le rattraper, lui et sa bande de criminels ? Le temps nous le dira.
Sonia B.

Comment (21)

    samy iris
    16 août 2013 - 8 h 21 min

    Le neveu de Chakib Khelil il
    Le neveu de Chakib Khelil il la nationalité américaine était intraitable
    Quand Réda Hemche faisait la loi au Val d’Hydra
    Décidément, les scandales de Sonatrach se suivent et ne se ressemblent pas. Seule certitude, les langues commencent à se délier, notamment sur le comportement “sans pitié” de certains protagonistes comme Réda Hemche, le neveu du ministre de l’énergie, cité plusieurs fois dans l’affaire et actuellement en fuite. Ayant surpris deux agents de la Sûreté nationale en train de somnoler dans la résidence de son oncle, Chakib Khelil, au Val d’Hydra à Alger, il ordonnera aussitôt que les deux policiers “fautifs” soient arrêtés sur-le-champ. Ces derniers seront alors emmenés, menottés et mis aux arrêts. De lourdes sanctions disciplinaires leur seront infligées par leur hiérarchie… Voilà un exemple de “justice expéditive” à laquelle semblait croire fermement l’ancien chef de cabinet du P-DG de Sonatrach, au faîte de sa puissance et avant qu’il ne soit, bien sûr, rattrapé par les affaires.




    0



    0
    ayoub
    15 août 2013 - 13 h 33 min

    et dire qu’on nous dit
    et dire qu’on nous dit souvent que nos juges ne sont pas capables de travailler avec les juges Italiens.faux,et l’entente est politique et juridique sur cette affaire.nos juges ont su parfaitement coopérer pour donner au mp Italien les éléments nécessaires au traitement de cette espèce à caractère international,ne l’oublions pas!!!!.babay




    0



    0
    Anonyme
    15 août 2013 - 8 h 33 min

    Ils nous prennent pour des
    Ils nous prennent pour des caanards sauvages..
    Ce n’est qu’un tour de passe passe pour l’éloigner des Italiens…
    Car la Justice Italienne peut le faire extrader…




    0



    0
    hophop
    14 août 2013 - 13 h 24 min

    pourquoi se compliquer la vie
    pourquoi se compliquer la vie en allant cherchert rés loin (khellil) ce qu’on a apporter des mains le nain dictateur (bouteflika )n’essayez pas de noyer le poisson bouteflika est au courant de tout ce que faisait khellil n’ayons aucune pitié pour ce président voyou qui a dépenser sans compter pour garder son koursi puant la corruption je suggére a son remplaçant de changer tout l’immobilier et méme les wc et les lavavabos pour enlever cette puanteur qu’est la magouille le vol le mensonge il faudrait tout debouteflikisé




    0



    0
    Algérois
    14 août 2013 - 10 h 36 min

    En complément à tous mes
    En complément à tous mes commentaires;je remercie vivement AP,de donner l’occasion à tous les citoyens de s’exprimer à travers son site,ça contribue a échanger les commentaires,et avoir une idée générale sur l’opinion publique.Bravo




    0



    0
    Algerois
    14 août 2013 - 9 h 13 min

    Si ce n’est la justice
    Si ce n’est la justice italienne,cette affaire passerait inaperçue,comme les précédente d’ailleurs,c’est un leurre,un coup médiatique,l’Algérie a été gouvernée par une opacité totale,tout ce décide par un seul homme »le président »,donc il est au courant de tout,nos concitoyens découvrent ces scandales à répétition à travers les médiats,internet,etc…,le chef de l’état n’a jamais pris de sanction envers quiconque et,on veut nous faire croire qu’il y a une justice libre et impartiale.Désolé,mais tout ça c’est du pipo.Nous voulons une transparence totale,des responsable algériens intègres,et le peuple sera seule juge de la gestion du pays.TAHIA DJAZAIR,ALLAH IRHAM CHOUADAS




    0



    0
    Bms
    14 août 2013 - 8 h 38 min

    Pour le moment, les mandats
    Pour le moment, les mandats d’arrêt, qui auraient été lancés depuis plus de 15 jours, ne sont pas affichés sur la page internet appropriée d’Interpol.
    Après les dénégations de Khelil, le PG est obligé de rendre publics la fameuse lettre manuscrite de CK et le certificat médical, faute de quoi la justice algérienne sera totalement décrédibilisée et le PG apparaîtrait comme un piètre et minable menteur, ce qui serait très très grave. Je m’étonne d’ailleurs qu’il n’y ait pas encore de riposte des autorités judiciaires. J’espère qu’elles ne vont pas évoquer le secret de l’instruction pour justifier leur silence, si c’est le cas. A voir!




    0



    0
    walho
    14 août 2013 - 6 h 02 min

    Il ne faut point en vouloir à
    Il ne faut point en vouloir à Bouteflika qui n’est qu’un pantin manipulé par des mains expertes pour asseoir leur mainmise sur l’Algérie , car question manipulation , il faut dire qu’il a trouvé plus FORT que lui . Il faut demander des comptes à ceux qui lui ont permis de violer la constitution pour s’ouvrir le chemin de la présidence à vie (heureusement que Dieu en a décidé autrement ) , au DRS , responsable de cette situation , qui sait que Khelil est un citoyen des Etats- Unis , et qui sait aussi que les Bi-Nationaux pullulent chez Bouteflika , à ceux qui se prétendent moudjahidines , aptes uniquement à défendre leurs privilèges tout en essorant ce pays , à Ouyahia qui a dit que la constitution n’est pas le Coran , et que Bouteflika pouvait la changer à sa guise , à la classe politique qui n’a de programme que celui de Fakhamatouhou , et à tous ceux qui , non contents d’avoir détruit l’Algérie par Bouteflika interposé , songent même sur son lit de mourant à lui concocter un quatrième mandat . Faudrait-il que le peuple fasse appel à l’aide de la justice internationale pour demander des comptes à Benbouzid , Ghoul , Ould Abbes , Louh , Tou , Ziari , Barka , Benbada , Zerhouni , Ouyahia , Belkhadem et tous les autres , adeptes du jeu des chaises musicales , et qui forts de leur impunité , puisqu’ils n’ont de comptes à rendre à personne , ne savent pas ce que c’est que gérer El Amana . Chakib Khelil n’étant que l’arbre qui cache la forêt , aucun procureur en ce pays , aussi Zoghmati soit-il , ne pourra juger les différentes casseroles que traîne la Justice Algérienne ( autoroute est-ouest , l’affaire du thon , etc … ) . Ici en ce bas-monde , vous êtes tout-puissants , intouchables , mais Yaoum el Qiyama , qui vous protègera ? Wallah ma nessemhoulkoum aand Rabbi .




    0



    0
    Inspektor Tahar
    13 août 2013 - 22 h 37 min

    Le mandat d’arrêt contre
    Le mandat d’arrêt contre Khelil est lancé sur tout le réseau Interpol….Il ne faut pas oublier que Chakib Khelil est citoyen americain donc une autre justice et des preuves claires a l americaine sont necessaires….Les americains ont les meilleurs avocats au monde et il a l’argent pour les payer cherement….Alors lorsque je verrai Chakib Khelil derriere les barreaux je croirais tout ce que la justice du gouvernement algerien fait….Bref j aimerai me tromper dans ce commentaire




    0



    0
    Anonyme
    13 août 2013 - 22 h 31 min

    LA DIFFERENCE ENTRE CARL
    LA DIFFERENCE ENTRE CARL PERKINS ET CHEKIB KFELIL EST QUE LE PREMIER A FAIT UN CENTER child abuse DANS LE TN POUR LES JEUNES AMERICAINS QUI ONT PERDU ESPOIR LE DEUSIEME QUI EST CHAKIB A DETRUIT LE PAYS




    0



    0
    HALY
    13 août 2013 - 22 h 27 min

    awww my god mon diey j’ai
    awww my god mon diey j’ai envi de vomir ::il est recherché::qui peut le juger§ personne::qu’ils jugent khalifa d’abord::notre pays va mal et c’est trop tard ::on purra jamais repeindre un mur detruit et on purra jamais replanter une fleur morte meme si on chante la chanson de carl perkins le redneck du TN ::::




    0



    0
    TONYCLINT
    13 août 2013 - 22 h 14 min

    c’est de la poudre « 
    c’est de la poudre  » d’escampette » croyez moi chers internautes chakib khelil était en Algérie dés le début de cette affaire alors pourquoi l’avoir laissé partir pour ensuite lancer des mandats d’arrêts à son endroit et sa famille ???? – mister khelil fait partie du système et rien ni personne ne pourra l’inquiéter à fortiori qu’il porte également la nationalité « oncle sam » – bonne nuit et faites de beaux rêves à la prochaine inchallah.




    0



    0
    SiZineddine
    13 août 2013 - 22 h 09 min

    Ces marocains qui ont saigné
    Ces marocains qui ont saigné l’Algerie sont nés pour la plupart(j’ai vu leur extrait de naissance) à Fès, à Oujda et à Agadir. Il ne sont pas d’origine berbère. Il parlent un arabe servile. Écoutez bien comment parle Boutflika et Zarhouni. Ils n’ont même pas perdu leur accent marocain de leur petit royaume de la soumission. Ils sont hypocrite et ne savent que dresser des cabales contre l’Algérie et les algériens. Ils considèrent les berbères du Maroc comme domestiques. Leur parent sont tous tenanciers de Hammam et c’est pour cette raison qu’ils sont bon en relation publiques.
    L’erreur, c’est que le président Boumedienne se rendait chez eux. Ils ont accueilli contre des espèces sonnantes et trébuchantes quelques moudjahidines par correspondance. C’est pour toutes ces raisons qu’on leur a promis des postes stratégiques dans l’administration et les ministères.
    Nous, nous étions trop jeunes ou même pas nés quand cela est arrivé, quand ces hordes de marocains de Fes et d’Oujda sont arrivés en Algerie entre 1962 et 1965. C’est en recoupant les informations, leur habitudes, leur accent, leur rapine que l’on a réuni les pieces du puzzle.
    Nos parent et ascendants étaient trop fatigués par la guerre. Eux n’ont jamais fait la guerre. Sabouha oujda apres le sacrifice de nos chouhadas et c’est pour cette raison qu’ils n’ont jamais epargné l’Algerie, l’ont depecé, ont laissé leur complices faire de même etc…




    0



    0
    Anonyme
    13 août 2013 - 21 h 41 min

    Ce mandat d’arrêt aura de la
    Ce mandat d’arrêt aura de la crédibilité quand des procédures de récupération des biens et l’argent volés au peuple algérien seront enclenchés parrallèlement au mandat d’arrêt international, faites donc votre travail pour redonner confiance au peuple qui a perdu depuis fort longtemps confiance à ceux qui les gouvernent contre sa volonté, par la ruse,la violence, le mépris. Il n’est jamais trop tard faite votre boulot et bien pour épingler ces marocains qui ont saigné l’Algérie et son peuple, alors qu’ils venaient tout juste de sortir d’une décennie sanglante.




    0



    0
    Sid Ahmed
    13 août 2013 - 21 h 40 min

    Voilà que dans une entrevue
    Voilà que dans une entrevue accordée au journal El Bilad, Chakib Khelil vient de corroborer ce que j’avais écris dans un ost précédent et que beaucoup d’Algériens soupçonnaient déjà concernant le numéro de danse du ventre du procureur Zeghmati, actionné par le Petit Bout pour venir énoncer un chapelet de mensonges abjects sur les actions qu’aurait entreprises la justice algérienne à l’encontre de Chekib Khelil et consorts préalablement à la délivrance des mandats d’arrêts internationaux.

    Car en niant que la justice algérienne lui ai adressé une quelconque convocation à comparaître ou qu’il ait jamais affirmé souffrir de problèmes de santé, comme l’a affirmé le procureur Zeghmati et que, de surcroit, il est venu en Algérie à plusieurs reprises en Algérie sans jamais être inquiété, Chekib Khelil corrobore non seulement que le proccureur Zeghmati a servi des mensonges infâmes au peuple algérien mais, plus grave encore, que nous sommes en présence d’un crime d’État commis par le Petit Bout et sa camorra oujdo-tlemcénienne.

    La sortie de Zeghmati, répondant au quart de tour au son de cloche de son maître le Petit Bout, confirme aussi qu’elle était dictée non par une quelconque avancée dans le traitement du dossier mais plutôt par l’activisme de la justice italienne que le Petit Bout et sa camorra ne peuvent plus feindre d’ignorer. Car, peut-on croire que l’Algérie aurait délivré de tels mandats si l’Italie ne l’avait pas déjà fait et que les informations et autres aveux qui en sortiraient risqueraient d’éclabousser gravement le Petit Bout et son clan.

    Alors, pour rouler le peuple dans la farine et, surtout, parer à un scénario similaire aux scénarii bénaliste ou kaddafiste, pourquoi ne pas offrir au peuple quelque chose à se mettre sous la dent en posant pour une conférence de presse une marionnette aux ordres pour annoncer la délivrance de quelques mandats d’arrêt internationaux contre des individus dont on s’est assuré au préalable qu’ils sont tous des binationaux et donc non extradables vers l’Algérie.

    Il faut se rendre à l’évidence. Nous ne somme plus en présence d’une affaire de détournement et de pillage massif des richesses du pays; nous avons à faire à une véritable mafia qui n’hésite pas à avoir recours à tous les moyens institutionnels (justice, appareil diplomatique, walis, armée et police) pour se maintenir au pouvoir, couvrir ses forfaitures et faire perdrer sa rapine. Un crime d’État est en train de se dérouler et le procureur Zeghmati, autant que le ministre de la justice Charfi, le premier ministre Sellal et l’ensemble du gouvernement, par leurs mensonges, leur silence ou leur passivité, sont pleinement et totalement complices.

    Sid Ahmed.




    0



    0
    halimo
    13 août 2013 - 20 h 41 min

    this is like decaprio movie
    this is like decaprio movie




    0



    0

    Securitatea
    13 août 2013 - 19 h 53 min

    Si lui il a la nationalité
    Si lui il a la nationalité américaine, Bouteflika Abdelaziz et Said, eux, ne l’ont pas…Alors…

    Securitatea




    0



    0
    CP
    13 août 2013 - 19 h 08 min

    Ce mandat d’arrêt
    Ce mandat d’arrêt international est une façon pour le clan du Parrain Bouteflika de dire à Chakib Khelil et à sa famille: restez aux Etats Unis et faites-vous oublier tant il est vrai que la fange remuée par cette affaire risque d’éclabousser le Parrain (AB) et ses commanditaires (l’armée et la DRS qui a laissé CK filer par le salon d’honneur de l’aéroport d’Oran). Les militaires algériens qui veulent faire croire au monde qu’ils sont le rempart de l’Algerie et de l’occident contre la montée de l’islamisme radical souhaitent se donner une image de probité (à laquelle personne ne croit). Les Etats Unis et l’Italie ont observé attentivement tous les épisodes de l’affaire, mais ont aussi fermé les yeux sur la corruption endémique au sommet du régime lorsque Chakib Khelil était ministre de l’énergie en contrepartie de parts de marché et de facilités d’établissement pour certaines entreprises US et de la collaboration active (et schizophrénique) de l’Algérie à la lutte contre le terrorisme islamique. Mon pronostic : l’enquête diligentée par le FBI n’ira pas très loin parce que les USA n’extrade pas ses propres citoyens, et ne souhaite surtout pas déballer sur la place publique tout ce qu’il savait des magouilles du Clan. Alors Chakib Khelil et sa famille, tous citoyens américains, pourront couler des jours tranquilles dans leurs résidences américaines loin de la vindicte du peuple algérien.




    0



    0
    Mahdi
    13 août 2013 - 18 h 26 min

    pour le moment voilà ce que
    pour le moment voilà ce que donne le site interpol concernant les recherchés par l’algérie à travers cette organisation :

    http://www.interpol.int/fr/Wanted-Persons?lastname=&Forenames=&IPSGT_ICPO_Countries=160&free=&current_age_mini=0&current_age_maxi=100&IPSGT_Sex=&IPSGT_Eyes_Color=&IPSGT_Hair=&IPSGT_Interpol_Office=160&wanted_search=




    0



    0
    sofia
    13 août 2013 - 18 h 19 min

    bon vacance monsieur le
    bon vacance monsieur le ministre vous le valet bien.




    0



    0
    Jeune Algérien
    13 août 2013 - 17 h 43 min

    Il passera ses vacances en
    Il passera ses vacances en Floride et à Hawaii l’été. Et dans les US Virgin Islands l’hiver, les caraïbes c’est le must!
    Plages de salle doré, jolies filles, quelques dizaines de millions de dollars à dépenser, à son âge c’est le pied.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.