L’Etat finance un journal privé noyauté par les Frères musulmans égyptiens avec l’argent des Algériens

Le journal arabophone Echorouk, qui tire une bonne partie de ses bénéfices de la publicité institutionnelle que lui octroie l’Agence nationale d’édition et de publicité (Anep), s’affiche clairement comme l’outil de propagande de la secte des Frères musulmans en Egypte. Dans son édition électronique d’aujourd’hui jeudi, quatre titres défilent en haut de la page d’accueil qui en disent long sur l’implication directe de cet instrument dans les événements qui secouent l’Egypte : Holocauste en Egypte : Al-Sissi brûle les manifestants à Rabia Al-Adawiyya ; Des personnalités politiques algériennes appellent à la rupture des relations diplomatiques avec l’Egypte ; Les chaînes de télévision des partisans [de Moubarak] appellent à l’assassinat des innocents ; Comment 35 ans de dispersion de sit-in ont conduit à un bain de sang. Ce journal algérien, dont le directeur a avoué récemment qu’il était noyauté par les Frères musulmans et qu’il n’en maîtrisait plus la ligne éditoriale, entièrement vouée à la défense de l’extrémisme religieux, revient insidieusement, dans un de ses articles, sur l’intervention des forces de sécurité algériennes en juin 1991 pour évacuer les places du 1er-Mai et des Martyrs, occupées pendant plus de deux semaines par les militants du FIS. Non seulement ce journal manipule l’opinion publique en affirmant que cette intervention a été la cause de la mort de «200 000 Algériens», mais il feint d’ignorer que durant cette opération, menée à l’époque par la Gendarmerie nationale, aucune victime n’avait été déplorée, hormis le décès d’un capitaine de la gendarmerie touché mortellement à la tête par un projectile (une boule de pétanque) lancé par un manifestant. Cette propagande, outre qu’elle s’assimile à une ingérence flagrante dans les affaires internes d’un pays souverain, est financée par une institution publique algérienne, à travers l’argent du Trésor public alloué aux collectivités locales. Subrepticement, le journal Echorouk incite à la violence en Egypte et, par ricochet, souffle sur la braise encore fumante du terrorisme en Algérie pour tenter de la rallumer. Cet organe central des Frères musulmans égyptiens est imprimé sur les rotatives de la Société d’impression d’Alger (SIA), une imprimerie publique qui peine à recouvrer ses créances qui se chiffrent à plusieurs centaines de milliards. Des centaines de milliards qui ont servi à créer une chaîne de télévision éponyme dédiée elle aussi à la propagande pro-Frères musulmans.
M. Aït Amara
 

Comment (57)

    milanoo formal dresses
    6 septembre 2013 - 22 h 52 min

    So far, I agree with you on
    So far, I agree with you on much of the info you have written here. I will have to think some on it, but overall this is a wonderful article. milanoo formal dresses http://www.fortalent.com/events/view/s/2013-07-04-your-android-mobile-phone-application-that-produces-your-wedding-day-program-basic-and-achievement/




    0



    0
    syriano
    18 août 2013 - 17 h 33 min

    Que font les autorités???
    Il

    Que font les autorités???
    Il faut recadrer ou mettre fin a ce journal




    0



    0
    saadielbachir
    18 août 2013 - 10 h 33 min

    choucroute a été financé à
    choucroute a été financé à dessein par l’argent de l’etat ,il avait pour mission de servir d’exutoire de la haine de la kabylie et du kabyle.et le plus triste dans l’affaire est qu’il a des lecteurs kabyles.maintenant que le danger menace sa confrerie il a été rappelé pour renforcer les rangs en Égypte .abandonnant momentanément sa croisade contre les la Kabylie son souffre douleur, et toute sa symbolique identitaire de abane jusqu »à ferhat.mais ce qui est drole ,c’est que sa désinformation ,sa manipulation ses photos choquantes sont tellement mesquines qu’elles suscitent l’effet inverse de celui escompté.médiocrité et bassesse quand vous nous teniez!




    0



    0
    Jeune Algérien
    16 août 2013 - 19 h 45 min

    Verges à rendu service à
    Verges à rendu service à l’Algérie en etant l’avocat du FIS car il à servi de canal de communication entre les autorités algériennes et les barbus.
    Tout n’est pas si simple.

    @zinedine,

    Vérifiez vos sources, et relisez l’histoire de la guerre de libération.
    Les raccourcis régionalistes sur le clan de Oujda servent les ennemis de l’Algérie.
    Pendant la guerre, Ghozali était planqué à Paris ou il faisait ses études. Il n’a rien a voir avec Oujda.
    Le clan de Oujda, c’est des gens comme Boussouf, Boumediene, etc… Qui ne sont pas tous de l’ouest de l’Algérie. Vous tombez dans un piège que nous tendent les ennemis de notre pays pour créer des divisions entre l’est et l’ouest, le nord et le sud.
    Les seules divisions qui sont admissibles c’est entre les patriotes et les non patriotes.
    La différence à faire c’est entr les voleurs et les gens honnêtes.
    Malheureusement il y a des voleurs partout dans le pays.
    Heureusement il y a des gens honnêtes et patriotes partout aussi.
    Je n’accepte pas l’ostracisme contre une région du pays et le déni de nationalité a une partie du peuple Algérien qui vit en Oranie, même si je suis algérois .




    0



    0
    S.S.A
    16 août 2013 - 15 h 26 min

    Assalam Oura3laykoum
    A Par

    Assalam Oura3laykoum
    A Par SiZineddine (non vérifié) | 16. août 2013 – 0:52
    Merci SI Zineddine, maintenant je peux vous affubler de ce SI car je suis entièrement d’accord avec vous. Je n’ai,moi aussi, aucune compassion ni pitié envers « les victimes des FM » et j’en demande encore plus, et plus encore jusqu’à leur éradication totale.
    Il faut les finir tous sans exception ainsi que leurs femmes qui sont gangrenés par cette « idioulogie ».
    Bravo, nous nous rejoignons contre l’islamo-fascismes. Et pour la cause palestinienne, qu’ils se mettent d’accord entre eux déjà.
    Moi aussi, je connaissais des Palestiniens à Bordj-El Kiffan(ex -Fort de l’Eau), et ils vivaient très bien et ne parlaient jamais de rejoindre leur résistance.
    Occupons de nos affaires à nous Algériens, on a assez de problèmes intérieur à gérer pour au moins 20 ans encore. Ma famille d’abord, ensuite si tout va bien, je penserais à mon voisin.

    Assalam Oura3laykoum.




    0



    0
    S.S.A
    16 août 2013 - 15 h 10 min

    Assalam Oura3laykoum
    Jacques

    Assalam Oura3laykoum

    Jacques Vergès, l’avocat du FIS, vous savez le parti sanguinaire qui a contribué à tué nos frères et soeurs.
    N’oubliez pas cela avant de lui rendre hommage, le peuple dans sa grande majorité, à l’exception d’une minorité qui a su garder la tête froide sur ses épaules et n’a pas succomber aux chants des sirènes islamo-fascisante, s’est certainement fourvoyé en suivant le FIS par ignorance mais lui ne pouvait l’ignorer.
    Au crépuscule de sa vie,il restera l’avocat des causes perdus pour le monde et à contre-courants de l’histoire.
    Nous ne mettons pas pas en cause son apport et sa disponibilité à défendre nos Valeureux Moudjahidines mais il n’a pas été le seul.

    Assalam Oura3laykoum.




    0



    0
    SiZineddine
    16 août 2013 - 14 h 22 min

    @Amazigh
    Une chaine de télé

    @Amazigh
    Une chaine de télé ou radio qui incite à la haine devrait être fermée et ses responsable mis devant les tribunaux.

    Bénéficiant d’une large audience, RTLM répandit une propagande haineuse contre les Tutsi, les Hutu modérés, les Belges et la Mission des Nations unies pour l’assistance au Rwanda (MINUAR). La station est accusée d’avoir créé une atmosphère hostile qui prépara le terrain au génocide. Trois associés de la radio, Jean Bosco Barayagwiza, Ferdinand Nahimana et Hassan Ngeze (en), ont été condamnés en 2003, pour génocide et incitation au génocide, par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) en première instance.

    Aljazeera incite à la haine et prend franchement parti dans les conflits. Aujourd’hui, elle ne cesse de dresser une frange de la population égyptienne contre une autre au lieu de faire son travail en observant une neutralité journalistique. C’est pour cette raison qu’il est impératif de la fermer si l’on veut voir les choses se calmer dans le monde arabe. A moins que cet outil de propagande sert l’intérêt de ceux qui veulent voir les conflits continuer, voir s’amplifier…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.