Une pétition pour exiger un audit d’Air Algérie

Une pétition vient d’être lancée par le Mouvement citoyen algérien en France (Mcaf) pour exiger un audit de la compagnie nationale Air Algérie et l’ouverture d’un débat sur le transport aérien et maritime. Cette pétition qui sera adressée au Premier ministre, Abdelmalek Sellal, vise, selon ses initiateurs, à interpeller les plus hautes autorités du pays sur l’anarchie et la gabegie qui règnent dans ces deux secteurs stratégiques, à savoir le transport aérien et maritime. Les pétitionnaires réclament, en outre, la participation aux négociations de l’accord aérien annuel entre la France et l’Algérie et l’intégration de Tassili Airlines dans cet accord. Cette pétition a été lancée suite à la dégradation des prestations des services fournis par la compagnie nationale Air Algérie dont l’image est de plus en plus ternie par les retards des vols et la cherté inexpliquée des billets. Et il n’y a pas que cela. De nombreux Algériens établis à l’étranger se plaignent des pratiques prédatrices de certains responsables de cette compagnie. De nombreux rassemblements ont d’ailleurs été organisés devant le siège d’Air Algérie à Paris. Des actions de protestation qui sont loin de s’arrêter tant la compagnie s’enfonce davantage dans la mauvaise gestion. Un bref aperçu donné par les syndicalistes de cette compagnie aux représentants du Mcaf en dit long sur le malaise profond qui y règne. Air Algérie se trouve en effet dans une situation financière et organisationnelle catastrophique. Les mauvais signes ostentatoires, comme les retards et la grille des tarifs dénoncés ne sont que la conséquence de cette lamentable gestion, aggravée par une corruption généralisée. «L’affaire du siège de la compagnie, la disparition de moteurs d’avions neufs et des pièces de rechange, les avions non conformes affrétés, le recrutement et les nominations à l’étranger de fils et filles de gens influents» sont autant de griefs retenus contre cette compagnie qui souffre, en outre, d’un sureffectif. Devant cette situation alarmante, les pétitionnaires s’interrogent sur la portée des différentes actions menées et à venir pour réduire ce prix exorbitant du billet d’avion et améliorer les conditions d’accueil. Tout en tirant la sonnette d’alarme, ils disent se joindre au combat des employés d’Air Algérie pour demander au gouvernement de faire un audit de cette compagnie sans délai afin de la sauver d’une faillite certaine. Le monopole dont jouit Air Algérie ne semble pas jouer en sa faveur. Après un demi-siècle d’existence, cette compagnie bat de l’aile. Elle continue à fonctionner à l’aveuglette, sans un plan de vols précis et strict ni un service digne de ce nom. De nombreux usagers d’Air Algérie disent le faire par défaut. Car il n’y a pas d’autres compagnies nationales privées qui peuvent la concurrencer. Les initiateurs de la pétition veulent ainsi en finir avec la médiocrité et aider la compagnie nationale à se relever et à prendre de l’attitude. Ils demandent à Abdelmalek Sellal d’ordonner cet audit au plus vite et, dans le même temps, à instaurer un dialogue et un débat entre les employés et la direction de la compagnie.
Sonia B.

Comment (30)

    Foralgerian
    28 août 2013 - 12 h 33 min

    C’est quoi la réalité.
    Des

    C’est quoi la réalité.

    Des citoyens Français, vivant en Frange, payant leur taxe en France s’attaquent à une compagnie Algérienne.

    Pas Assez Français pour demander à leur compagnie nationale Air France de réduire le prix ?




    0



    0
    Anonyme
    26 août 2013 - 14 h 54 min

    un audit dans un taudis…
    un audit dans un taudis… http://www.youtube.com/watch?v=bCcVmf4bvVA




    0



    0
    ayoub
    26 août 2013 - 14 h 47 min

    faire participer les usagers
    faire participer les usagers aux décisions qui touchent l’exécution même du service.OK c’est souhaitable.mais ils n’ont pas à être partie dans la décision touchant à l’organisation du service.Ces usagers veulent faire un coup d’état sur air Algérie ou quoi?????babay




    0



    0
    Fouad
    26 août 2013 - 11 h 36 min

    Que dire d’une compagnie
    Que dire d’une compagnie aérienne nationale qui :
    – offre un service déplorable (retards sans compensation commerciale ni excuse, passe droits sur des places réservées, nominations des agents sans compétences et uniquement par piston, gestion financière inqualifiable, hotesses de l’air « miss univers » qui ne pratiquent aucun service d’accueil…)
    – se livre au racket des algériens à l’étranger par la pratique de tarifs hallucinants (paris setif au prix d’un paris pekin en periode estivale), et on ose dire que les immigrés ne sont pas de vrais algériens alors qu’ils financent l’entreprise à majorité avec leurs devises. Tarifs inaccessibles pour l’algérien moyen résidant sur le territoire.
    – aucune assurance sur la sécurité technique des vols (j’ai déjà vu des pilotes alcoolisés)

    le jour ou la concurrence sera ouverte, cette compagnie disparaitra du jour au lendemain, au grand bonheur de tous les algériens




    0



    0
    Sabeur C
    26 août 2013 - 6 h 28 min

    Air Algérie a une prérogative
    Air Algérie a une prérogative importante, depuis que le clan d’Oujda a fait main basse sur l’Algérie.

    – Ne pas faire d’ombre au tourisme Marocain.
    – Ne jamais rendre attractif l’Algérie aux yeux de son peuple – Ne pas faire de concurrence à air France

    Vous ne comprenez toujours pas?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.