Guerre ouverte entre le FFS et le RCD en Kabylie

Entre le FFS et le RCD, la guerre semble interminable. Ces deux «frères ennemis» qui incarnent d’une manière ou d’une autre la Kabylie ne peuvent plus s’entendre même en ces temps de vaches maigres et de la grande démobilisation du camp démocratique. La dernière bataille entre ces deux partis de l’opposition démocratique a été livrée à Tizi Ouzou, plus précisément dans la commune de Tizi N’tlatha où le divorce est définitivement consommé entre les élus FFS et le P/APC RCD. La goutte qui a fait déborder le vase est la distribution de colis alimentaires aux familles pauvres. Une opération de «charme» menée par le P/APC et qui lui a valu une averse de critiques de la part des élus FFS. Ces derniers viennent d’ailleurs de rendre publique une déclaration dans laquelle ils dénoncent vertement cette opération «décidée et menée sans la moindre concertation avec les membres de l’Assemblée populaire communale». Une erreur que les élus FFS jugent grave et attentatoire au principe de la gestion démocratique des affaires de la commune. Ils estiment, dans ce cas précis, que la consultation de la commission sociale est incontournable. Pour les élus FFS, cette manière de faire reflète «tout le mépris» que le P/APC a à l’égard des élus de ce vieux parti de l’opposition. Ils lui reprochent également de faire tout pour dénigrer leur parti. Le désaccord entre ces deux formations n’est pas nouveau. Le FFS et le RCD n’ont d’ailleurs jamais constitué une coalition au niveau des assemblées élues pour contrer les autres formations. Au contraire, ces deux partis se sont toujours arrangés pour se retrouver dans des coalitions opposées. Même le retrait de leurs dirigeants historiques (Saïd Sadi pour le RCD et Hocine Aït Ahmed pour le FFS), connus pour leur rivalité personnelle, ne semble pas améliorer les rapports entre les partis.
Sonia B.

Comment (19)

    krimo
    28 août 2013 - 9 h 41 min

    Fellag disait dans un de ses
    Fellag disait dans un de ses sketchs: L’Algérien, quand il est au fond du trou CONTINUE de CREUSER.
    Au lieu d’entendre AÏT Ahmed ou Saadi intervenir ou proposer des solution sur la situation très dangereuse que traverse le pays , voila qu’ils se chamaillent pour des broutilles….




    0



    0
    abdelkader wahrani
    27 août 2013 - 11 h 05 min

    l´agrément du Rassemblemt
    l´agrément du Rassemblemt Contre Dieu (RCD) était une grosse erreur? RCD (rassemblemt contre dieu) est une insulte envers le peuple musulman algerien. vous donnez trop d´importance a ce petit parti fasciste, c´est un simple supplétif jetable et exécutant d´ordres de ces maîtres du nord…




    0



    0
    abdelkader wahrani
    26 août 2013 - 19 h 54 min

    nous sommes des algeriens de
    nous sommes des algeriens de pur produit.nous ne sommes pas des marokis nous sommes chez nous, algerie patriote pour nous les algeriens.il n´y a pas de maroki.Oran c´est l´algerie je suis anti RCD.c´est mon choix? je ne suis pas militants de FFS, mais je suis pour FFS. vive l´algerie?




    0



    0
    Anonyme
    26 août 2013 - 19 h 50 min

    Ça ne changera jamais avec
    Ça ne changera jamais avec les algériens … et le problème est le même avec les journalistes … qui nous parlent de  »guerre, de frère ennemis, de grande démobilisation du camp démocratique … » au lieu de nous parler de politique, de doctrine, de pratiques militantes, de perspectives économiques, de projet de société …. de différences entre un vieux parti qui se régènère d’un jeune parti qui continue à nous surprendre par ses idées et ses intentions …. avez vous remarqué que c’est seulement en Kabylie dans l’océan algérien qu’il existe deux partis qui communient avec la démocratie ? Est-ce le cas ailleurs oû la domination des partis conservateurs fait des ravages dans la pensée politique algérienne ?

    ALGÉRIE PATRIOTIQUE peut aller chercher ce type d’informations et de réflexions au lieu de tomber dans les bassesses des temps anciens …




    0



    0
    ayoub
    26 août 2013 - 16 h 00 min

    @ AP
    pourquoi me censurer

    @ AP
    pourquoi me censurer alors même que vous laissez passer les commentaires des marocains qui se font passer pour des Algériens sur ce site.Moi JE SUIS ALGÉRIEN et j’ai mon MOT à dire.respectez mon droit SVP.




    0



    0
    abdelkader wahrani
    26 août 2013 - 14 h 18 min

    les fréres ennemis? (el-khawa
    les fréres ennemis? (el-khawa eledyéne) FFS le premier parti d´oposition, c´est un parti démocrate et national mais domage il est infiltré par certains corrompus faux militants? quant a RCD (rassemblement contre dieu) c´est un parti fasciste,raciste,exénophobe et ennemi de l´islam. RCD crée de toutes piéces dans les officines de Larbi Belkheir et Abou Bakr contre FFS en kabylie. l´algerie l´échiquier,les pions le peuple les joueurs satan et le diable.




    0



    0
    le Naïf
    26 août 2013 - 11 h 03 min

    Que signifie Messieurs les
    Que signifie Messieurs les FFS et RCD une simple alliance stratégique dans la lutte politique pour accéder au pouvoir?




    0



    0
    ripox
    26 août 2013 - 10 h 30 min

    Je ne fais pas l’apologie du
    Je ne fais pas l’apologie du RCD. Le FFS comme le RCD n’ont aucun avenir en Algérie, car trop instables et trop centrés sur 2 régions et incompris.
    Sans me reconnaître dans aucun des partis cités à savoir le FFS et le RCD je pense que le RCD a en théorie une longueur d’avance sur tous les partis politiques algériens puisque son projet politique prône des valeurs universelles de type laïques, progressistes, et démocratiques, le tout dans un état de droit séculier (sans lien avec une religion quelconque).

    Quant au FFS il s’agit d’un parti sans ambition.
    Il n’a pas de projet à proprement parler. Il s’agit d’un parti polymorphe, opportuniste dirigé par des zaïniste (zaïnisme) convaincus. ait ahmed est resté plus de 40 ans a la tête du parti. Vous parlez d’une alternative démocratique.
    Le FFS lors de la réunion avec le FIS de Sant’Egidio organisée le 13 janvier 1995 a carrément tenté de réintégrer le FIS dissous dans le jeu politique algérien et par la même occasion absoudre les membres fondateurs du FIS ainsi que les membres du GIA et de l’AIS de leurs crimes contre l’humanité.

    Sur le plan sécuritaire et de la bête immonde islamiste le RCD s’est de tout temps opposé à l’ingérence de l’islam dans le champ politique et des institutions de l’état, de l’éducation, de l’économie…..

    Sur un plan politique le RCD est celui qui se rapproche le plus d’un parti politique de type occidental. Il s’agit d’un parti utopiste mais anachronique qui a une telle longueur d’avance qu’il est en contradiction avec les idées, les mœurs et les mentalités dominantes en Algérie, qui redressent d’années en années puisqu’ils éprouvent aujourd’hui une adoration mortifère pour les régimes politiques, les institutions, , les traditions , les pratiques culturelles, sociales, et religieuses du moyen orient. .

    En effet les propositions politiques du RCD sont en totale inadéquation avec les aspirations du peuple algérien qui dans une très large majorité aspire à un état théocratique autoritaire, de type girontocratique, paternaliste et zaïniste. C’est la raison pour laquelle le RCD ne parvient pas à s’implanter et qu’il ne trouve aucun écho dans la société algérienne.

    Je passes sur les motivations ethnocentrique attribué sans fondement au RCD car un individu laïque qu’il soit de Tamanrasset, d’Alger, de Blida ou d’Oran….. au-delà de ses origines géographiques reste un laïque.




    0



    0
    Agulidh modeste
    26 août 2013 - 9 h 13 min

    A mon sens les deux partis
    A mon sens les deux partis vont disparaitre un jour. C’est vrai avant la création du RCD par Larbi Belkheir, en 15 minutes, avait-il dit, le FFS n’ avait pas perdu le contrôle de son fief naturel.

    Après 1990, les luttes intestines et mesquines ont mis cette région dans une forme de no man’s land et de la politique de la terre brulée. Le Kabyle se trouvera manipulée et déplumée de sa jadis personnalité qui faisait frémir les puissances, les dictateurs et les colonisateurs de tous bords.

    Pour rendre son âme à cette Kabylie je crois qu’il est temps d’arrêter de militer dans ces partis pour se consacrer à l’épanouissement de la langue et de la culture Amazigh sous toutes ses formes et aussi de reformuler le sens de l’union.

    Un germe de revendication déjà qui pousse dans tous les pays de l’Afrique du Nord (au Maroc, en Libye, en Tunisie) les Iles Canaries, et les pays subsahariens comme le Mali, le Niger.

    Sur un autre angle de vue nationale je dirais que les partis politiques algériens ne se structurent jamais pour développer le pays, pour le simple fait qu’ils ont tendance à fonctionner sur des bases bédouiste, régionaliste, chkariste , … et n’ont aucune vision plus loin que leur nez et constituent un frein pour le développement humain, la preuve on ne pourra trouver aucune personnalité ayant fait de grandes écoles, HEC, Ecoles Polytechniques, classes préparatoires, parlant couramment les langues étrangères.

    On les voit tout le temps embourbés dans ces burnous avec des moustaches mal tracées dans un regard pernicieux, sournois et sont prêts à nous faire endurer encore plus de mal que ces 50 ans passés. Allah Yarham Echouhada qui ont donné leurs âmes sans contreparties à ce pays arrosé de leur sang parfumé de Paradis. El Baki c’est du TOZ TOZ , je m’excuse de ce terme mais je n’ai pas trouvé mieux.




    0



    0
    Adel
    26 août 2013 - 8 h 21 min

    Constat, l’état vote des
    Constat, l’état vote des budgets pour chaque wilayas, en Kabylie les élus du RCD n’utilise pas tous les budgets votés par l’état, ce qui leur permet de baver sur l’état algérien sur France siniste 24.
    A choisir je présère le FFS qui a plus de légétimité et surtout de nationalisme. Rappelez vous 1963 Algérie d’abord, Kabylie ensuite.




    0



    0
    Mahdi
    26 août 2013 - 8 h 14 min

    ki sidi ki lalla ! les deux
    ki sidi ki lalla ! les deux partis sont les deux face d’une même pièce ! leur mission : maintenir la kabylie en l’état et monnayer avec le pouvoir et biensûr accroître leur privilèges ! je n’ai jamais vu de chef de parti rouler avec Mercedes blindée !




    0



    0
    Fraîcheur
    26 août 2013 - 7 h 49 min

    Félicitations AP vous êtes un
    Félicitations AP vous êtes un espoir permis.




    0



    0
    mohamed el maadi
    26 août 2013 - 0 h 37 min

    Fraî[email protected] « je sais qu’Ap
    Fraî[email protected] « je sais qu’Ap éprouve une haine viscérale pour le seul parti démocratique et d’avenir »

    Ah bon, je situerais plutôt se site sur une ligne plus régionaliste que patriotique et de votre bord .
    Enfin tout cela sent la querelle de chapelle et non de dogme.
    Personne n’est démocratique en Algérie c’est de la foutaise même en France on n’y croit plus a ce slogan creux et vaseux qu’est la démocratie! Arrêtez de croire en des mots vides de sens et qui n’ont plus aucun intérêt dans la partie qui se joue actuellement entre les forces présentes. Il y a celui qui chasse et ceux qui se font chasser. Quelle naïveté de votre part et si jeune pauvre enfant je prie le ciel de vous ouvrir les yeux car pas de place dans le royaume des bornes pour les aveugles aujourd’hui.




    0



    0
    abdenour
    25 août 2013 - 23 h 52 min

    Depuis le début du
    Depuis le début du multipartisme, le RCD qui est né d’une dissidence du FFS (clandestinité)n’a cessé de tenter de dénigrer le FFS, ce n’est pas étonné quand on sait que Saïd Sadi n’était qu’un élève indiscipliné de Hocine Aït Ahmed




    0



    0
    Ilian
    25 août 2013 - 23 h 48 min

    Nous avons toujours besoin de
    Nous avons toujours besoin de rendre quelqu’un responsable de nos ennuis et de nos malheurs.
    Pirandello (Luigi)




    0



    0
    marouane
    25 août 2013 - 23 h 42 min

    Les ambitions personnelles
    Les ambitions personnelles ont primé sur les intérêts de la région et de la nation. Les fondateurs de ces deux partis se sont toujours regardés en chien de faïences, ils n’ont d’ailleurs jamais pu se regarder les yeux dans les yeux, ces toutes les générations de cadres ont été formés sur la base de ce principe cardinal qui est de ne jamais s’allier avec l’autre. Et leur mésentente, c’est le peuple kabyle qui la paye par un sous développement criant




    0



    0
    Amcum
    25 août 2013 - 22 h 24 min

    Il faut juste arrêter de les
    Il faut juste arrêter de les qualifier du pole démocratique comme si les autres partis sont moins démocrates ! Ce sont des Algériens comme les autres avec leur dose de régionalisme, zaimisme comme toutes les régions de l’Algérie. Des comportements que, l’instruction massive combinée à la bonté de notre peuple, finiront pas faire disparaitre. Le chemin sera long, mais une chose est sure, on est sur la bonne voie. Vive l’Algérie Algérienne forte dans l’union.




    0



    0
    ilhem likert
    25 août 2013 - 20 h 54 min

    Ils se sont entendus de ne
    Ils se sont entendus de ne pas s’entendre, et c’est la Kabylie qui en souffre, vous avez raison de rappeler cette triste vérité. Souvent le jeu politique se fait au détriment de l’intérêt des électeurs des populations locales et de toute la région rongée par le chômage et la misère sociale




    0



    0
    Fraîcheur
    25 août 2013 - 20 h 52 min

    Ait Ahmed rivalisé avec Said
    Ait Ahmed rivalisé avec Said sadi???? Dans tes fantasmes madame Sonia entre les deux hommes y’a rien a comparer je sais que AP éprouve une haine viscérale pour le seule parti démocratique et d’avenir alors chiche publier et montrer que vous êtes vraiment libre et respectueux des débats tous sans exceptions .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.