RND : Bensalah manœuvre pour fragiliser les redresseurs

La bataille pour la prise en main du Rassemblement national démocratique (RND), en tant qu’instrument dans la lutte qui se prépare autour de l’élection présidentielle d’avril 2014, fait rage même si elle n’est pas aussi médiatisée que celle qui déchire actuellement l’autre parti de la majorité, le FLN. Les communiqués qui suivent les réunions présidées par Abdelkader Bensalah, secrétaire général par intérim depuis la démission-éviction d’Ahmed Ouyahia, contiennent des références explicites au conflit interne au RND. Ainsi, il y a une semaine, le bureau permanent s’est réuni pour examiner avec la commission nationale chargée de la préparation du 4e congrès, «les préparatifs d’ordre organisationnel sur la base desquels se tiendront les assemblées communales et les congrès de wilayas et régionaux». Le communiqué fait état d’«entrave» à la préparation du congrès. La feuille de route que suit Bensalah ne plaît pas à tout le monde au sein du RND. Mais les instructions commencent à tomber pour baliser le choix des délégués qui iront au congrès. Les protagonistes dans cette bataille du RND savent que tout se joue maintenant et que le congrès se «préfabrique» dans cette phase de définition des critères pour le choix des délégués. D’où l’attention apportée par Bensalah et son groupe à l’établissement des «listes du corps électoral élaborées au niveau des wilayas». Le levier qui permet d’orienter cette opération est « la conformité aux normes fixées pour la formation du corps électoral». Il faut faire vite avant la date du 7 septembre prochain qui a été fixée pour les «élections des commissions de wilayas en prévision de la tenue des congrès de wilayas et régionaux». Abdelkader Bensalah, qui n’oublie pas qu’en tant que président du Sénat, il est le deuxième personnage de l’Etat, sait hausser le ton quand il le faut pour rappeler les différents clans du RND à leur devoir de «discipline partisane considérée comme l’un des fondements du parti». Il met en garde ses troupes contre «toute tentative visant à influencer la marche du RND». Cela étant, le secrétaire général par intérim réfute les accusations sur les intentions que lui prêtent ses adversaires de vouloir évincer les vrais redresseurs, ceux qui ont fait tomber Ouyahia, et pis de diriger le parti en collusion avec ce dernier. Il proclame qu’il prend ses décisions «en toute démocratie et transparence». Autrement dit : aucun coup fourré ne se mijote chez les partisans de Bensalah. Il se fait fort de dénoncer subtilement «les comportements de certains qui pourraient nuire au parti inconsciemment». Allusion à peine voilée aux redresseurs.
Kamel Moulfi
 

Comment (28)

    Anonyme
    29 août 2013 - 7 h 08 min

    au lieu de nottoyer le RND
    au lieu de nottoyer le RND des vampires ils sont entrain de saboter la marche de apc de berriane elue democratiquement .car le maire a voulu stopper la pollution de RECIBAT sise en face du nouveau hopital .




    0



    0
    RAIS
    28 août 2013 - 16 h 00 min

    @Nacer ne te fatigue pas sur
    @Nacer ne te fatigue pas sur des commentateurs-looser aigri et envieux parcequ’ils n’ont rien réussis si ce n’est de critiques avec des arguments tels que « un tel est né dans un pays ils lui dénient sa nationalité,à loes entendre ce sont eux ou leurs ancêtres qui ont liberé l’Algérie dont je doute fort bien sur que peut être eux et leur parents sont rester en Algérie et n’ont pas préférer l’éxil parce qu’ils se sont adapter aux fouets de leur maitres les colons, et ils se sont contenter d’être le bougnoule de service avant que siadhoum viennent les reveiller pour prendre les armes et chasser l’occupant.Le Nationalisme Algérien se faisait d’une manière sporadique et tout de suite éttouffer par l’armée coloniale avant que leur grand ZAIM FEDERATEUR ne les réorganise et les assemble en une seulr voix.Vive l’Algérie et vivent ceux qui la travail pour la réussite de nos futur génération.Quant à aujourd’hui il faut penser à l’après le conflit de la syrie , il faut être vigilant car la trahison va se faire de l’intérieur ! La preuve les attaques ciblés par des commentaires tendencieux n’arretent pas sur certains site ,tout est à croire qu’ils veulent la descente aux enfers alors que l’Algérie commence à sortir de 10 années de cauchemars.




    0



    0
    anti clan d'oujda
    27 août 2013 - 22 h 35 min

    Nacer tu dis «  » » » j’ai pas
    Nacer tu dis «  » » » j’ai pas defendu Khelil ni boutef & co (j’avais juste parler de leurs origines vu que je suis de la même région qu’eux Tlemcen, de Ain Youcef exactement). MAIS HALTE AU RACISME SVP » » »

    Le fait de dénoncer des mercenaires marocains, de souche marocaine tous nés au Maroc est une obligation morale de tous les algériens, soucieux de sauver leur pays des griffes mafieuses de ce clan marocains infâme, les algériens doivent les combattre et dénoncer leur imposture identitaire. contrairement à ce que tu tentes de faire croire aux algériens, ces imposteurs d’Oujda ne sont pas originaires de la région de Tlemcen, ces imposteurs sont d’OUjda, ils ont fait des faux papier algériens, puisqu’ils sont au pouvoir en Algérie ils se permettent tout, pour prendre le pouvoir, détruire notre pays et voler nos richesses. L’Algérie subit un deuxième colonialisme cette fois marocain, qui ne dit pas son nom, il est insidieux, pernicieux, traitres qui se fait sous une imposture de l’identité algérienne. Ces marocains il faut les chasser tous du pays, il faut nettoyer l’Algérie de leur présence nuisible, dangereuse, jusqu’à assainir nos institutions nos rues de ces malfaisants qui occupent tous les postes politiques, économiques stratégiques en Algérie.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.