Tensions à la Mutuelle générale des postes et télécommunications

L’annonce à la dernière minute de la date de la tenue des élections (le 3 septembre) pour le renouvellement du secrétariat général de la Mutuelle générale des travailleurs de la poste et des technologies de l’information et de la communication a provoqué l’ire de plus d’un. Surtout au sein de ceux qui désiraient se porter candidats. Et ils sont nombreux. Certains d’entre eux dénoncent vivement le non-respect de la procédure habituelle, à savoir l’annonce une semaine à l’avance de la date de la tenue des élections et l’information de l’ensemble des travailleurs du réseau national de bureaux de poste et des télécommunications. C’est le cas, par exemple, de Mohamed Siad, candidat malheureux qui dit avoir appris la date de la tenue des élections sur Facebook. Autrement dit, directement concerné, il est le dernier à être informé. Dans une lettre, il a interpellé le secrétaire général en exercice de la mutuelle en lui rappelant la réglementation en matière d’organisation de ce genre de rendez-vous électoraux. «La date des élections, d’après les textes de loi en vigueur, doit être communiquée aux travailleurs sous huitaine», souligne-t-il, réclamant ainsi le report de ces élections afin de réunir toutes les conditions de leur réussite. Pour lui, maintenir le processus, c’est servir des «intérêts occultes». «Nous espérons voir ce comportement révisé pour effectuer cette opération dans la transparence et la clarté», a-t-il insisté, précisant que l’élection doit avoir lieu dans l’ensemble des bureaux. Selon lui, «certains opportunistes veulent que l’opération se déroule uniquement dans les bureaux qui leur sont acquis». «Des manœuvres, assure-t-il, que les travailleurs du secteur condamnent très fortement.» Les travailleurs d’Algérie Poste, d’Algérie Télécom et de Mobilis menacent ainsi de suspendre leurs cotisations si l’opération électorale ne se déroule pas dans la transparence. Ils réclament, par ailleurs, la création d’une mutuelle pour chaque secteur. Ces tensions que vit la Mutuelle générale des PTT s’ajoutent à celles enregistrées ces dernières semaines à Algérie Poste. Les travailleurs du secteur ne veulent plus se laisser faire. Il y va de leurs cotisations. Ils se méfient désormais de leurs traditionnels représentants syndicaux affiliés à la Centrale syndicale. Surtout depuis cette fameuse vidéo qui circule sur Facebook et qui montre que le partenaire social représenté par le syndicat de l’UGTA a signé un accord dont il ignorait jusqu’au contenu. Le représentant des travailleurs dans l’ancienne commission paritaire déclarait ne pas connaître le taux de calcul de l’effet rétroactif. Le Syndicat national autonome des postiers n’a pas raté l’occasion de dénoncer cette attitude dans un communiqué.
Sonia B.

Comment (6)

    Anonyme
    19 décembre 2013 - 15 h 48 min

    PAUVRE MUTUELLE
    PAUVRE MUTUELLE TRAVAILLEURS SOULEVEZ VOUS PAR UNE GREVE SEULE ACTION EFFICACE CONTRE CETTE MAFIA QUI DERANGE NOS INTERETS




    0



    0
    Anonyme
    30 septembre 2013 - 20 h 17 min

    la maffia finaciere gangrene
    la maffia finaciere gangrene d algerie telecom helas aucune reactions des autorites

    mutuelle aaaah chef de centre laboratoire aaaah gere par un triling syndicat el hadj par dessus touaaaaaaaaaahhhhhhh pauvre pays




    0



    0
    m'hana
    4 septembre 2013 - 15 h 09 min

    Fonctionnement de la
    Fonctionnement de la MGPTIC

    la fraude électorale désigne toutes les irrégularités qui peuvent se dérouler pendant une élection. Elle peut concerner les opérations électorales

    Hier, c’est déroulé les élections des délégués à l’assemblée générale de la Mutuelle générale des PTIC, des élections qui ont comme vivacité que le mot élections.

    Une mascarade avec tout le genre de style de fraude (bourrage des urnes, vote à la place des autres….) dont la responsabilité incombe aux organisateurs et aux travailleurs qui ont cautionné ce genre de carnaval et surtout aux candidats.

    Des candidats complices par leur participation malgré qu’ils étés conscients qu’ils seront qu’un ingrédient à la construction d’un trône pour le président du conseil d’administration de la MGPTIC et la bande de conseil.

    A Alger les bulletins de vote ont étés affichés le jour même des élections pour que les travailleurs ne verront que du feu et n’auront même pas le temps de constater qui sont sur les candidats sur ses listes de la honte.

    Pas pour minimiser de la valeur humaines des collègues , Il y avait comme candidats des chauffeurs , des mécaniciens, des peintres ,des manutentionnaires, des agents de sécurités ,des gens biens, des gens pas biens ,des menteurs, des …….et des……..,ce que vous avez tous constatés , à la fin ca ressort les mêmes personnes pour passer à l’autre étape celle de plébisciter lors de la réunion de l’assemblée générale de grand Manitou qui été et sera le grand des nains le valeureux (voir les sens négatif au qualificatif) prédisent du conseil d’administration et sa traine pour ne pas dire ses t’…) de sons conseil .

    Ce n’est pas de la méchanceté gratuite d’écrire cela, mais c’est la vérité que tout les travailleurs des entreprise Algérie télécom, Algérie poste, mobilis, ……connaissent mais ils n’osent pas le dire à cause des représailles et des actes mafieux qu’ils peuvent commettre pour sauvegarder leur rente.

    Par démonstration, les heureux élus qui ont tout fait pour avoir leur quitus pour décrocher le jack pot et s’associer la banqueroute de la MGPTIC, à vous de voir leur CV, pour une bonne partie ils ne savent pas lire mais ils savent compter, compter sur les autres pour leur dicter la démarche à suivre et par la suite ils pourront compter les quelques billets qu’ils empocheront en contre partie ils doivent faire l’agitation pour faire oublier le rôle de la mutuelle.




    0



    0
    aymane
    1 septembre 2013 - 23 h 28 min

    Son Excellence Mr le

    Son Excellence Mr le Président de la République

    Monsieur le Président

    Les problèmes qui secouent les entreprises publiques AT, Mobilis et AP depuis leurs créations, la mauvaise gestion, les malversations, les détournements etc.…Ne sont pas imputables seulement aux responsables gestionnaires. Une grande responsabilité incombe au secrétaire générale de la FN-PTIC et en même temps PDG de la mutuelle. Prenant en …otage les travailleurs depuis 1990.La mutuelle et son patrimoine sont devenus ses biens dans lesquels il puise à son gré et sans inquiétudes. Les HOTELS haut standing et leurs salles des fêtes travaillent pour son propre compte. Tlemcen, les Andalous, Annaba,Seriadi,Motaganem,Guelma,Biskra,Zelfana,Dellys etc.…même le ministère du tourisme ne possède pas une telle infrastructure, dont le personnel A.T et A. Poste sont détachés dans ces hotels.les directeurs désignés par lui pour gérer les complexes ,sont tous membres de la Fédération National UGTA et sont rejetés par l’ensemble des travailleurs .personne ne connait la destination des centaines de Milliards de dinars prélevés sur les salaires du personnel.il se permet de disposer a son aise des biens collectifs.EXM son implication directe dans l’affaire de khalifa banque. En dépit de tout les textes réglementaire ,il confond l’argents de la Mutuelle Générale des PTT avec celui des 3% de la masse salariale(œuvres sociales) allant jusqu’à réunir en un seul compte les deux fonds.les raisons citées le poussent a bloquer la mise en place des organes légaux de l’entreprise LES COMITÉS DE PARTICIPATIONS AT ,Mobilis et A.P .la convention collective prévoit la création des organes cités, dans un délais ne dépassant pas trois mois. Comptant sur votre haute bienveillance pour mettre fin à l’agissement de cette mafia et ses acolytes qui sont devenus une vraie secte fortunés.Veuiilez agréer, son excellence, nos respectueuses salutations.

    Copie : Monsieur le secrétaire générale de l’UGTA
    Un groupe de travailleurs adhérents de la mutuelle générale des PTT
    Lettre déjà publie sur les réseaux sociaux algerietelecom reality et SNAT PTIC




    0



    0
    Haubert
    1 septembre 2013 - 1 h 55 min

    A Monsieur le Ministre du
    A Monsieur le Ministre du travail
    Mon écris actuel est pour attirer l’attention sur la gestion mafieuse de la mutuelle générale des travailleurs des PTIC ,une gestion couronnée par la ruine de la CAVDIR qui a connu une perte de 80.000.000 DA suite à un dépôt irréfléchi à KHALIFA Bank causant un trou financier qui se comble par des opérations financières anormales.

    Ce trou financier de la CAVDIR a affecté le paiement régulier du complément de retraite des adhérents de la ladite caisse et pour ce faire il y a eu recours au bricolage en refluant cette caisse par qui des apports qui sont les adhésions périodiques des travailleurs actifs ou des apports du social , de ce fait, combler un trou financier par un autre.
    En plus des opérations financières qui ne peuvent que démontrer la falsification dont les opérations de transferts pour combler les fonds de la MGPTIC par des dons à partir des caisses du social, chiffrés à 40.000.000 DA pour engendrer soit disant des bénéfices et créer un mouvement anormal de fonds entre caisses et par la suite des gains .
    Ces transferts de fonds idées d’une personne illettrée mais qui continue à exercer pour ce faire servir en augmentant sa fortune personnelle.

    Des mouvements douteux de fonds ,pour couvrir le trou financier de la CAVDIR et aussi les travaux des infrastructures hôtelières, dont beaucoup sont des travaux fictifs ,en exemple :l’entretien du centres les andalouses ;,Bouhanifia, hammam m’righa

    A titre pour la Fraude planifiée et programmée pour le MARDI 03 /09/2013, dans les élections de renouvellement des délégués à la mutuelle pour ALGERIE POSTE ,région EL HARRACH
    Des Bulletins de vote n’ont pas été remis aux membres de commissions locales chargé des élections, les bulletins de vote ont étés mais à un candidat précis.

    Ce qui ressort comme lumière du jour est l’opération de fraude et des actes mafieux assimilables un ceux d’un gang dont l’intérêt est la répartition de la rente et la continuité de l’organisation des excursions qui sont d’une rentabilité telle ,que tout le monde constitue sa fortune pour acquérir des véhicules et maisons sur les dos des travailleurs.




    0



    0
    EL ANDALOUSIA
    31 août 2013 - 21 h 28 min

    L’élection de renouvellement
    L’élection de renouvellement des délégués à l’AG de la mutuelle des PTIC se déroulera avec tous les ingrédients d’une fraude massive pour prendre des délégués qui éliront à leurs tours le président du conseil d’administration et ses membres, le président qui sera que le sortant vu qu’il est membre de l’AGE ainsi que les membres par la bénédiction de la loi régissant les mutuelles sociales.
    Le nouveau ancien président de la MGPTIC n’est que le SG de la fédération des travailleurs des PTIC qui est au même poste depuis plus de 18 ans .
    Pourquoi ils se battent pour la mutuelle, c’est pour doubler leurs salaires vu qu’à la MGPTIC malgré le statut de ses gestionnaires est le bénévolat d’après la législation mais dans la MGPTIC les salaires sont doublés malgré la prise en charge par les entreprises ALGERIE TELECOM et ALGERIE POSTE cela pour ceux qui gravitent aux alentours de la mutuelle.
    Et pour les gestionnaires, le plus intéressant c’est la gestion des infrastructures hôtelières (Hôtels BOUHNIFIA – SERAIDI – TEBESSA – GUELMA – BISKRA – TLEMCEN) qui résulte des bénéfices importants vu qu’elles affichent complet toute les saisons de l’année et à la fin les bilans se font trafiqués, il y a qu’à vérifier les situations sociales et les fortunes des gestionnaires de ses hôtels.
    Et aussi, les centres médicaux sociaux qui se gèrent comme épiceries ou il y a activités dans l’achat des médicaments et réactifs de laboratoires avec la complicité de personnes qui n’ont aucun niveaux qu’ils installent entant que chef de centre ou responsables des achats et l’exemple le plus flagrant est celui du laboratoire MGPTIC de la grande poste .
    Avec l’avancement une mafia s’est constituée défiant foi et lois ………




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.