Amar Belani à Algeriepatriotique : «Les spéculations fantaisistes qui circulent sur les réseaux sociaux ne sont que pures affabulations»

Dans une déclaration à Algeriepatriotique, suite à notre article relatif aux rumeurs qui circulent sur l'Algérie à travers les réseaux sociaux, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a déclaré qu’«en dehors du communiqué officiel émanant du ministère des Affaires étrangères, tel que publié le 29 août 2013 par l’agence APS, toutes les rumeurs et autres spéculations fantaisistes qui circulent sur les réseaux sociaux ne sont que pures affabulations». Le porte-parole des AE rappelle les termes de ce communiqué qui a réaffirmé, souligne-t-il, la position de l’Algérie sur trois points essentiels. Ces points, rappelle M. Belani, consistent en la condamnation avec la plus grande vigueur de l’usage des armes chimiques constaté en Syrie, la ferme opposition à toute intervention armée dans un pays souverain en dehors des procédures normatives prévues par le droit international et, enfin, l'importance cruciale du dialogue politique inclusif qui demeure incontournable dans la recherche d'un règlement consensuel de la crise en Syrie. Dans notre article publié le 31 août 2013, nous avions, entre autres rumeurs circulant sur Facebook, rapporté le faux communiqué attribué au ministère des Affaires étrangères algérien stipulant que l’Algérie avait averti «qu’elle continuera de livrer le gaz et le pétrole à la Syrie, et met en garde contre toute attaque contre ses navires, et menace de rompre toutes les relations avec les États arabes qui soutiendront les attaques contre la Syrie», ajoutant : «C'est officiel, l'Algérie rompra ses relations diplomatiques avec tous les pays arabes qui faciliteront l'agression des Etats-Unis contre la Syrie.» Nous avions rétabli les faits réels à travers le communiqué cité par l’APS et dont le porte-parole du ministère des AE a rappelé les termes. La désinformation véhiculée par les chaînes satellitaires connues pour leur soutien à l’action des groupes terroristes en Syrie, mais aussi à travers les réseaux sociaux comme Facebook, fait partie de l’armada médiatique mise en branle pour préparer une agression contre ce pays. C’est connu, l’Algérie est clairement opposée, tout comme l’Egypte, l’Irak, le Liban ou la Tunisie, à une intervention militaire étrangère, privilégiant une solution politique à la crise syrienne. Outre les chaînes satellitaires et les réseaux sociaux, la désinformation est portée également par des responsables américains qui ont prétendu avoir obtenu un mandat de la Ligue arabe pour lancer une frappe sur la Syrie, ce qui a été démenti par le porte-parole du secrétaire général de l’organisation panarabe, Nacif Hatti, qui a affirmé qu’«aucun mandat politique ou autre n’a été donné à quelque partie que ce soit pour lancer une frappe sur la Syrie». Comme nous l’avons souligné dans l’article qui dénonçait cette campagne de rumeurs : «Ces manigances n’ont rien d’innocent, et les ennemis de l’Algérie, notamment Israël et les valets du sionisme, ne sont pas loin. Quelle autre lecture pourrions-nous avoir si ce n’est celle d’une désignation de cibles pour le futur ? Méditons sur cette campagne mystérieuse contre notre pays et notre armée, qui reste une des seules armées debout dans un monde arabe dévasté, et où la menace, si ce n’est la guerre, est le lot quotidien de bien des peuples. Nos autorités doivent réagir fermement à ces campagnes, car le monde de l’information aujourd’hui est devenu le pilier de toutes les interventions impérialistes. De simples communiqués de presse ne suffisent plus de nos jours à contrer les torrents ravageurs des médias mainstream et des réseaux sociaux qui sont à la pointe des manipulations guerrières.»
Kamel Moulfi
 

Comment (13)

    lagrinche
    3 septembre 2013 - 23 h 08 min

    Le patriotisme! voilà un
    Le patriotisme! voilà un terme qui a été tellement galvaudé qu’il a perdu toute sa substance! Comme il avait raison
    Paul Henri Dietrich lorsqu’il disait « Le patriotisme véritable ne peut se trouver que dans les pays où les citoyens libres, et gouvernés par des lois équitables, se trouvent heureux, sont bien unis, cherchent à mériter l’estime et l’affection de leurs concitoyens » tout le reste n’est que balivernes…




    0



    0
    eliamine
    3 septembre 2013 - 15 h 04 min

    pour que notre armée reste
    pour que notre armée reste debout, il faudrait penser à remplacer son chef d’état major par un général plus jeune, dont l’expérience sur le terrain ne remonte pas à Mathusalem, donc avant que les choses se gatte b3id char.




    0



    0
    vrirouche
    3 septembre 2013 - 11 h 28 min

    Au final , ce serait bien de
    Au final , ce serait bien de rompre avec tous les pays arabes quels qu’ils soient ! Nous retrouverons notre authenticité nord africaine ! On commercera avec les nations progressistes tout
    en rejetant l’obscurantisme lié à des idéologies (toutes) d’1
    autre temps ! Akli oughaléghd , yéla achou arra thessléme !




    0



    0
    samir
    3 septembre 2013 - 9 h 46 min

    La communication défaillante
    La communication défaillante dans notre pays ouvre la porte à toute manipulation externe, information malveillante et nuisible … Malheureusement après coup, les responsables du pays réagissent une fois le mal fait.




    0



    0
    Nenuphar
    2 septembre 2013 - 21 h 28 min

    L’inénarrable Benani prend
    L’inénarrable Benani prend les algériens pour des demeurés.
    Il conteste ce qui circulait sur les réseaux sociaux et qui, pour une fois, montrait une Algérie digne, fière et fidèle à ses principes par l’information selon laquelle : « l’Algérie continuera de livrer le gaz et le pétrole à la Syrie, et met en garde contre toute attaque contre ses navires, et menace de rompre toutes les relations avec les États arabes qui soutiendront les attaques contre la Syrie », ajoutant : « C’est officiel, l’Algérie rompra ses relations diplomatiques avec tous les pays arabes qui faciliteront l’agression des Etats-Unis contre la Syrie.»
    Mais le porte voix du MAE balaye cette belle initiative d’un revers de main et à sa place il rappelle les points défendus par l’Algérie :  » condamnation avec la plus grande vigueur de l’usage des armes chimiques constaté en Syrie, la ferme opposition à toute intervention armée dans un pays souverain en dehors des procédures normatives prévues par le droit international et, enfin, l’importance cruciale du dialogue politique inclusif qui demeure incontournable dans la recherche d’un règlement consensuel de la crise en Syrie. »
    De ces deux positions, la première est forcément la bonne puisqu’elle ne prête pas à discussion vu les termes de la menace. La seconde c’est du pipi de chat, des paroles insignifiantes et dépourvues de crédibilité.
    Quant au fait évoqué dans l’article d’une cabale montée de l’étranger :  » Méditons sur cette campagne mystérieuse contre notre pays et notre armée, qui reste une des seules armées debout dans un monde arabe dévasté, et où la menace, si ce n’est la guerre, est le lot quotidien de bien des peuples. », effectivement la seule armée qui n’a pas encore été détruite est l’armée algérienne qui à ne pas en douter ne ferait pas long feu devant des attaques de l’Empire qui feraient que cette armée est un nain à combattre, un bien grand mot, face à un géant. Il ne faut pas se voiler la face par des propos lénifiants et d’un nationaliste dévoyé à l’extrême.
    Malo periculosam libertatem quam quietam servitutem




    0



    0
    ZEGDI
    2 septembre 2013 - 20 h 02 min

    JE ME DEMANDE DE QUEL
    JE ME DEMANDE DE QUEL PATRIOTISME NOUS PARLENT CES PILLEURS ?TRAITRES DE TOUT GENRE ,VOUS PARLEZ AU NOM DU PEUPLE ALGERIEN ALORS QUE VOUS ETES ILLIGITIME,VOUS N’AVEZ JAMAIS ESSAYER DE SE RAPPROCHER DU PEUPLE AU MOINS ECOUTER SES DOLEANCES ET CES SOUFFRANCES ,VOUS AVEZ LE PREVILGE DE VOUS SOIGNEZ AILLEURS QUE NOS HOPITAUX QUI SONT LAISSES POUR COMPTE ,VOUS NOUS PARLEZ DU PATRIOTISME JUSTE LORS D’UN MATCH DE L’EQUIPE NATIONALE POUR EXPLOITER LA JOIE DE CES DERNIERS EN VOTRE FAVEUR.




    0



    0
    Antisioniste
    2 septembre 2013 - 15 h 57 min

    Salamou 3alikoum
    Monsieur

    Salamou 3alikoum

    Monsieur Amar Belani, se que vous appelez « Les spéculations fantaisistes » ne sont pas aussi fantaisistes que vous le croyez, ou voulez nous le faire croire. Je ne vous accuse de rien cher monsieur, mais je tiens à porté à votre connaissance une critique constructive, à toute fin utile.

    les lambdas dont je fais partie savent autant, ou peut être mieux que vous que notre patrie est la suivante sur la liste, et nous nous demandons qu’a fait, et que fait notre état pour parer à cette éventualité qui se rapproche dangereusement de la certitude. Si vous en douter lisez le commentaire de Jeune Algérien sur cette même page avec le quel je suis totalement d’accord.

    Le cancer greffè sur l’état de la Palestine a recruté une armé de blogueurs en 2009 pour contré les « sites anti-sionistes ». C’est à dire qu’il y’a une volonté politique claire d’utilisé le web comme arme de guerre aussi bien contre ceux qui sont contre le cancer sioniste, que pour propager des hoax et poussé à la révolte l’instabilité et enfin la destruction des états qui sont contre les sionistes. Cela nécessite un budget des infrastructures, du matériel, mais surtout de la matière grise, et ils l’ont fait sans même essayer de le cacher.

    Pourquoi ne pas puiser dans les ressources de se qu’on appel le ministère de la culture qui dilapide des sommes colossales à des fins occultes qui n’ont apporter, et ne nous apporteront aucun plus alors qu’en est en état de guerre, même si elle n’est pas déclarer officiellement, pour l’instant?

    Étant donné que vous n’êtes la que pour cette période de transition, faite quelque chose de concret pour se pays et se peuple dont vous faite partie, prenez de la graine sur se que fait se journal électronique Algérie Patriotique à titre d’exemple.

    PS: @ AP je vous suggère de crée une nouvelle rubrique vidéo à votre journal.




    0



    0
    Mohsen Abdelmoumen
    2 septembre 2013 - 13 h 41 min

    @Jeune Algérien : c’est une
    @Jeune Algérien : c’est une très bonne idée surtout à l’heure où nous sommes dans la « cyberwar ». Organisez-vous, nous sommes là pour vous soutenir et inviter des personnalités d’envergure internationale que nous connaissons pour relayer l’idée.
    Mes salutations fraternelles à tous les patriotes algériens.




    0



    0
    Anonyme
    2 septembre 2013 - 13 h 04 min

    la brigade digitale existe
    la brigade digitale existe déjà en Algérie. son rôle est de protéger la caste des intouchables en place en Algérie sous couvert de patriotisme et de dénigrer toute critique à son égard. y a qu’à voir sur les sites d’informations et sur facebook. une seule personne par exemple se cache derrière plusieurs pseudos. n’est ce pas jeune algérien ?




    0



    0
    Anonyme
    2 septembre 2013 - 12 h 49 min

    tout a fait d’accord avec
    tout a fait d’accord avec jeune algerien




    0



    0
    Anonyme
    2 septembre 2013 - 12 h 49 min

    Le vide médiatique que
    Le vide médiatique que l’Algérie a laissé aux détracteurs de notre pays de le combler est à inscrire dans la léthargie de certaines de nos institutions à dépenser des sommes colossales dans les futilités alors que nos voisins arabes et africains ont développé des moyens à même de se défendre et imposer leurs points de vue à moindre frais. L’Algérie na pas investi dans ce créneau qui est stratégique car certains de nos responsables ne se soucient guère de l’intérêt de l’Algérie sur la scène internationale et ce à cause de leur égoïsme prononcé cotre l’intérêt national.




    0



    0
    Anonyme
    2 septembre 2013 - 12 h 13 min

    quel dialogue inclusif peut
    quel dialogue inclusif peut il y avoir quand on arrive à utiliser des armes chimiques?




    0



    0
    Jeune Algérien
    2 septembre 2013 - 10 h 02 min

    Je me répète:
    Il FAUT une

    Je me répète:

    Il FAUT une brigade digitale en Algérie, qui diffuse de façon ordonnée une propagande algérienne autorisée.
    Nous avons les moyens, la matière grise.
    Il faut que la direction politique prenne ses responsabilités dans l’intérêt national.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.