Interpol lance un mandat d’arrêt contre Hichem Aboud

Interpol a délivré un mandat d’arrêt contre le fugitif Hichem Aboud pour délit de fuite et traversée illégale des frontières internationales, indique le quotidien algérien Ennahar dans son édition de lundi. Cette annonce vient confirmer les informations publiées par Algeriepatriotique, selon lesquelles Hichem Aboud a réussi à s’exfiltrer, avec la complicité d’autres personnes, vers la Tunisie par la wilaya frontalière de Tébessa. Poursuivi dans son pays pour atteinte à la sécurité nationale, et interdit de fait de quitter le territoire national, Hichem Aboud aurait été aidé par trois personnes pour passer illégalement la frontière, parmi lesquelles un contrebandier et un correspondant de son journal Jaridati, travaillant aussi comme journaliste à Radio Tébessa, qui ont été arrêtés, d’après des sources concordantes. On apprend aussi qu’Interpol avait déjà émis un premier bulletin affirmant que le fugitif algérien a pu gagner la Grèce, via la Tunisie, et qu’il s’y trouve toujours ; dans le même bulletin, la police internationale demande à tous les services de sécurité à travers le monde de l’arrêter et de le livrer aux autorités judiciaires algériennes. Ne se sentant plus protégé depuis le départ du colonel Fawzi, l’intrigant journaliste, auteur d’un brûlot contre l’armée algérienne, avait d’abord tenté de chercher secours et refuge auprès d’une organisation non gouvernementale suisse, pour échapper à la justice de son pays. Dans une lettre adressée au Haut-Commissaire des droits de l’Homme de l’ONU, révélée par Algeriepatriotique, celui qui a toujours été un agent des services français indiquait qu’il porterait plainte contre l’Etat algérien, qui l’aurait privé de sa liberté de circulation et de son droit à la publicité. Enfin, le départ de Hichem Aboud vers la Grèce, comme le révèle Interpol, pose la question de savoir si les autorités tunisiennes avaient été alertées ou non par Alger. Affaire à suivre.
R. Mahmoudi
 

Comment (37)

    chemlal
    4 septembre 2013 - 21 h 37 min

    Mrs de l’interpole,recherchez
    Mrs de l’interpole,recherchez Hichem Aboud,félicitez Chakib Khellil,décorez Bouteflika, et estez le peuple Algérien en justice, pour son inertie face a la corruption de ses dirigeants.




    0



    0
    Anonyme
    4 septembre 2013 - 19 h 50 min

    Foutaises
    Foutaises




    0



    0
    chaila
    4 septembre 2013 - 19 h 23 min

    Aboud est le roi des cons ,
    Aboud est le roi des cons , il croit qu’il peut faire ce qu’il veut , il lèche les bottes des français pour une carte de séjour quand les gens mourraient ici les armes à la main , luttant contre les islamistes , puis il vient s’installer , lance des torchons qu’il croit des journaux et surtout il se permet de donner des leçons aux autres , lui qui torturait ses semblables en les regardant d’en haut comme des bougnoules de services , maintenant il va vivre comme un rat , c’est le temps de la vengeance , la vengeance m’appartient a dit le Seigneur .




    0



    0
    memona
    3 septembre 2013 - 21 h 37 min

    et chakib khalil et farid
    et chakib khalil et farid bedjaoui ???eux sont intouchables
    ce n’est pas que je défende ce monsieur mais je trouve que la justice algérienne si justice il ya et j’en doute :c’est deux poids deux mesures et loin de moi l’idée de defendre ce monsieur aboud mais quand meme!!!!!!!!!!!!!




    0



    0
    nadir
    3 septembre 2013 - 19 h 27 min

    ceux qui ont côtoyé ce voyou
    ceux qui ont côtoyé ce voyou de Hichem aboud savent comment il traite les journalistes comme des esclaves , il les traitent avec mépris et quand il ne veut pas les payer il trouve des prétextes les jettent comme une merde il mérite ce qui lui arrive et dire que c’est un journaliste car il a deux torchons qui publient des articles sans fondements et copiés sur les sites internet, il y a même un plagiaire à la tête de sa rédaction (version francophone) alors j’espère qu’il en aura pour son grade ce fumier! il a déclaré en une que Bouteflika était mort, il est allé même le crier sur les plateaux de France 24 pour se faire mousser alors que le type était vivant au val de grâce si c’est cela le journalisme alors moi je suis le Saint esprit!




    0



    0
    tayouch
    3 septembre 2013 - 17 h 58 min

    le tort de hicham aboud c
    le tort de hicham aboud c qu’il faisait de l’ombre a ennahar , lui et ennahar appartiennent au meme clan , ils sont chargés de la confusion et jouent les troubles faits , ils ont toujours étaient les opposants de l’opposition , la situation danslaquelle se trouve aboud aujourd’hui est due a son non respect de certaines règles qui caractérisent les groupes mafieux, il a failli aux consignes des parrains , il est aujourd’hui persona non grata , drole de pays.
    et pendant ce temps la des pays se développent , créent s’émancipent , nous on s’enfonce , on se dispute comme des chiffonnières , on se batte pour qui le premier sert mieux LA PLUS GRANDE MAFIA DU MONDE QUI EST LE POUVOIR ALGERIEN.




    0



    0
    el djazairi
    3 septembre 2013 - 17 h 51 min

    j’ai peur pour notre peuple,
    j’ai peur pour notre peuple, car tout cela finira dans un bain de sang.les clans anciens ou nouveaux,s’agitent ,s’entredechirent,c’est la fin d’un système national-baatho-wahabo-modjahido-politico-militaro-finnanciero-trafico-mediatico-socialo-harko-socialisme qui s’annonce. même si ils ont plus d’un tour dans leurs sacs et ils finissent toujours par s’entendre sur le dos du peuple et contre lui.le peuple otage de ses sbires sans foi ni loi risque encore une fois de payer le prix fort.




    0



    0
    el hayer
    3 septembre 2013 - 15 h 06 min

    AP veut-il imiter Ennahar
    AP veut-il imiter Ennahar dans la désinformation ? la deontologie, le respect des lecteurs et tout le blabla des journalistes c’est quoi?
    Mon journal et Djaridati n’ont pas été suspendus , ilsont paru et garni les etals de certains kiosques de l’Algerois mais ces deux quotidiens qui derangent n’ontpas été distribués par la mafia d’Ennahar.
    verifiez l’information salut




    0



    0
    Patriotique
    3 septembre 2013 - 14 h 09 min

    Par Anonyme (non vérifié) |

    Par Anonyme (non vérifié) | 3. septembre 2013 – 1:39, merci pour la précision. Evidemment, Paris fait tout pour faire oublier l'épisode Merah !
     




    0



    0
    Anonyme
    3 septembre 2013 - 11 h 38 min

    Comme tous les algériens je
    Comme tous les algériens je me suis régalé des articles parus sur le journal de ABOUD »MON JOURNAL »concernant les malversations de certains pontes intouchables du systeme et on attendait la suite des autres dossiers promis par ABOUD.
    Résultats : Cest Aboud qui paye de sa personne.et la liberté d’expression dont se targue l’ALGERIE?
    Ça rappelle l’histoire d’un courageux journaliste nommé BENCHICO.
    SASOULA




    0



    0
    Anonyme
    3 septembre 2013 - 0 h 39 min

    Ce n’est plus la DCRI mais la
    Ce n’est plus la DCRI mais la DGSI (direction générale de la sécurité intérieure)




    0



    0
    Anonyme
    2 septembre 2013 - 21 h 04 min

    Les journaux de Hicham Aboud
    Les journaux de Hicham Aboud suspendus




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.