D’anciens hauts fonctionnaires de l’ONU dénoncent l’illégitimité d’une attaque contre la Syrie

Six anciens hauts fonctionnaires des Nations unies ont signé un appel intitulé «Plaidoirie pour la paix en Syrie», dont une copie nous a été remise. L’appel, destiné à une large diffusion en vue de peser dans le débat actuel sur les menaces d’attaque sans mandat légal contre un pays souverain, est signé par les ex-secrétaires généraux adjoints Hans-Christof Von Sponeck et Denis J. Halliday, Saïd Zulficar, Samir Radwan, Samir Basta et Miguel d´Escoto Brockmann, président de l’Assemblée générale des Nations unies en 2008-2009. Ces anciens hauts fonctionnaires préviennent contre «les bruits de bottes qui se font entendre une nouvelle fois au Moyen-Orient, avec la possibilité d’une attaque imminente sur la Syrie, suite aux allégations d’usage d’armes chimiques par son gouvernement». Se faisant le relais de voix hostiles aux arguments avancés par Washington et ses alliés atlantistes et moyen-orientaux, ils affirment : «Tout d’abord, nous n’avons pas de véritables preuves de l’usage des armes chimiques par le gouvernement syrien. Et même si des preuves étaient fournies par des gouvernements occidentaux, il y a lieu de rester sceptiques, en se souvenant de tous les prétextes discutables ou fabriqués utilisés pour justifier les guerres antérieures, l’incident du Golfe du Tonkin et la guerre du Vietnam, les couveuses koweïtiennes et la première guerre du Golfe, le massacre de Racak et la guerre du Kosovo, les armes de destruction massive irakiennes et la seconde guerre du Golfe, les menaces sur Benghazi et la guerre de Libye», rappellent-ils. A ce propos, les anciens hauts cadres onusiens révèlent que les preuves de l’usage d’armes chimiques sont fournies aux Etats-Unis par les services des renseignements israéliens, «qui, notent-ils, ne sont pas une source tout à fait neutre». Pour en venir ensuite à l’illégitimité de toute action envisagée, à supposer même que les preuves soient authentiques, en expliquant que «toute action militaire nécessite l’aval du Conseil de sécurité de l’ONU». Ils s’offusquent du fait que la «communauté internationale», soit réduite à deux pays : les Etats-Unis et la France. Dans leur plaidoirie-réquisitoire, les signataires, parmi lesquels figurent deux ancien secrétaires généraux adjoints de l’ONU, ne se gênent pas de railler la politique occidentale : «L’Occident n’a pas réellement d’allié fiable en Syrie, assènent-ils. Les djihadistes qui combattent le gouvernement n’ont pas plus d’amour pour l’Occident que ceux qui ont assassiné l’ambassadeur américain en Libye. C’est une chose d’accepter de l’argent et des armes venant d’un pays donné, une toute autre d’être son véritable allié.» Ils plaident enfin pour le droit des peuples occidentaux à avoir une opinion libre et à s’affranchir de la manipulation.
R. Mahmoudi
 

Comment (6)

    Nenuphar
    4 septembre 2013 - 21 h 16 min

    On parle d’intervention
    On parle d’intervention imminente, on évoque des légitimes défense des occidentaux, on attend le feu vert du Sénat américain pour lancer des missiles meurtriers sur la Syrie et pendant ce temps, ce pays attend qu’on décide de ce que vont faire de lui les sionistes aidés par les pendants d’américains et français.
    En cet état de déclaration de guerre sans encore la mise à feu, les syriens devraient à leur tour et avant qu’ils ne peuvent plus donner de coups, lancer leurs missiles sur les bateaux américain, français et israélien qui mouillent en mer dans l’attente du 10 de ce mois où un vote « décisif », mais les dés en sont jetés, pour jeter ces hordes de sauvages sur le pays.
    Ce ne sera que légitime défense puisqu’il est patent que les agresseurs veulent lui faire la guerre quoi qu’il arrive.




    0



    0
    hamel
    3 septembre 2013 - 21 h 27 min

    Il n y a pire sourd que celui
    Il n y a pire sourd que celui qui ne veut rien entendre et il n y a
    pire aveugle que celui qui ne veut rien voir. Et c est valable pour les deux belligerants.




    0



    0
    tabtab
    3 septembre 2013 - 19 h 41 min

    NON A UNE INTERVENTION
    NON A UNE INTERVENTION MILITAIRE EN SYRIE !!!
    LISEZ ET SIGNEZ LA PÉTITION QUI SE TROUVE A CETTE ADRESSE:
    http://www.petitions24.net/non_a_une_intervention_occidentale_en_syrie
    Parlez-en à vos amis et à vos proches.




    0



    0
    X man
    3 septembre 2013 - 16 h 51 min

    Trop tard pour condamner !
    Trop tard pour condamner !

    Ils viennent de comprendre qu’ils n’étaient que des des idiots utiles appelés à disparaître.

    Personne ne pourra éviter au monde la grande explosion qui n’a besoin que d’une petite étincèle.




    0



    0
    Benzaim BOUKAHIL
    3 septembre 2013 - 16 h 49 min

    A publier ici aussi AP!
    A publier ici aussi AP! Cordialement.
    Je ne le redirai jamais assez, mais une parole vaut parfois plus que des actions, et souvent des images valent plus que les mots….Donc si vous vous opposez à la guerre française en Syrie, lisez et riez au nom de la civilisation ! Faites tourner au plus grand nombre! Mettez le sarasin hebdo en photo profile sur facebook si vous avez un compte pour faire connaitre votre position…aidez moi a exposer la France du parjure!

    TELECHARGEZ SARASIN HEBDO AVANT CENSURE OU FIN DU MONDE !

    http://rapidshare.com/files/3426425245/Sarasin%20HEBDO.jpg

    Autres lecture tout aussi intéressante !
    Le journalisme et Sun Tzu l’Art de la guerre par la plume!
    http://rapidshare.com/files/850571679/Le%20journalisme%20et%20Sun%20Tzu.pdf

    Riposte d’outre tombe, le succes du world wide web en date du 1/11/2012….
    http://rapidshare.com/files/4027710525/gnrationidentitaireestservie___parsuntzuetlessaraz.zip

    Benzaim BOUKAHIL Docteur Patriotis Causa.




    0



    0
    issam
    3 septembre 2013 - 15 h 07 min

    Même l’ancien président
    Même l’ancien président gorbatchev condamne cette guerre.

    http://www.rts.ch/info/monde/5177337-pour-mikhail-gorbatchev-intervenir-en-syrie-sera-une-erreur-plus-grande-qu-en-irak.html




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.