Réhabilitez vos sectes !

Par Karim Bouali – Les informations qui nous parviennent d’Egypte montrent clairement que le spectre de la dissolution de l’organisation des Frères musulmans se précise de jour en jour. On peut deviner, quand la nouvelle tombera, les protestations qui viendront de milieux qui feindront d’ignorer que cette organisation est assimilable à une secte, comme celles qui sont traquées par les capitales occidentales, chez elles, sans répit. Mais le monde occidental nous a habitué à ce «deux poids deux mesures», le plus souvent bâti sur le mensonge. Alors, il ne faudra pas s’étonner de voir certains dirigeants et certaines ONG en apparence internationales, mais en fait instruments des pays occidentaux, clamer leur opposition à la démarche des nouvelles autorités progressistes égyptiennes. La population égyptienne et, d’une façon plus générale, les populations qui vivent dans les pays musulmans savent que cette secte, par essence, utilise la violence, et, en dehors des fanatiques qui en font partie, personne ne regrette qu’une telle organisation soit bannie. On soulève l’argument selon lequel les Frères musulmans auraient été privés d'un pouvoir légitimement acquis, ce qui est très discutable, mais le fait de répondre par la violence au coup d'Etat, comme le qualifient les partisans des Frères musulmans, n'est-il pas une preuve suffisante justement de leur caractère belliqueux ? Pourquoi l'extrême droite en Europe, bien que brutale et encline à l'agressivité, empêchée par mille et un subterfuges d'arriver au sommet du pouvoir (en France, avec 17% de voix à la présidentielle, troisième force politique du pays, le Front national n'a que deux députés), ne prend pas les armes contre le pouvoir central ? Ne recourt pas aux attentats terroristes pour y parvenir ? Quant à ceux qui craignent que la dissolution des Frères musulmans donne lieu à une vague de violence, ils ont appris, s’ils suivent les informations, que cette violence a déjà commencé et que l'attentat à la voiture piégée contre le ministre de l'Intérieur est le signe que les groupes islamistes armés issus de cette organisation ont déjà abattu leurs cartes. Naturellement, comme partout où ils tentent de s’imposer à leurs peuples, les Frères musulmans proclament, publiquement, leur innocence, tout en encourageant, à l’intérieur de leur secte, leurs membres à multiplier les attentats.
K. B.
 

Comment (4)

    Mohamed el Maadi
    7 septembre 2013 - 19 h 50 min

    J’ai toujours combattu
    J’ai toujours combattu l’islamisme (se servir de l’islam comme fonds de commerce) alors Algérie Patriotique devait aussi nous dire pour qui roulent ces Algériens qui viennent en France et ont fondé une association se nommant  » le conseil des ex musulmans »
    Des Algériens qui crache sur la religion de mes parents et sur la confession d’une majorité de moudjahidine et martyrs ?
    CAR tous les extrémismes sont à combattre, je combattrais les Algériens qui s’allient avec le Front National en France et la communauté algérienne de France concernant ceci est unie .Si vous les connaissez dite leur que la bataille est perdue d’avance pour eux




    0



    0
    zyriab
    7 septembre 2013 - 14 h 27 min

    Le complexe du LAIC est un
    Le complexe du LAIC est un des phénomènes les plus important de ce siècle Vouloir faire croire que cette religion rend les peuples plus ouvert.On le voit trés bien que l’immense majorité des peuples ont leurs croyances sans pour autant tomber dans le fanatisme ou l’extrémisme Et ceux qui prétendent à la laicité ont voit trés bien ou cela les a mzné ce genre de manque de spiritualité (Le Temple du soleil MOON et toutes autres sectes menant à la folie et à toutes sortes d’exaction)L’être humain est encore assez faible pour vivre sans spiritualité Le plus important est d’éviter les déviations et autres extrémismes C’est pour cela comme ont dit en arabe c’est moi qui vait te montrer la quibla pas besoin d’écouter les autres.




    0



    0
    Abou Stroff
    7 septembre 2013 - 10 h 18 min

    si la dissolution de la secte
    si la dissolution de la secte des frères musulmans n’est pas suivie d’une stratégie de long terme ayant pour but de démystifier le discours religieux en général et le discours des islamistes en particulier, alors la dissolution ne fera que retarder le moment de l’explosion inéluctable. en effet, l’acte administratif (la dissolution) est simple alors qu’extirper, de cerveaux aliénés, les inepties produites par les islamistes n’est pas une oeuvre de tout repos. la dissolution du fis en algérie a t elle réveillé les individus lambda pour qu’ils réalisent que la religion ne résout aucun de leurs problèmes? ne voit on pas le pouvoir en place utiliser la religion pour endormir les algériens lambda? que signifie la construction d’une méga-mosquée par leur bienaimé fakhamatouhou alors que les déficits en logements, hôpitaux, centres de recherches, etc. sont astronomiques? en fait, lutter contre une interprétation « moyenâgeuse » de la religion exige un courage politique qui se matérialise en une exigence radicale: l’exigence de la laïcité en tant que condition nécessaire et suffisante pour désarmer tous les charlatans qui utilisent la religion à des fins politiques. malheureusement, le charlatanisme dans la plupart des pays « arabes » en général et en algérie en particulier est au coeur des pouvoirs en place et ces pouvoirs ne sont en fait que l’une des faces d’un même médaille (l’autre face étant représentée par une soi disant opposition religieuse).




    0



    0
    zyriab
    7 septembre 2013 - 10 h 16 min

    Il n’y apas de quoi s’étonner
    Il n’y apas de quoi s’étonner l’Occident a toujours pratiqué le vieil aphorisme « Fait ce que je te dit et ne fait pas comme moi »Depuis plusieurs siècle l’Occident agresse le restant du monde en trouvant des exscuses et des raisons même quand il n’y en a pas .Malheureusement pour nous il se trouve que des compléxé mentaux colonisés mentaux continuent à croire à ces fariboles et les propages convaincues de ce »s vérités Retour au concept développés par (Allah yerhamou)Malek BEnnabi :le complexe du colonisable




    0



    0

Les commentaires sont fermés.