Sonelgaz veut couvrir les besoins en électricité dès 2014

Le groupe Sonelgaz, qui fait face à une hausse continuelle de la demande en électricité, lance de nouveaux projets pour la satisfaction de la demande. Un programme complémentaire a été mis en place et est en cours de réalisation, souligne ce groupe, qui renforce son plan de communication dans l’espoir de redorer son blason terni par des mauvaises prestations et le délestage récurrent subi ces dernières années par des millions de foyers algériens. Les projets en cours visent le renforcement du parc de production de l’électricité d’une puissance totale de près de 2 238 MW qui viennent s’ajouter aux centrales en cours de réalisation. Ces projets engagés généreront une capacité additionnelle de 3 786 MW à mettre sur le réseau avant l’été 2014, dans le but de faire face aux prévisions de l’augmentation de la demande à hauteur de 20%. La demande prévisionnelle pour 2014 se situerait au minimum à 11 720 MW et au maximum à 12 557 MW. La puissance maximale appelée «PMA» a atteint 10 464 MW le 7 août 2013, en évolution de près de 7% par rapport à la PMA de l’été 2012. La Société algérienne de production de l’électricité (SPE) et la Société de l’électricité et des énergies renouvelables (SKTM), filiales de Sonelgaz, ont été chargées de réaliser ce programme et de le mettre en œuvre avant l’été 2014. De gros moyens ont été mobilisés pour le concrétiser dans les délais impartis. «La capacité additionnelle est constituée de 3 446 MW sur le réseau interconnecté nord, 102 MW sur le réseau PIAT et 238 MW sur les 26 réseaux isolés du Sud», explique Sonelgaz, qui affirme que la demande électrique sur le réseau interconnecté nord (RIN) «évolue de façon significative en raison principalement de la croissance en profondeur de la consommation des ménages». «Il est tenu compte, dans la décision de réalisation des moyens de production à achever avant l’été 2014, des besoins de réserve légale (20%) des centrales déclassées, des centrales en entretien et de la baisse de puissance par effet de température en été pour les TG (groupes turbines à gaz) ainsi que des prévisions de la demande de 2014, estimées à 12 561 MW», précise encore le groupe. L’objectif de ces réalisations est de mettre à la disposition de Sonelgaz une capacité disponible mobilisable de 14 961 MW et être en mesure de satisfaire la demande prévisionnelle avec la réserve requise légale nécessaire. Les centrales en cours de réalisations seront installées, entre autres, à Boufarik (600 MW), Hassi R’mel (600 MW), Biskra (400 MW). Des doutes persistent sur les capacités du groupe à réaliser ce nouveau programme, surtout que beaucoup d’Algériens ont subi les conséquences du non-achèvement de certains projets qui devaient faire face à la demande supplémentaire durant l’été dernier.
Sonia B.

Commentaires

    00213
    15 septembre 2013 - 17 h 22 min

    Projet 2014 pour les
    Projet 2014 pour les dirigeants de la Sonelgaz :
    Envoyer un satellite sur Jupiter.
    Faire un tunnel routier entre Alger et Marseille.
    Construire une tour solaire de 1000 mètres.
    Passer à Amsterdam acheter encore un peu d’herbe, pour rêver encore plus et nous prendre pour des cons…




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.