L’ambassadeur de France à partir de Béjaïa : «La France n’entrave pas l’adhésion de l’Algérie à l’OMC»

En visite de travail dans la wilaya de Béjaïa, l’ambassadeur de France en Algérie, André Parant, a tenu aujourd’hui dimanche un point de presse dans un hôtel de la ville, où il a fait la synthèse de sa tournée qui l’a mené notamment à Akbou. Il a visité quelques entreprises françaises, comme Danone, et rencontré les autorités de la wilaya, dont le wali et le président d’APW, et des acteurs de la société civile. Répondant à une question d’un journaliste sur une déclaration parue hier dans la presse nationale, attribuée à une «source autorisée» du gouvernement algérien, accusant la France d’«entraver le processus d’adhésion à l’OMC», l’ambassadeur, a d’abord dit refuser de répondre à des «déclarations anonymes», avant d’assurer que son pays soutiendrait ce processus. Evoquant l’état des relations entre l’Algérie et la France, le diplomate français a révélé qu’une réunion du Comité intergouvernemental de haut niveau se tiendra à la mi-décembre. Elle sera présidée par les deux Premiers ministres, pour une sorte de bilan d’étape des relations franco-algériennes depuis la visite de François Hollande à Alger. A ce propos, l’orateur a tenu à rassurer qu’«il y a une volonté très forte des deux parties pour renforcer ces relations à travers des signatures d’accords et des visites bilatérales». «Je comprends votre impatience, ajoutera-t-il, mais il faut laisser le temps de voir le fruit de ces efforts.» Sur la question des visas, le diplomate français nie toute volonté de la part des autorités de son pays de compliquer les procédures de livraison des visas aux Algériens, indiquant qu’entre 2007 et 2013, le nombre de visas délivrés a été multiplié par deux. Evoquant les projets dans la région, l'hôte de Béjaïa a promis de relancer la réflexion sur la possibilité d’ouvrir un consulat ou un centre culturel français, à Béjaïa et à Tizi Ouzou. En réponse à une question sur le rôle de la France dans la crise syrienne, M. Parant s’est attelé à exposer la position pour le moins ambigüe de Paris : l'impératif de sanctionner un régime qui a utilisé des armes chimiques pour tenter de réduire ses adversaire et l’urgence d’une sortie politique à la crise, et l’ouverture d’un dialogue entre les parties en conflit.
Rabah Aït Ali  

Comment (10)

    Mehacir
    26 septembre 2013 - 20 h 20 min

    L’adhésion de l »Algérie à
    L’adhésion de l »Algérie à l’OMC reste tributaire de la volonté des responsables algériens. pour qu’elle soit sans grand fracas , il faut faire participer les spécialistes algériens et non seulement les cadres du ministère car toute action menée d’une façon unilatérale ne peut conduire qu’à une catastrophe dommageable à l’Algérie. Tous ces retards ne font que perdre argent et avantages à notre pays. L’OMC oblige les pays à commercer dans la transparence et c’est ce que fait un peu peur à certains de nos barons de l’import-import et font des efforts pour faire échouer sinon ralentir l’adhésion.




    0



    0
    Anonyme
    25 septembre 2013 - 7 h 25 min

    Selecto : en France il y a au
    Selecto : en France il y a au moins 2 millions de personnes kabyles ou d’origine Kabyles qui y vivent. Le président français lui même devrait passer en Kabylie à chacune de ses visite en Algérie. S’il fait un tour dans les Aures ça ne ferait pas de mal mais je doute fort qu’il le fera … il ne verrait aucun intérêt à aller perdre son temps dans une région qui n’a personne ou presque comme lien direct avec la France.




    0



    0
    zarzor
    23 septembre 2013 - 21 h 01 min

    «La France n’entrave pas
    «La France n’entrave pas l’adhésion de l’Algérie à l’OMC»

    son adhesion est un ordre .




    0



    0
    Anonyme
    23 septembre 2013 - 19 h 19 min

    Hollande quand il est venu en
    Hollande quand il est venu en Algérie, il a été non pas en Kabylie mais … à Tlemcen




    0



    0
    Anonyme
    23 septembre 2013 - 19 h 18 min

    Hollande quand il est venu en
    Hollande quand il est venu en Algérie, il a été non pas en Kabylie mais … à Tlemcen




    0



    0
    sammmeri
    23 septembre 2013 - 14 h 10 min

    cette visite sa sent les
    cette visite sa sent les ordres des franco/sionistes.et pourquoi l’ambassadeur de France et usa visite souvent la Kabylie???????




    0



    0
    mohamed
    22 septembre 2013 - 21 h 13 min

    quand on voit le conjoint
    quand on voit le conjoint algérien marié à un français attendre des mois pour renouveller son visa de circulation on se pose la question suivante , que doit etre le parcours du simple citoyen algerien ?
    les couples franco algeriens et parent d enfants français refont leur visa dans les même conditions que les algeriens n ayant aucun lien de parenté , français…….. alors que les canadiens offrent un visa de cinq ans pour les conjoints et parents de canadiens , de quelle amelioration des relations parle t on?




    0



    0
    KAID-OMAR BELKACEM
    22 septembre 2013 - 19 h 43 min

    SELECTO , tu rêve ou quoi !
    SELECTO , tu rêve ou quoi ! tu a vue toi un assassin revenir sur le lieux de son crime . la franceafrique après les bienfait de la colonisation vient chez nous faire des affaires elle se fiche pas mal de se qu’a enduré le peuple algérien pendant 132 malheureuse années de son règne . il nia qu’AREVA DANONE ETC qui les intéresse . flamby englué au mali a ramener avec lui le M6 en perte de popularité chez lui a Marrakech. aller oust du balai les frankawi




    0



    0
    Habib Gueziri
    22 septembre 2013 - 17 h 15 min

    Votre excellence,mes
    Votre excellence,mes respects.Desolé d’avoir à vous faire part de l’indignation des Magistrats Algériens ,demandeurs de visas auprès de vos consulats ,lesquels sont tenus de produire à l’appui de leurs demandes des justificatifs d’hébergement en France,qu’ils sont obligés ,la mort dans l’âme de quémander auprès de leurs amis ou membres de la famille,résidents en France,alors même qu’ils justifient ( très amplement d’ailleurs) de moyens de subsistance et d’hébergement dans votre pays.S’agissant d’autorités Algériennes ,nommées par décret Présidentiel ,il y a peut être,à mon humble avis,matière à réflexion sur les conditions de délivrance de visas à cette catégorie,pour ce qui concerne,tant les documents à fournir,que la durée de validité du visa court séjour,libre circulation sur l’espace schengen,qui ne dépasse jamais une année,même si plusieurs visas auront été déjà obtenus .Je vous remercie de votre compréhension et des dispositions que vous prendriez,sans nul doute à cet égard ,d’autant plus qu’il est exigé du Magistrat,par la chancellerie de disposer en permanence de visas en cours de validité,en prévision de fréquents déplacements en France ,à caractère professionnel ,surtout .Merci .




    0



    0
    selecto
    22 septembre 2013 - 17 h 15 min

    Comment se fait t-il que
    Comment se fait t-il que depuis 1962 aucun président ou ambassadeur Français n’ont été dans les Aurès ?




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.