Que va annoncer Saïd Sadi demain à Yakouren ?

Eclipsé depuis son retrait de la présidence du RCD lors du 4e congrès tenu en 2012, Saïd Sadi revient au-devant de la scène dans un contexte politique particulier, plombé par l’incertitude qui entoure l’échéance présidentielle de 2014. L’ex-président du RCD, dont le silence a duré plus d’une année, animera en effet, ce samedi, une conférence-débat intitulée «Quel avenir pour l’Algérie de Novembre et de la Soummam ?». Inscrite dans le cadre de l’université d’été des jeunes du RCD, l’intervention de Sadi est très attendue et suscite déjà beaucoup de commentaires. Si pour les cadres et les militants du RCD, Saïd Sadi sera présent à cette université d’été pour apporter sa contribution en tant que militant depuis de longues années pour la démocratie, d’autres y voient là un «acte politique» indissociable du contexte politique actuel. Ces observateurs n’hésitent d’ailleurs par à établir un lien, à tort ou à raison, entre la sortie médiatique d’Ali Benflis la semaine dernière, promettant une «déclaration politique majeure dans les tout prochains jours», et celle de Saïd Sadi. Deux sorties qu’ils versent dans le même «panier politique» à mettre dans l’agenda électoral de 2014. Cela d’autant plus que les deux hommes sont restés en contact après la présidentielle de 2004. Pour ces mêmes observateurs, l’analyse que fournira Saïd Sadi de la situation politique nationale pourrait être révélatrice de l’état d’esprit du camp opposé au président Bouteflika. Ali Benflis et ses soutiens en tête. Puisque Saïd Sadi, qui dénonce depuis des années le «système clanique et régionaliste» instauré par le président Bouteflika, ne pourra qu’applaudir la candidature d’un rival comme Ali Benflis qui s’est mis en réserve de la République depuis sa défaite de 2004. L’ex-président du RCD, dont l’ombre est omniprésente dans toutes les rencontres du parti, va-t-il marquer son retour sur la scène médiatique en tant qu’une des personnalités politiques qui ont marqué l’Algérie ces vingt dernières années ? Va-t-il jouer un rôle dans la prochaine élection présidentielle ? Sera-t-il lui-même candidat ? Que pense-t-il des dernières rencontres des responsables du RCD avec notamment des chefs islamistes ? Autant de questions qui pourraient avoir des réponses en marge de cette conférence-débat qui suscite l’intérêt des médias nationaux.
Sonia B.

Comment (24)

    Kamal
    7 octobre 2013 - 9 h 29 min

    @Maysar, je vais rester poli
    @Maysar, je vais rester poli pour mettre en évidence la différence qui nous sépare.
    Ceci précisé et pour revenir au sujet, je dirais très simplement qu’un Algérien ordinaire et qui se respecte ne ferait aucune différence entre le Clan d’Oujda en rapport avec ceux de Hizb França (comme celui dont tu sembles être un fan). Ils ont malheureusement en commun l’unique souci de servir leurs Maitres.Pour les uns c’est le Makhnez et son Roitelet et pour les autres c’est fafa et le Maçonnisme bien entendu.
    S’agissant de ma p’tite personne et nonobstant du fait que je réside depuis plus de 30 ans en métropole (à l’exception des deux ans de service national effectué à l’EFOR de Blida vers le milieu des années 80) je n’ai jamais ressenti le besoin de disposer d’un second passeport mis à part celui du pays pour lequel mes parents ont combattu pour son indépendance. Et dire que la loi francaise en la matière me permet de disposer de ce passeport a tout moment ne serait-ce qu’au regard du fait que je suis né avant 1962 et j’ai fait des études Doctorales en France (Fac de Sciences de Jussieu- Paris V). Et pourtant je n’en éprouve aucun besoin. Serais-tu en mesure de dire la même chose ?
    Alors please, tes conseils tu les gardes pour toi surtout si tu en sais faire bon usage. So that’s another question i think.
    Eid Kareem après tout




    0



    0
    Maysar
    5 octobre 2013 - 21 h 59 min

    @ kamal , vous êtes tellement
    @ kamal , vous êtes tellement affimatif dans votre dénigrement gratuit , que vous donnez l’impression d’être un agent de l’administration française ! Et auquel cas , vous êtes le moins bien placé pour donner des leçons d’algérianité et de patriotisme !
    Et pour votre gouverne , tout le clan d’Oujda que vous soutenez a une double nationalité , voir triple ou quadruple , comme votre Khelil , le parrain de SONATRACH qui est Marocain , Algérien , Américain , et Français !
    Mais ce qui est frappant , et j’en suis certain , c’est que vous donneriez tout pour avoir l’une ou l’autre de ces nationalités que vous semblez rejeter , si vous ne l’avez pas déjà ! Alors cessez votre délire et votre blague à un sou !




    0



    0
    Adel
    5 octobre 2013 - 14 h 55 min

    Bravo 00213 pour la piqure de
    Bravo 00213 pour la piqure de rappel, comment être ami de BHL le mal abosolu.
    Il est bon de le rappeler de temps en temps.
    Au lieu de se taire en continuant de faire le va et vien chez ses donneurs d’ordres. Il ose insulter ceux qui ont l’algérie aux tripes, vous verrez il va recevoir une grosse claque en réunissant 15 personnes de sa famille.




    0



    0
    abdelkader wahrani
    5 octobre 2013 - 14 h 51 min

    ya saadi(ss) laissez tomber
    ya saadi(ss) laissez tomber la politique,nous sommes loin de la démocratie, vous même vous-êtes anti-démocrate? 3n3al bliss, vous-avez beaucoup d´argent (enta3 chaab)alors essayez de vous…




    0



    0
    Mohand1Anonyme
    5 octobre 2013 - 13 h 59 min

    Il ne laisse pas indifférent
    Il ne laisse pas indifférent c’est donc qu’il intéresse une partie des citoyens. On peut tout dire mais son intelligence et son courage sont hors normes, hors du commun. Il est toujours intéressant d’entendre parler des gens comme lui. Ils ne sont pas nombreux malheureusement. Ceux qui le critiquent ont une ou deux caractéristiques singulières , ils se reconnaitront. Enfin je ne suis ni du RCD ni du FLN , je suis simplement Algérien sans parti.




    0



    0
    AnonymeKamel
    5 octobre 2013 - 12 h 39 min

    À part si on ne veut pas
    À part si on ne veut pas entendre et voir, le Dr. Sadi a marqué les esprits avec ses interventions de qualité. Il a eu le courage de dire des vérités dans un contexte très particulier…Je pense ceux qui s’amusent à le dénigrer car ils ne seraient pas à la hauteur de le critiquer…car la critique c’est une lecture t quelle soit sa position demeure acceptable…critiquer ne veut pas dire insulter ou se livrer dans la reproductions des idées reçues …Dr. a le mérite de lancer des débats de fond et il ne s’est pas dérober de son rôle de responsable politique…alors soyons sérieux…si on veut que le débat soit à la hauteur …ne faisons pas des des fixations sur des choses inexistantes …est ce que c’est le DR. Sadi qui a gouverné depuis 1962…la responsabilité incombe à ceux qui ont détourné le cours de l’Histoire de la part d’un clan qui a pris le pouvoir par la force et ce même clan qui continue de prendre en otage tout un peuple…en détournant tout ce qui pourrait construire un État moderne …Sadi est avant un intellectuel dans le sens producteur d’idées avant qu’il soit un homme politique. L’écouter est notre devoir et lui a doit au respect…




    0



    0
    Kamal
    5 octobre 2013 - 12 h 10 min

    Dr Said Saadi peut-il se
    Dr Said Saadi peut-il se présenter a la présidence avec son passeport francais ? Simple question d’un citoyen Lambda.
    Si c’est oui, alors il faut autoriser cheb Khaled a faire de meme pour rester équitable.




    0



    0
    Fouadz
    5 octobre 2013 - 12 h 05 min

    Les vautours sont de retour.
    Les vautours sont de retour. Restons éveillé surtout vis a vis de quelqu’un qui a raconté a ses Maitres de fafa et a plusieurs occasions  »je regrette profondemment de n’avoir pas provoqué un seisme en Algérie avec le Printemps arabe ». Ceci dit, vivement la 2eme République.




    0



    0
    Anonyme
    5 octobre 2013 - 11 h 36 min

    sincerment je ne vois pas l
    sincerment je ne vois pas l utilite de creation les partis d’ oposition car il onr rien abotir c imorale deux partis de position il peuvent meme pas faire l’ aliance franchement il ya pas de maturite politique on algerie




    0



    0
    bk
    5 octobre 2013 - 9 h 53 min

    Il va annoncé que dale qu’il
    Il va annoncé que dale qu’il garde sa politique qui appel à la démocratie de bhl et les frères satanés,mais bien dit said quel avenir pour l’Algerie de Novembre et de la Soummam, cet avenir laisse le tranquille car il a ces Hommes et ils donneront leurs vies pour l’ALGERIE donc arrêtez votre baratin ami de bhl.




    0



    0
    00213
    5 octobre 2013 - 9 h 46 min

    Allez, une belle photo pour
    Allez, une belle photo pour se rafraichir la mémoire !
    http://www.bernard-henri-levy.com/said-sadi-lami-algerien-16563.html
    .
    Parole de mister BHL :
    « …l’algerie doit connaitre son printemps arabe… »
    .
    Ou encore, sur ce printemps anti-arabe :
    « …c’est en tant que juif que j’ai participé à cette aventure politique, que j’ai contribué à définir des fronts militants, que j’ai contribué à élaborer pour mon pays une stratégie et des tactiques. Je ne l’aurais pas fait si je n’avais pas été juif. J’ai porté en étendard ma fidélité à mon nom et ma fidélité au sionisme et à Israël… »




    0



    0
    TARIK
    5 octobre 2013 - 9 h 43 min

    le courage de dire et la
    le courage de dire et la force d’agir ce fut le rcd dommage son ex president n’a pas quitter le navire a temps…a bon entendeur




    0



    0
    Adel
    5 octobre 2013 - 9 h 35 min

    Tiens le revoilà Said Samedi
    Tiens le revoilà Said Samedi alias Kimil Sung, lui qui a osé dire que l’état algérien empèche un Kabyle de se présenter aux présidentiels. En 92 il pleurait comme une madonne pour que notre glorieuse ANP sécurise le pays.
    Maintenant que tout va bien il n’a même pas la reconnaissance du ventre.
    S’il était président va-t-il changé les 2 000 000 d’agents administratifs qui font fontionner l’algérie?
    Que va-t-il donner de plus aux algériens?
    Parole, Parole, toujours des paroles.




    0



    0
    SYREM
    4 octobre 2013 - 23 h 25 min

    Vous vous trompé d’analyse et
    Vous vous trompé d’analyse et surtout de cible parce que votre point de vue sent le préjugé et dégage une forte arrière pensée. Car, ce qui vous paraît une évidence n’est pas forcément la réalité. Ait Ahmed, dont on peut aisément critiqué sa gestion du FFS, n’est plus aux commandes, il n’a plus ses facultés et ses capacités physiques pour faire quoi que ce soit, même pas prodiguer un conseil, ce sont plutôt sa famille et ses proches qui ont pris le relais continuant à faire croire aux gens que le zaim d’antan est toujours à la détente, hors c’est archi faux je vous donne là une information non pas à ragot ou une rumeur que j’ai entendu quelque part, je vous invite donc à reconsidérer votre point de vue et à plutôt réorienter votre analyse sur ces nouveaux venants qui marchandent sans ambages la ligne politique et l’héritage du FFS




    0



    0
    Anonyme
    4 octobre 2013 - 22 h 51 min

    c’est un militant qui s’est
    c’est un militant qui s’est imposé par ses prises de position courageuses que peu de personnalités osaient publiquement ;
    il a risqué sa vie et a réussi à se faire écouter sur les plans national et extérieur;
    SI SAADI , l’Histoire n’oubliera jamais votre combat ;




    0



    0
    thileliAnonyme
    4 octobre 2013 - 21 h 50 min

    enfin une bouffé d’oxygène
    enfin une bouffé d’oxygène sans additifs




    0



    0
    Maysar
    4 octobre 2013 - 21 h 21 min

    @SYREM , Ait Ahmed ne s’est
    @SYREM , Ait Ahmed ne s’est pas retiré du FFS , mais il continue à le diriger par fax depuis la Suisse !Et pour preuve qu’il n’a jamais lâché le parti , Il a tout fait pour qu’il n’-y ait pas l’émergence d’un leader au FFS en instaurant une présidence tournante de 6 mois !
    Et après le dernier congres , il a instauré un présidium , c’est à dire un groupe de militants à la tête du parti . Comme cela , il restera toujours le Zaim incontestable et incontesté jusqu’à sa mort ! Exactement comme Boutef !




    0



    0
    Maysar
    4 octobre 2013 - 21 h 13 min

    @ massinissa , Si Sadi dit
    @ massinissa , Si Sadi dit une chose et son contraire d’après vous , que pensez -vous de l’exilé volontaire de Lausanne qui disait dans ses discours  » Ni état policier , ni république théocratique » et qui dans les faits était et pour l’état policier puisqu’il s’est rallié à l’état FLN de Boutef ,et pour une république théocratique en organisant et en sponsorisant le contrat de Rome à Saint Egidio , qui proclamait  » la primauté de la loi légitime  » , c’est à dire la charia ?




    0



    0
    Antisioniste
    4 octobre 2013 - 19 h 48 min

    Salamou 3alikoum
    Bien que je

    Salamou 3alikoum

    Bien que je ne partage pas l’ensemble des visions de Monsieur Saïd Sadi, et même si mes visons sont diamétralement opposé aux siennes. Je serai reconnaissant à AP de nous rapporter le contenus de son intervention, que je me garde de juger d’aucune façon que se soi. Je suis vraiment curieux d’en connaitre le contenu, car le fait que je ne fais pas partie des ouailles du RCD et ses thèses, ne m’autorise pas à lui faire la sourde oreilles, ou à porté un jugement sur qu’il n’a pas encore dit, et qui n’a pas était entendu.

    Qui sait peut être qu’avec le recul qu’il a pris, il a des choses intéressantes à dire et partager.




    0



    0
    system D
    4 octobre 2013 - 19 h 31 min

    Un grand militant de
    Un grand militant de l’identité nationale car la cause berbère concerne toute l’Algérie, tous les Algériens sont berbères (kabyles chaouis, chelhi, tergui mzabi… Grand salut un ce militant démocrate




    0



    0
    SYREM
    4 octobre 2013 - 19 h 27 min

    Said Sadi a le mérite de
    Said Sadi a le mérite de s’être retiré avant que ce soit trop tard, il revendique l’alternance au pouvoir il la fait au sein de son parti, ait ahmed l’a fait mais tardivement, il est temps que les autres (hanoune, djaballah et le reste) fassent de même, et Bouteflika doit donner l’exemple, mais là on est loin de la réalité, ce sont nos fantasmes pas plus que nos dirigeants sont des assoiffés de pouvoir et chaque jour qui passe le prouve davantage, c’est vraiment « C’est moi où le déluge »




    0



    0
    massinissa
    4 octobre 2013 - 19 h 21 min

    que va-t-il dire? Encore une
    que va-t-il dire? Encore une fois il s’est trompé de société, d’ailleurs depuis 99 il n’a cessé de se tromper et surtout de dire une chose et son contraire, qu’il prouve le contraire maintenant, dans cette période de grande confusion mais surtout de manœuvres politiques,




    0



    0
    saadielbachir
    4 octobre 2013 - 19 h 19 min

    enfin un peu d’intelligence
    enfin un peu d’intelligence dans le garagouzisme generalisé de la politique algerienne




    0



    0
    kamel hy
    4 octobre 2013 - 19 h 15 min

    Said Sadi a fait son époque,
    Said Sadi a fait son époque, comme les autres politiciens de son age, Bouteflika compris, ils peuvent aider et accompagner les jeunes mais c’est à ses derniers de décider pour leur avenir




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.