Journalistes de joie

Par M. Aït Amara – Nos «confrères» et «compatriotes» d’Al-Jazeera Hafid Derradji et Lakhdar Berriche ignorent-ils que, tout comme le piratage, la prostitution est punie par la loi ? Nos deux commentateurs, dont l’un, psittaciforme, se distingue par sa capacité remarquable d'imiter la voix humaine entre deux cris lancinants, ont-ils choisi de pratiquer ce plus vieux métier du monde au pays des Hamad ? Ont-ils opté de plein gré pour un journalisme à la marie-couche-toi-là ? Ou, au contraire, sont-ils devenus malgré eux la propriété privée de leurs patrons friqués ? Il faut dire que l’attitude lâche et trouillarde de ces deux anciennes recrues de l’ENTV a peiné beaucoup d’Algériens. Mais le premier, plus que le second, s’illustre par un acharnement obstiné et une haine viscérale envers son ancien employeur du boulevard des Martyrs qui lui fait oublier jusqu’à son appartenance algérienne. Lus sur un site concurrent – où le même Derradji émarge en qualité de chroniqueur –, deux passages d’un article au-dessous duquel a été choisi un pseudonyme à forte connotation marocaine – Fassi (Fès) –, et qui défend bec et ongles les intérêts du Qatar, montrent bien que derrière cette réaction enragée à la retransmission du match Burkina Faso-Algérie par la Télévision publique algérienne – que nous ne cessons pas de critiquer ici même pour sa talentueuse médiocrité –, se cache une tige agitatrice à revêtement politique. Lisons plutôt : «Al Jazeera Sports est devenue un grand groupe du marché de l’image sportive à l’échelle mondiale. La force commerciale et technique du groupe qatari a même bousculé les autres intervenants du marché notamment en Europe, à l’image du géant français Canal+. Al Jazeera Sports a des droits sur plusieurs matchs européens et asiatiques. Mais en Europe, et même en Asie, personne n’a dénoncé une pratique devenue universelle, car c’est bien la loi de la concurrence» ; «Aujourd’hui, acheter un satellite est plus rentable qu’acheter un chasseur bombardier. A Alger, on refuse d’accepter cette réalité». Ecrit par un Algérien ? Difficile à croire.
M. A.-A.

Comment (33)

    Anonyme
    16 octobre 2013 - 7 h 14 min

    Arrêtez de vous en prendre à
    Arrêtez de vous en prendre à des personnes qui se sont fait expulser de leurs propre pays comme des milliers d’autres…
    regardez du coté de ceux qui ont permit aux Caïd du Golf qui font de l’Algérie ce qu’ils veulent…

    REDA
    15 octobre 2013 - 19 h 35 min

    YA SI ZINEDDINE saha aidak…
    YA SI ZINEDDINE saha aidak… si comme tu le dis Al jazeera a perdu de son audience et sa crédibilité pourquoi alors en parler d elle??
    Juste pour ton info, j habite les Anassers Kouba, des que le match est terminé les jeunes du quartier sont sorti et tous d après nos commentaires il s est avéré que nous avons vu le match sur Al JAZEERA..
    ARRÊTER DE NOUS PRENDRE POUR DES …

    SiZineddine
    15 octobre 2013 - 14 h 50 min

    Depuis qu’il existe d’autres
    Depuis qu’il existe d’autres groupes udio-visuel de langue arabes, Aljaeera connait une berezina. Plus personne ne la regarde ou du moins, de moins en moins tnt elle a perdu sa credibilité sur la scene internationale.

    Adel
    15 octobre 2013 - 14 h 44 min

    C’est ce que j’ai déjà dis à
    C’est ce que j’ai déjà dis à propos de notre Diva mondiale Madame Khadidja Benguenna, c’est le pur produit de notre chère ENTV, ils sont légions ceux qui ont profité de la générosité de l’algérie, enseignement gratuit, il ont brillé sur notre chaine nationale. C’est le cas du talentueux Hafid, je suis triste pour toi hafid, au lieu de servir ta terre nourricière en aidant les deux parties à trouver la solution honorable, à mon avis tes employeurs t’auraient suivis, ton étoile serait toujours au firmament en algérie. Hélas tu a agis en traitre comme ceux qui ont trahit Ben M’hidi. Tu a brulé ta dernière cartouche, l’algérie défend une cause juste, elle sortira grandie du bras de fer, je te fais le serment. Et toi Hafid quand ta verrue d’emirat rendra des comptes tu sera viré comme un malpropre. Vous deux vous avez mis votre intelligeance au service du mal.

    vervour
    15 octobre 2013 - 13 h 40 min

    Hafid DERRADJI a
    Hafid DERRADJI a inéluctablement montré sa vraie nature d’opportuniste de pure KHOBZISTE dans le jargon algerien.Il avait le choix de se taire et il a parlé,parler mal , s’est mis à découvert pensant doubler ses compatriotes et gagner les faveurs du maitre.Calcul judicieux malicieux mais sans compter l’aversion qu’on les algériens envers ces qataris , maitres d’un jour et de leur puissant lobby audiovisuel.Si des algériens achètent la carte JAZEERASPORT c’est parce qu’il n’existe aucune autre sur le marché et quand une alternative se présente même ayant un caractere illicite alors personne n’hésite pour s’en servir.

    mohamed
    15 octobre 2013 - 11 h 45 min

    vive l’algerie on va
    vive l’algerie on va continuer a acheter des bombardiers et pirater des matchs et celui a qui ca ne plaiera pas on lui clouera le bec quant aux prostituees laissez les faire la queue en quete de queue:-) c’est la lois du fort quant a la petite bourguade qu’est le qatar nous sommes pret a leurs exporter quelques queues

    Maysar
    15 octobre 2013 - 8 h 56 min

    Je ne comprends pas qu’on
    Je ne comprends pas qu’on présente cet Emirat bédouin comme une grande menace sur la sécurité et la stabilité du pays , et mettre entre les mains de son émir des pans entiers du patrimoine et des richesses nationales , à l’exemple du projet  » Dounia parc » qui sera implanté au cœur de l’Algérois et qui coûtera plus de 5 milliards de dollars ,
    et le complexe sidérurgique de Bellara , d’où le régime de Boutef a évincé un grand industriel algérien , en la personne de Rebrab !
    On ne peut pas faire du patriotisme en écartant les valeurs nationales au bénéfice des étrangers qu’on arrête pas de dénoncer ! Alors , patriotisme ou pas , il faut savoir et le faire savoir clairement !

    Mohand Oukaci
    14 octobre 2013 - 21 h 50 min

    Je n’ai pas pris la peinde de
    Je n’ai pas pris la peinde de lire entièrement l’article, encore moins de prendre connaissance des réactions des lecteurs car cela fait des décennies que c’est un perpétuel recommencement.Les algériens dans leur majorité disent du bien de leur pays quand ce dernier leur offre les avantages que peut offrir le système FLN et ils vendent leur patrie quand ils ne sont pas dans le carrosse qui emmène vers ces avantages.Donc arrêtez votre démagogie à deux balles : le probleme de ce malheureux pays réside dans son mode de gouvernance point barre.Hafid Derradji ou l’autre (…) ne sont que des vauriens alibis que le pouvoir brandit pour cacher son incompétence.

Les commentaires sont fermés.